L'actu du Mercredi 21 Octobre

L'actu du Mercredi 21 Octobre

Voir aussi... L'actu du Mardi 20 Octobre // Strasbourg 2-3 OL : L'After

Pourquoi il faut à tout prix garder Memphis Depay

Butfootballclub.fr

L'attaquant néerlandais de l'OL, Memphis Depay, a été irrésistible dimanche dernier sur la pelouse de la Meinau, offrant les 3 buts de la victoire à son équipe (3-2). De quoi l'inciter à rester ?

On ne peut pas dire que Thierry Laurey, le technicien du RC Strasbourg, soit un entraîneur verni. Lui qui, depuis le début de la saison, doit faire face à une cascade de blessés, au Covid-19 et à de mauvais résultats, a de surcroît croisé, dimanche après-midi, la route d'un Memphis Depay totalement impliqué. Pas de bol pour Laurey, depuis le début de saison, et les supporters de l'OL le savent..., c'était plutôt rare.

Seulement voilà, Depay a visiblement bien digéré son mercato. Et son départ avorté au FC Barcelone, bien qu'on ne sache toujours pas si le Barça reviendra à la charge dans seulement quelques semaines. En conférence de presse, et avant Strasbourg, Depay assurait avoir la tête à Lyon. Et qu'il était heureux à l'OL. Au regard des chiffres, ci-dessous, il apparaît comme une évidence de tout faire pour conserver le Néerlandais. Au moins quelques mois...




 

Aouar n'ira pas au Real Madrid, la raison vaut 50ME

Foot01.com

Le profil de Houssem Aouar plaît beaucoup à Arsenal et la Juventus. Le Real Madrid garde, lui aussi, le Français dans le viseur mais pourrait faire une croix sur un futur transfert du joueur lyonnais.

L’avenir de Houssem Aouar a failli basculer cet été. Pisté par Arsenal et la Juventus Turin, le numéro 8 de l’OL a décidé de rester dans son club formateur, pour l’aider à retrouver la Coupe d’Europe à l’issue de la saison. Néanmoins, le dossier de l’international français de 22 ans est mis en pause par les deux clubs cités plus haut, qui pourraient retenter leur chance cet hiver auprès du club rhodanien. Et la détermination de Gunners et Bianconeri peut effrayer les autres cadors qui auraient l’intention de se positionner sur le milieu de terrain lyonnais. Selon Don Balon, c’est le cas du Real Madrid dont l’entraîneur Zinedine Zidane, a loué les qualités d’Aouar très récemment.

« Aouar est un grand joueur, je le sais sans doute, et peut-être qu’un jour il pourra jouer à Madrid », lançait-il en conférence de presse. Le technicien français en pince clairement pour son compatriote mais son arrivée est plus un caprice qu’une nécessité. De plus, le prix fixé par Jean-Michel Aulas (50 ME) freine l’état-major du Real Madrid. Pour toutes ces raisons, le champion d’Espagne en titre envisage sérieusement de passer son tour afin de se concentrer sur d’autres pépites françaises tels qu’Eduardo Camavinga (Stade Rennais) et Kylian Mbappé (PSG). Deux joyaux qui font saliver la Casa Blanca, qui après n’avoir engagé aucun joueur cet été, pourrait sortir le chéquier au prochain mercato estival.

 


 

Cuisance et Paqueta déjà distingués pour leurs débuts en L1

Butfootballclub.fr

Auteurs de leurs premiers pas en L1 ce week-end, Michaël Cuisance (OM) et Lucas Paqueta (OL) figurent dans l’équipe type de France Football pour la 7e journée.

Ce week-end était celui des grandes premières. À Marseille, Michaël Cuisance a fait sa première apparition contre les Girondins de Bordeaux. Titularisé au poste de meneur de jeu dans un 4-4-2 en losange, le milieu de l’OM a brillé et a mérité de figurer dans l’équipe type de France Football. Lucas Paqueta, qui a débuté de son côté à l’OL à la Meinau contre le RC Strasbourg (3-2), est lui aussi présent.

On notera que leurs coéquipiers respectifs Steve Mandanda et Jordan Amavi (OM), et Memphis Depay (OL) ont aussi été choisis pour intégrer ce onze prestigieux. Du côté du LOSC, Jonathan Bamba a impressionné face au RC Lens avec un but et deux passes décisives (4-0). Renato Sanches a aussi brillé contre les Sang et Or. Enfin, le PSG place deux joueurs dans cette équipe type suite à son large succès à Nîmes : Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe.

 


 

Le mea culpa de Guardiola sur la défaite face à l'OL !

Le10sport.com

A la surprise générale, l'OL a éliminé Manchester City la saison dernière en Ligue des Champions. Deux mois plus tard, Pep Guardiola n'a toujours pas digéré cette désillusion.

En quart de finale de la dernière Ligue des Champions, l'OL a réalisé l'exploit d'éliminer Manchester City. Présent en conférence de presse avant l'entrée en lice des Citizens cette saison (City - Porto ce mercredi), Pep Guardiola a reconnu que cette défaite lui laissait toujours un gout amer. « Ce fut un moment difficile. Je me sentais tellement responsable. Je n'étais pas capable de conduire le club et les joueurs. Je me sens tellement responsable. Nous devons accepter la réalité, nous n'étions pas assez bons (contre Lyon). Nous n'avons pas mal joué, mais en même temps nous avons fait des erreurs que nous ne pouvons pas faire dans cette compétition. La réalité est que chaque joueur et manager, et pas seulement ici, doit rêver avec de grandes ambitions. Nous devons l'accepter avec humilité. Lorsque nous le faisons, c'est la meilleure façon de s'améliorer. Cette compétition est si exigeante et les erreurs que nous commettons, je me sens tellement mal pour les joueurs. Demain, nous allons repartir de zéro. J'ai le sentiment que nous sommes proches. Chaque saison, lorsque j'analyse les moments où nous sortons, j'ai le sentiment que nous sommes proches. Je ne pense pas que ce soit mental. C'est une question de désir et d'éviter les erreurs (...) Quand on regarde les matchs, même si nous avons perdu 3-0 contre Liverpool, les Spurs ou Lyon, j'ai toujours l'impression que nous ne sommes pas loin. Il y a de petites lacunes et nous devons les combler. Quand on ne résout pas, c'est parce qu'on ne le mérite pas », a-t-il regretté.

 


 

Des joueurs comme Cherki, Lyon en a plein

Footradio.com

Alors que Memphis Depay est toujours envoyé du côté du FC Barcelone en vue du prochain mercato hivernal, l’Olympique Lyonnais cherche un potentiel remplaçant.

Memphis Depay fait un peu la pluie et le beau temps chez les Gones. Quand le capitaine est en forme, il fait gagner son équipe, comme cela a été le cas à Strasbourg dimanche dernier (3-2). Et quand il n’est pas au top, l’OL galère pour faire de bons résultats. Mais dans un avenir plus ou moins proche, Lyon devra probablement devoir apprendre à faire sans son international néerlandais, vu que l’attaquant de 26 ans envisage toujours de partir au Barça au mercato. Si Lyon prépare probablement la succession de Memphis, certains suiveurs de l’OL n’hésitent pas à dire que Rayan Cherki sera le futur leader offensif des Gones. Ce que Sidney Govou ne valide pas encore.

« Cherki remplaçant de Memphis ? Je pense qu’il faut être patient avec Cherki. Il a eu une belle progression quand il est arrivé chez les pros. C’est un jeune joueur, que j’ai eu la chance de coacher quand il avait 13 ans, il a un gros potentiel. Mais il faut faire attention avec lui. Des joueurs comme Cherki, j’en ai vu pas mal à Lyon. Et tous n’ont pas atteint le niveau désiré. Il a du talent, tout le monde est d’accord sur ça. Mais je pense qu’il ne faut pas être trop pressé. Il faut le faire progresser tranquillement. Quand il arrivera à un niveau assez élevé pour performer en Ligue 1, il jouera forcément. S’il ne joue pas aujourd’hui, il n’y a pas de secret… Un bon joueur qui a le niveau, il joue, même s’il est très jeune », a lancé, sur Le Progrès, le consultant de Canal+, qui réclame donc du temps pour juger définitivement l’attaquant de 17 ans. Il faut dire que Cherki a un peu de mal à franchir un cap avec Rudi Garcia, sachant qu’il n’a pas encore été décisif cette saison malgré 215 minutes de temps de jeu en Ligue 1.

 


 

Mediapro ne devrait pas payer la prochaine échéance des droits télé à la LFP

Lequipe.fr

Alors que le prochain versement des droits télé à la LFP est prévu le 5 décembre, Jaume Roures, le patron de Mediapro, a laissé entendre que celui-ci ne serait pas effectué, une procédure de conciliation étant en cours.

« La question des échéances, elle n'a pas beaucoup de sens », a assuré Jaume Roures, le patron de Mediapro, alors que la société espagnole doit effectuer le 5 décembre un nouveau versement de 150 M€, dans le cadre du contrat signé avec la LFP.

Le 5 octobre dernier, Mediapro n'avait déjà pas réglé les 172 M€ prévus, ce qui a obligé la LFP à contracter un emprunt. Il faut probablement s'attendre à ce qu'il en soit de même dans quelques semaines, d'après les déclarations du Catalan : « Il y a une procédure de conciliation (au tribunal de commerce de Nanterre). [...] Tout est sur la table pour permettre à tout le monde de s'en sortir. La discussion portera sur les conditions dans lesquelles le foot français pourra être correctement diffusé et rétribué. »


« Nous ferons face à nos responsabilités »


« Je ne dis pas que nous n'avons pas la possibilité de payer mais que nous sommes dans un processus d'adaptation à une crise qui touche tout le monde, a encore déclaré Roures. Face à cela, nous ferons face à nos responsabilités. »

 


 

« Téléfoot a 600 000 abonnés » selon Jaume Roures, président de Mediapro

Lequipe.fr

Le président de Mediapro, Jaume Roures, a déclaré que la chaîne Téléfoot comptait à ce jour environ 600 000 abonnés.

Le diffuseur Mediapro, désireux de renégocier le montant des droits TV du football français, a répondu mercredi aux critiques sur son modèle financier. Jaume Roures a revendiqué « environ 600 000 abonnés » pour sa chaîne Téléfoot lancée en août, tout en niant avoir fixé comme objectif 3,5 millions d'abonnés à terme : « Nous avons en ce moment autour de 600 000 abonnés, sans connaître tous les abonnements des opérateurs , a dit en conférence de presse le patron de Mediapro, alors que Le Canard Enchaîné du 14 octobre avait évoqué seulement 278 000 abonnés. Jamais nous n'avons dit que nous aurons 3 millions d'abonnés la première saison. »

Concernant l'accord avec RMC, pour une co-diffusion de la Ligue des champions cette saison, Roures a aussi contredit les chiffres diffusés dans les médias : « Notre accord avec RMC ne coûte pas 175 millions comme je l'ai lu. Nous n'avons pas que 100 000 abonnés comme je l'ai entendu aussi [...] Tous ces chiffres consistent à nous décrire comme très faibles et incapables de tenir nos engagements. Mediapro, c'est pas trois gars et une fille dans une pièce. Nous existons depuis 25 ans. Nous sommes présents dans plus de trente pays dans le monde. Un chiffre d'affaires de plusieurs milliards. Nous ne sommes pas n'importe qui. »

 


 

Ménès ne tombe pas dans le piège Mediapro

Butfootballclub.fr

Pierre Ménès n’a pas été convaincu pat la mise au point de Jaume Roures sur la situation de Mediapro avec les droits TV. Pire, il a décelé un gros mensonge !

Jaume Roures a tenu ce jour une conférence de presse pour clarifier la position de Mediapro vis-à-vis des droits TV que son groupe doit verser à la Ligue 1 et à la Ligue 2. « Nous maintenons notre projet, a-t-il déclaré. Nous avons gagné un appel d'offres il y a deux ans. Il n'était pas surpayé, en comparaison avec les autres ligues européennes. Pour 80% de la Ligue 1 et 780 millions, c'était un prix correct. Les associés chinois sont entrés par la suite dans notre capital. Notre projet était pour quatre ans. Nous le maintenons. On savait qu'il ne serait pas rentable dès la première année. On savait qu'on aurait pas des millions d'abonnés dès le premier jour. On se tient à ce projet. »

Par la suite, Roures a commencé à dérouler le nombre des difficultés rencontrées depuis le début de la saison. Et elles sont nombreuses. « Personne ne pouvait prévoir les effets socio-économiques du Covid. Tout le bruit fait ne bénéficie pas à la Ligue ni à nous, a-t-il soufflé. Nous avons confiance dans la procédure de conciliation. Pendant les plusieurs semaines que cela va prendre, nous avons le temps de trouver des solutions raisonnables. Le processus de discussions avec la LFP, trouvé grâce au conciliateur, va durer plusieurs semaines. Je ne vois pas pourquoi on ne trouverait pas des solutions. La seule chose que nous demandons c'est de nous adapter à la situation pour cette saison. Je ne peux pas croire qu'on ne va pas s'en sortir. »

Attentif au discours de Roures, Pierre Ménès n’en croit pas un traître mot ! « Ben voyons. Pas mal son one man, a-t-il tonné sur Twitter. Roures qui continue à se planquer derrière le covid Les stades sont vides. Comment voir les matchs à part à la télé ? J’espère que la Ligue ne va pas tomber dans ce panneau grossier. »

Pour trouver un moyen plus rapide et moins coûteux de s’en sortir, Mediapro continuerait de négocier avec Canal+. Là aussi, le consultant de Canal+ avance une autre version de la réalité. « Sur Canal ? Il dit ce qu’il veut. Il ment surtout, a-t-il soufflé. Prendre les gens pour des cons à ce point c’est magique. J’attends maintenant que les clubs se révoltent. Comment tomber dans ce panneau là. Labrune va jouer gros sinon les clubs risquent de se révolter. »

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

OL - Monaco : Antony Gautier au sifflet

OL.fr

Antony Gautier a été désigné par la LFP pour arbitrer le match de clôture de la 8ème journée de Ligue 1 Uber Eats entre l’OL et Monaco. L’arbitre de 42 ans, originaire des Hauts de France exerce depuis 2007. Il compte à son actif plus de 200 matches en Ligue 1. S’il n’a pas encore arbitré l’OL cette saison, c’est l’équipe qu’il a le plus dirigé dans notre championnat (38 matches). Lorsqu’il est au sifflet, les Gones ont un bilan de 15 victoires, 14 matches nuls et 9 défaites. La dernière rencontre entre M. Gautier et l’OL remonte à la saison passée et une victoire 3-0 contre Toulouse au Groupama Stadium.

 

 


Voir aussi... L'actu du Mardi 20 Octobre // Strasbourg 2-3 OL : L'After

 

Last modified on mercredi, 21 octobre 2020 16:51