L'actu du Mardi 1er Septembre

L'actu du Mardi 1er Septembre

Voir aussi... L'actu du Lundi 31 Août // Le Tableau Mercat'OL

Leonardo veut Memphis Depay au PSG

Butfootballclub.fr

Selon France Football, le PSG s'intéresse à Memphis Depay, l'attaquant de l'OL, auteur d'un triplé ce week-end.

Memphis Depay a été vendredi soir le grand artisan, de la victoire de l'OL contre Dijon (4-1) en s'offrant un triplé. Après son opération des ligaments croisés fin 2019, le Néerlandais revient fort et cela ne laisse pas insensible Leonardo, le directeur sportif du PSG.

Selon France Football, le Brésilien souhaite en effet attirer Depay à Paris, qui devra se renforcer en attaque avec les départs d'Edinson Cavani notamment. Mauro Icardi a été transféré définitivement, mais Depay (26 ans), en fin de contrat en juin 2021 à Lyon, serait donc une piste. Leonardo aurait pris des renseignements sur la possibilité de recruter le joueur, qui serait également suivi par le Borussia Dortmund, le FC Barcelone et le Milan AC.

 


 

Memphis et Caqueret dans l'équipe type de la 2e journée

L'Equipe via Twitter

 


 

Caqueret-Guimaraes, l'avenir du foot est à Lyon

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais devra se séparer de plusieurs joueurs au mercato, mais avec Caqueret et Guimaraes l'OL tient son duo d'avenir.

Un an après un début de saison spectaculaire en Ligue 1, préambule à un crash spectaculaire, l’Olympique Lyonnais a superbement réussi sa première sortie du Championnat 2020-2021, mais du côté de l’OL la leçon a été retenue et cette fois on ne s’enflamme pas malgré la belle copie rendue vendredi face à Dijon. Et cela d’autant plus que les supporters rhodaniens savent que le mercato va faire des dégâts au sein de l’effectif mis à la disposition de Rudi Garcia. Mais en attendant de parler de possibles départs, du côté de Lyon on se régale de la performance de la paire composée de Maxence Caqueret et Bruno Guimaraes. Les deux jeunes joueurs étaient associés par Rudi Garcia face au DFCO et cela a clairement bien fonctionné entre le milieu brésilien et son coéquipier français. De quoi forcément faire le bonheur et donner des idées au technicien de l’Olympique Lyonnais.

Dans des propos relayés par Le Progrès, Rudi Garcia ne masque pas sa satisfaction devant le match réalisée par Bruno Guimaraes et Maxence Caqueret. « Ce sont deux très beaux joueurs. Ils sont capables d’avaler les kilomètres, d’équilibrer l’équipe sur le plan défensif et ils nous aident à ressortir les ballons. Je les ai laissés sur le terrain jusqu’au bout parce qu’ils le méritaient », a expliqué l’entraîneur lyonnais, qui compte sur ses deux pépites pour permettre à Lyon de retrouver son rang en Ligue 1. Il faut toutefois espérer que le talent des deux milieux de terrain ne donne pas trop vite des idées à d'autres clubs européens. Même si Guimaraes et Caqueret sont intransférables lors de ce mercato, Jean-Michel Aulas pourrait bien devoir subir des attaques dans un an. La rançon de la gloire pour l'OL, une fois de plus.

 


 

Tete rejoint Memphis en sélection des Pays-Bas

Leprogres.fr

Le nombre de joueurs lyonnais appelés en sélection pour cette trêve internationale de septembre, avec au menu des matchs de Ligue des Nations, a gonflé à neuf lundi soir.

Après Anthony Lopes avec le Portugal, Jason Denayer avec la Belgique, Léo Dubois avec la France A, Melvin Bard, Maxence Caqueret et Jeff Reine-Adélaïde avec les espoirs, ainsi qu'Anthony Racioppi avec les espoirs suisses, Kenny Tete a rejoint Memphis en sélection néerlandaise, pour remplacer au pied levé son compatriote Denzel Dumfries, incertain.

La sélection laissée vacante par Ronald Koeman, parti à Barcelone, et désormais coachée par Dwight Lodeweges, va affronter la Pologne vendredi 4 septembre, puis l’Italie trois jours plus tard.

Pour combler ces absences à l'entraînement, Rudi Garcia a promu lundi plusieurs jeunes à l'entraînement, dont les prometteurs Gusto, Da Silva ou El Arouch, ainsi que la recrue turque Özkaçar.

 


 

Sélection : le programme des internationaux

OL.fr

En cette période de trêve internationale, huit joueurs de l’OL ont été convoqués pour participer aux prochaines échéances de leur sélection respective. Tour d’horizon du programme de nos Lyonnais avec de très belles affiches en Ligue des Nations et en qualification pour l’Euro Espoirs.

Vendredi 4 septembre

19h - Géorgie x France Espoirs (Reine-Adélaïde, Caqueret, Bard) / Qualif Euro

20h45 - Pays-Bas x Pologne (Memphis) / Ligue des Nations

19h – Suisse Espoirs x Slovaquie (Racioppi) / Qualif Euro

 
Samedi 5 septembre

20h45 - Suède x France (Dubois) / Ligue des Nations

20h45 - Portugal x Croatie (Lopes) / Ligue des Nations

20h45 – Danemark x Belgique (Denayer) / Ligue des Nations

 
Lundi 7 septembre

19h – Azerbaïdjan x France Espoirs (Reine-Adélaïde, Caqueret, Bard) / Qualif Euro

20h45 – Pays-Bas x Italie (Memphis) / Ligue des Nations

 
Mardi 8 septembre

20h45 – Suède x Portugal (Lopes) / Ligue des Nations

20h45 – France x Croatie (Dubois) / Ligue des Nations

20h45 – Belgique x Islande (Denayer) / Ligue des Nations

20h15 – Slovaquie x Suisse Espoirs (Racioppi) / Qualif Euro

 


 

Ménès ne s'enflamme pas sur l'OL

Maxifoot.fr

Sur la lancée de ses performances à Lisbonne, l’Olympique Lyonnais a encore séduit face à Dijon (4-1) vendredi en Ligue 1. Mais pour Pierre Ménès, mieux vaut ne pas s’enflammer pour le demi-finaliste de la Ligue des Champions qui risque de s’affaiblir au mercato.

"Si l'OL a les moyens de titiller le PSG ? Non, parce qu'on parle d'un OL qui a encore Dembélé, Aouar et Depay dans son effectif, a rappelé le journaliste sur le compte Twitter du Canal Football Club. Or, on sait que d'ici le 5 octobre, il y en aura probablement deux sur les trois qui ne seront plus là. Par qui vont-ils être remplacés ? C'est vraiment le débat."

"Après, on ne va pas s'enflammer parce que Lyon a mis 4 buts à Dijon dont deux penalties. On se souvient que l'année dernière, après leur victoire inaugurale à Monaco (0-3), puis leur carton sur Angers (6-0), on disait déjà que Lyon jouait le titre et on a vu ce que ça a donné. De toute façon, je pense qu'une nouvelle fois le PSG n'a pas de rival pour le titre", a prédit Ménès.

 


 

Andersen bradé en Italie, Aulas vote pour

Foot01.com

Sur le banc durant le Final 8 de la Ligue des Champions à Lisbonne, Joachim Andersen était de nouveau remplaçant pour le match contre Dijon, vendredi soir en Ligue 1.

Malgré le nouveau système tactique de Rudi Garcia, qui utilise désormais un 5-3-2, l’international danois n’a pas les faveurs de l’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille. En effet, ce dernier mise sur Marcelo, Jason Denayer et Fernando Marçal pour former son trio défensif dans l’axe. Une situation qui commence sérieusement à irriter l’ancien défenseur de la Sampdoria de Gênes. Du côté de la direction lyonnaise, on ne fermera certainement pas la porte à Joachim Andersen, à condition bien sûr de s’y retrouver financièrement après avoir lâché près de 30 ME pour le recruter il y a tout juste un an.

Malgré sa saison délicate à Lyon en 2019-2020, le Danois conserve une belle cote en Italie. Il faut dire que sous les couleurs de la Sampdoria de Gênes, Joachim Andersen s’était imposé comme l’un des meilleurs joueurs du championnat à son poste, à tel point que la Juventus Turin et l’Inter Milan le suivait de près. C’est ainsi que selon les informations obtenues par Calcio Mercato, le Torino est à l’affût afin de récupérer Joachim Andersen cet été. Une information peu surprenante puisque, fin juillet, Gianluca Di Marzio dévoilait que le Torino était très attentif à la situation du Lyonnais. Néanmoins, le club de Turin n’a pas encore les moyens de soumettre une proposition officielle à Jean-Michel Aulas et à Juninho. Effectivement, le Torino attend de boucler la vente programmée d’Armando Izzo avant de passer à l’offensive. Reste ensuite à voir si le 16e de Série A lors de la saison écoulée aura les moyens de convaincre l’Olympique Lyonnais financièrement pour le transfert de Joachim Andersen. Aucun chiffre n’a pour l’instant filtré, mais on voit mal une équipe de bas de tableau être capable de poser 15 à 20 ME sur la table pour recruter le flop du mercato estival de l’OL. En attendant, la presse italienne n'a aucun doute, Jean-Michel Aulas est vendeur pour son défenseur, et est prêt à négocier son tarif à la baisse si cela assure son départ.

 


 

Reine-Adelaïde "souhaite trouver un nouveau projet"

RMC.fr
 
Huit mois après leur dernier rassemblement, les Espoirs ont retrouvé Clairefontaine lundi, comme les A. Les joueurs de Sylvain Ripoll ont deux rencontres à disputer face à la Géorgie (4 septembre) et l'Azerbaïdjan (7 septembre) dans le cadre des qualifications à l'Euro. Joueur le plus capé de la sélection (18 matchs) et capitaine, Jeff Reine-Adelaide vit cette semaine en bleu comme un soulagement. Depuis la reprise de la compétition, le milieu de 22 ans n'a disputé que 72 minutes avec l’Olympique Lyonnais. Acheté 25 millions d'euros par l'OL à Angers l’été dernier, il a du mal à vivre cette situation. Et espère qu'il pourra trouver une solution avec son club avant la fin du mercato.
 
Jeff Reine-Adelaïde, vous revenez en équipe de France Espoirs huit mois après le dernier rassemblement, comment se sont passées les retrouvailles avec vos coéquipiers ?

C'était super de pouvoir se retrouver après une si longue absence. On est tous heureux de repartir avec les Espoirs et de retrouver la compétition avec ces deux rencontres. C'est encore plus spécial pour moi car je suis capitaine et j'ai donc une responsabilité dans cette équipe. Maintenant qu'on s'est retrouvé, on a envie de jouer.

Vous enchaînez en sélection après avoir disputé la finale de la Coupe de la Ligue, terminé la Ligue des champions, et repris le championnat. Comment s'est passée la transition entre les deux saisons ?

Il y eu beaucoup d'émotions avec la Ligue des champions. Il a fallu vite redescendre pour se concentrer sur le championnat. On a eu ce week-end de repos qui a fait du bien. Maintenant, il faut se remettre au boulot et on l'a d'ailleurs plutôt bien fait avec cette victoire face à Dijon.

Avez-vous senti que le parcours en Ligue des champions a eu un effet positif sur le groupe ?

Bien sûr. On a vu qu'on était capable de faire de grandes choses tous ensemble à Lisbonne. On a vu un groupe soudé, avec des leaders. Maintenant, il faut réussir à en profiter sur la longueur.

Ne doit-on pas craindre que les départs affectent une nouvelle fois les automatismes et qu'il faille encore du temps pour retrouver ce niveau ?

C'est une possibilité, oui. On sait qu'il y aura des départs, que ce ne sera pas facile pour remplacer ces joueurs, mais on a de gros objectifs et on est des professionnels. On sait comment ça se passe.

Vous parlez de gros objectifs, cette Ligue des champions vous a montré que vous pouviez aller chercher le PSG pour le titre ?

Il faut être très réaliste avec ça. Ce sera très compliqué, on connait tous la valeur de cette équipe. Ils ont l'effectif pour tenir tout le championnat. De notre côté, on sait qu'on va perdre des joueurs très importants. Après, le fait de ne pas jouer en Coupe d'Europe cette saison devrait être un avantage dans la mesure où on aura moins de matchs à jouer. Mais pas de Coupe d'Europe, ça veut aussi dire que certains joueurs vont se poser des questions sur leur avenir…

Vous n'avez débuté aucune rencontre depuis la reprise de la compétition, comment avez-vous encaissé ça ?

Mal. La frustration est très présente. Je ne comprends pas ma gestion. Je me suis battu sans relâche pendant six mois suite à ma blessure, j’ai traversé des moments difficiles pour revenir le plus rapidement et surtout le plus performant possible afin d'aider le club à atteindre ses objectifs. C'est donc très frustrant de se retrouver dans une situation où tu ne joues pas, qui plus est sans avoir d’explication. J'avais un rôle en Ligue des champions, qui était d'entrer et d'apporter à l'équipe. Je pense l'avoir bien fait, mais rien n'a changé derrière.

Que faudrait-il pour améliorer votre situation ?

On s'est entretenu avec le coach, on a discuté avec la direction… mais rien ne bouge. Chacun a un discours différent. Quand on me dit quelque chose la semaine, ce n'est déjà plus la même chose le week-end. Je souhaite donc qu'on puisse trouver une solution avant la fin du mercato. Avant ma blessure, je ne comprenais déjà pas mon utilisation mais je n'ai rien dit, rien montré de mon agacement grandissant et j'ai toujours continué à bosser en silence. Aujourd'hui ça continue et j'ai la désagréable sensation de ne pas être considérer à ma juste valeur. J'aime le football plus que tout et cette situation ne peut plus durer. Pour ma progression et mon épanouissement personnel, et puisque le dialogue est au point mort, je souhaite tout simplement un autre projet.

Pourquoi avoir choisi de dévoiler publiquement vos intentions ?

J’entends dire "Jeff n’est peut-être pas à 100%", "peut-être qu'il a du mal à revenir", qu'"il s'entraîne mal", "il a des problèmes de comportements", qu'il a "des problèmes avec le coach". Mais rien de tout ça n'est juste. Je suis un bosseur, je suis le premier arrivé à l'entraînement, le dernier à partir. Je travaille fort pour arriver à jouer, personne ne m'a jamais vu râler ou avoir des signes d’agacement jusqu’à maintenant. Après mon match et notamment mes 2 passes décisives contre La Gantoise, je n'ai joué que 70 minutes sur les 480 possibles. Pour les supporters, pour les gens en général et surtout pour moi, c'était important d'évoquer le sujet. Les supporters ont toujours été derrière moi et l'OL est un grand club.

Rester à l'OL, c'est impossible pour vous désormais ?

Rien n'est impossible dans le football, mais ça devient difficile d'imaginer mon avenir à l'OL. Aujourd’hui, j’ai besoin de jouer et d'enchaîner les matchs. J'entends dire qu'il faut que j'attende des départs pour être titulaire. Mais ce n'est pas le projet qui m'a été vendu lors de mon arrivée l’été dernier, sinon je ne pense pas que Lyon aurait mis autant d'argent pour me recruter. On m'a fait venir pour être un leader technique de cet effectif. Les choses ont changé!

Vous avez parlé de votre situation avec votre sélectionneur, Sylvain Ripoll ?

Non car je ne veux pas tout mélanger. Aujourd'hui, la sélection reste un exutoire. Je ressens beaucoup de confiance de la part du sélectionneur et ça fait du bien. Nous avons deux matchs à jouer pour la qualification à l'Euro et c'est très important pour moi.

 

 


Voir aussi... L'actu du Lundi 31 Août // Le Tableau Mercat'OL

 

Last modified on mardi, 01 septembre 2020 23:14