L'actu du Lundi 5 Octobre

L'actu du Lundi 5 Octobre

Voir aussi... L'actu du Dimanche 4 Octobre // Le Tableau Mercat'OL

Memphis restera lyonnais cette saison

RMC via Twitter

Edit : Le non-départ d'Ousmane Dembele a bloqué la possible offre de Barcelone. Memphis restera à Lyon cette saison.

A 22h, Mundo Deportivo et RMC annoncent qu'Ousmane Dembele et Memphis Depay resteront tous les deux dans leurs clubs respectifs.

 

 


 

Reine-Adelaïde prêté à Nice

Telefoot via Twitter

 

 


 

Andersen prêté un an sans OA à Fulham

Fulham via Twitter

Edit 23h30 : Fulham officialise l'arrivée en prêt sans OA d'Andersen

 

 


 

Djamel Benlamri (Al-Shabab) signe un an à l'OL

Telefoot via Twitter

 

 


 

Jean Lucas refuse de quitter Lyon

Le10sport.com

Peu utilisé la saison dernière à l’OL, Jean Lucas intéresse plusieurs clubs de Ligue 1, dont Brest.

Jean Lucas a été une des toutes premières recrues de Juninho à l’Olympique Lyonnais, mais pas la plus utilisée. Il a attiré l’attention de plusieurs clubs de Ligue 1 et, comme nous vous l’avons révélé, celui de Brest. Le club breton tente de se faire prêter le milieu brésilien de l’OL... qui ne souhaite toutefois pas partir. En effet, l’OL serait plus qu’ouvert à un prêt, mais selon nos informations Jean Lucas refuse de partir.

 

 


 

Communiqué : Arrivée de Mattia De Sciglio et Habib Keita

OL.fr

L’Olympique Lyonnais informe du prêt pour une saison et sans option d’achat du défenseur international italien Mattia De Sciglio, en provenance de la Juventus jusqu’au 30 juin 2021.

A bientôt 28 ans, Mattia De Sciglio a débuté sa carrière professionnelle le 10 avril 2012 au Milan AC avant de signer à la Juventus au début de la saison 2017/2018. Le défenseur latéral polyvalent aux 39 sélections avec l’Italie a disputé plus de 200 matches toutes compétitions confondues et remporté 3 Scudetti consécutifs avec la Juve en 2018, 2019 et 2020.

Mattia De Sciglio sera le premier joueur italien à porter les couleurs de l’OL depuis le défenseur international Fabio Grosso entre 2007 et 2009.

L’Olympique Lyonnais informe, par ailleurs, de l’arrivée du jeune milieu de terrain malien, Habib Keita, qui vient de signer un contrat professionnel de 5 ans, soit jusqu’au 30 juin 2025. Sollicité par de nombreux grands clubs européens dont le Red Bull Salzbourg, Habib Keita a souhaité privilégier le projet de l’OL.

Agé de 18 ans, le jeune malien arrive en provenance de Guidars Football Club, le centre de formation réputé du Mali où évoluait Sinaly Diomande, recruté durant l’été 2019 et désormais défenseur central de l’effectif professionnel.

Le montant du transfert s’élève à 1 M€ auquel pourraient s’ajouter des incentives pour un montant maximum de 1,5M€ ainsi qu’un intéressement de 30% sur la plus-value réalisée sur des opérations futures avec le joueur.

D’autre part, l’Olympique Lyonnais annonce avoir officialisé le transfert de son joueur de National 2 Issiar Dramé à l’Olympik Donetsk (Ukraine), sans indemnité, mais avec un intéressement de 25% sur une future vente.

 


 

Garcia : « On commencera notre saison mardi matin... »

Lequipe.fr

Rudi Garcia, l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, attend impatiemment la fermeture du mercato pour savoir sur quel effectif il pourra compter.

« C'est encore une contre-performance pour l'OL ?
Il va falloir arrêter de dire qu'on joue bien et qu'on domine, mais il va falloir dire qu'on joue bien qu'on domine et qu'on gagne les matches... On a dominé Marseille à 11 contre 11, et on a dominé Marseille à 11 contre 10, même si c'est logique. Mais il faut qu'on soit beaucoup plus tueurs devant le but. On a eu les situations pour les mettre au fond et on ne l'a pas fait. Parfois par précipitation, parfois en prenant trop notre temps dans la finition... Il ne faut pas perdre confiance.

Vous aviez fait des choix forts dans votre composition d'équipe...
Mes choix étaient dictés par la forme du moment, et par le fait que le mercato ne ferme que lundi minuit. Donc on commencera notre saison mardi matin. Il se peut que des joueurs arrivent, il se peut que des joueurs partent. En revanche, que Houssem reste, c'est une très bonne nouvelle, et c'est pour cela qu'il a débuté.

Vous avez moins de points que Sylvinho à la même période du Championnat... Vous sentez-vous menacé ?
Je ne sais pas quoi vous dire. Je ne m'intéresse pas à ce qu'il s'est passé avant. On va passer une trêve à effectif réduit, on va travailler, et puis il va falloir gagner un match.

Le match de Bard, à gauche, est une satisfaction ?
Oui, c'est bien ce qu'a fait Melvin, car il avait un client en face. Il a fait un bon match, il a obtenu un penalty logique et il a bien tenu Florian Thauvin. Il faut juste qu'il progresse dans le jeu défensif dans son dos car il a été pris plusieurs fois en première période. Enfin, je suis un peu inquiet pour Marcelo qui est sorti blessé. C'est un problème à l'épaule. On verra demain (aujourd'hui). »

 


 

Aouar: « Je peux encore apporter à Lyon »

Football.fr

Auteur d’un match plein ce dimanche malgré le nul concédé face à Marseille dans le cadre de la 6e journée de L1 (1-1), Houssem Aouar a confirmé qu’il resterait fidèle à l’OL cette saison.

« Je sens que je peux encore apporter à ce club. Je veux continuer l’aventure avec mon club formateur et j’espère qu’on va relever la tête car on se doit de faire mieux », dixit l’international tricolore en devenir sur l’antenne de Téléfoot.

 


 

Ménès siffle penalty contre le « kamikaze » Lopes

Foot01.com

Du match OL-OM de dimanche soir on ne retiendra pas grand-chose si ce n'est quelques décisions de l'arbitre. Pierre Ménès estime que Stéphanie Frappart s'est trompée une seule fois.

Pour les observateurs neutres du match entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille, il y avait de quoi bailler devant Téléfoot, jamais cette affiche n’atteignant un niveau digne de ce nom. Mais pour les supporters des deux clubs il est évident que les faits de match ont fait monter la tension sur les réseaux sociaux. Cette fois pas d’insultes racistes supposées, tant mieux, mais juste des décisions arbitrales contestées. Pour Pierre Ménès, si Stéphanie Frappart, qui était au sifflet, a globalement eu raison, elle s’est tout de même trompée concernant une sortie d’Anthony Lopes sur Alvaro en première période. Le consultant de Canal+ estime que le gardien de but est coutumier du fait, Kylian Mbappé s’en souvient encore, et qu’il n’est jamais sanctionné.

Et Pierre Ménès de s’offusquer. « Payet s’est rendu coupable d’une semelle sur le tibia de Dubois. Le règlement, c’est rouge. Il n’y a pas grand chose à dire, on ne va pas reprocher aux arbitres d’appliquer le règlement. Il y a ensuite eu ce penalty pour une faute d’Alvaro sur Bard. Sur le premier ralenti, on peut se dire que c’est une simulation, mais sur le second on voit bien que le défenseur espagnol marche sur le pied du latéral lyonnais. Rien à dire non plus. Et toujours rien à dire sur le but refusé à Kadewere pour un hors-jeu de Toko-Ekambi. La seule chose que je trouverais à redire sur l’arbitrage de Stéphanie Frappart, c’est que j’aurais personnellement donné péno pour la sortie de Lopes sur Alvaro. Parce que le gardien lyonnais est bien gentil, mais à chaque fois qu’il sort au devant d’un adversaire, il le camionne. En l’espèce, à ceux qui me disent « mais tu veux qu’il les mette où, ses jambes ? », je réponds « pas dans la cuisse d’Alvaro ». Pour moi, il a le ballon et ensuite il laisse traîner ses jambes pour faire mal volontairement. C’était penalty. Il faudra un jour se pencher sur les sorties kamikaze de ce gardien au demeurant très talentueux », fait remarquer, sur son blog, Pierre Ménès.

 


 

L'irrésistible ascension de Melvin Bard

Footmercato.net

Titularisé sur la flanc gauche de la défense, Melvin Bard a probablement été l'un des Lyonnais les plus en vu ce dimanche soir lors de l'Olympico (1-1).

ce dimanche, l'Olympique Lyonnais peut être un brin triste. En effet, les Rhodaniens n'ont pu faire mieux qu'un match nul, à domicile, contre l'OM réduit à 10 dès la 18e minute de jeu (1-1). Pourtant, il existe quelques choses intéressantes et des bonnes nouvelles surtout ! Houssem Aouar a décidé de rester et il a marqué le but des siens.

Mais c'est loin d'être tout. Titularisé par Rudi Garcia, Melvin Bard, le latéral gauche de 19 ans, formé au club, mais qui avait failli quitter la France cet été, a fait un grand match. Au-delà d'avoir très bien défendu sur Florian Thauvin, c'est lui qui provoque la faute d'Alvaro Gonzalez sur le penalty et donc l'égalisation de la bande à Rudi Garcia.


Il doit encore progresser


Son entraîneur était donc assez satisfait après la rencontre : « c'est bien ce qu'a fait Melvin, il avait un client en face. C'est la première fois qu'il était à l'épreuve d'un joueur comme Flo Thauvin, sans abaisser la qualité des joueurs qu'il a affrontés avant, il y en avait des bons depuis le début de saison. Flo c'est un top player, un joueur international ».

Histoire de faire garder la tête froide à son jeune élément, Rudi Garcia a trouvé quand même quelque chose à redire. « Melvin a fait un bon match, pas seulement parce qu'il a obtenu un penalty logique en se projetant dans la surface, mais parce qu'il a bien tenu Flo, c'était bien. Je trouve qu'il doit progresser dans l'anticipation dans le jeu dans son dos, parce qu'il s'est fait prendre dans le dos en première période même s'il est à chaque fois bien revenu », a nuancé le technicien français. La formidable académie fonctionne toujours aussi bien !

 


 

Les chiffres inquiétants d’un début de saison raté

RMC.fr

L’OL a concédé le nul contre l’OM (1-1) ce dimanche en clôture de la sixième journée de Ligue 1. Lyon n’y arrive pas en championnat et connaît l’un de ses pires débuts de saison en dix ans.
 
La fin du mercato s’annonce rythmée ce lundi du côté de l’OL. Outre la fin du feuilleton Depay au Barça, le club rhodanien pourrait enregistrer l’arrivée d’un ou plusieurs renforts défensifs. L’occasion de combler des manques dans l’effectif de Rudi Garcia et d’offrir à l’entraîneur lyonnais des solutions pour redresser la barre en Ligue 1.

Au lendemain d’une nouvelle contre-performance face à l’OM (1-1), pourtant réduit à dix après l’expulsion précoce de Payet (19e), les Gones se retrouvent 14es de Ligue 1 après six rencontres. L’un des pires débuts de saison de l’équipe chère au président Aulas.


Un mauvais bilan comptable


A peine plus d’un mois après son superbe parcours jusqu’au dernier carré de la Ligue des champions, l’OL galère en championnat. Depuis le succès inaugural contre Dijon (4-1), Lyon n’a plus gagné le moindre match en L1.

Avec une défaite et quatre matchs nuls, le club rhodanien ne possède que sept points soit son pire total à ce stade de la saison depuis 2014-2015. Seule la campagne 2010-2011 avait encore plus mal commencé pour les Gones avec cinq points.

Licencié et considéré comme une erreur de casting par Jean-Michel Aulas, Sylvinho avait fait mieux l’an passé avec huit points avant d’être écarté le 7 octobre 2019 par le président lyonnais. Mais contrairement à l’équipe de Rudi Garcia, les troupes du Brésilien avaient déjà entamé leur campagne européenne et affronté Monaco (victoire 3-0) et Paris (défaite 0-1). Face à des adversaires moins hauts dans le classement (Dijon, Nîmes, Bordeaux et Lorient), l’OL a laissé de nombreux points en route.

"Je ne sais pas quoi vous répondre, a rétorqué le coach de l’équipe première après le nouvel accroc contre l’OM. Je ne m'occupe pas de ce qu'il s'est passé, il y a un an, deux ans ou trois ans." Circulez, il n’y a rien à voir.


Une attaque patraque


Le récent Olympico vient illustrer à merveille les problèmes offensifs de l’OL en Ligue 1. Malgré leur supériorité numérique, les partenaires de Karl Toko-Ekambi n’ont pas réussi à faire la différence et marquer un deuxième but. Avec une possession de balle stérile (61%), les Lyonnais ont tenté leur chance à 24 reprises mais n’ont trouvé le cadre que sur trois tirs.

Et voilà bien là où le bât blesse cette saison. Le plan de jeu instauré par Rudi Garcia se veut clair, limpide même. Le technicien demande à ses joueurs de passer par les côtés et d’exploiter au mieux les ailes avec de nombreux centres… pour une efficacité qui laisse encore à désirer. Depuis le début de la saison, Lyon a tiré 125 fois au but pour cadrer 34 tentatives (27%) et ne marquer que sept buts dont quatre sur des penalties (trois pour Depay, un pour Aouar).

"Nous ne sommes pas assez adroits, a encore reconnu Rudi Garcia. Parce que sinon nous aurions marqué ce soir (face à l'OM, ndlr). On ne peut pas non plus ne pas dire cela. Il faut que nous soyons beaucoup plus tueurs devant le but."

En passant à quatre défenseurs contre Marseille, le technicien a tenté un coup tactique. En vain. Un nouveau dispositif qui n'a pas amélioré le rendement lyonnais, loin s'en faut. Surtout en comparaison avec à l'OL version Sylvinho qui tirait beaucoup moins (72), cadrait un peu plus (35%) et marquait davantage (12 buts, aucun penalty). Même l'impression laissée dans le jeu ne parvient pas à séduire cette saison.


Du mieux après la fin du mercato?


Jean-Michel Aulas a eu beau réitérer sa confiance en Rudi Garcia avant l’Olympico, l’entraîneur rhodanien pourrait voir sa situation se dégrader en cas de nouveaux résultats décevants. A moins que la fin du mercato ne lui permette de retrouver un groupe revigoré. Impliqué sur 80 buts en 108 matches de Ligue 1 pour le club rhodanien, Memphis Depay pourrait quitter le club. Un échec de son transfert à Barcelone, couplé à la fidélité de Houssem Aouar, ferait un bien fou aux Lyonnais.

Si importants lors des bonnes performances de l’OL, les deux hommes donneraient un nouvel élan à l’équipe. Mieux, les Gones ont un autre motif d’espoir. Lors de ses deux précédents départs ratés en 2010 et 2014, Lyon avait quand même réussi à arracher une place sur le podium et donc une qualification pour la Ligue des champions. Rudi Garcia et ses joueurs n’ont plus de temps à perdre. Le podium, objectif revendiqué cette saison, se trouve déjà à six points.

 


 

Sélection : le programme des internationaux

OL.fr

En cette nouvelle période de trêve internationale, plus d’une dizaine de joueurs de l’OL ont été convoqués pour participer aux prochaines échéances de leur sélection respective. Tour d’horizon du programme de nos Lyonnais.

Mercredi 7 octobre
20h45 – Portugal x Espagne (Lopes) / Amical
20h45 – Pays-Bas x Mexique (Memphis) / Amical
21h10 – France x Ukraine (Dubois, Aouar) / Amical
 
Jeudi 8 octobre
16h – Togo x Lybie (Barcola) / Amical
18h – France U19 x Allemagne (Cherki) / Amical
20h45 – Belgique x Côte d’Ivoire (Denayer x Cornet, Diomande) / Amical
21h – France Espoirs x Liechtenstein (Bard, Caqueret) / Qualif Euro 2021
 
Vendredi 9 octobre
13h – Cameroun x Japon (Toko Ekambi) / Amical
16h – Pays-Bas x France U18 (Gusto) / Amical
 
Samedi 10 octobre
2h30 – Brésil x Bolivie (Guimaraes) / Qualif Mondial 2022
 
Dimanche 11 octobre
16h – Pays-Bas x France U18 (Gusto) / Amical
18h – Bosnie x Pays-Bas (Memphis) / Ligue des Nations
19h – Angleterre x Belgique (Denayer) / Ligue des Nations
20h45 – France x Portugal (Aouar, Dubois x Lopes) / Ligue des Nations
 
Lundi 12 octobre
16h – Togo x Soudan (Barcola) / Amical
18h – France U19 x Allemagne (Cherki) / Amical
21h – France Espoirs x Slovaquie (Bard, Caqueret) / Qualif Euro 2021
 
Mardi 13 octobre
16h45 – Japon x Côte d’Ivoire (Cornet, Diomande) / Amical
 
Mercredi 14 octobre
2h – Pérou x Brésil (Guimaraes) / Qualif Mondial 2022
20h45 – Croatie x France (Aouar, Dubois) / Ligue des Nations
20h45 – Portugal x Suède (Lopes) / Ligue des Nations
20h45 – Islande x Belgique (Denayer) / Ligue des Nations

 


 

Koeman (Barça) : « On veut Depay et lui aussi veut venir »

Lequipe.fr

L'entraîneur barcelonais a confirmé ce lundi son intérêt pour recruter l'attaquant lyonnais, qui est également partant pour rallier la Catalogne.

Memphis Depay va-t-il devenir un joueur du Barça ? En tout cas, ce lundi après-midi, Ronald Koeman a répété l'intérêt réciproque. « On le veut et lui aussi veut venir, a déclaré le technicien au micro de la chaîne néerlandaise NOS. C'est un excellent joueur. Il peut jouer en tant qu'attaquant, mais il fait aussi un excellent travail en tant qu'ailier gauche. Il est puissant, tient bien le ballon, gagne ses duels... »

La délicate situation financière du club catalan fait que, pour l'instant, le transfert de l'attaquant lyonnais coince. Mais le temps presse.

 


 

Groupama poursuit le naming du Stade de l’Olympique Lyonnais

OL.fr

Groupama Rhône-Alpes Auvergne poursuit le naming du Groupama Stadium, le stade de l’Olympique Lyonnais, pour une durée de 2 ans. L’assureur mutualiste démontre ainsi sa volonté de poursuivre ses investissements au bénéfice de sa croissance, et confirme son rôle d’acteur majeur du territoire.

 


 

Vidéo : zoom sur le match de Bard face à l'OM

BNS Comps

 


 

Pellistri signe 5 ans à Manchester United

Twitter

 

 

 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 4 Octobre // Le Tableau Mercat'OL

 

Last modified on mardi, 06 octobre 2020 00:00