L'actu du Vendredi 9 Octobre

L'actu du Vendredi 9 Octobre

Voir aussi... L'actu du Jeudi 8 Octobre // Sondage : Quel onze type pour l'OL ?

Anthony Lopes positif au Covid-19

Lequipe.fr

Anthony Lopes quitte la sélection portugaise, adversaire de la France dimanche (20h45) en Ligue des nations. Le gardien de Lyon est positif au Covid-19.

Adversaire de la France, dimanche (20h45), dans le cadre de la Ligue des nations, le Portugal ne pourra pas compter sur Anthony Lopes.

Le gardien de Lyon a été testé positif au Covid-19 jeudi soir. Il a quitté la sélection lusitanienne et va être placé à l'isolement. L'OL affronte Strasbourg le 18 octobre prochain pour la reprise de la L1 (7e journée).

 


 

Maurice-Aulas, la partie de ping-pong continue

Foot01.com

Courtisé et même tout proche du Stade Rennais lors du mercato estival, Jeff Reine-Adélaïde a finalement été prêté avec une option d’achat à l’OGC Nice.

Désireux de quitter l’Olympique Lyonnais pour avoir un temps de jeu plus conséquent dans un autre club, Jeff Reine-Adélaïde a décidé de relever le challenge niçois. Pourtant, pendant tout le mercato, l'international espoirs français se situait plutôt entre Rennes et le Hertha Berlin. Un revirement de situation expliqué par le fait que l’OL a préféré prêter son joueur à Nice plutôt que de le vendre pour 25 millions d’euros à Rennes, un concurrent direct dans la course au podium. Ce que Jean-Michel Aulas a contesté : « À ma connaissance, nous avons défini un prix qui était le même pour Hertha Berlin, Rennes et pour l’option d’achat de Nice. Rennes a accepté pour d’autres joueurs, et pas pour Jeff. Et c’est Rennes qui a décidé de ne pas le recruter et pas nous qui avons refusé de le vendre ».

De son côté, Florian Maurice a joué la carte de l’apaisement autour de ce dossier sensible. « Franchement, je n'ai aucune colère. Ce que j'ai dit en conférence de presse il y a trois ou quatre jours au sujet de JRA a été repris, déformé. Je n'ai aucune colère vis-à-vis de Lyon. Les discussions ont été très loin avec Jeff Reine-Adélaïde. Malheureusement, il part à Nice et on doit l'accepter. Mais je n'ai aucune rancoeur contre qui que ce soit. Un transfert anti-Rennes ? Non. À partir du moment où on entame des négociations avec un club et qu'ils acceptent les négociations, ça veut dire qu'ils sont vendeurs », a expliqué, sur RMC, le directeur sportif du SRFC, qui ne comprend toutefois pas comment JRA a pu lui échapper alors qu’il avait fait une « offre conséquente d'achat » à l’OL en plus d’avoir l’accord du joueur...

 


 

Diomandé titulaire contre la Belgique

OL via Twitter

 


 

Slimani n'en veut pas à Aouar, qui a choisi les Bleus plutôt que l'Algérie

RMC.fr

Sélectionnable avec l'Algérie, Houssem Aouar a donc connu mercredi contre l'Ukraine (7-1) sa première sélection avec l'équipe de France. Islam Slimani dit dans France Football ne pas lui en vouloir, mais reproche aux Algériens de courir après des joueurs qui n'ont parfois "rien à voir" avec le pays.

Houssem Aouar a fêté sa première sélection avec les Bleus. À 22 ans, le milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais a été titularisé mercredi, lors de la victoire 7-1 contre l'Ukraine en amical. De quoi clore le débat sensible sur sa binationalité, qui lui permettait aussi d'évoluer avec l'Algérie. "Aouar et les autres, je les comprends", a réagi Islam Slimani dans une interview parue dans France Football.

"Aouar a fait un choix professionnel. Cela ne veut pas dire qu'il n'aime pas l'Algérie. «Footballistiquement», il ne faut plus parler de lui en tant qu'Algérien", a déclaré l'avant-centre de 32 ans, vainqueur de la Coupe d'Afrique des nations en 2019.


"Respectez-vous un peu"


Pour lui, il ne faut pas accabler ces joueurs qui "ont vécu en France, où ils ont fait toute leur formation". "On ne va pas se mentir, mis à part les parents ou leurs vacances, ils n'ont parfois rien à voir avec l'Algérie", remarque-t-il.

Mais l'ancien Monégasque considère surtout que la Fédération algérienne et les supporters doivent cesser de tenter de convaincre ces joueurs-là: "J'ai envie de dire aux Algériens d'arrêter de courir derrière des joueurs qui ne veulent pas venir en sélection. Respectez-vous un peu".

Avant France-Ukraine, le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a confirmé avoir tenté de convaincre Houssem Aouar: "J’ai expliqué, le travail a été fait. Les gens ne comprennent pas que nous avons tout fait, mais je ne veux pas rentrer dans les détails. (…) Il avait tranché depuis très longtemps, mais je n’allais pas le crier sur tous les toits".

 


 

Le nombre d'abonnés de la chaine Telefoot enfin connu

Footmercato.net

Depuis jeudi, le football français est entré dans une forte zone de turbulences. La raison ? L'incapacité de Mediapro à honorer la deuxième échéance de son contrat sur les droits TV (172 M€). Une somme particulièrement attendue par les clubs professionnels français déjà dans le rouge financièrement.

Pire, le boss du média espagnol Jaume Roures veut même diminuer le montant annuel de ces droits (814 M€), prétextant la crise de la COVID alors qu'il avait assuré au début de la crise sanitaire qu'il maintiendrait quoiqu'il arrive les sommes promises. Mais comment expliquer cette soudaine volte-face ? À en croire RTL, ceci viendra du nombre d'abonnés de la chaîne Téléfoot, depuis son lancement le 21 août dernier, à savoir 278 000 personnes. Un chiffre très en-deçà des objectifs de Mediapro, qui en vise 3,5 millions pour rentabiliser son investissement.

 


 

Un arrangement avec Mediapro facilité par l’État ?

Butfootballclub.fr

Le non versement de la traite de Mediapro en octobre pourrait mettre en difficulté les clubs de L1. la LFP pourrait jouer un rôle d’entremetteur pour faciliter le règlement de ce dossier sensible.

L’affaire inquiète forcément les clubs de L1 et plus encore. Mediapro a annoncé mercredi sa volonté de faire baisser le montant de son contrat avec la LFP (780 millions d’euros annuels pour la L1 et 34 millions par an pour la L2), à peine plus d’un mois après le début de la saison et sans avoir honoré le deuxième versement (172 millions d’euros) prévu le 5 octobre.

Autant dire que la situation est grave. Déjà privés de recettes de billetterie depuis le début de la saison, les clubs attendent des droits télévisés qu’ils les maintiennent à flot. Le non versement des traites pourrait les mettre dans une situation plus qu’inconfortable d’autant qu’ils ne doivent pas s’attendre à un geste des pouvoirs publics. Malgré tout, la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu est prête à servir d’entremetteuse.


« On veut bien essayer de rapprocher les points de vue »


« L’État n’a pas à intervenir auprès d’un acteur privé, Mediapro, qui a pris son risque et est en relation contractuelle avec la Ligue, indique-t-on à l’Élysée. On veut bien essayer de rapprocher les points de vue mais l’attitude de Mediapro est franchement déplorable. Ce ne sont pas des manières. Nous sommes surpris et déçus de la façon dont Mediapro traite cet écosystème. La méthode est critiquable. Ce que l’on demande à Mediapro, ce n’est pas de la charité, c’est d’assumer des engagements contractuels. Il est évident que cela prend un peu de temps d’atteindre leur objectif final d’abonnés. Par définition, il doit y avoir pour eux un recours à la dette et l’investissement. C’était prévu et il n’y a donc aucune surprise. La Ligue et les clubs ne peuvent pas se permettre d’autoriser des rééchelonnements qui les priveraient de leur trésorerie. Ils ont besoin de ces traites des diffuseurs pour ne pas avoir recours à l’emprunt. D’autant qu’ils ont déjà souscrit des emprunts pour faire face à la crise du Covid. Ce serait trahir l’appel d’offres de revenir sur le prix que Mediapro doit payer. »


 

Depay au Barça cet hiver, voici la condition

Foot01.com

En fin de contrat avec l’OL en 2021, Memphis Depay était tout proche d’un départ pour le FC Barcelone au mercato estival.

En marge du rassemblement des Pays-Bas, le capitaine de l’Olympique Lyonnais a confirmé en milieu de semaine qu’il avait été « tout proche » de rejoindre le FC Barcelone. Mais la Ligue de football espagnole a mis son véto sur cette opération en raison de la masse salariale du vice-champion d’Espagne en titre. Concrètement, en l'absence de ventes sèches, le Barça aurait dépassé le plafond salarial autorisé en cas de signature de Memphis Depay. Dans les prochaines semaines, les Blaugrana vont donc s’atteler à dégraisser afin de faire une place au buteur lyonnais, qui reste la priorité de Ronald Koeman pour le mercato hivernal.
La clé se nomme Ousmane Dembélé

A en croire les informations obtenues par le Mundo Deportivo, un seul et unique départ pourrait suffire à libérer la masse salariale nécessaire à la signature de Memphis Depay, à condition que le joueur sacrifié soit un élément fortement rémunéré. Dans les faits, le départ d’Ousmane Dembélé permettrait, par exemple, à Barcelone d’être suffisamment libéré financièrement afin de recruter Memphis Depay. Reste maintenant à voir si les pensionnaires du Camp Nou parviendront à se débarrasser de l’international français, proche d’un prêt à Manchester United cet été, mais qui a finalement pris la décision de rester à Barcelone. Du côté de Memphis Depay, on espère bien évidemment que cette situation se décantera, possiblement dès cet hiver. D’autant plus qu’un accord avait bel et bien été trouvé entre le Barça et l’Olympique Lyonnais pour un transfert estimé à environ 15 ME bonus compris. Un montant relativement faible, mais qui s’explique par la situation contractuelle du joueur ainsi que par sa récente rupture des ligaments croisés en décembre 2019…

 


 

« The Guardian » classe Rayan Cherki parmi les 60 jeunes joueurs les plus prometteurs

Lequipe.fr

Comme chaque année, le quotidien anglais The Guardian a publié sa liste des 60 joueurs nés en 2003 les plus prometteurs. Y figurent 3 Français : Rayan Cherki (OL), Amir Arli (Dijon) et Édouard Michut (PSG).

Cette liste est devenue un rendez-vous annuel attendu. Le quotidien anglais The Guardian a publié son étude sur les 60 joueurs au monde les plus prometteurs. L'an dernier, dans la génération 2002, le Belge et nouveau Rennais Jérémy Doku, l'Italien Sebastiano Esposito et l'Espagnol Ansu Fati apparaissaient notamment. Au même titre que 5 Français : Lucien Agoumé (Inter Milan, prêté cette saison à La Spezia), Adil Aouchiche (Saint-Étienne), Georginio Rutter (Rennes), Tanguy Kouassi (Bayern Munich) et le néointernational Eduardo Camavinga (Rennes).

Cette année, 3 Français figurent dans ce classement des joueurs nés en 2003 les plus prometteurs. Rayan Cherki (OL), lancé en pro l'an dernier et perçu comme l'un des plus solides espoirs du continent, en fait naturellement partie. Le milieu de terrain Édouard Michut, apparu avec le PSG cet été en amical face à Sochaux (Ligue 2, 1-0), complète cette liste. Le dernier représentant - le Dijonnais Amir Arli - est peut-être moins connu. Natif d'Oyonnax, ce milieu de terrain offensif, arrivé au DFCO en 2018, est déjà apparu sur le banc du club bourguignon cette saison en Ligue 1. À noter également la présence dans cette liste du jeune Néerlandais Xavi Simons (PSG).

 


 

Aouar à Arsenal, contre-attaque à Noël ?

Foot01.com

Les fans d’Arsenal y ont cru mais finalement, les Gunners ne sont pas parvenus à boucler le transfert d’Houssem Aouar en provenance de l’OL.

Inflexible, l’Olympique Lyonnais a pris la décision de conserver son meneur de jeu une saison supplémentaire. Une décision d’autant plus facile à prendre pour les Gones que de son côté, Houssem Aouar ne souhaitait pas partir à tout prix. Il faut dire que pour l’international tricolore, disputer une ultime saison à Lyon représente une assurance de temps de jeu non négligeable dans l’optique de l’Euro 2021. Mais du côté d’Arsenal, on ne désespère pas de recruter Houssem Aouar en janvier prochain. C’est tout du moins le souhait de l’ancien attaquant du club londonien, Kevin Campbell, 166 matchs avec Arsenal.

« Aouar doit être le prochain joueur recruté par Arsenal. Il nous manque vraiment ce genre de joueur. Je ne sais pas si nous pouvons l’avoir au mois de janvier. Mais je suis certain qu’il est la priorité de Mikel Arteta (entraîneur) et d’Edu (directeur sportif). Il faut absolument un profil créatif au milieu de terrain, Aouar est le joueur parfait. J’espère vraiment qu’Houssem Aouar sera un joueur d’Arsenal à l’avenir » a fait savoir sur la chaîne YouTube The Highbury Squad Read l’ancien attaquant d’Arsenal, lequel avait déjà milité il y a quelques semaines pour le transfert du meneur de jeu de l’Olympique Lyonnais à Londres. Le deal n’a pas été conclu cet été, et rien ne dit que Jean-Michel Aulas et Juninho ouvriront la porte à l’un de leurs meilleurs joueurs en cours de saison. D’autant plus que, contrairement à Memphis Depay, Houssem Aouar ne sera pas en fin de contrat en juin 2021. Autrement dit, ni l’OL ni le joueur n’ont un réel intérêt à boucler un transfert dans la précipitation au mois de janvier…

 

 

 

Voir aussi... L'actu du Jeudi 8 Octobre // Sondage : Quel onze type pour l'OL ?

 

Last modified on vendredi, 09 octobre 2020 18:51