L'actu du Lundi 17 Août

L'actu du Lundi 17 Août

Voir aussi... L'actu du Dimanche 16 Août // Manchester City 1-3 OL : L'After

Juninho : « On a changé d'état d'esprit »

OL.fr

Le directeur sportif lyonnais a confirmé en conférence de presse que quelque chose s'était amélioré dans le vestiaire de l'OL depuis la reprise. De quoi permettre à l'équipe de performer.

« Qu'est ce qui a changé à l'OL depuis la reprise ?
Le groupe a pris beaucoup de maturité. Les joueurs ont pris un coup quand ils ont su qu'ils ne pourraient pas terminer le Championnat. Ils savaient qu'ils pouvaient faire beaucoup mieux que septièmes. Ils sont revenus avec une vraie envie de travailler et de jouer les uns pour les autres. Il faut garder cet état d'esprit et de l'humilité. Notre équipe, aujourd'hui, dégage une énergie importante. Elle vit bien ensemble. Il y a un exemple : pendant la saison, avant le Covid, rarement nos remplaçants faisaient la différence. Aujourd'hui c'est le cas, à chaque match ils apportent quelque chose.

Comment appréhendez-vous ce match contre le Bayern Munich ?
Sur un match, la préparation mentale est plus facile, car le statut de favori n'a pas la même importance. Si on joue comme face à City, on peut affronter n'importe qui. Le Bayern Munich a donné une leçon de football contre Barcelone (8-2), dans tous les domaines : le pressing haut, la possession du ballon, le travail sans ballon... Le Bayern est un exemple, une inspiration. Mais, même en étant le Barça, les Espagnols ne pouvaient pas se permettre de ne pas défendre tous ensemble. On doit faire plus, on doit se battre tous ensemble pour récupérer le ballon, avec humilité. Je pense que mercredi (21 heures), on sera très bien physiquement. On verra sur le terrain.


« Même s'il n'y a pas de supporters dans les stades, on a l'impression de jouer pour quelque chose, de représenter quelque chose »


Pourquoi ça ne fonctionnait pas avant la coupure ?

On manquait d'une âme. Il n'y avait pas de problème interne mais il n'y avait pas une âme, une force collective, que les supporters ont envie de voir dans leur équipe. Maintenant, même s'il n'y a pas de supporters dans les stades, on a l'impression de jouer pour quelque chose, de représenter quelque chose. Et ce qui a fait cette différence, c'est que le rythme de nos entraînements est monté. Ce sont des choses simples. On a changé d'état d'esprit et Rudi (Garcia) et son staff ont ce mérite d'avoir fait prendre de la maturité aux joueurs.

Que pensez-vous du format de ce Final 8 ?
L'UEFA cherche toujours à donner la possibilité aux équipes supposées plus faibles, pour faire une plus grande Ligue des champions : elle a trouvé la solution. On peut faire une Ligue des champions à 64 équipes si on joue les tours sur un seul match à partir des huitièmes de finale. Comme ça, on donne l'opportunité à tout le monde de gagner. Le fait que ce soit un seul match, ça permet de faire une préparation différente et ça offre davantage de chance à la petite équipe. »

 


 

L’OL à la lutte avec le Bayern pour l'espoir écossais Aaron Hickey

Footmercato.net

Proche du Bayern Munich, où on lui promet de devenir le futur Philip Lahm, le jeune latéral gauche écossais Aaron Hickey intéresse également l’Olympique Lyonnais, qui pourrait passer à l’action. Mais la liste des prétendants du gamin d’Heart of Midlothian ne s’arrête pas là.

Douzième et lanterne rouge de Scottish Premiership au moment où l’épidémie de covid-19 a paralysé le football mondial, Heart of Midlothian n’a pu sauver sa tête. Le championnat écossais n’étant pas, comme son homologue français, allé à son terme, le Celtic a été sacré champion et le club d’Edimbourg relégué en Championship. Qui dit relégation dit fuite des talents. L’arrêt du championnat a placé au bord d’un gouffre financier les écuries écossaises, qui se retrouvent aujourd’hui contraintes de vendre leurs joueurs les plus prometteurs pour renflouer leurs caisses.

Alors que beaucoup sont déjà partis, Aaron Hickey, 18 ans, pourrait être le prochain « Jambo » à faire ses valises. Le latéral gauche écossais ambidextre d’1m75 a tapé dans l’œil d’une dizaine de clubs européens, parmi lesquels on retrouve Aston Villa, la Lazio, Manchester City et le Celtic. Mais ce sont deux autres formations qui se détachent : le Bayern et Bologne ; et une troisième qui vient de faire son apparition dans la course à la pépite : l’Olympique Lyonnais, selon The Scottish Sun, qui déclare : « les géants français de Lyon sont les tout derniers prétendants du jeune Aaron Hickey ».


L’OL face à la concurrence du Bayern et de Bologne


Le journal écossais explique que latéral international U17 et U19 avec l’Écosse, auteur de 30 matches avec l’équipe première de Heart of Midlothian cette saison, a déjà visité les centres d'entraînement du Bayern Munich et de Bologne. Au début de la semaine, des informations venues d’Italie ont affirmé que le club de Serie A avait accepté de débourser 1,8 million de livres sterling (2 millions d’euros) pour le transférer de Tynecastle. Mais Hickey voulait être assuré par écrit qu'il intégrerait l'équipe première. Et selon le Sun, ce retard a alerté l’Olympique Lyonnais, qui avait gardé un œil sur lui.

Coach éphémère du club d’Edimbourg cette saison, l’Allemand Daniel Stendel a récemment déclaré qu’Aaron Hickey pourrait être le nouveau Philipp Lahm, en rejoignant le Bayern. « Pour un si jeune joueur, il est extrêmement calme avec le ballon. Il ne panique jamais et semble toujours prendre les bonnes décisions. Il est très difficile de jouer contre lui. Aaron est comme Philipp Lahm. Sous mes ordres, à Hearts, il jouait défenseur. Il ne se contente pas de courir sur la ligne, mais il cherche à attaquer comme Lahm le faisait par le passé. Et Aaron peut aussi jouer au milieu de terrain. Croyez-moi, il aura une grande carrière».


Déjà du monde à gauche à Lyon


Est-ce que l’OL passera à l’action ? Le club rhodanien a certainement d’autres chats à fouetter ces jours-ci, avec une demi-finale de Ligue des champions face au Bayern à préparer. Sans oublier que les Lyonnais sont déjà pourvus sur la gauche, en défense. Chez les promesses, Melvin Bard (2022), 19 ans, est très attendu par les supporters lyonnais et les observateurs de la pépinière rhodanienne. Mais il est également annoncé comme une vente probable cet été. Le Bayern Munich serait très intéressé par le natif d’Ecully. L’an passé l’OL avait également mis la main sur le jeune latéral gauche belge du PSV Eindhoven Héritier Deyonge (2021).

Au registre des joueurs plus expérimentés, Youssouf Koné (2024), 25 ans, arrivé l’an passé du LOSC et déjà placé sur la liste des joueurs transférables par Juninho. Fernando Marçal (2021), 31 ans, s’est lui installé ces dernières semaines avec une certaine aisance dans la défense à trois du 3-5-2 olympien. Si l’on va plus loin, on peut également penser à l’un des héros du quart de finale de C1 remporté face à Manchester City (1-3), Maxwel Cornet (2023), 23 ans, qui est passé d’ailier droit à latéral gauche, ou plutôt piston, semble se plaire à ce poste (il plaît en tout cas à Rudi Garcia). Affaire à suivre donc pour Aaron Hickey.

 


 

Vidéo : L'inside de City-OL

Twitter

 


 

"Pas de Pep en demi-finale, le Bayern va dégager Lyon" annonce la presse allemande

Twitter

 


 

Entre 50 et 60 millions d'euros engrangés par le PSG et l'OL grâce à la C1

Eurosport.fr

LIGUE DES CHAMPIONS - Grâce à leur qualification en demi-finale de la C1, l'Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain vont toucher de beaux pactoles... Entre 50 et 60 millions d'euros, sans compter les revenus liés au coefficient UEFA et les droits TV, selon l'Observatoire du Sport Business.

La Ligue des champions est une formidable aventure. Sportive bien sûr, mais aussi, avouons-le, très lucrative. Et ce ne sont pas le Paris Saint-Germain ni l'Olympique Lyonnais qui diront le contraire. Les deux clubs français, qualifiés pour les demi-finales de la compétition, vont toucher de belles primes sportives.

L'Observatoire du Sport Business les estime à 54,45 millions d'euros pour l'OL et à 61,65 millions d'euros pour le club de la capitale. Et ces primes sont uniquement liées aux résultats sportifs. C'est-à-dire qu'elles ne prennent pas en compte le coefficient UEFA, ni les revenus liés aux droits TV. Ainsi, selon l'OSB, le club de Jean-Michel Aulas touchera au moins 90 millions d'euros. Quant au PSG, le pactole dépassera les 100 millions d'euros. Des sommes bienvenues, alors que les clubs français doivent faire face à de lourdes pertes en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19.

 

 


 

Ozkaçar arrive aujourd'hui

Twitter

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour

Twitter

 


 

Koné ne lâchera pas Lyon pour signer chez les Verts

Foot01.com

Youssouf Koné n'étant pas réellement utilisé par Rudi Garcia à l'Olympique Lyonnais, le départ du défenseur à l'AS Saint-Etienne est évoqué.

Arrivé l’été dernier à Lyon en même temps que Thiago Mendes, Youssouf Koné n’a pas trouvé sa place dans l’effectif de Sylvinho et Rudi Garcia. Au point même qu’à quatre ans de la fin de son contrat avec l’OL, qu’il a rejoint pour 9ME, le défenseur international malien fait l’objet de nombreuses rumeurs. Durant le week-end, Youssouf Koné, qui n’était pas dans le groupe lyonnais pour le match du Final 8 face à Manchester City, était cité comme l’une des priorités défensives de l’AS Saint-Etienne à la place de Dimitrios Giannoulis, autre joueur cité pour ce poste. Un transfert qui évidemment pourrait faire du bruit s’il se concrétisait, et cela même si l’ancien lillois n’a pas vraiment eu l’occasion d’énormément marquer les esprits du côté du Groupama Stadium.

Cependant, le départ de Youssouf Koné de l’OL pour l’ASSE semble quand même avoir pris du plomb dans l’aile, pour peu que ce dossier ait réellement été étudié par Roland Romeyer et Bernard Caïazzo. En effet, lors de son émission sur Twitch, Manu Lonjon affirme que le défenseur de Lyon ne rejoindra pas les Verts de ce mercato. « Youssouf Koné à Sainté, c’est faux », a très clairement fait savoir l'insider, qui a des informations plutôt bonnes lorsqu'il s'agit de l'AS Saint-Etienne. Reste à savoir si du côté de Lyon on envisage réellement de laisser partir Youssouf Koné dès cet été, ou si on laissera une deuxième chance au défenseur malien.

 


 

Un arbitre zéro, Manchester City crie à l’injustice

Foot01.com

Rarement, un arbitre aura fait autant polémique avant, pendant et après un quart de finale de Ligue des Champions que celui en charge du choc entre Lyon et Manchester City.

Avant la rencontre, l’Olympique Lyonnais avait exprimé son mécontentement devant le choix de l’UEFA de nommer le Néerlandais Danny Makkiele pour cette rencontre. Le club rhodanien redoutait un conflit d’intérêts, dans la mesure où une élimination de l’OL aurait directement qualifié l’Ajax Amsterdam pour la phase finale de la Ligue des Champions 2020-2021. Mais après le match, ce sont les supporters de Manchester City qui pestent après l’arbitrage de M. Makkiele. Mais également les joueurs, à l’instar d’Aymeric Laporte. Sur son compte Twitter, le Français a fait savoir qu’il ne digérait pas la décision des arbitres de valider le but du 2-1 inscrit par Moussa Dembélé, lequel a été coupable d’une faute avant de filer défier Ederson selon l’ancien de Bilbao.

« C’est à cause de ça que j’ai été éliminé. Juste pour être clair : je ne me cacherai pas, je suis un joueur de football mais un homme avant tout, nous avons tous fait des erreurs dans ce jeu, et je prends aussi ma responsabilité pour la mauvaise performance de l’équipe ce soir. Mais cette décision est difficile à accepter, surtout dans un match à élimination ET avec l’aide du VAR » a posté Aymeric Laporte, qui n’en oublie pas pour autant d’être fair-play en souhaitant bonne chance à Lyon pour la suite de la compétition, alors que les Gones défieront le Bayern Munich en demi-finale. « Ceci étant dit : bonne chance à Lyon pour la suite. Et il va y en avoir un peu besoin ». Des propos qui ne manqueront pas de faire réagir dans la capitale des Gaules…

 


 

Le message de Mourinho à Aulas

Maxifoot.fr

Qualifié pour les demi-finales après sa victoire contre Manchester City (3-1) samedi, l’Olympique Lyonnais peut plus que jamais envisager un sacre en Ligue des Champions. Même José Mourinho semble y croire, comme le prouve son message envoyé à Jean-Michel Aulas.

"C'est vrai qu'on avait dit qu'il y avait une chance sur un million de gagner la Ligue des Champions, maintenant on a revu le chiffre. On a une chance sur quatre puisqu'il y a quatre équipes. José Mourinho m'écrivait ça hier soir ou ce matin, avec un petit smiley qui montrait l'impertinence ou la pertinence du personnage", a raconté le président du club rhodanien sur RMC.

Pour rappel, l’OL avait contacté l’actuel manager de Tottenham pour remplacer Sylvinho en octobre dernier.

 


 

Boateng surpris par Lyon

Maxifoot.fr

Qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des Champions, les joueurs du Bayern Munich ont regardé le quart entre l’Olympique Lyonnais et Manchester City (3-1) samedi pour connaître le nom de leur futur adversaire. Et les coéquipiers de Jérôme Boateng (31 ans, 7 matchs en LdC cette saison) ne s’attendaient pas à une victoire des Gones.

"On a tous vu le match. Bien sûr qu'on était surpris, mais Lyon avait déjà éliminé la Juventus, a rappelé le défenseur central allemand. C'était un match étrange, Manchester City a beaucoup eu la possession du ballon. C'est sûr qu'ils seront déçus, mais l'adversaire ne nous intéresse pas. On veut seulement arriver en finale en réalisant un bon match comme contre le Barça (8-2)."

Espérons pour l’OL que les Bavarois n’évolueront pas au même niveau mercredi (21h)...

 


 

Juninho remercie Mbappé

Maxifoot.fr

Après la qualification du Paris Saint-Germain et de l’Olympique Lyonnais pour les demi-finales de la Ligue des Champions, l’attaquant parisien Kylian Mbappé (21 ans, 8 matchs et 5 buts en LdC cette saison) a publié un tweet ironique pour défendre le niveau de la Ligue 1 (voir ici). Un message applaudi par le directeur sportif rhodanien Juninho.

"On est tous responsables, on doit plus valoriser notre Ligue 1, a réclamé le Brésilien dans des propos relayés par RTL. Elle est difficile, physique, tactique. Merci à Kylian Mbappé d’avoir envoyé ce message, de nous avoir félicités. C’est un des meilleurs joueurs au monde, sa parole compte."

En effet, la publication de l’international tricolore sur la "Farmers League" (Ligue des Fermiers) fait beaucoup parler, et pas seulement en France.

 


 

Un arbitre très expérimenté au sifflet et un bon souvenir pour Lyon

RMC.fr

L’arbitre espagnol Antonio Mateu Lahoz officiera ce mercredi lors de la demi-finale de Ligue des champions entre l’OL et le Bayern Munich (21h, sur RMC Sport 1). Il avait notamment arbitré la victoire lyonnaise à Leipzig (2-0) en début de saison.

L’Olympique Lyonnais est fixé sur le nom de l’arbitre pour sa demi-finale de Ligue des champions face au Bayern Munich, ce mercredi (21h, en direct et en exclusivité sur RMC Sport 1). Lyonnais et Bavarois seront ainsi arbitrés par l’Espagnol Antonio Mateu Lahoz, qui a déjà officié à quatre reprises cette saison en C1.


Leizpig-OL et Dortmund-PSG cette saison


L’OL garde d’ailleurs un bon souvenir de lui puisqu’il était présent lors de sa victoire lors de la deuxième journée de phase de groupe à Leipzig (2-0). Cette année, Mateu Lahoz avait également arbitré le huitième de finale aller entre le Borussia Dortmund et le Paris Saint-Germain (2-1) alors qu’il s’apprête à vivre sa troisième demi-finale dans la compétition.

Celui qui mène habituellement les débats en Liga, à 21 reprises cette saison dont Real-Barça (2-0) et Atlético-Barça (0-1), a déjà arbitré trois fois le Bayern en Ligue des champions, pour un bilan de deux victoires et une défaite. Et pas n’importe laquelle, puisqu’il s’agit de la correction infligée par le PSG aux Bavarois en phase de poule en 2017-2018 (3-0). Depuis, ce Bayern Munich a bien changé et s’avance comme le grand favori de cette demi-finale face aux Lyonnais.

 


 

Cornet récompensé pour son but

Footmercato.net

Samedi soir, l'Olympique Lyonnais affrontait Manchester City pour le compte des quarts de finale de la Ligue des Champions. Et plus que jamais, les Gones ont déjoué les pronostics en s'imposant 3-1 contre les Sky Blues. Une prestation XXL permettant à la bande de Rudi Garcia d'accéder à la demi-finale de la Ligue des Champions qui se déroulera ce mercredi contre le Bayern Munich (rencontre à suivre sur notre live commenté). Auteur de la première réalisation de son équipe, Maxwel Cornet a bluffé son monde.

L'ailier ivoirien repositionné depuis plusieurs mois comme piston gauche s'est offert un très beau but. Profitant d'un appel de Karl Toko Ekambi, il a bien repris le ballon laissé libre sur la gauche devant la surface. Aveuglé, il a enroulé sa frappe dans le but d'Ederson Moraes afin de mettre son équipe sur de bons rails. Son but a été préféré à ceux de Luis Suarez (FC Barcelone), Joshua Kimmich (Bayern Munich) et Eric-Maxim Choupo-Moting (Paris Saint-Germain).

 


Voir aussi... L'actu du Dimanche 16 Août // Manchester City 1-3 OL : L'After

 

Last modified on lundi, 17 août 2020 22:39