L'actu du Samedi 29 Août

L'actu du Samedi 29 Août

Voir aussi... OL 4-1 Dijon : L'After // L'actu du Vendredi 28 Août

Le retour en grâce du maestro Bruno Guimarães

Footmercato.net

Un peu moins rayonnant depuis le retour à la compétition, Bruno Guimarães voulait retrouver la lumière vendredi lors de son premier match de L1 de la saison 20-21. Et le Brésilien a répondu présent !

Un pari gagnant. Après de longues semaines de négociations et une forte concurrence de l'Atlético de Madrid, l'Olympique Lyonnais a réussi à mettre la main sur Bruno Guimarães le 30 janvier dernier. Un transfert d'un montant de 20 M€ qui est signé Juninho. Le directeur sportif est aller au charbon pour convaincre le joueur de dire oui à l'OL. Et il a su se montrer convaincant. Très rapidement, le natif de Rio de Janeiro a réussi à se rendre indispensable aux Gones. C'est bien simple, il était la pièce manquante à l'OL. Dès sa première apparition, il a permis de fluidifier son jeu de son équipe, apportant sa vista et son jeu à une touche de balle.


Le Brésilien avait fait forte impression à ses débuts


Intelligent dans ses déplacements, tant offensivement que défensivement, le footballeur âgé de 22 ans a impressionné lors de ses 4 premières apparitions sous le maillot lyonnais (Metz, Juventus, ASSE et PSG). Ensuite, il a été un peu moins brillant face au LOSC le 8 mars dernier (défaite 1-0). Un match qui était son dernier avant un petit moment puisque le football a été stoppé durant des semaines en raison de l'épidémie de coronavirus. Celle-ci l'a freiné en plein élan, lui qui venait d'être appelé pour la première fois de sa carrière avec la Seleção au mois de mars. Après s'être bien préparé, il a retrouvé la compétition avec Lyon.

Titulaire face à Paris lors de la finale de la Coupe de la Ligue, il avait amené sa qualité de passe avant d'être remplacé à la 65e. Ensuite, il a débuté les trois matches de Champions League face à la Juventus, Manchester City et le Bayern Munich. Mais le Brésilien a été moins influent qu'à son habitude, alors que ses compères Aouar et Caqueret rayonnaient. Hormis face à la Juventus (90 minutes jouées), il a été remplacé face aux Skyblues (69 minutes jouées) puis face aux Bavarois (45 minutes jouées).


Guimarães a été monstrueux face à Dijon


De retour en L1, le Brésilien était donc attendu, lui qui sera amené à devenir l'un des leaders de l'équipe. Encore plus avec le départ probable d'Aouar, absent face à Dijon car positif au coronavirus. Et Guimarães a su répondre présent, lui qui dont l'entente avec Caqueret est excellente. Il a avalé les kilomètres et multiplié les offensives (6e, 26e, 39e) sans trouver le cadre. Il a surtout souvent très bien servi ses partenaires, qui enchaînaient les approximations en première période. En seconde mi-temps, il a continué à porter son équipe, amenant un état d'esprit conquérant et son intelligence de jeu. Après la rencontre, le Brésilien (83% de passes réussies) était satisfait, lui qui s'est confié à OLTV. « C’était très important de débuter avec une victoire. L’équipe a bien joué. Je me suis très bien senti au milieu avec Maxence Caqueret. Je suis content. Je préfère avoir le ballon.»

Son coach était content de son match, même s'il a sous-entendu qu'il attendait plus de prestations de ce type. «Aujourd'hui, on avait plus de 70% de possession de balle donc on pourrait dire que Bruno est plus efficace dans ce domaine-là. Mais Maxence l'a été avec 30% (en C1). Donc il n'y a pas de raison que tous mes joueurs, même avec un plan de jeu différent ne soient pas en capacités d'être très bons. Houssem et Maxence ont été très bons. D'autres auraient pu être certainement un peu meilleurs sur certains matches, même si je n'oublie pas que quand on joue la Juve, City et le Bayern il y a un peu d'opposition en face». Un message que Bruno Guimarães a certainement entendu et compris.

 


 

Le message de Garcia aux dirigeants lyonnais à propos du mercato

RMC.fr

Après la large victoire de l'OL contre Dijon ce vendredi (4-1) en ouverture de la deuxième journée de Ligue 1, Rudi Garcia a évoqué le mercato envisagé par son club dans le sens des départs. En demandant à ses dirigeants "une équipe compétitive" pour se qualifier pour la Ligue des champions.  

Le flou demeure concernant d'éventuels départs de l'OL cet été, mais Rudi Garcia demande une équipe compétitive. Après le carton contre Dijon (4-1) en ouverture de la deuxième journée de Ligue 1 - premier match de championnat cette saison pour Lyon - le technicien a évoqué le mercato, et notamment un possible départ de Memphis Depay, auteur d'un triplé.


"Tous mes joueurs sont bien ici"


"On verra. On entend qu'on va perdre beaucoup de joueurs, dont des joueurs majeurs... on n'en sait rien, on ne parle qu'au conditionnel. Ce qui est certains, c'est que tous mes joueurs sont bien ici, insiste Rudi Garcia. Mais c'est aussi normal qu'ils aient envie d'aller voir peut-être à l'étage supérieur ou au dernier étage, c'est à dire dans les plus grands clubs européens, taillés pour gagner la Ligue des champions. Cela me paraît logique. Mais l'important, c'est savoir qu'ils sont bien là et que s'ils n'ont pas ce genre de propositions, ils resteront. Le reste n'est que supputation."

"On verra début octobre ce que sera l'effectif de Lyon cette saison, poursuit l'entraîneur de l'OL. Ce qui est certain, c'est qu'il nous faudra une équipe compétitive pour se qualifier pour la Ligue des champions. Mais je l'ai déjà dit, je fais confiance à mes dirigeants pour cela." Comme un message pour la direction.

 


 

Depay entretient le flou sur son avenir et répond à la rumeur Barça

RMC.fr

Après son triplé contre Dijon (4-1) pour son premier match de la saison 2020-2021, Memphis Depay est resté évasif sur son avenir à l'OL. En conférence de presse, le capitaine néerlandais a par ailleurs évoqué son attachement à Ronald Koeman, le nouveau coach du Barça.

Il ne s'en cache pas: Memphis Depay ne peut pas garantir son avenir à l'Olympique Lyonnais. Auteur d'un triplé lors de la victoire 4-1 de son équipe contre Dijon, ce vendredi soir en ouverture de la deuxième journée de Ligue 1, l'attaquant néerlandais a reconnu une nouvelle fois qu'il n'était pas opposé à l'idée de changer d'air. Sans pour autant forcer la porte.


Il n'a "pas encore parlé" à Koeman


"Je suis ici à ce moment précis. Je peux rêver de grands clubs, on verra ce qu'il se passera. Mais pour le moment, je suis ici", a déclaré le capitaine lyonnais, très reconnaissant de la "liberté" et du "respect" dont le club fait preuve à son égard. "J'en suis heureux et je fais de mon mieux pour lui rendre", a-t-il ajouté.

Quant aux rumeurs qui évoquent un intérêt du FC Barcelone pour lui, compte tenu de l'arrivée de son ancien sélectionneur Ronald Koeman, Memphis Depay a répondu en expliquant qu'il ne lui avait "pas encore parlé" avant d'en dresser un portrait flatteur: "Il a été très impliqué dans ma récupération, il est venu me voir à Rome. Quand je m'entraînais aux Pays-Bas, il venait me voir. Notre relation est bonne. Il est aujourd'hui l'entraîneur du Barça". Mais il a aussi martelé ceci: "Personnellement, je suis concentré sur Lyon." Le mercato court jusqu'au 5 octobre.

 


 

Aouar et Lopes dans l'équipe de la saison de Champions League

UEFA via Twitter




 

Memphis, King Of The Groupama Stadium

OL.fr

Pour son retour au Groupama Stadium depuis le 15 décembre 2019 en match officiel et sa blessure face à Rennes, Memphis a porté l’OL face à Dijon ce vendredi en inscrivant un triplé.

Un capitaine exemplaire. Pourtant mal embarqué en concédant l’ouverture du score contre le cours du jeu, l’OL s’en est remis à son capitaine Memphis comme le 8 août dernier quand il avait permis son club de rallier le Final 8 de Lisbonne. Un triplé, le jour de sa sélection en équipe nationale néerlandaise, pour permettre à ses camarades de se lancer en Ligue 1. Celui qui avait inscrit 15 buts en 22 matchs la saison dernière, vient ici de s’offrir ici son troisième triplé sous le maillot lyonnais et le deuxième au Groupama Stadium.

Le stade de Décines réussit bien au néerlandais qui, grâce à ses trois buts, est devenu ce soir le meilleur buteur de l’histoire du Groupama Stadium en compétitions officielles avec 32 unités. Il devance ainsi l’ancien capitaine de l’OL, Nabil Fekir, d’une unité. De bonne augure pour la suite car si les Lyonnais veulent réaliser une grande saison, celle de leur meneur se devra d’être tout aussi grande.

 


 

Aulas est prêt à faire une fleur à Kita pour Rafael !

Butfootballclub.fr

Dans le viseur du FC Nantes ces derniers mois, le latéral droit de l’OL Rafael (30 ans) pourrait partir libre au mercato ! Waldemar Kita n’en demandait pas tant.

Christian Gourcuff s’est félicité hier en conférence de presse de ne plus compter de nouveaux cas positifs au Covid 19 dans les rangs du FC Nantes. Cela est évidemment une excellente nouvelle dans l’optique de recevoir le Nîmes Olympique à la Beaujoire (dimanche, 15h).

Une autre est elle aussi peut-être entretenir le sourire du coach des Canaris. Confronté à une pénurie de latéraux d’expérience pour cette nouvelle saison, Gourcuff aimerait recruter à ce poste et pourrait demander à rouvrir le dossier Rafael. Si la piste s’est refroidie cet été, elle pourrait en effet être remise sur le haut de la pile puisque l’OL serait prêt à laisser partir son défenseur libre !


L’OL discute d’un départ de Rafael libre


« C’est s’il le souhaite, précise le journaliste David Barbet, qui suit l’actualité des Gones au quotidien. Des négociations sont en cours en ce moment. » Sous contrat à Lyon jusqu’en juin 2021, le frère jumeau de Fabio dispose néanmoins d’un salaire qui a toujours fait reculer le FC Nantes. Sans indemnité à sortir en raison de la grâce de l’OL, une arrivée pourrait être plus simple.

 


 

Fekir remplace Aouar, positif au coronavirus

RMC.fr

Nabil Fekir a été convoqué par Didier Deschamps pour remplacer Houssem Aouar, positif au Covid-19, en équipe de France. Les Bleus affronteront la Suède puis la Croatie les 5 et 8 septembre.

Pas de surprise pour ce changement de dernière minute. Didier Deschamps a fait appel à Nabil Fekir (27 ans) pour remplacer Houssem Aouar (22 ans) en équipe de France. Les Bleus affronteront la Suède puis la Croatie les 5 et 8 septembre. Le milieu de terrain lyonnais est forfait, car testé positif au Covid-19 et placé à l'isolement pour une dizaine de jours au moins. "Il ne pourra donc pas répondre à la convocation", constate la FFF.

Les résultats de ce dépistage ont été dévoilés vendredi par l'Olympique Lyonnais, qui a dû se passer de son joueur pour le match d'ouverture de la deuxième journée de Ligue 1 contre le Dijon FCO. Demi-finaliste de la Ligue des champions, Houssem Aouar aurait pu connaître sa première sélection en équipe de France. La Fédération française de football lui souhaite un "retour rapide sur les terrains".

Auteur d'une saison en demi-teinte avec le Betis Séville, Nabil Fekir était présent lors du dernier rassemblement des Bleus à l'automne 2019. Le champion du monde était entré en jeu lors de la victoire 2-0 en Albanie, à cinq minutes de la fin du temps réglementaire. Il s'agissait de sa 24e apparition avec la tenue tricolore.

 


 

Fekir content pour son ami Gouiri

Maxifoot.fr

Double buteur contre Lens (2-1) dimanche en Ligue 1, l’attaquant Amine Gouiri (20 ans, 1 match et 2 buts en L1 cette saison) a réussi ses débuts avec l’OGC Nice. Une prestation convaincante qui n’a pas échappé à son ami et ancien coéquipier à Lyon Nabil Fekir (27 ans), content de sa progression.

"On a vu dès ses premières séances chez les pros qu'il avait de grosses qualités. Lors des toros, ça se sentait tout de suite qu'il était un très bon joueur, a raconté le milieu du Betis Séville dans L’Equipe. C'est malheureux que Lyon ne lui ait pas donné vraiment sa chance. Ça lui tenait à coeur car c'est son club formateur, sa ville, avec sa famille. Mais c'est le destin, il n'y a pas que Lyon et ça se passe super bien à Nice. Son magnifique doublé montre qu'il promet beaucoup."

Longtemps considéré comme un grand espoir de l’Olympique Lyonnais, Gouiri avait été freiné par une rupture des ligaments croisés du genou gauche en août 2018.

 


 

Aulas signe un chèque énorme, il l'avait promis !

Foot01.com

Jean-Michel Aulas était vendredi soir à Lyon pour la victoire des siens face à Dijon, mais le patron de l'OL a un autre grand rendez-vous ce week-end.

Quoi qu’on dise du président de l’Olympique Lyonnais, il a été, avec Louis Nicollin, le principal acteur de la montée en puissance du football féminin en France, mais également en Europe. Jean-Michel Aulas a toujours voulu accorder à ses joueuses une importance de plus en plus grande, et c’est ce qui lui a permis de faire de l’OL la plus grande équipe de la planète lorsque l’on parle de football féminin. La preuve, dimanche soir, Lyon tentera de gagner une cinquième Ligue des champions consécutive, ce sera à San Sébastien contre Wolfsburg, après avoir éliminé le Paris Saint-Germain en demi-finale. S’exprimant dans L’Equipe à la veille de ce rendez-vous, Jean-Michel Aulas estime que ses joueuses méritent que des efforts soient faits, et notamment sur le plan financier.

Et le président de l’Olympique Lyonnais de reconnaître qu’après la victoire face au PSG, mercredi soir, il avait signé un gros chèque. « Notre conviction pour le sport féminin est fondamentale. Ce n’est pas une conviction de façade (...) On veut que la représentativité féminine progresse en France et dans le monde grâce à cette équipe, sur et en dehors du terrain. Elle a un devoir d’exemplarité et elle le sait. Son unité est assez incroyable. Je vais vous faire une confidence, après la demi-finale, je leur ai donné une prime qui était la même que celle qu’on a donnée aux garçons après la Juventus. C’est du bonheur d’être président de cette équipe », avoue, dans le quotidien sportif, Jean-Michel Aulas, qui aura au moins le bonheur de suivre ses filles en Ligue des champions là où ses joueurs devront se contenter de la Ligue 1.

 


 

Caqueret, un avenir brillant et un présent déjà prometteur

Maxifoot.fr

A seulement 20 ans, le milieu de terrain Maxence Caqueret enchaîne les performances de qualité sous les couleurs de l'Olympique Lyonnais. Avec le probable départ d'Houssem Aouar cet été, le jeune talent des Gones va devoir poursuivre sur cette lancée.

Il s'agit de l'un des joueurs les plus prometteurs du centre de formation de l'Olympique Lyonnais sur les dernières années. Très attendu par les fans des Gones, Maxence Caqueret se montre à la hauteur de cette réputation depuis ses débuts chez les professionnels.

Titulaire et performant lors du récent Final 8 en Ligue des Champions avec un parcours jusqu'en demi-finale, le jeune talent de 20 ans a été encore excellent face à Dijon (4-1) vendredi en Ligue 1.


Caqueret crève l'écran


En l'absence d'Houssem Aouar, testé positif au Covid-19 et forfait, Caqueret était particulièrement attendu au tournant dans l'organisation du jeu. Et avec Bruno Guimaraes, il a formé un duo dominateur dans le jeu du coeur. En plus d'une activité impressionnante à la récupération, le Gone a été excellent dans l'orientation du jeu en réalisant de multiples décalages sur les côtés. Noté 7,5/10 par la rédaction de Maxifoot (voir Débrief et Notes ici), le Lyonnais progresse en enchaînant les matchs.

«En jouant, on se rapproche des joueurs, surtout en livrant de bonnes prestations. Et tant mieux, je dois encore apprendre d'eux. Il me faut un peu plus de vécu pour éviter les cartons. Et je dois aussi bosser la finition», a commenté Caqueret, conscient de sa marge de progression, dans les colonnes du quotidien régional Le Progrès.


Des responsabilités à assumer ?


Et bien évidemment, l'OL peut se frotter les mains de l'éclosion de Caqueret. Avec le départ très probable d'Aouar sur ce mercato, le club rhodanien va devoir se trouver un nouveau patron pour organiser son jeu offensif. Et avec ses qualités techniques, le natif de Vénissieux dispose de toutes les caractéristiques pour assumer des responsabilités importantes. «Je suis heureux ici et sous contrat jusqu'en juin 2023, tout va bien pour moi», a-t-il assuré. Et avec lui, tout va bien pour l'OL !

 


 

Tete refuse la proposition du Spartak

Twitter

 

 

Voir aussi... OL 4-1 Dijon : L'After // L'actu du Vendredi 28 Août


Last modified on samedi, 29 août 2020 20:36