L'actu du Mercredi 26 Août

L'actu du Mercredi 26 Août

Voir aussi... L'actu du Mardi 25 Août // Le Tableau Mercat'OL

Lyon demi-finaliste en C1, le harcèlement du patron a payé

Foot01.com

Auteur d’un beau parcours dans le « Final 8 » de la Ligue des Champions, l’Olympique Lyonnais a montré un état d’esprit irréprochable dont le directeur sportif Juninho est à l’origine.

Le président Jean-Michel Aulas peut être fier. Son Olympique Lyonnais vient de réaliser un exploit en atteignant les demi-finales de la Ligue des Champions, après avoir sorti la Juventus Turin et Manchester City. Et surtout, son pari Juninho s’avère déjà gagnant. Le directeur sportif a certes connu des débuts difficiles, notamment avec la nomination de l’entraîneur Sylvinho. Mais depuis, le journaliste Edward Jay constate que le dirigeant a su transmettre une nouvelle mentalité dans le vestiaire.

« Depuis le coeur du mois d’août, et cette petite épopée en Ligue des Champions, Juninho a vraiment pris les commandes. Le costume n’est plus trop grand pour lui, a commenté le correspondant de RMC, dans des propos relayés par Footradio. Quelque part, c’est lui qui a choisi Rudi Garcia. Même si l’échec Sylvinho est toujours présent… Après, il a aussi choisi Bruno Cheyrou pour la direction de la cellule de recrutement. Tout cela se met en place. »


Le duo Juninho-Garcia


« Juni parle énormément avec les joueurs pour leur mettre cette gagne dans la tête, pour leur donner confiance ou leur donner un coup de boost. Tout ça porte sa marque, a ajouté notre confrère. Il s’entend bien avec Garcia, ils se retrouvent dans les causeries. Juninho a la haine de la défaite, Garcia aussi. Après, le staff est aligné en fin de contrat sur juin 2021. L’OL fera le point en mars-avril. Tout le monde a envie d’être sur le même élan, et ça joue. » Reste à savoir si les Lyonnais poursuivront sur leur lancée en Ligue 1, compétition où leur implication n’a pas toujours été exemplaire.

 


 

Marçal : « une autre saison commence »

OL.fr

Le défenseur brésilien s’est présenté en conférence de presse, ce mercredi en début d’après-midi, pour évoquer le premier match de championnat face à Dijon, au Groupama Stadium, vendredi.

De la Champions League au championnat

« C’est autre chose. Notre tête est au championnat. La Champions League est finie. Je pense déjà à vendredi. L’équipe pense à Dijon. Une autre saison commence ».
 
Les changements dans le groupe

« On a besoin de garder cette cohésion, de jouer comme une vraie équipe comme à Turin et à Lisbonne. On joue plus collectif. On a un bon groupe. On est tous des bons professionnels. On essaye de passer du temps ensemble hors du club. Cela peut faire la différence sur le terrain ».
 
Les objectifs de la saison

« On a besoin de montrer maintenant qu’on peut jouer la Champions League la saison prochaine. On joue mieux. On peut avec beaucoup de travail jouer la première place ».
 
La réception de Dijon

« Ce sont trois points à gagner vendredi. On ne peut pas se permettre de perdre des points chez nous ».
 
Ses performances actuelles

« Ma tête est avec mon équipe. Je veux bien faire mon travail et jouer comme je le fais peu importe le poste. Je me sens bien dans l’axe. Je réponds aux attentes du coach. C’est ce que je veux continuer à faire ».

 


 

Garcia : « reprendre du plaisir »

OL.fr

L’entraîneur lyonnais s’est présenté en conférence de presse, ce mercredi en début d’après-midi, pour évoquer le premier match de championnat face à Dijon, au Groupama Stadium, vendredi.

Le point santé

« Rafael est suspendu suite à son expulsion en Coupe de la Ligue. Tino Kadewere est rentré dans sa famille après le drame qu’il a vécu. Il n’est revenu qu’aujourd’hui. On aura deux semaines pour le remettre sur pied ».
 
De la Champions League au championnat

« On a continué à travailler sur le terrain. On aura une attitude tactique différente de la Champions League. Il va falloir créer des espaces face à Dijon. On va trouver un bloc compact et une équipe solide défensivement. On veut montrer le même visage dans le jeu et dans l’implication qu’en Champions League. On retourne à notre pain quotidien. Il faut démarrer fort. On a réussi à faire de grandes choses. On n’est pas passés loin de notre rêve. On veut reprendre du plaisir ».
 
Le mercato

« Le mercato va durer jusqu’à début octobre. On ne sait pas qui va partir et qui pourrait arriver. On verra comment cela évolue. On aura le temps de faire le point. On a un effectif trop important en quantité pour jouer un seul match par semaine. On a des secteurs plus fournis que d’autres. On continue à chercher un défenseur central. J’ai toute confiance en mes dirigeants pour avoir une équipe compétitive ».
 
Les objectifs de la saison

« On va être bien physiquement tout au long de la saison. On a les plus grandes ambitions possibles. On a apprécié le soutien. On ne se rendait pas forcément compte à Lisbonne. Cela fait chaud au cœur de savoir que l’on a donné du plaisir à nos supporters. Il faut continuer maintenant. Les signaux sont bons. Une grande majorité du groupe va être concerné à chaque match. On a vu l’importance de ceux qui sortaient du banc ».

 


 

Lyon et Léo Dubois au secours de Paris face à l'UEFA ?

Foot01.com

La Ligue des Champions désormais terminée, le PSG se concentre sur le mercato. Le poste de latéral droit doit trouver preneur, et celui-ci pourrait être le Lyonnais Léo Dubois.

Le Paris Saint-Germain a touché ses limites dimanche soir contre le Bayern. Cette défaite (1-0) en finale de la C1 est une déception pour l’ensemble du club. Le Paris SG doit grandir et apprendre de cette désillusion, pour gagner enfin cette Ligue des Champions tant attendue. Dans cette optique de revenir plus fort, Leonardo est attendu au tournant au mercato. Si le club de la capitale souhaite recruter au milieu de terrain, il a l’objectif d’embaucher un latéral droit. En effet, il faut remplacer Thomas Meunier, parti au Borussia Dortmund, alors que son remplaçant Tilo Kehrer ne semble pas en mesure d’assumer le poste de titulaire.

Il y a la piste sérieuse nommée Timothy Castagne (24 ans, Atalanta Bergame). Le Belge a eu des contacts avec le PSG, tout comme un autre homme plus connu dans l’Hexagone. Le Parisien évoque un certain Léo Dubois (25 ans, sous contrat jusqu’en 2024), qui été déjà lié au club parisien ces dernières semaines concernant un éventuel transfert. Le défenseur de l’Olympique Lyonnais, récent demi-finaliste de la C1, est observé certes pour ses bonnes prestations mais également dans la logique du club « de regarder en priorité les joueurs formés en France pour répondre aux critères de l’UEFA ». Formé au FC Nantes, l’international français (4 sélections) a rejoint l’OL en 2018 et pourrait donc poursuivre son évolution vers les sommets. Il faudra débourser au moins 20 M€ pour s’attacher ses services. Un montant à la portée du PSG.

 


 

Les Bleus ou l’Algérie ? Houssem Aouar a enfin décidé

Foot01.com

Après une longue réflexion, le Franco-Algérien Houssem Aouar a finalement choisi sa sélection. Une décision influencée par l’évolution de sa carrière sportive.

Houssem Aouar s’est enfin décidé. Courtisé par la Fédération algérienne depuis plus d’un an, le milieu de l’Olympique Lyonnais a toujours repoussé le moment de son choix, jusqu’à cette semaine. En effet, le média Le Score affirme que le joueur formé au club rhodanien a tranché en faveur de l’équipe de France. L’international Espoirs tricolore (16 sélections) aurait contacté les dirigeants des Fennecs lundi soir pour leur annoncer sa décision. Une démarche sans doute motivée par Didier Deschamps. Car toujours selon la même source, le sélectionneur des Bleus, qui dévoilera sa liste jeudi avant d’affronter la Suède et la Croatie (5 et 8 septembre) en Ligue des Nations, a prévu d’y inscrire le nom d’Aouar.

Rappelons que le coach français souhaitait déjà convoquer le Lyonnais en septembre 2019 avant de prendre connaissance de sa blessure aux adducteurs. Un intérêt forcément flatteur pour le natif de Lyon qui, à l’image de son ancien coéquipier Nabil Fekir, a privilégié l’évolution de sa carrière, alors que sa famille et son entourage l’auraient incité à privilégier le champion d’Afrique. Nul doute que l’Olympique Lyonnais et son président Jean-Michel Aulas valideront la décision d’Aouar, très convoité pendant le mercato, et dont le nouveau statut d’international français fera sûrement grimper le prix d’un éventuel transfert chez un cador européen…

 


 

Denayer sélectionné avec la Belgique

Twitter

 


 

Lorient - OL le dimanche 27/09 à 17h sur Canal+

LFP via Twitter

 


 

Courbis lâche son pronostic de fin de saison

Foot-sur7.fr

Rolland Courbis a analysé les chances de l’ OL en Ligue 1 Uber Eats cette saison. Le consultant de RMC Sport a même dévoilé le futur classement de l’Olympique Lyonnais.

Après sa belle campagne en Ligue des champions, l’ OL va faire son entrée en Ligue 1 par la réception du Dijon FCO vendredi lors de la 2e journée. Les Lyonnais pourront-ils refaire surface après une saison dernière très compliquée ? Rolland Courbis pense que « les deux premières places de L1 seront pour le PSG et l’OL cette saison ». Le consultant fonde son pronostic sur un effectif lyonnais qui restera performant quels que soient les départs de certaines cadres. « Lyon, même en perdant Aouar, ils le remplaceront par un bon joueur. Même en perdant Dembélé, il y a déjà Kadewere. Si Depay part, ça voudra dire que Lyon aura fait un bon transfert. Donc il sera remplacé aussi. Lyon aura un effectif performant. Avec une plus grande adaptation de Guimaraes, qui va évoluer. Ça fait un effectif en qualité et en quantité », a estimé l’ancien entraîneur marseillais sur les antennes de la radio sportive.


L’absence d’Europe, un avantage pour les Gones


Pour Rolland Courbis, l’ OL finira donc sur le podium cette saison grâce à la richesse de son effectif. De plus, l’Olympique Lyonnais a un autre avantage, à savoir son absence en compétition européenne cette saison. Une situation qui allège le calendrier des Gones et qui devrait leur permettre d’être plus performants, à la différence de leurs concurrents pour le podium (OM, Stade Rennais FC, LOSC…) qui ont des calendriers plus chargés du fait de leur présence aux compétitions européennes. « Pour jouer un match par semaine et être tranquille devant la TV le mardi, mercredi et jeudi, ça suffit. C’est sûr que l’OL aurait préféré jouer la Ligue des Champions, mais ça augmente les chances de terminer dans les trois premiers plutôt que d’être 5e et de jouer l’Europa League. Ça vaut le coup. Une saison, ça passe vite », a expliqué le technicien français avant de conclure : « Lyon peut se frotter les mains, car ils joueront la Champions League la saison prochaine. »

 


 

Marcelo trop cher pour Besiktas

Twitter

 


 

Tete présent à l'entrainement

Twitter

 


 

Indice UEFA : la France peut remercier le PSG et l'OL mais...

Footmercato.net

Alors qu’elle avait démarré de manière assez catastrophique et que le pire lui était annoncé à l’indice UEFA, la France a pu compter sur le superbe parcours du PSG et de l’OL en Ligue des Champions qui a permis de sauver les apparences. Seul problème, l’Italie et surtout l’Allemagne creusent sacrément l’écart avec la France.

Ce dimanche soir, la très particulière saison 2019-20 s'est refermée. Le Bayern Munich l'a emporté face au PSG en finale de Ligue des Champions et l'heure est désormais aux comptes. Si c'est le club de la capitale française qui a remporté le plus d'argent dans la compétition, la formation bavaroise est désormais première au très convoité classement UEFA des clubs. Mais quid de l'indice UEFA ? Celui-ci a livré son classement final et c'est l'Espagne qui l'a emporté (18.928 points) d'une courte tête devant l'Allemagne (18.714 pts) et l'Angleterre (18.571 pts), qui a connu une fin de saison compliquée mais qui sauve les apparences grâce à une phase de poules réussie aussi bien en C1 qu'en C3. Viennent ensuite l'Italie très loin derrière (14.928 pts) et la France, cinquième comme à son habitude (11.666 pts).

La France justement quant à elle sauve les meubles grâce à l'incroyable parcours du PSG et de l'OL lors du Final 8 de la Ligue des Champions. De quoi permettre d'oublier la campagne catastrophique de Rennes, Saint-Étienne et de Strasbourg en Ligue Europa et celle plus que compliquée du LOSC en Ligue des Champions. Mais malgré deux places dans le Final Four de la C1, la France perd encore du terrain sur l'Italie, mais aussi et surtout sur l'Allemagne qui a réalisé une saison incroyable.

Une fois encore, et en dépit des rêves de Jean-Michel Aulas de voir un quatrième club français qualifié en Ligue des Champions, il va falloir se contenter de trois clubs en C1 pendant au moins deux saisons. En effet, vu que la saison 2015-16 disparaît du calcul, on peut s'apercevoir que la France est toujours 5e du classement (50.165 points) bien devant le Portugal (39.749 pts), mais si loin de l'Allemagne (60.641 pts) et de l'Italie (61.438 pts). Et comme la saison 2016-17 (qui s'effacera en fin de saison 2020-21) avait vu la France, l'Italie et l'Allemagne terminer avec quasiment le même nombre de points, il faut s'attendre au moins à deux bonnes saisons en cinquième position... Comme d'habitude, les clubs français pourront regretter leur peu d'impact et d'intérêt pour la Ligue Europa, si importante pour le calcul de l'indice...

Classement des nations au coefficient UEFA pour la saison 2019/20 (entre parenthèses, le nombre de clubs restants en compétition et le nombre de clubs qualifiés cette saison pour les compétitions européennes) arrêté au 24/08/20 :

        Espagne 18.928
        Allemagne 18.714
        Angleterre 18.571
        Italie 14.928
        France 11.666
        Portugal 10.300
        Écosse 9.750
        Pays-Bas 9.400
        Belgique 7.600
        Ukraine 7.200

Classement des nations au coefficient UEFA sur les cinq dernières saisons (entre 2015 et 2020) :

        Espagne 102.283
        Angleterre 90.462
        Allemagne 74.784
        Italie 70.653

    5. France 59.248
        Portugal 49.449
        Russie 45.549
        Belgique 37.900
        Ukraine 36.100
        Pays-Bas 35.750

 


 

OL – Dijon : Benoît Millot au sifflet

OL.fr

A l’occasion de son premier match de l’exercice 2020-21 de Ligue 1, l’OL reçoit ce vendredi à 21h le DFCO. Un match qui sera arbitré par l’expérimenté Benoit Millot.

L’arbitre professionnel de 38 ans, qui officie en Ligue 1 depuis la saison 2011-2012, arbitrera donc le OL-Dijon de ce vendredi. Pas novice en la matière, le natif de Châtenay-Malabry arbitrera pour la deuxième fois de sa carrière un OL-Dijon. En effet, il était également au sifflet lors de la victoire 4-2 des Lyonnais face aux Dijonnais lors de la saison 2016-17. Benoît Millot a également arbitré deux matchs d’ouverture de l’OL dans sa carrière, c’était lors des saisons 2014-15 et 2015-16 avec respectivement une victoire face à Rennes (2-0) et un match nul et vierge face à Lorient. Lors de l’exercice précédent, le licencié à la Ligue Paris Ile-de-France avait officié deux fois au Groupama Stadium. Lors de la victoire éclatante face à Angers (6-0), qui était également le premier match au Groupama Stadium, et lors de la défaite étriquée face à Nantes (0-1).

 


 

Lyon l’a rendu fier, Jean Resseguié ne l’oubliera pas

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais aura terminé sa saison en apothéose. Les joueurs de Rudi Garcia auront en effet vécu de beaux moments en atteignant les demi-finales de la Ligue des champions.

Malgré une saison chaotique en Ligue 1, les Gones laisseront un beau souvenir aux fans de football français en cette année 2020. Comme le PSG, l’OL se sera hissé dans le dernier carré de la Ligue des champions. Les hommes de Rudi Garcia se sont inclinés par la suite face au Bayern Munich, futur vainqueur de la compétition contre les Parisiens. Les performances lyonnaises n’ont en tout cas pas laissé indifférents les observateurs, dont Jean Resseguié, qui n’a pu cacher son admiration pour l’OL.


“J’ai vécu un vrai moment de bonheur pour un club français”


Lors d’une apparition sur OLTV, le journaliste n’a pas tari d’éloges sur les performances lyonnaises. “Etre à Lisbonne était déjà un objectif. Ils ont tout donné contre Manchester City. Cette rencontre est incroyable. J’ai vécu un vrai moment de bonheur pour un club français. Peut-être un des mes meilleurs matchs commentés. On était dans un contexte particulier pour l’OL. Ils ont réalisé quelque chose de plus fort qu’à Turin. Le match contre le Bayern, la marche était un peu trop haute, un peu comme Paris. C’est tout à fait logique qu’ils aient remporté cette Ligue des champions”, a notamment indiqué Jean Resseguié, fier de ce qu’a réalisé le football français lors du Final 8.

 


 

Diop ne jouera pas face à l'OL à cause d'une clause

Footmercato.net

Prêté par l'Olympique Lyonnais à Dijon depuis cet été, Pape Cheikh Diop (23 ans) ne pourra pas défier ses anciens partenaires ce vendredi. Alors que Lyon accueille les troupes de Stéphane Jobard au Groupama Stadium pour son premier match de la saison de Ligue 1, sa direction s'en est en effet assurée en ajoutant une clause dans le contrat du milieu sénégalais pour qu’il ne joue pas le match aller, comme nous l'a confié le club de Dijon.

Diop, qui possède également une option d’achat de 5M€ valable jusqu’au 31 mai 2021 et automatique en cas de maintien du club en L1 (auquel pourront s’ajouter 1,5M€ d’incentives, ainsi qu’un intéressement de 15% sur la plus-value d'un éventuel futur transfert), devra donc encore attendre pour effectuer son retour sur la pelouse du Groupama. D'une manière ou d'une autre.

 


 

Vidéo : Lyon - Tu seras un ultra

Arte.tv

 


Dembélé pour remplacer Suarez ?

Sport24.fr

Lionel Messi n'est pas le seul joueur qui pourrait quitter le navire barcelonais. Selon Sky Sports, le Barça a jeté son dévolu sur le Lyonnais Moussa Dembélé pour succéder à Luis Suarez en attaque. L'Uruguayen (33 ans), gêné par les blessures la saison dernière, pourrait résilier son contrat à un an de son terme. Dembélé (24 ans), lui, sort d'une saison à 16 buts en 27 matches de Ligue 1.



 

Voir aussi... L'actu du Mardi 25 Août // Le Tableau Mercat'OL

 

Last modified on mercredi, 26 août 2020 17:57