L'actu du Mercredi 16 Septembre

L'actu du Mercredi 16 Septembre

Voir aussi... Montpellier 2-1 OL : L'After // L'actu du Mardi 15 Septembre

Depay, une sacrée fake news

Football.fr

Le transfert de Memphis Depay au FC Barcelone n’est pas du tout bouclé et pour cause…

Visiblement, tout est faux ! L’Olympique Lyonnais et le FC Barcelone n’ont pas conclu le transfert de Memphis Depay, comme l’affirmait mardi matin le média néerlandais De Telegraaf. Il était même précisé que les Blaugranas étaient d’accords pour régler l’indemnité demandée par la direction lyonnaise, à savoir 25 millions d’euros, plus 5 millions en fin de saison et 2 autres de bonus.

En marge du déplacement des Gones à Montpellier, le président Jean-Michel Aulas a ainsi démenti la rumeur. «Le président du Barça m’a indiqué dès dimanche que le Barça souffrait beaucoup de la crise du Covid et n’avait pas de possibilité de faire une offre», a-t-il tweeté, alors que le Barça n’aurait effectivement pas l’autorisation de la Liga pour recruter à de telles sommes.


Juninho n’a reçu aucun appel


Dans la foulée de la défaite à la Mosson, c’est Juninho qui a détruit l’information du Telegraaf. «On n’a pas reçu d’appel, même pour savoir combien on veut», a ainsi lancé le directeur sportif de l’OL. «Il y a les réseaux sociaux, les informations vont vite et, malheureusement, ce n’est pas vrai», précise le Brésilien, qui affirme que Memphis «sera content de nous aider jusqu’à la fin de la saison». Il partirait alors libre en juin prochain.

 


 

Koeman (FC Barcelone) : « Vendre avant de faire venir Depay »

Beinsports.com

Le coach du FC Barcelone, Ronald Koeman, s'est confié sur le possible mouvement de Memphis Depay vers le Barça. Le technicien a mis en exergue la nécessité de vendre avant de pouvoir obtenir possiblement le joueur de l'OL.

L'entraîneur du club catalan, Ronald Koeman est lui pragmatique au sujet de la composition de son effectif. Alors que le Barça reprendra la Liga le 27 septembre prochain, face à Villarreal, il a évoqué le sujet Depay au micro de Fox Sports. "Nous travaillons maintenant pour la nouvelle saison et je suppose que nous allons le faire avec ce groupe avec lequel nous sommes en préparation. D'abord, il faut vendre avant de faire venir Depay", a-t-il fait savoir. Pour rappel, l'attaquant est sous contrat jusqu'en 2021.

 


 

Vidéo : les entrées de Cherki et Bard

BNSComps via Twitter

 


 

Le point mercato de Juninho

Maxifoot.fr

En marge de la défaite de l'Olympique Lyonnais sur la pelouse de Montpellier (1-2) ce mardi en Ligue 1, le directeur sportif Juninho a poussé un coup de gueule contre l'arbitrage (voir brève 23h23). Au passage, le Brésilien a aussi fait un point sur le mercato d'été du club rhodanien avec les rumeurs concernant les possibles départs d'Houssem Aouar, de Memphis Depay et de Moussa Dembélé.

"Pourquoi les joueurs seraient perturbés ? On parle du mercato pour toutes les équipes, les joueurs le savent très bien. Nous sommes professionnels. On n'a rien reçu pour Houssem, ni pour Memphis. Le marché continue, mais pour l'instant il n'y a rien pour ces joueurs. On a envie de garder cet effectif, il y aura peut-être des arrivées. Par rapport à ce que j'ai compris, le Barça ne vient pas pour Memphis. On n'a rien reçu jusqu'à maintenant, même pas un appel pour demander le prix d'un transfert. Ça parle sur les réseaux sociaux, ça va trop vite, je vois des choses dont je ne suis pas au courant. Il n'y a rien pour Houssem, Memphis et Moussa", a assuré le dirigeant de l'OL pour Téléfoot.

 


 

Garcia : « On n'a jamais été en défaut » à Montpellier (1-2)

Lequipe.fr

L'entraîneur lyonnais Rudi Garcia regrettait, en plus de l'expulsion rapide de Houssem Aouar, d'avoir perdu à Montpellier (1-2) ce mardi, en Ligue , sans avoir été mis en difficulté, selon lui.

Rudi Garcia (entraîneur de Lyon, battu 1-2 à Montpellier) : « On a joué pratiquement toute une mi-temps à 10. On savait qu'il fallait être présents ici dans la combativité car on sait que Montpellier impose ça à ses adversaires. On savait donc qu'il fallait surtout ne pas faire d'erreur, ne pas être sanctionnés et garder la tête froide. On a laissé Montpellier marquer alors qu'on était à 10, on a mal défendu là-dessus, mais à 10 contre 11, on n'a jamais été en défaut, d'ailleurs, on a jamais été en défaut de tout le match, à part l'action de (Gaëtan) Laborde, au début. On a joué le premier quart d'heure, le dernier quart d'heure et entre les deux on n'a pas été l'OL suffisamment patient et juste techniquement pour poser problème à cet adversaire. »

 


 

Juninho énervé par l'arbitrage

Maxifoot.fr

Après la défaite de l'Olympique Lyonnais contre Montpellier (1-2) ce mardi en Ligue 1, le directeur sportif des Gones Juninho a poussé un coup de gueule contre l'arbitre de la rencontre, François Letexier. Le dirigeant lyonnais a déploré l'exclusion directe d'Houssem Aouar en première période pour une semelle sur Arnaud Souquet.

"Je pense qu'Houssem méritait un jaune. Ici, on joue toujours à 10. J'ai trouvé que l'arbitre avait un peu peur. Ici, il y a toujours la pression, c'est la culture. Tu donnes un rouge comme ça tout de suite... C'est une frustration pour moi. On sent tout de suite que l'arbitre allait prendre ce genre de décision", a regretté Juninho, interrogé par la chaîne Téléfoot.

 


 

Riolo très pessimiste pour ce Lyon sans talent

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais s’est incliné ce mardi soir face à Montpellier (1-2) en Ligue 1. Les joueurs de Rudi Garcia n’auront pas montré grand-chose.

A Lyon, les prochains jours devraient être particulièrement stressants. Le club rhodanien devra en effet se montrer actif sur le marché des transferts. Si l’OL fait surtout parler de lui pour les ventes, il faudra également frapper fort afin de se renforcer. Car le visage affiché par les troupes de Rudi Garcia depuis le début de la reprise de la Ligue 1 n’est pas des plus glorieux. Face à Montpellier ce mardi soir, les Gones se sont inclinés sans montrer un fond de jeu vraiment convaincant. Surtout qu’Houssem Aouar aura été expulsé assez tôt dans la rencontre. Rayan Cherki aura lui bien essayé de sonner la révolte, malheureusement en vain. Pour Daniel Riolo, pas de quoi être optimiste pour l’avenir.


“Si Aouar s’en va, il se passe quoi ?”


Sur l’antenne d’RMC, le consultant a prévenu les fans lyonnais. “Si Aouar s’en va, il se passe quoi ? Depay ? Il est déjà parti, il n’est plus là. Moi je veux bien avec les trois centraux mais si sur les côtés, t’as des mecs qui ne réussissent jamais un centre, ça sert à quoi ? Si tu prends l’histoire de Lyon depuis 20 ans. Et Dieu sait que sur les dernières années, il m’est arrivé de critiquer le recrutement. Jusqu’à Lacazette, ça allait et là tu te retrouves aujourd’hui avec Toko-Ekambi et Kadewere. Lyon ne peut pas avoir des joueurs de ce standing”, a notamment indiqué Daniel Riolo, assez inquiet pour la saison lyonnaise.

 


 

Visite médicale demain pour Pollersbeck

Fussball Transfers via Twitter

 


 

Cherki, Bard… l’heure de la révolution a sonné

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais s’est incliné ce mardi soir en Ligue 1 sur la pelouse de Montpellier (1-2). Le club rhodanien va devoir se remettre en ordre de match.

La vérité de la Ligue des champions n’est pas celle du championnat. Comme pour le Paris Saint-Germain, l’Olympique Lyonnais connaît des difficultés depuis la reprise de la Ligue 1. Il faut dire que les deux clubs ont eu une préparation tronquée, ce qui n’a pas fait leurs affaires. Mais face à Montpellier ce mardi soir, l’OL a montré un visage bien terne. La situation de certains joueurs, annoncés sur le départ, commence à poser problème dans l’effectif. Heureusement, Rudi Garcia pourrait se reposer sur ses jeunes, à l’image de Rayan Cherki ou Melvin Bard. C’est notamment ce que pense Walid Acherchour.


“Oublier l’âge et le prix de chaque joueur à l’Olympique Lyonnais pour faire les 11 de départ”


Sur son compte Twitter, le journaliste s’est montré clair sur le sujet. “Garcia est au courant qu’il ne joue plus la Juve ou City ? L’état d’esprit, le don de soi.. Le ballon en L1, il va l’avoir 90% du temps, il va devoir proposer autre chose qu’un système ou Dubois et Cornet sont les principales armes pour faire la différences face à un bloc bas. Il va vite falloir oublier l’âge et le prix de chaque joueur à l’Olympique Lyonnais pour faire les 11 de départ. Sportivement je vois pas en quoi Rayan Cherki doit débuter sur le banc par rapport aux rendements de Toko-Ekambi, Kadewere ou même Moussa Dembele depuis un moment. Si cette défaite pouvait servir à Garcia afin d’abandonner ce 3/5/2 circonstanciel de Lisbonne et faire confiance à Cherki et Bard bien meilleurs que leurs concurrents sur le terrain, c’est une bonne nouvelle”, a notamment indiqué Walid Acherchour, qui demande donc quelques changements importants du côté de l’OL.

 


 

Prolongation de Melvin Bard jusqu'en 2024

OL.fr

L’Olympique Lyonnais est très heureux d’annoncer la prolongation du contrat de Melvin Bard de deux saisons supplémentaires, soit jusqu’au 30 juin 2024.

A bientôt 20 ans, Melvin Bard est arrivé au club en 2016 et a signé son premier contrat professionnel en août 2019 avant d’effectuer ses grands débuts en Ligue 1 à Nîmes le 6 décembre de la même année. Auteur d’une excellente préparation et de deux entrées en jeu cette saison face à Dijon et Montpellier, le défenseur lyonnais a également été retenu pour la première fois avec l’équipe de France Espoirs au début du mois de septembre en compagnie de Maxence Caqueret et Jeff Reine-Adélaïde.

L'Olympique Lyonnais se réjouit de la prolongation de contrat de Melvin Bard qui intervient après celle de Rayan Cherki jusqu’en 2023, confortant ainsi la stratégie du club de préparer l’avenir en s’appuyant sur des joueurs prometteurs issus de son Academy et des joueurs expérimentés. Melvin Bard : « Pour moi, c’est une très grande fierté de prolonger mon contrat ici. L’OL c’est mon club de cœur, c’est là où j’ai toujours voulu réussir. J’avais pour objectif d’être professionnel, j’ai signé en 2019 et cela me fait extrêmement plaisir de prolonger. J’ai eu quelques sollicitations d’autres clubs cet été mais mon choix, et celui de mes proches, a toujours été celui de l’OL. »

 


 

Deuxième offre de l'OL pour Facundo Pellistri (Penarol)

Lequipe.fr

L'OL a proposé environ 5 millions d'euros à Penarol pour attirer le jeune attaquant uruguayen Facundo Pellistri (18 ans).

L'Olympique Lyonnais, qui s'apprête à céder Bertrand Traoré à Aston Villa pour environ 18 M€, a relancé ces dernières heures une piste prioritaire à ce poste. Les décideurs du secteur sportif rhodanien ont ciblé depuis plusieurs semaines le jeune prodige uruguayen Facundo Pellistri (révélé dans L'Équipe le 5 août). La première offre lyonnaise pour l'ailier de 18 ans, légèrement supérieure à 4 M€, avait été repoussée par Penarol.

Mais les Lyonnais viennent tout juste de revenir à la charge et ont adressé une nouvelle proposition au club de Montevideo, comme cela était annoncé lundi dans nos colonnes : elle se chiffre à environ 5 M€, avec une clause laissant 40 % de la propriété du joueur à Penarol. Un accord pourrait être trouvé avant la fin du mercato, d'autant que Pellistri, également courtisé par les deux clubs de Manchester et la Juventus, est séduit par le projet lyonnais.

 

 


Voir aussi... Montpellier 2-1 OL : L'After // L'actu du Mardi 15 Septembre

 

Last modified on mercredi, 16 septembre 2020 19:43