L'actu du Samedi 19 Septembre

L'actu du Samedi 19 Septembre

Voir aussi... OL 0-0 Nimes : L'After // L'actu du Vendredi 18 Septembre

Pollersbeck s'engage jusqu'en 2024

OL.fr

L’Olympique Lyonnais est heureux d’annoncer l’arrivée du gardien allemand Julian Pollersbeck en provenance d’Hambourg, qui vient de signer un contrat de 4 ans avec l’OL, soit jusqu’au 30 juin 2024.

Le montant du transfert s’élève à 0,25 M€ auquel pourront s’ajouter des incentives pour un montant maximum de 0,3 M€ ainsi qu’un intéressement de 15% sur une éventuelle plus-value future.

Champion d’Europe espoir avec l’Allemagne en 2017, Julian Pollersbeck a débuté sa carrière professionnelle à Kaiserslautern en septembre 2016 avant d’être transféré un an plus tard à Hambourg, club avec lequel il a disputé 10 matches de Bundesliga et 37 matches de Bundesliga 2.

Âgé de 26 ans, Julian Pollersbeck est le quatrième joueur allemand de l’histoire de l’Olympique Lyonnais après Kurt Linder (1962/63), Thomas Remark (1986/87) et Thomas Pfannkuch (1991/92).

 




▶️ Toutes les infos et rumeurs transfert : Le Tableau Mercat'OL

 


 

La colère froide de Lopes

Maxifoot.fr

Pour le compte de la 4e journée de Ligue 1 ce vendredi, l'Olympique Lyonnais a été accroché à domicile par Nîmes (0-0). Au micro de Téléfoot, le gardien des Gones Anthony Lopes (29 ans, 4 matchs en L1 cette saison) n'a pas caché son agacement par rapport au début de saison raté de son équipe.

"Est-ce qu'il faut s'inquiéter ? Je pense. Enfin, s'inquiéter c'est un grand mot, mais 5 points sur 12 en étant l'Olympique Lyonnais, c'est tout simplement inadmissible. On se doit de faire carton plein à domicile, on connait ces matchs-là, ils sont ultra-importants pour prendre le maximum de points. Il faut créer une forteresse ici et on a encore laissé deux points ici. On passe une semaine très compliquée, il va falloir se remettre au travail. De la colère ? Bien évidemment. Quand on ne gagne pas à domicile, il y a de la frustration, de l'énervement. Il faut essayer d'avancer", a lancé l'international portugais.

Avec ce nul, l'OL occupe provisoirement la 10e place du classement.

 


 

Garcia après OL-Nîmes : « C'est de notre faute »

Lequipe.fr

Déçu du manque de réalisme de l'Olympique Lyonnais face à Nîmes (0-0), Rudi Garcia regrette une nouvelle perte de points.

Rudi Garcia (entraîneur de Lyon, après le nul contre Nîmes) : « C'est évidemment une contre-performance. Nous avons manqué de réalisme. Cela fait trois matches où nous avons les occasions pour marquer d'entrée comme aujourd'hui (vendredi). Il faut les transformer contre des équipes qui jouent avec un bloc bas. C'est de notre faute, nous aurions dû trouver les solutions et convertir nos possibilités. Ce sont les mêmes maux que les deux matches précédents. Nous aurions dû gagner car nous sommes l'OL et que nous recevons. Les occasions, nous les avons eues.

J'ai trouvé que ce troisième match en sept jours a pesé sur les jambes de certains. J'avais amené un peu de sang frais avec des jeunes qui se sont plutôt bien comportés mais ils ne peuvent pas tout amener par rapport à des joueurs plus expérimentés. Nos situations favorables sont souvent des tirs hors surface. Il faudrait contourner le bloc et être précis sur les centres. Il faudrait être capable de faire du jeu dans la surface avec des joueurs lancés et obtenir des penalties. »

Bruno Guimaraes

Bruno Guimaraes, (milieu de Lyon) : « C'était un match compliqué. Nous avons manqué des occasions, quelques-unes faciles notamment. Nous avons besoin de travailler plus car on ne peut pas perdre des points comme cela. Quand on commence à manquer des opportunités, on manque de confiance, cela devient difficile. Physiquement, nous sommes restés longtemps sans jouer en raison du Covid et maintenant, nous enchaînons les matches. Cinq points, ce n'est pas bon. Si on veut gagner le Championnat, nous avons besoin de gagner et notamment à la maison. Il faudra regagner les points perdus. »




La réaction de Julien le Gone

Nouveauté 100%OL.fr : Retrouvez dans chaque After la réaction du Gone Julien Martin.
Toujours plein de justesse et de caractère, ses analyses ne manqueront pas de vous faire réagir !
N'hésitez pas à vous abonner à ses comptes ;) (Twitter, Youtube)






Départ de Bertrand Traoré pour Aston Villa (officiel)

OL.fr

L’Olympique Lyonnais informe du transfert de l’international burkinabé Bertrand Traoré au club anglais d’Aston Villa pour un montant de 18,4 M€ auquel pourront s’ajouter des incentives pour un montant maximum de 2,2 M€ et un intéressement de 15% sur une éventuelle plus-value future.

Transféré à l’Olympique Lyonnais en juin 2017 en provenance de Chelsea pour la somme de 10 M€, Bertrand Traoré a disputé 126 matches toutes compétitions confondues et inscrit 33 buts en trois saisons avec l’OL.

L’Olympique Lyonnais souhaite bonne chance à Bertrand qui retrouvera le championnat d’Angleterre 4 ans après une première expérience en Premier League.




Ménès fait un constat effrayant pour Lyon

Foot01.com

Pierre Ménès n'est pas tendre avec l'Olympique Lyonnais au lendemain du nul contre Nîmes. Pour le consultant de Canal+, Jean-Michel Aulas doit s'inquiéter pour son club.

Les supporters de l’Olympique Lyonnais ont connu l’ivresse des cimes lors de l’énorme parcours de l’OL dans le Final 8, mais ils vivent actuellement une descente aux enfers nettement moins agréable. Car c’est peu dire que la formation de Rudi Garcia, vidangée par un mercato sans fin, ne montre rien en Ligue 1, à l’image du triste spectacle offert vendredi soir contre Nîmes au Groupama Stadium. De quoi inquiéter Pierre Ménès qui ne voit pas comment Lyon va pouvoir se relancer cette saison, d’autant plus que les départs s’enchaînent et qu’aucune joueur de qualité n’est susceptible de rejoindre l’OL si l’on en croit les dernières rumeurs. Pour l’homme du Canal Football Club, l’heure est du grave du côté du club de Jean-Michel Aulas et de Juninho.

« En ce qui concerne l’OL, on a vu les mêmes défauts à Montpellier que face à Nîmes hier soir. Et en particulier ce problème offensif qui perdure, avec une ligne d’attaque inexistante. Memphis est déjà en train de boucler ses sacs Vuitton, Dembélé est en total manque de confiance et de mobilité… Quand cette équipe n’aligne pas son milieu de terrain Guimaraes-Caqueret-Aouar, il ne se passe pas grand-chose. En première période, ce sont même les Nîmois qui ont eu les meilleures occasions, avec la transversale de Ripart et le super arrêt de Lopes sur la frappe de Ferhat. Et les hommes de Garcia ont enchaîné avec une seconde période pathétique. Ah, pour centrer, ça centre. Mais le seul centre potable a été celui de Dubois pour la tête de Dembélé, au-dessus. C’est d’autant plus inquiétant qu’on sait que des joueurs majeurs vont partir et que, faute de moyens, ils seront remplacés par des joueurs d’un niveau moindre. Honnêtement, l’avenir me semble assez sombre du côté de Lyon… », explique, sur son blog, Pierre Ménès.





Vidéo : l'entrée de Diomandé face à Nimes

BNSComps via Twitter





OL-OM pourrait aussi se jouer devant 1 000 spectateurs seulement

Lequipe.fr

Le match des Olympiques, le 4 octobre au Groupama Stadium, pourrait être soumis à son tour à une jauge réduite à 1 000 spectateurs. La préfecture du Rhône doit annoncer lundi des mesures pour tenter d'enrayer la circulation du virus dans la métropole lyonnaise.

Le Préfet du Rhône tiendra une conférence de presse lundi pour détailler les nouvelles mesures prises à Lyon et dans le Rhône pour tenter d'enrayer la circulation du virus, de plus en plus importante à Lyon. Jeudi, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait cité la ville parmi les territoires où la « situation (sanitaire est) dégradée ».

À l'OL, la possibilité d'une réduction de la jauge de 5 000 à 1 000 personnes pour les grands événements interpelle. Une telle mesure a déjà été prise à Bordeaux, Marseille ou encore Nice. À Lyon aussi, elle aurait des conséquences sur l'accueil des supporters. Pour le match des Olympiques pour commencer.

Nice-PSG se déroulera à huis clos dimanche (13 heures) et Marseille recevra Lille devant 1 000 spectateurs le même jour (21 heures), comme déjà jeudi face à Saint-Etienne (0-2). Lyon, qui a buté (0-0) sur Nîmes vendredi soir au Groupama Stadium devant 4 500 spectateurs, n'y jouera plus avant le 4 octobre et la réception de l'OM pour l'une des grandes affiches de la saison.

« Nous sommes en train de regarder la situation, en attente des décisions préfectorales », explique au Progrès Xavier Pierrot, le directeur du Groupama Stadium. « Nous ne partons a priori pas pour un huis clos », ajoute-t-il. Les abonnés « loges » pourraient être les spectateurs retenus, croit savoir le quotidien. Qui rappelle que le match OL-OM est habituellement la promesse d'une recette de 3 à 4 millions d'euros.




Voir aussi... OL 0-0 Nimes : L'After // L'actu du Vendredi 18 Septembre



Last modified on samedi, 19 septembre 2020 12:57