L'actu du Dimanche 30 Août

L'actu du Dimanche 30 Août

Voir aussi... L'actu du Samedi 29 Août // OL 4-1 Dijon : L'After

Vidéo : zoom sur Caqueret, Guimaraes et l'entrée de Cherki

BNS Comps via Twitter

 


 

Tete et Aouar, deux transferts juteux à l’arrêt

Butfootballclub.fr

Placé sur la liste des départs au mercato à l’OL, Kenny Tete et Houssem Aouar pourraient voir leurs plans contrecarrés pour des raisons dissemblables.

L’OL ne retiendra pas Kenny Tete. Le latéral droit, deuxième derrière Léo Dubois dans la hiérarchie de Rudi Garcia, semblait avoir trouvé un point de chute ces derniers jours au Spartak Moscou. Le club russe est intéressé par le profil du défenseur néerlandais, qui ne rechignerait pas à découvrir un nouveau championnat.

Cependant, le média russe Sport Express croit savoir que l’opération est à l’arrêt car le Lyonnais ne serait pas pour l’instant convaincu par les conditions salariales proposées par le club moscovite. « Le transfert est à l’arrêt », précisent nos confrères. Autre dossier en stand by : Houssem Aouar. S’il semble déjà écrit que le milieu international quittera l’OL au mercato, sa destination laisse pantois.


La Juve ne montera pas à 70 M€ pour Aouar


Intéressé par le profil du milieu lyonnais, Manchester City l’est beaucoup plus par Lionel Messi. TMW croit savoir que la  Juventus Turin, elle, ne déboursera pas les 70 millions d’euros que pourrait réclamer Jean-Michel Aulas pour lâcher sa pépite. Pour 10 M€ de moins, la Vieille Dame pourrait-elle faire un effort ? Rien n’est moins sûr...

 


 

Caqueret, Cherki, Bard… Ils en demandent encore plus à Garcia

Footradio.com

Cette semaine, les jeunes pépites du centre de formation de l’Olympique Lyonnais ont une nouvelle fois été au centre des débats.

Il faut dire que Rudi Garcia a remué le couteau dans la plaie des supporters lyonnais ces derniers jours en direct sur OL TV. Critiqué pour la faible utilisation qu’il fait des jeunes lyonnais, entre le départ de Gouiri à Nice pour laisser place à Toko-Ekambi ou la titularisation de Cornet plutôt que de Bard au poste de latéral gauche, l’entraîneur des Gones a poussé son coup de gueule : « J’ai l’impression ici que quand tu fais jouer deux joueurs, il faudrait en faire jouer quatre… Caqueret, Cherki et Bard, c’est moi qui les ai fait jouer ici, et personne d’autre. Il faut arrêter de me gonfler avec ça ! Les jeunes, je les adore, ils sont là, ils sont bons et je les fais progresser pour qu’ils deviennent l’avenir de l’Olympique Lyonnais ».

Un discours suivi d’effets, puisque vendredi, lors de la rentrée de l’OL en Ligue 1 face à Dijon (4-1), Garcia a titularisé Caqueret avant de faire rentrer Cherki et Bard. Avec une certaine réussite puisque les trois jeunes Gones ont brillé sur la pelouse du Groupama Stadium. De quoi exciter les suiveurs de l’OL sur les réseaux sociaux.


« La production de jeunes talents à l’OL, c’est quand même incroyable »


Loïc Briley : « Caqueret, Cherki, Bard… La production de jeunes talents à l’OL, c’est quand même incroyable. Un savoir-faire que l’on salue année après année ».

Pierre Prugneau : « Un jour Caqueret va faire un match moyen on va rien comprendre ».

Zack Nani : « Garcia on lui a dit ‘non tu mens t’as pas lancé Florenzi’, il s’est dit ‘ok, vous allez voir’, il a fait jouer Caqueret, Cherki, Bard et a deux doigts de lancer le fils d’Aulas ».

Eddy Fleck : « Cherki va rapidement se rendre indispensable vu le saut technique qu’il amène devant. Du matos pour être dominant sur 90 % des matchs, même en prenant en compte les départs attendus ».

 


 

«Avant de parler de l'histoire, il faut jouer», déclare Renard

Sport24.fr

«Avant de parler de l'histoire, il faut d'abord jouer» : la capitaine Wendie Renard a affiché l'objectif des Lyonnaises à la veille d'un possible septième titre en Ligue des champions, dimanche (20h00) contre Wolfsburg en finale. «Les finales sont toutes indécises. Ce sont les ingrédients qu'on va mettre qui vont déterminer l'issue du match. Pour moi en finale, il n'y a pas de favorites. Le palmarès parle peut-être pour nous, mais quand on démarre un match c'est tout le monde au même niveau (…) Avant de parler de l'histoire, il faut d'abord jouer. Sur les derniers matches, on monte en pression. Le groupe est presque au complet, c'est à nous de savoir ce qu'on veut et si on veut continuer à écrire l'histoire il va falloir le faire ensemble demain et surtout se faire mal. Il y a une équipe en face mais il n'y a qu'une seule Coupe, c'est à nous de savoir ce qu'on souhaite. »

 


 

Vasseur : « Les joueuses ne sont jamais rassasiées »

Lequipe.fr

Jean-Luc Vasseur, l'entraîneur de l'OL, a décrit en conférence de presse l'état d'esprit qui anime ses joueuses, avant la finale de la Ligue des champions contre Wolfsburg.

Jean-Luc Vasseur : « On ne peut pas s'installer, ce serait une erreur gravissime. Ce n'est pas le cas, c'est toujours dynamique. Les joueuses sont pratiquement conditionnées à ce type de compétition. Quand on les voit vivre, on les voit remporter un quart puis une demi-finale, il y a toujours cette fraîcheur, cette envie d'aller de l'avant. Jamais on tombe dans le confort, la suffisance, c'est toujours "plus, plus, plus".

On va être maîtres de notre destin et donc on va être en pleine action. On sera déterminés. Beaucoup de vigilance, de concentration, d'application, de respect pour l'adversaire. On ne peut pas attendre, à aucun moment. On mettra toutes nos qualités en exergue à fond pour réussir ce qu'on a envie de faire : bien jouer, avoir la maîtrise du jeu et se procurer des occasions pour mettre le ballon au fond. Elles ne sont jamais rassasiées, toujours prêtes à souffrir, à travailler, à bosser, à s'entraîner. Elles sont toujours très motivables et motivantes. Il y a une dynamique, il y a cet ADN de la compète inscrite en elles. Il suffit qu'on fasse un petit jeu, elles veulent toutes gagner. Cela crée de l'émulation. »

 


 

Cornet et Marçal se révèlent, Lyon a une sacrée défense

Footradio.com

Lors de sa victoire inaugurale en Ligue 1 face à Dijon vendredi (4-1), l’Olympique Lyonnais a confirmé sa bonne forme du moment.

Suite à une très belle épopée en Ligue des Champions, terminée par une défaite en demi-finale contre le Bayern Munich après les exploits contre la Juventus et Manchester City, le club rhodanien a réussi sa rentrée en championnat. En dominant le DFCO grâce à un triplé de Memphis Depay, l’équipe de Rudi Garcia est repartie sur de bonnes bases en Ligue 1, le gros objectif de Lyon en cette saison sans Coupe d’Europe. Et on dirait bien que l’entraîneur des Gones a trouvé la bonne formule pour faire briller sa formation. Dans ce 3-5-2, tantôt défensif, tantôt offensif, les individualités lyonnaises ressortent mieux, et notamment en défense. Alors que le secteur défensif était le point faible de l’OL ces dernières saisons, ce système à cinq défenseurs rend tout le monde meilleur. Pas étonnant donc de voir que Kevin Diaz a apprécié les prestations de Cornet et de Marçal.

« Est-ce qu’il faut tirer des enseignements collectifs de la prestation de l’OL face à Dijon ? Oui ! Après, c’est le premier match. Face à une équipe de Dijon qui a eu un plan de jeu assez surréaliste dans le sens où les Dijonnais ont marqué le premier but sur leur première contre-attaque, et derrière, ils ont complètement abdiqué et abandonné le ballon aux Lyonnais. Lyon est revenu dans le match après avoir concédé l’ouverture du score. Marçal, c’est un joueur dont personne ne parle, mais il est très intéressant dans ce poste de défenseur central gauche. Il est hybride, il peut utiliser sa vitesse, il s’entend bien avec Marcelo car ils parlent la même langue. Denayer complète bien le trio. Pour la Ligue 1, c’est correct. Cornet, c’est une révélation. Cornet à gauche, je n’y croyais pas forcément, mais ça fonctionne bien. Et puis, Guimaraes et Caqueret ont aussi fait un bon match au milieu de terrain », a expliqué, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui sait que cet équilibre d’équipe pourrait s’envoler au cours de mercato, si Aouar, Depay et Dembélé venaient à quitter le navire…

 

Voir aussi... L'actu du Samedi 29 Août // OL 4-1 Dijon : L'After

Last modified on dimanche, 30 août 2020 10:19