L'actu du Mercredi 12 Août

L'actu du Mercredi 12 Août

Özkaçar toujours en attente de visa

Twitter

 


 

Karl Toko Ekambi : « Nous avons nos chances »

OL.fr

L'attaquant lyonnais, Karl Toko Ekambi, a répondu aux questions des journalistes à trois jours d'affronter Manchester City en 1/4 de finale de la Champions League. La conférence de presse est à retrouver en intégralité sur OLPlay.

La finale de Coupe de la Ligue

« Dans l’ensemble du match, nous avons été bons. Les séances de penalty, c’est souvent de la loterie donc il faut se concentrer sur la bonne performance que nous avons fourni et nous nous en sommes très bien servi à Turin. Je sens qu’un esprit collectif se créé depuis la finale de la Coupe de la Ligue et même depuis le début de la préparation. Nous sommes sur une bonne lancée et nous essayons de garder cet état d’esprit. Une équipe, ce n’est pas un empilement d’individualités mais un collectif. Ça fonctionnera si nous jouons les uns pour les autres. »
 
Le quart de finale de la Ligue des Champions

« Il n’y aura pas de match retour. Ce ne sera pas forcément la meilleure équipe qui sortira vainqueur mais celle qui aura le plus envie. Même si City est un très grand club, nous avons nos chances. Je ne dirais pas que nous sommes le petit poucet. Si nous en sommes là, c’est que nous faisons partie des huit meilleures équipes d’Europe. Il faut que nous en prenions conscience pour pouvoir regarder City dans les yeux. Nous allons tout faire pour nous qualifier. Nous jouons notre saison sur ce match donc nous essayerons d’aller le plus loin possible. Si l’on gagne la Ligue des Champions, nous serons européens la saison prochaine. Il ne reste que des gros matches. 80% des observateurs pensaient que nous n’allions pas éliminer la Juventus et nous l’avons pourtant fait. Nous allons jouer notre chance à fond. »

Le quart de finale du PSG

« Nous sommes Lyonnais mais nous pensons aussi à la France et nous seront derrière le Paris Saint-Germain. Ce serait bien qu’une équipe française accède aux demi-finales. Nous essayerons de les imiter s’ils parviennent à sortir l’Atalanta. »

 


 

Genesio : "qu'ils y croient !"

Maxifoot.fr

Samedi, l’Olympique Lyonnais tentera de réaliser l’exploit en battant Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions. Pour cela, le technicien rhodanien Rudi Garcia pourra demander conseil à l’un de ses prédécesseurs, Bruno Genesio, invaincu face aux Skyblues lors de la phase de poules de l’édition 2018-2019 (2-1, 2-2).

"On était très critiqués à l’époque, l’équipe et moi-même. Et ça a été une petite revanche collective, oui. Je me suis servi des critiques pour motiver les joueurs. Rudi peut-être aussi contre la Juventus (1-0, 1-2) d’ailleurs. Ça prouve qu’en foot, il faut croire que tout est possible. (…) Les joueurs doivent se servir de notre victoire passée, car beaucoup d’entre eux ont participé à ce match. Ils l’ont fait. En plus, dans ce contexte à huis clos en match sec, l’équipe la moins forte est avantagée. Il faut qu’ils y croient !", a estimé le coach du club chinois de Beijing Guoan dans L'Equipe.

Garcia et ses hommes savent ce qu'il leur reste à faire.

 


 

Des discussions à venir pour… Maxence Caqueret !

Le10sport.com

Étourdissant depuis plusieurs semaines, Maxence Caqueret devient petit à petit un incontournable à l’OL. Et le club pourrait verrouiller son avenir très prochainement.

Ses prestations en finale de Coupe de la Ligue contre le PSG et en huitième de finale de Ligue des Champions, face à la Juventus, ont terminé de convaincre tous les observateurs. A 20 ans, Maxence Caqueret a l’étoffe pour devenir un titulaire en puissance de l’OL et bien plus encore, dans les années à venir. Un nouveau trésor du centre de formation lyonnais que les Gones voient exploser au plus haut niveau. Un talent que les dirigeants veulent sécuriser.
Des discussions vont démarrer

Sous contrat jusqu’en juin 2023, Maxence Caqueret ne va pas rester très longtemps avec son contrat actuel. Selon nos informations, des discussions vont avoir lieu prochainement entre le milieu de terrain français et ses dirigeants. Objectif : verrouiller son avenir et récompenser sa progression avec un salaire à la hauteur de son talent. Bien occupées par les échéances européennes, toutes les parties ont prévu de se voir prochainement pour évoquer le sujet. Et Maxence Caqueret comme l’OL priorisent une vision commune à long terme, en passant par la signature de ce nouveau contrat.

 


 

Memphis Depay à Dortmund, le transfert s'écroule !

Foot01.com

En fin de contrat avec l’Olympique Lyonnais en juin 2021, Memphis Depay pourrait quitter les Gones à l’issue du Final 8 de la Ligue des Champions.

Et pour cause, l’international néerlandais n’a sans doute pas l’intention de disputer une saison sans coupe d’Europe l'an prochain. L’ex-buteur de Manchester United, qui revient tout juste d’une rupture des ligaments croisées, est à un tournant de sa carrière. Du haut de ses 26 ans et en raison de sa situation contractuelle, il intéresse de nombreux clubs disputant la Ligue des Champions la saison prochaine. C’est le cas de la Lazio Rome, mais également du Borussia Dortmund, qui semblait être la formation la plus chaude sur ce dossier. Mais à en croire la version allemande de 90 Min, la piste du capitaine de l’OL s’est brutalement effondrée pour le Borussia Dortmund.

Et pour cause, le dossier Jadon Sancho à Manchester United a connu un brusque coup d’arrêt. Tout proche des Red Devils, l’international anglais pourrait finalement rester au BVB une saison supplémentaire, comme l’a fait savoir le directeur sportif allemand Michael Zorc. « On planifie la saison prochaine avec Jadon Sancho. Il jouera avec nous la saison prochaine. La décision est définitive » a-t-il fait savoir. Dès lors, la piste Memphis Depay ne tient plus debout selon le média, qui affirme que le Borussia Dortmund n’invistera pas dans le très onéreux salaire de Memphis Depay s’il n’y a pas de départ majeur en attaque. Sauf improbable retournement de situation, ce ne sera pas le cas puisque de son côté, Erling Haaland a d’ores et déjà fait savoir qu’il n’avait aucunement l’intention de faire ses valises. Une belle piste s’envole pour Memphis Depay, lequel a par ailleurs une offre de prolongation de l’OL sous la main, au cas où il ne trouverait pas chaussure à son pied cet été au mercato. La priorité pour Jean-Michel Aulas étant évidemment d’éviter un départ de sa star libre dans un an…

 


 

Traoré, la poule aux oeufs d'or du mercato ?

Foot01.com

Indésirable à l’Olympique Lyonnais, le très irrégulier Bertrand Traoré ne manque pas de courtisans au mercato.

En fin de contrat avec Lyon dans deux ans, Bertrand Traoré est plus que jamais sur le départ. Barré par la concurrence de Depay, Dembélé, Toko-Ekambi, Reine-Adelaïde ou encore Aouar et Cherki sur les postes offensifs, l’international burkinabé ne sera pas retenu par Juninho en cas d’offre cet été. Selon toute vraisemblance, le club rhodanien réclamera entre 10 et 15 ME pour l’ancien joueur de Chelsea, dont certains croient encore au potentiel à 24 ans. Et il y a fort à parier que c’est en Angleterre que celui qui avait brillé avec l’Ajax Amsterdam en 2016-2017 va rebondir. Comme indiqué ce mardi, Newcastle est intéressé par le profil de Bertrand Traoré.
Leicester sur les rangs

Mais à en croire les informations de Sky Sport, qui confirme l’intérêt des Magpies pour l’attaquant de Lyon, trois autres clubs de Premier League sont sur les rangs pour accueillir le natif de Bobo-Dioulasso. Il s’agit de Crystal Palace, d’Everton et plus intéressant encore, de Leicester City, qui a terminé cinquième du championnat cette saison. Pour l’heure, aucune offre concrète n’a été transmise à Jean-Michel Aulas pour le transfert de Bertrand Traoré. Mais ces multiplies intérêts laissent clairement penser que l’Olympique Lyonnais devrait réussir à trouver une porte de sortie à son attaquant dans les prochaines semaines. Visiblement, tout se décantera à l’issue du Final 8 de la Ligue des Champions. Et en cas de non-qualification pour la coupe d’Europe la saison prochaine, Bertrand Traoré, qui ne peinera pas à récupérer le même salaire qu’à Lyon en Premier League, ne devrait pas s’accrocher coûte que coûte aux Gones.

 


 

Laissé libre par Aulas, Coupet est heureux à Dijon

Butfootballclub.fr

Parti de l’OL, Grégory Coupet a décidé de rallier Dijon. Dans le staff de Stéphane Jobart, l’ex-portier est déjà salué pour son travail.

À la fin du dernier exercice, le départ de Coupet avait attristé les supporters de l’OL. Dans le Rhône, l’ex-portier était devenu entraîneur des gardiens dans le staff de Rudi Garcia. Mais, devant le temps mis par la direction pour lui offrir une prolongation, la légende lyonnaise (1997-2008) a décidé de claquer la porte.

Finalement, c’est Dijon, grâce à son directeur sportif Peguy Luyindula, qui a récupéré Grégory Coupet. Dans les colonnes de l’Equipe, Stéphane Jobart s’est réjoui de pouvoir compter sur l’expérience du natif du Puy-en-Velay. « Alfred (Gomis) était un peu dubitatif quand Laurent (Weber) n’a pas été conservé. Mais, dès la première séance avec Greg, il a été rassuré. »

En stage à Vittel avec son nouveau club, Grégory Coupet s’est exprimé sur ses premiers pas à Dijon « Ça se passe super bien. C’est un club familial. On échange beaucoup avec le staff pour toutes les décisions, à chaque entraînement. C’est super agréable. Il y a une vraie bonne ambiance. Je suis venu chercher un côté humain. Je suis servi. »

Bien évidemment, Coupet a suivi l’exploit de l’OL, en 8e de finale de la C1 face à la Juventus. Mais, focalisé sur sa nouvelle aventure, il ne regrette pas d’avoir quitté Lyon. « Je ne suis pas un homme de regrets. J’ai toujours aimé anticiper en tant que joueur et dans ma vie. Mon vrai projet, mon avenir, il est à Dijon. Je souhaite bonne chance à Lyon en coupe d’Europe. Mais, je leur souhaite de perdre contre nous en championnat. »

 


 

Gonalons s’engage à Grenade !

Butfootballclub.fr

Alors qu’il s’était proposé au RC Lens et au RC Strasbourg, Maxime Gonalons s’est finalement engagé avec Grenade, club où il était prêté la saison passée.

Au moins de juin dernier, Maxime Gonalons (31 ans) avait tâté le terrain auprès du RC Lens et du RC Strasbourg pour un retour en Ligue 1. Les deux clubs n’avaient pas donné suite aux demandes du joueur. Le salaire mirobolant de l’ex-Lyonnais avait rebuté les dirigeants du RC Lens et du RCSA.

Finalement, Maxime Gonalons va rester à Grenade, qui a levé l’option d’achat auprès de l’AS Roma. Prêté la saison dernière par l’écurie italienne, le natif de Venissieux a convaincu les dirigeants espagnols. Homme de base lors du dernier exercice, il avait réalisé 25 apparitions toutes compétitions confondues. De l’autre côté des Pyrénées, le pur Gone s’est engagé jusqu’en 2023. Septième de la dernière Liga, Grenade s’est qualifié pour la Ligue Europa. Une sacré belle performance au regard de leur budget.

Peu réalisable à la vue des émoluments du joueur, la piste Gonalons laissera peu de regrets au RC Lens et au RC Strasbourg. Toujours à la recherche d’un milieu de terrain expérimenté, les deux Racing vont se tourner sur des profils plus en adéquation avec leurs finances. À deux semaines de la reprise de la Ligue 1,, les deux entités devraient prochainement s’activer.

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

OL via Twitter

 

 

Last modified on mercredi, 12 août 2020 18:37