L'actu du Lundi 21 Septembre

L'actu du Lundi 21 Septembre

La vengeance de Lyon sera terrible pour Reine-Adélaïde

Foot01.com

Jeff Reine-Adélaïde a fait part de son intention de quitter l'Olympique Lyonnais lors de ce mercato, et Rennes est déjà à l'affût. Mais l'OL a déjà sorti le fouet.

Sur le plan offensif cela risque d’énormément bouger du côté de l’Olympique Lyonnais puisque dimanche on évoquait la possibilité d’un renouvellement total de ce secteur avec la venue du trio Paqueta-Sorloth-Pellistri. Mais il y a aussi une vague de départs qui se profile du côté du Groupama Stadium, et un joueur suscite un traitement particulier, il s’agit de Jeff Reine-Adélaïde. L’ancien angevin a clairement et très violemment fait part de son souhait de quitter l’OL seulement un an après avoir rejoint le club de Jean-Michel Aulas, estimant que Lyon ne lui laissait pas sa chance. Et pour accueillir JRA, c’est le Stade Rennais qui est le favori numéro 1, le club breton étant déterminé à frapper fort lors de ce mercato afin de faire bonne figuration en Ligue des champions, mais aussi et surtout en Ligue 1.

Tandis que Florian Maurice est bien placé pour jouer les intermédiaires entre Rennes et Lyon pour Jeff Reine-Adélaïde, du côté de l’Olympique Lyonnais on est déterminé à serrer la vis dans ce dossier. Car c’est peu dire que les propos récents du joueur ont été très mal perçus du côté des dirigeants de l’OL. Selon Le Progrès, le président du club de la capitale des Gaules est décidé à être sans pitié avec Reine-Adélaïde et aucune négociation sur le tarif n'aura lieu. « Jean-Michel Aulas a mis la barre à 30ME. Lyon ne fera aucune concession vis-à-vis de ce joueur dont les déclarations ont choqué », explique le quotidien régional. Autrement dit, le transfert de Jeff Reine-Adélaïde, si transfert il y a, ne se fera pas dans la facilité. Et le joueur devra assumer la virulence de ses déclarations à l'encontre de son employeur.

 


 

L'OL refuse un échange sec Paqueta-Memphis

Todo Fichajes via Twitter

 


 

Des mauvais résultats… et des tensions en interne à l’OL ?

Football365.fr

Selon Radio Scoop, la situation se tend en interne du côté de l’Olympique Lyonnais, qui a raté son début de saison. Le directeur sportif rhodanien, Juninho, ne serait notamment pas en phase avec Rudi Garcia…

Cinq points en quatre matchs et une qualité de jeu proche du néant : l’Olympique Lyonnais entame sa saison de Ligue 1 comme il avait terminé la dernière et la parenthèse Ligue des Champions est bel et bien refermée. Les Rhodaniens, perturbés par une fin de Mercato extrêmement incertaine qui pourrait les voir perdre plusieurs majeurs, sont dans le flou. Et pour ne rien arranger, des premières tensions commenceraient à apparaître en interne. C’est ce qu’indique en tout cas Radio Scoop, qui explique que « les relations sont tendues entre le directeur sportif Juninho et le nouveau directeur du recrutement, Bruno Cheyrou », qui avait remplacé Florian Maurice au mois de mai.


Juninho pas en phase avec Cheyrou… et Garcia


Facile de comprendre que ces divergences doivent concerner les profils ciblés pour retoucher un effectif déséquilibré. Mais ce n’est pas tout, puisque la légende brésilienne des Gones s’opposeraient sur de nombreux sujets à son entraîneur, Rudi Garcia. L’ex-entraîneur de l’OM et Gueïda Fofana, entraîneur de l’équipe réserve, avaient par ailleurs connu un accrochage au sujet de l’utilisation de certains jeunes en réserve, lors de la dernière trêve internationale. Un climat électrique à deux semaines d’un choc contre l’OM qui se déroulera le soir de la clôture du mercato. La fin du mois de septembre et le début du mois d’octobre seront chargés entre Rhône et Saône.

 


 

Le Torino a fait une offre à l'OL pour Joachim Andersen

Footmercato.net

Numéro trois dans la hiérarchie des centraux à l'Olympique Lyonnais, Joachim Andersen pourrait retourner en Serie A. Le Torino a fait une offre pour s'attacher les services de la recrue la plus chère de l'histoire de l'OL.

Le dernier jour de juillet, la presse italienne annonçait que le Torino était intéressé par les services de la recrue la plus chère de l’histoire de l’Olympique Lyonnais (24 M€ + 6 M€ de bonus), Joachim Andersen. Le défenseur central danois de 24 ans, transféré de la Sampdoria l'été dernier, a bien du mal à s'épanouir dans la capitale des Gaules. Ces derniers jours, le départ de Fernando Marçal du côté de Wolverhampton a néanmoins permis de voir Joachim Andersen associé à Jason Denayer et Marcelo dans une défense à trois. Mais quelques jours après, le Danois aux 35 apparitions avec l'OL retrouvait sa place sur le banc, Rudi Garcia optant pour un système à quatre défenseurs, avec Dubois et Bard sur les côtés.

Lié aux Gones jusqu’en 2024, le Danois fera-t-il long feu au sein du club rhodanien ? Sky Italia apporte de nouvelles informations ce dimanche et évoque un regain d'intérêt du Torino pour le défenseur central lyonnais. Les Turinois veulent renforcer leur secteur défensif et ont Joachim Andersen dans leur ligne de mire. Selon le média, le joueur serait flatté de voir les Granata pousser de toutes leurs forces pour le rapatrier à Turin et en Serie A. Un championnat dans lequel il s'est illustré pendant deux saisons sous les couleurs de la Samp (39 matches de Serie A).

Les négociations porteraient sur un prêt d'environ trois millions d'euros avec une option d'achat qui s'élèverait à dix-sept millions d'euros. Suffisant pour convaincre Jean-Michel Aulas de renoncer à un joueur longtemps suivi par Florian Maurice et sa cellule de recrutement et acheté à prix d'or ? Le média précise que le Torino n'a pas mis tous ses oeufs dans le même panier. Pour renforcer sa défense, le Toro pense également à Gianmarco Ferrari de Sassuolo, que les Neroverdi estiment à vingt millions d'euros. Du côté d'Andersen, Valence, en Espagne, a également fait part de son intérêt pour un prêt du joueur. Offre logiquement refusée par un club qui a besoin de liquidités.

 


 

Ce joueur de l'OL qui se prononce sur l'avenir de Memphis Depay !

Le10sport.com

Alors que Memphis Depay est annoncé avec insistance du côté du FC Barcelone, Maxwell Cornet a évoqué la situation de l’international néerlandais.

Alors que la fin du mercato approche, le FC Barcelone est toujours à la recherche d’un attaquant. La piste Lautaro Martinez étant tombée à l’eau, Ronald Koeman a fait de Memphis Depay sa priorité. Cependant, si un accord aurait été trouvé entre les différentes parties, les blaugrana doivent avant tout se séparer d’au moins un indésirable, comme Luis Suarez, dont le transfert à la Juventus est tombé à l'eau comme l'a annonce ce dimanche soir Fabio Paratici, directeur sportif du club turinois. Alors que l'avenir de Memphis Depay reste ainsi incertain, Maxwell Cornet s’est exprimé sur la situation de son coéquipier.


« Il y a beaucoup de choses qui se disent »


Invité de Téléfoot la chaîne, Maxwell Cornet a évoqué les saluts de Memphis Depay à destination du public à la fin du match contre Nîmes ce vendredi, que certains interprètent déjà comme un adieu : « C'est Memphis. C'est vrai qu'on est en période de mercato, il y a beaucoup de choses qui se disent, mais je vois juste un remerciement du public. Rien d'autre » a déclaré le milieu lyonnais.

 


 

Mercato : les dossiers en cours à l'OL

Leprogres via Twitter

 


 

Wolfsburg insiste pour Cornet !

Le10sport.com

Sur les tablettes de Wolfsburg, Maxwel Cornet est toujours dans le viseur du club allemand qui insiste pour le récupérer.

Maxwel Cornet a la cote en Allemagne. Depuis plusieurs mois, le Lyonnais est suivi par Wolfsburg, qui surveille attentivement sa situation. Comme révélé le 15 août par le10sport.com, le Borussia M’Gladbach est également sur le coup. Après plusieurs bonnes pioches en Ligue 1 (Bensebaini, Pléa, Thuram), le Borussia est très attentif au championnat français. Mais d’après nos sources, c’est bien Wolsfburg qui insiste le plus pour Cornet.


Cornet n’exclut pas un départ


L’intérêt de Wolfsburg n’est pas nouveau, mais il s’intensifie ces derniers jours, alors que le mercato estival ferme ses portes dans moins de 15 jours maintenant. De son côté, Maxwel Cornet reste attentif aux propositions et n’exclut clairement pas un départ. Mais le dossier est compliqué. Tant du côté de Lyon, qui n’envisage de céder Cornet qu’à un très bon prix, que financièrement, Wolfsburg n’ayant pas nécessairement la somme attendue par les Gones.

 


 

Nouvelles mesures COVID : 1000 personnes au Groupama Stadium

Prefecture via Twitter

 


 

Prêt d'Ousseynou Ndiaye à Bourg-En-Bresse

OL.fr

L’Olympique Lyonnais informe du prêt sans option d’achat de son milieu de terrain de 21 ans Ousseynou Ndiaye à Bourg-En-Bresse (National) jusqu’à la fin de la saison.

Ce prêt prend effet aujourd’hui et permettra à Ousseynou Ndiaye, sous contrat à l’OL jusqu’au 30 juin 2023, de gagner du temps de jeu dans un club partenaire de l’OL au sein du réseau Sport Excellence.

 


 

Racing : Jean Lucas dans la danse ?

DNA.fr

Le Brésilien Jean Lucas (22 ans) a été proposé au Racing Strasbourg.

A un peu moins de deux semaines de la clôture du marché des transferts, le Racing poursuit sa recherche active, mais raisonnée d’un milieu défensif capable d’évoluer en sentinelle devant la défense, dans un schéma en 4-4-2 avec un milieu en losange.

Jusqu’ici, le club bas-rhinois a avancé sans précipitation, n’hésitant pas à refermer provisoirement des dossiers encore inaccessibles il y a quelques semaines. Il les rouvre peu à peu, alors que certains des joueurs ciblés savent désormais que leur avenir ne s’écrira pas forcément – ou plus du tout – dans leur club actuel. Le money-time du mercato est en effet souvent propice aux bonnes affaires quand les exigences des clubs, mais aussi des footballeurs se font plus raisonnables.

Pour être sûr d’apporter à son entraîneur Thierry Laurey le numéro 6 ‘’essuie-glace’’ dont il a fait sa priorité, le RCSA continue d’avoir plusieurs fers au feu. Le Franco-Camerounais du FC Séville Ibrahim Amadou (27 ans, ex-Lille), sous contrat en Andalousie jusqu’en 2022, est de ceux-là, tout comme l’ancien Racingman Jean-Eudes Aholou (26 ans), barré à l’AS Monaco à laquelle le RCSA l’avait vendu à l’été 2018 pour 14 millions d’euros et à laquelle il est lié jusqu’en 2023.

Mais en marge de ces deux profils, d’autres sont à l’étude, comme celui du Brésilien de l’OL, Jean Lucas (22 ans), arrivé de Flamengo à l’été 2019 contre 8 millions et dont le bail dans le Rhône s’étire jusqu’en 2024. Le milieu lyonnais (11 matches, 1 titularisation, 1 but en L1 en 2019-2020, 2 apparitions cette saison) a été proposé et ses caractéristiques ne laissent pas indifférent du côté de la Meinau. Reste aujourd’hui à savoir laquelle des lignes lancées ferrera la première le bon poisson.

 


 

Neymar, Toko Ekambi défend Alvaro

Maxifoot.fr

Plus d’une semaine après le Classique remporté par l’Olympique de Marseille (0-1) en Ligue 1, des experts brésiliens et espagnols confirment les accusations du Parisien Neymar. Selon eux, le défenseur central marseillais Alvaro Gonzalez aurait bien tenu des propos racistes. Mais en tant qu’ancien coéquipier de l’Espagnol à Villarreal (2018-2019), l’attaquant de l’Olympique Lyonnais Karl Toko Ekambi (28 ans, 4 matchs en L1 cette saison) refuse d’y croire.

"On en parle beaucoup en France. Mes coéquipiers m'interrogent sur Alvaro et je leur dis que c'est quelqu'un de bien, a confié l’international camerounais à Marca. A aucun moment il n'a prononcé un mot raciste. Je suis noir et il n'a jamais souligné la couleur de peau de chacun. Alvaro a été l'un des premiers à qui j'ai parlé, il m'a toujours transmis sa bonne humeur, il essayait de me parler en français pour m'aider à m'adapter et il m'apprenait l'espagnol. S'il a dit quelque chose, je suis sûr que ce n'est pas raciste. Alvaro n'est pas comme ça."

 

 

 

 

Last modified on lundi, 21 septembre 2020 20:20