L'actu du Samedi 15 Août

L'actu du Samedi 15 Août

Voir aussi... Manchester City - OL : L'Avant Match // L'actu du Vendredi 14 Août

Aouar : « L’envie de se surpasser »

OL.fr

Les performances de 2018

« Elle nous aident surtout mentalement. On se dit qu’on l’a déjà fait. Tout est différent cette saison et tout est possible. Le passé est révolu, on doit se préparer pour ce nouveau rendez-vous. J’espère que les autres 1/4 de finale vont nous donner des idées. On sait qu’on n’est pas favoris mais on va jouer les coups à fond, avec beaucoup de relâchement et de motivation. On va tout faire pour que les équipes moins fortes sur le papier soient au rendez-vous… On a reparlé à Maxwel Cornet de ses trois buts face à City. Il m’aide énormément sur son côté gauche. Je suis satisfait. »

L’état d’esprit du groupe

« On est très solidaires, soudés à l’approche de ces grands matches. On y va aussi avec beaucoup d’humilité et de confiance. Ce genre de matches donne l’envie de se surpasser. »

Ta forme du moment

« Je me sens très bien depuis le retour à la compétition. Le groupe a été bien préparé. C’était normal d’avoir des doutes après cette période d’inactivité mais on a montré qu’on était bien physiquement… Je trouve déplacé de parler de mon avenir avant un tel match. Je suis focalisé à 100% sur l’OL. »

Le huis clos

« On a reçu tellement de messages. On est conscients que tout le peuple lyonnais est derrière nous. Cela reste un 1/4 de finale de Champions League, il y a beaucoup d’attentes et d’engouement. »

 


 

Aouar évoque l'intérêt de Man City

Maxifoot.fr

Apprécié par Pep Guardiola depuis plusieurs saisons, Houssem Aouar (22 ans, 6 matchs et 1 but en LdC cette saison) aura de nouveau l’occasion d’impressionner le manager de Manchester City ce samedi (21h). Mais le milieu de l’Olympique Lyonnais ne s’enflamme pas et refuse de considérer ce quart de finale de la Ligue des Champions comme un test pour son avenir.

"Un entretien d’embauche non, non, mais c’est évidemment toujours flatteur d’entendre son nom associer à de telles équipes, a réagi le Gone en conférence de presse. Pour être tout à fait honnête, je trouve cela un peu déplacé de parler de mon cas avant un match d’une telle importance. Je suis focalisé à 100% sur l’Olympique Lyonnais pour l’instant, c’est un match très important et très bon à jouer."

Nul doute que cet intérêt représente une motivation supplémentaire pour Aouar.

 


 

Cinq à six départs attendus en cas d’élimination, Lyon a refusé un échange Aouar

Butfootballclub.fr

D’après L’Equipe, si l’OL ne gagne pas la Ligue des Champions et n’est pas européen, il lui faudrait se séparer de cinq à six joueurs.

En cas d’élimination face à Manchester City et d’absence de Coupe d’Europe, l’OL devrait vendre car son effectif est trop étoffé pour une saison sans Europe. Un plan de dégraissage qui pourrait concerner cinq ou six joueurs selon « L’Equipe ». Il conviendrait de prévenir à toutes les tensions d’un effectif dimensionné pour quatre compétitions.

Mais le principal souci de l’OL dans son plan serait les salaires pratiqués. Un frein à de nombreux départ. « Mapou Yanga Mbiwa est par exemple resté trois ans au placard et aujourd’hui, personne en Europe ne peut accueillir Bertrand Traoré à part les clubs anglais », peut-on lire dans le quotidien.

Une chose est certaine : Lyon ne fera pas n’importe quoi cet été et encore moins sous n’importe quelles conditions. Toujours selon le quotidien sportif, les Gones aurait refusé un deal avec Arsenal pour Houssem Aouar. Les Gunners avaient pourtant fait une offre généreuse incluant Matteo Guendouzi plus de l’argent. Du côté de l’OL, la porte est ouverte pour Aouar mais pas dans le cadre d’un troc.

 


 

Marcelo : "C'est du 50-50"

Goal.com

Le défenseur brésilien croit aux chances de l'Olympique lyonnais de battre Manchester City pour se qualifier en demi-finales de Ligue des champions.

Lyon veut croire à l'exploit ce samedi soir face à Manchester City, un peu plus d'une semaine après avoir déjà écarté la Juventus. "On a montré que c'était possible chez eux, affirme Marcelo dans L'Equipe, en référence au succès rhodanien à l'Etihad à l'automne 2018. Le foot, c'est incroyable, parfois, il se passe des trucs incompréhensibles. À Lisbonne, sans les supporters, sur un terrain neutre, tout peut arriver. C'est du 50-50."

Le défenseur brésilien, qui ambitionne d'aller au bout ("Si je n'y crois pas pourquoi voulez-vous que j'aille jouer ?"), se méfie toutefois des qualités individuelles des Skyblues. "On connaît la qualité tactique, technique des De Bruyne, Agüero (absent ce samedi soir), Jesus... Lui est vraiment en bonne forme en ce moment mais nous aussi, on peut bien défendre et faire des efforts devant. Si on joue comme contre le PSG et la Juventus, je suis sûr qu'on peut passer."
L'article continue ci-dessous


"On recherchait cet état d'esprit"


Marcelo insiste également sur l'état d'esprit affiché ces dernières semaines par son équipe, que ce soit dans la préparation ou depuis la reprise de la compétition en finale de Coupe de la ligue face au PSG.

"Dès les entraînements après le confinement, même en amicaux, contre Paris, c'était magnifique. On l'a revu contre la Juve. L'ambiance était exceptionnelle. On recherchait cet état d'esprit. C'est ce qui nous a fait passer", assure-t-il.

"Rudi (Garcia) travaille sur ça, Juninho, le directeur sportif, aussi et les plus expérimentés du groupe comme moi, (Anthony) Lopes, Leo (Dubois), Memphis (Depay), on insiste dessus. Si on pense qu'on est une grande équipe, on jouera comme une grande équipe. Nous devons penser en grand aujourd'hui."

 


 

Garcia : « On sait que tout Lyon est derrière nous »

OL.fr

Point santé

« On aura un dernier entraînement. On espère lever les doutes sur Maxwel Cornet et Jason Denayer mais je pense que ce sera le cas. Kenny Tete avait une alerte au mollet mais il a pu s’entraîner hier. Je pense qu’il y aura tout le groupe pour affronter City… Je pense qu’on sera très bien physiquement. C’est important. »

La confiance du groupe

« Avoir éliminé la Juventus doit et nous donne plus de confiance. L’appétit vient en mangeant. On a envie de rester longtemps à Lisbonne mais on sait que City est le grand favori de cette confrontation. Le début des 1/4 de finale a montré que les statuts pouvaient être malmenés. On espère que ce sera encore le cas samedi. J’espère qu’on sera aussi bien que ces deux derniers matches. »

Des ambitions après les performances de 2018

« C’était magnifique ce qu’ils ont fait. C’est un autre moment, en élimination directe. Mais cela nous montre que rien n’est perdu d’avance. Il faudra exister avec le ballon et marquer. On est capable de le faire. Il faudra se procurer plus d’occasions, être plus dangereux même si on sait qu’on ne va pas gagner pas la bataille de la possession car c’est l’ADN de cette équipe de City. On essaiera d’utiliser au mieux le ballon. On va essayer de leur poser des problèmes. »

La défense à 5

« On a regardé les matches de City après le confinement. Ce n’est pas le système qui compte, c’est ce qu’on va y mettre dedans, l’animation, le sacrifice. Il faudra encore plus courir et utiliser le ballon car on est capable d’avoir des phases de jeu intéressantes. On joue avec nos forces et on va essayer d’annihiler celles de l’adversaire, même s’ils en ont beaucoup… L’aspect tactique est important mais le collectif sera une arme pour nous pour bien figurer dans ce match. On est tous les uns avec les autres, les uns derrière les autres. On est prêts à tout donner pour continuer l’aventure. »

Le repositionnement de Maxwel Cornet

« C’est un joueur offensif de flanc gauche. Il sait faire plein de choses. Il sait bien utiliser son pied droit. Il n’est pas avare d’efforts, il pense collectif. Il a des qualités au-dessus de la moyenne et pas seulement physiques. Il doit peaufiner l’apprentissage de ce poste. »

Le huis clos

« Nos supporters nous manquent. J’espère qu’on les retrouvera le plus vite possible. On sait que tout Lyon est derrière nous. »

 


 

Le Borussia M’Gladbach pense à Maxwell Cornet !

Le10sport.com

Sur le départ du côté de l’OL, Maxwell Cornet intéresse tout particulièrement la Bundesliga. Voici nos révélations.

Reconverti par Rudi Garcia au poste de latéral gauche, Maxwell Cornet n’est pas certain de poursuivre l’aventure avec l’OL. Selon nos informations, l’Ivoirien aurait des envies d’ailleurs, certainement nourries par les convoitises dont il fait l’objet à l’étranger. Et plus précisément du côté de l’Allemagne. Surveillé par Wolfsburg, qui a récemment pris des renseignements sur sa situation (son contrat court jusqu’en juin 2023), Maxwell Cornet se retrouve sur la short-list d’un autre club de Bundesliga.


Cornet attentif aux propositions


Selon nos informations, le Borussia M’Gladbach aurait des vues sur Maxwell Cornet. Après avoir recruté plusieurs talents de Ligue 1, avec succès (Rami Bensebaini, Marcus Thuram, Alassane Pléa), le club allemand continue de scruter le championnat de France avec grande attention. Et le profil de Cornet séduirait de plus en plus. Pour l’heure, aucune offre n’a été transmise mais le dossier est clairement sur la table du Borussia. A 23 ans, Maxwell Cornet reste une proie à la portée financière du 5e de Bundesliga.

 


 

Genesio croit en l’exploit de Lyon contre Manchester City

Footradio.com

Ce samedi soir, l’Olympique Lyonnais affrontera Manchester City dans le cadre des quarts de finale de la Ligue des Champions.

Après 2004, 2005, 2006 et 2010, le club rhodanien retrouve enfin le Top 8 européen. Dix ans après, et grâce à une belle victoire en aller-retour contre la Juventus de Turin, l’équipe de Rudi Garcia rêve d’imiter celle de Claude Puel en allant dans le dernier carré de la Champions League. Mais pour cela, l’OL devra venir à bout du Manchester City de Pep Guardiola. Une mission très compliquée sachant que le vice-champion d’Angleterre vient de sortir le Real Madrid de Zidane. Mais dans le football, rien n’est impossible. Surtout que Lyon a déjà battu Man City en C1, c’était en 2018 sous les ordres de Bruno Genesio. D’ailleurs, pour l’actuel entraîneur du Beijing Guoan, l’OL doit y croire.


« C’est possible même si ce sera très compliqué pour Lyon »


« Tout est possible pour l’OL contre Manchester City. L’équipe présumée la plus faible peut battre l’équipe la plus forte. Surtout dans ce contexte, sur un match sec, sans supporters. C’est plus favorable pour Lyon. Ça paraît déséquilibré parce que City est une équipe extraordinaire, avec un coach qui fait partie des trois meilleurs du monde. De plus, ils n’ont plus que ça dans leur saison puisqu’ils n’ont pas décroché le titre en Premier League. Donc ils veulent absolument remporter la Ligue des Champions. Il y a plutôt 80 % de chances que City se qualifie. Il faut beaucoup de choses dans un match comme celui-là. Il faut être prêt physiquement, tactiquement, techniquement, mentalement, et il faut aussi avoir un peu de réussite. C’est possible même si ce sera très compliqué pour Lyon. La victoire de l’OL contre City en 2018 ? On avait battu City en poules, dans un contexte différent. Lyon n’est pas favori de ce match à élimination directe, mais il faut y croire. L’OL devra jouer sa chance à fond pour ne pas avoir de regrets », a lancé, dans L’Équipe d’Estelle, Genesio, qui espère donc que Garcia va l’imiter ce samedi soir du côté de Lisbonne. Les supporters lyonnais n’attendent que ça !

 


 

Contre Manchester City, les anciens entraîneurs de l'OL y croient

Lequipe.fr

Entraîneurs de l'OL lors des précédents quarts de finale de Ligue des champions du club, Gérard Houllier, Paul Le Guen et Claude Puel estiment que les Lyonnais ont des chances contre Manchester City, ce samedi soir.

Claude Puel (qualification contre Bordeaux, en 2010), Gérard Houllier (élimination contre l'AC Milan, en 2006) et Paul Le Guen (éliminations contre Porto, en 2004, puis contre le PSV Eindhoven, en 2005) ont entraîné l'OL lors des quatre quarts de finale de Ligue des champions disputés par le club français. Ils donnent leurs sentiments avant le match contre Manchester City, ce samedi (21 heures).

« Lyon devra être ambitieux »

Paul Le Guen, entraîneur de l'OL de 2002 à 2005

« Je suivrai ça avec attention. City n'a pas connu une saison très constante, quand même, peut-être parce qu'il pensait plus à la Ligue des champions. Guardiola a beaucoup fait tourner, on ne sait jamais quelle équipe va jouer, et à ce niveau-là, c'est assez rare. Lyon devra être ambitieux. Depuis la reprise, je le trouve consistant. »

« Les gars ont une vraie chance s'ils jouent pour gagner »

Gérard Houllier, entraîneur de l'OL de 2005 à 2007

« Puisque l'expérience se nourrit au fil des matches, l'OL va être intéressant, vous allez voir. Les gars ont une vraie chance s'ils jouent pour gagner. Et puis, à huis clos, sur un match, tout est possible, vraiment. L'OL est en train de gagner en solidité, et possède toujours des joueurs capables de faire la différence. Je suis persuadé que des joueurs comme Houssem Aouar et Memphis (Depay) vont répondre présents. Il y a un gros coup à réussir. »

« Lyon s'est bien préparé et aura, ce soir, deux matches dans les jambes »

Claude Puel, entraîneur de l'OL de 2008 à 2011

« Ce format de compétition est particulier. La formule aller-retour donne aux grosses équipes plus de possibilités de s'en sortir. Même si Lyon a réussi en exploit en éliminant la Juve(1-0, 1-2), je n'ai pas été étonné, parce que j'avais vu les Turinois sur les genoux, en Serie A, laminés physiquement. J'avais vu qu'ils ne faisaient pas les efforts ensemble et que certains lâchaient. Alors que le PSG a connu une préparation un peu bizarre, à travers les temps de jeu en match, et a failli en être pénalisé, Lyon s'est bien préparé et aura, ce soir, deux matches dans les jambes. Mais autant City semblait usé en Premier League, à la fin, autant, face au Real, je l'ai trouvé plus fringant, notamment dans le contre-pressing à la perte de balle. Ce sera très ouvert. »

 


 

Guardiola se méfie de Lyon, Roustan sait pourquoi

Foot01.com

A la veille du match entre Lyon et Manchester City, Pep Guardiola a prévenu ses joueurs qu'il fallait se méfier de l'OL. Didier Roustan valide.

Manchester City est le grandissime favori du quart de finale de la Ligue des champions qui l’opposera samedi soir à l’Olympique Lyonnais. Mais, face à la presse, Pep Guardiola est resté d’une prudence absolue, l’entraîneur des Citizens rappelant que récemment la formation de Rudi Garcia avait posé bien des problèmes au Paris Saint-Germain et à la Juventus. Sur la chaîne L’Equipe, Didier Roustan reconnaît que Pep Guardiola a probablement préféré ne pas crier victoire trop vite, car si l’OL est un adversaire à sa mesure, compte tenu du format de ce Final 8, tout est possible. Et cette prudence est facilement compréhensible.

« Guardiola a raison, c’est juste un match et tu as intérêt à être vigilant et ne pas te dire « L’OL est la plus faible équipe des huit, quelle chance on a.. ». Alors oui, il vaut mieux tomber contre la plus faible des huit équipes qualifiées, mais forcément cette équipe de Lyon a des qualités, elle a éliminé la Juventus, tu as des bons joueurs au milieu de terrain, tu as Depay, Marcelo est sécurisé avec Marçal et Denayer, ça roule. C’est là que City est le plus en danger, en face ce n’est pas une équipe de National, et je le redis, ça se joue c’est sur un match », a confié Didier Roustan, qui sait que le football a parfois réservé des surprises bien plus grandes qu’une victoire de Lyon contre Manchester City.

 


 

La compo probable selon la presse

Twitter

 


 

Marcelo « l’âne » de Lyon fait une confidence stupéfiante

Foot01.com

Moqué par une banderole d'un supporter où il était présenté comme un âne, Marcelo est l'inverse de tout cela.

Au cœur de l’hiver dernier, et avant une solide explication qui avait permis de calmer les choses, une banderole était apparue dans un virage du Groupama Stadium derrière le but, et l’on voyait un message virulent « Marcelo Dégage », illustré avec un dessin d’un âne qui en disait long sur ce que pensaient ces supporters du défenseur brésilien. Pourtant, Marcelo est bien loin de cette image de joueur écervelé, très loin même. Dans L’Equipe, et à quelques heures du match OL-Man City, on apprend que le patron de la défense lyonnaise est un brillant étudiant en économie, et qu’il voyage régulièrement pour améliorer ses connaissances dans ce domaine. Et cela lui plait tellement que Marcelo n’est pas certain de rester dans le football après sa carrière.

Répondant à L’Equipe, le défenseur lyonnais fait des confidences sur cette passion bien cachée. « Oui, j'étudie l'économie et la finance depuis sept ans. Je voyais récemment que 95 % des joueurs, deux ans après l'arrêt de leur carrière, ont des problèmes financiers (…) Je prends des cours en ligne et j'ai un prof particulier qui habite à Genève et qui vient à Lyon. Quand j'ai des vacances, je prends une semaine pour aller aux États-Unis. J'ai été, par exemple, à Chicago pour un stage dans une université. Je lis tout le temps, pas des romans, mais plutôt des livres d'éco ou des trucs qui me servent dans la vie de tous les jours. J'aimerais travailler dans la finance (...) Après le foot, je vais d'abord aller aux États-Unis terminer l'université et obtenir des diplômes. Je dois préparer l'après-foot car la transition n'est pas facile. Parfois, les mecs rigolent de me voir plongé toujours dans des bouquins mais ça m'est égal (rire) », explique Marcelo, qui étudie discrètement mais avec une vraie passion. On est clairement très loin de l’image d’un âne.

 


 

Les joueurs vont rendre hommage au frère décédé de Tino Kadewere

Leprogres.fr

Les joueurs lyonnais vont porter un tee-shirt, à l’entrée de l’échauffement, en mémoire du frère de Tino Kadewere, emporté cette semaine par le coronavirus.

Tino Kadewere a eu la douleur de perdre son frère aîné, prénommé Prince, qui est décédé cette semaine au Zimbabwe après avoir contracté le coronavirus. Il avait 31 ans. L’attaquant rhodanien, qui n’était pas qualifié pour jouer la Ligue des Champions, est rentré dans son pays pour être au soutien de sa famille.

Les joueurs de l’OL n’oublieront pas leur camarade endeuillé et porteront un tee-shirt à sa mémoire au moment où ils pénétreront sur la pelouse du stade Alvalade, ce samedi soir lors du quart de finale de Ligue des Champions contre Manchester City, pour leur séance d’échauffement.

Arrivé en juin à l’OL, Tino Kadewere, âgé de 24 ans, a été recruté en janvier, alors qu’il jouait au Havre en Ligue 2, puis prêté dans ce même club jusqu’à la fin de la saison, à l’issue de laquelle il a terminé meilleur buteur de Ligue 2

 

 

Voir aussi... Manchester City - OL : L'Avant Match // L'actu du Vendredi 14 Août

Last modified on samedi, 15 août 2020 17:27