L'actu du Mardi 20 Octobre

L'actu du Mardi 20 Octobre

Voir aussi... L'actu du Lundi 19 Octobre // Strasbourg 2-3 OL : L'After

Ce Paqueta est un crack, Lyon peut jubiler

Footadio.com

L’Olympique Lyonnais a pris le meilleur sur Strasbourg ce dimanche en Ligue 1. Une victoire qui fait beaucoup de bien au moral des Gones.

Les fans de l’Olympique Lyonnais peuvent souffler. Leur club a réussi à ramener trois points de son déplacement à Strasbourg. Mais les hommes de Rudi Garcia auront souffert après avoir pourtant mené trois buts à zéro. Mais l’essentiel était sûrement ailleurs. La marche avant enclenchée de nouveau, les Gones vont pouvoir travailler dans une plus grande sérénité. Une sérénité qui pourrait être apportée par Lucas Paqueta, qui a séduit pas mal d’observateurs face au Racing Club de Strasbourg. Nicolas Puydebois ne dira pas le contraire.


“Il suit son ballon et appuie les attaques de son équipe”


Le consultant a donné son avis sur la performance du Brésilien. “Il faut que l’OL joue en 4-4-2 losange avec Paqueta en 10 qui alimente Depay devant. C’était son premier match et dans l’état d’esprit, il s’est investi pour le collectif. C’est intéressant. Le premier contrôle est vers l’avant, il joue avant d’avoir le ballon. Il suit son ballon et appuie les attaques de son équipe. Il aurait pu marquer. Son talent est intéressant. C’est une bonne pioche. Il va falloir que Garcia l’intègre dans son équipe mais je pense qu’il va s’imposer”, a notamment indiqué Nicolas Puydebois, qui en redemande au sujet de l’international brésilien.

 


 

Vidéo : Memphis et Lopes contre Strabsourg

Twitter

 


 

Tensions internes, surnom insultant... Garcia et Juninho de plus en plus contestés ?

Butfootballclub.fr

Dans une phase compliquée en terme de résultats, l'OL semble traverser une période de tensions. Avec Rudi Garcia et Juninho dans l'oeil du cyclone.

Même si la victoire de l'OL sur la pelouse du RC Strasbourg (3-2) a fait du bien chez les Gones, la situation globale reste compliquée au sein du club. Dans un live sur Youtube, le journaliste Romain Molina a évoqué la situation en interne, notamment tendue en raison des relations difficiles de Rudi Garcia.

Selon lui, le coach lyonnais ne compterait plus ses contestataires au sein du club. « Vous avez énormément de tensions, même entre Gueida Fofana (l'entraîneur de la réserve) et Rudi Garcia. Je vais passer le surnom de Rudi Garcia pour beaucoup d'employés, parce que c'est interdit au moins de 18 ans. Mais c'est toujours la même idée, on te dit que c'est toujours par derrière », a d'abord révélé le journaliste.

Par la suite, Romain Molina a évoqué le cas Juninho, qui semble de plus en plus en difficulté au sein du club lyonnais. « Il y a eu des transferts folkloriques, le club est totalement divisé. Juninho est isolé complet. C'est très problématique. Vous allez voir que dès qu'il y aura un problème, Juninho va en prendre plein la gueule. C'est la cible idéale », prévient le journaliste.

Enfin, Molina a tenu à rétablir une vérité sur l'arrivée de Rudi Garcia et l'influence supposée de Juninho. « Aujourd'hui, on essaie de faire croire que Rudi Garcia, c'est Juninho. Je vous renvoie à une interview de Garcia où il disait que c'était Gérard Houllier qui l'avait appelé », a précisé Romain Molina.

 


 

La All In Academy dévoile sa nouvelle structure à OL Vallée

OL via Twitter

 


 

La France va pleurer sans l’OL, Vincent Duluc l’annonce

Foot01.com

Jean-Michel Aulas aimait à rappeler, à chaque question dérangeante, la présence continue de l’Olympique Lyonnais en Coupe d’Europe depuis plusieurs décennies.

Une régularité qui force le respect et démontre à quel point l’OL avait changé de stature en France et dans le continent. Mais cette statistique s’est écroulée avec la 7e place de la saison dernière, cumulée à la défaite aux tirs au but en finale de la Coupe de la Ligue. Résultat, les clubs français reprennent le chemin de la Coupe d’Europe cette semaine avec le PSG en porte-drapeau. Mais derrière, le fidèle OL ne sera pas au rendez-vous, et c’est ce qui fait craindre le pire à Vincent Duluc. La plume de L’Equipe s’inquiète de voir les autres clubs français se casser encore la figure, et plomber l’indice UEFA guère florissant des formations tricolores.

« L'espoir est que le PSG, après avoir enfin fracassé son plafond de verre et balayé la malédiction que Manchester United aimerait lui rappeler, ce mardi soir, aborde cette grande affaire comme toutes les autres compétitions qui l'occupent : du haut de quelques certitudes, d'une attitude généralement peu reprochable et de beaucoup de talent. La crainte est que les exploits de Lyon, par définition, aient peu de lendemains. Sur les trois dernières saisons, hors les performances du PSG et de l'OL auxquels les autres clubs doivent 55 % de l'indice UEFA actuel de la France, le bilan national en phase de groupes est à faire peur : un point pour Lille en 2019-20, un point pour Monaco en 2018-2019, deux points pour Monaco en 2017-2018, l'année où Nice n'a même pas passé les barrages. Et il est difficile de ne pas rappeler la dernière visite de l'OM, à zéro point, en 2013-2014 », a livré un Vincent Duluc qui aimerait voir Rennes, le LOSC, l’OM et Nice le faire mentir. Pour le moment, la route est encore longue, à l’image de l’élimination de Reims par le club hongrois du MOL Fehervar…

 


 

Le plan de Labrune adopté, Mediapro va communiquer

Butfootballclub.fr

L'assemblée générale de la LFP a validé ce lundi le prêt de 112 M€ que va demander l'instance pour faire face à l'actuelle crise des droits TV.

Mediapro n'a toujours pas payé sa deuxième échéance de 172 M€ concernant les droits TV de la L1 et de la L2, mais l’assemblée générale de la Ligue de football professionnel (LFP), réunie ce lundi, a trouvé une solution tempraire en validant à l’unanimité le financement présenté par le président Vincent Labrune pour faire face à la crise.

La Ligue a décidé d’emprunter 112 M€ afin de couvrir toutes les charges prévues pour cette échéance d’octobre, et ses dirigeants ont expliqué à l'assemblée générale qu’ils cherchaient une solution avec Mediapro. Selon RMC, la banque serait anglaise et la somme empruntée atteindrait même les 120 M€. La décision a été validée à l’unanimité des personnes présentes à cette AG. « Selon nos informations, la LFP va injecter 50 millions d’euros de ses fonds propres dans cette affaire, alors que le montant du prêt pourrait grimper, en cas de besoin, jusqu’à 300 millions d’euros, par plafond de 50 millions d’euros », ajoute même RMC. A noter encore que Mediapro va s'exprimer. Jaume Roures a convoqué une conférence de presse mercredi matin à 10h45.

 


 

Derrière Depay c’est le désert, l’attaque qui fait mal

Footradio.com

Tout proche d’un départ au FC Barcelone lors du dernier mercato estival, Memphis Depay s’est rapidement remis dans le droit chemin à l’Olympique Lyonnais.

Cette semaine, et pour la première fois depuis bien longtemps, Memphis Depay va regarder la Ligue des Champions à la télévision sur son canapé… Une sensation qu’il aurait bien voulu ne pas connaître, lui qui se voyait déjà sous le maillot du Barça aux côtés de Leo Messi. Mais le club catalan n’avait pas les moyens de racheter sa dernière année de contrat à Lyon. Par conséquent, l’international néerlandais est resté à l’OL. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le capitaine des Gones est toujours concerné par le projet lyonnais. Auteur de trois passes décisives face à Strasbourg le week-end dernier (3-2), Depay affiche déjà son meilleur visage. Ce que Pierre Maturana ne contredit pas.

« Memphis Depay n’a pas attendu ce match-là contre Strasbourg pour lancer sa saison. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’a pas eu de coup d’arrêt, ce qu’on aurait pu craindre après son faux transfert à Barcelone. Depay reste le meilleur joueur de Lyon et de très très loin. Je ne suis pas hyper convaincu par le jeu de Lyon, mais lui, il fait des choses extraordinaires pour mettre cette équipe à niveau. Il prend le ballon, il le ramène haut. Techniquement, il fait tout. Sur ce match, il fait trois passes décisives et il rate à un but à trois centimètres de la ligne. Lyon s’est fait peur. Mais Memphis est largement au-dessus. Lui et Aouar sont très au-dessus du reste des joueurs. Ce qui est impressionnant chez Depay, c’est l’implication et la volonté qu’il met dans tous ses gestes. Il a longtemps été blessé, mais là, il est quasiment revenu à son meilleur niveau », a avoué le consultant de La Chaîne L’Équipe, qui pense que l’OL peut viser le podium de la L1 avec Depay. Mais si Memphis venait à quitter Lyon en janvier prochain, Rudi Garcia se retrouverait dans la mouise, tant son équipe est dépendante de l’attaquant de 26 ans.

 


 

Pirlo déchaîné, il veut Aouar au mercato d'hiver

Foot01.com

Accrochée par l’AS Roma il y a un mois, la Juventus Turin a de nouveau laissé des points en route le week-end dernier sur la pelouse de Crotone.

Le début de saison des hommes d’Andrea Pirlo n’est pas totalement convaincant. Il faut dire que le coach transalpin n’a pas été aidé par les blessures et les cas de Covid, notamment de Cristiano Ronaldo, en ce début du mois d’octobre. Ces premiers accrocs de la saison laissent également penser que l’effectif de la Juventus Turin manque d’un ou deux joueurs créatifs au milieu de terrain. En ce sens, la Vieille Dame reste très intéressée par le profil d’Houssem Aouar, selon les informations obtenues par France Football. Cet été, le champion d’Italie était tout prêt d’enrôler le milieu de l’OL en échange de 50 ME plus le prêt de Frederico Bernardeschi. Mais l’ailier droit de la Juventus Turin a tout fait capoter en refusant de signer dans la capitale des Gaules…

C’est ainsi que selon FF, la Juventus Turin songe très sérieusement à repasser à l’offensive dès le mois de janvier afin de recruter Houssem Aouar en provenance de l’Olympique Lyonnais. Bien évidemment, il sera plus délicat pour le club présidé par Andrea Agnelli de convaincre Jean-Michel Aulas en plein cours de saison, un constat qui sera d’autant plus valable si les Gones sont toujours en course pour une qualification en Ligue des Champions à mi-saison. Reste l’option d’un achat dès le mois de janvier puis un prêt à l’Olympique Lyonnais jusqu’à la fin de la saison, qui pourrait pleinement convaincre Juninho et Jean-Michel Aulas. A condition bien sûr d’y trouver son compte financièrement. Pour rappel, les dirigeants lyonnais n’ont eu de cesse de répéter durant l’été que la valeur marchande d’Houssem Aouar était supérieure à 50 ME. La Juventus Turin peut donc affuter son carnet de chèques…

 


Voir aussi... L'actu du Lundi 19 Octobre // Strasbourg 2-3 OL : L'After

 

Last modified on mardi, 20 octobre 2020 17:32