L'actu du Mardi 4 Août

L'actu du Mardi 4 Août

Vidéo : comment Garcia a reboosté son groupe après le PSG et avant Cristiano Ronaldo

Butfootballclub.fr

La défaite en finale de la Coupe de la Ligue face au PSG a touché les joueurs de l’OL. Rudi Garcia tente depuis de leur remonter le moral.

Vendredi, une semaine après la défaite aux tirs au but en finale de la Coupe de la Ligue contre le PSG (0-0, 5 t.a.b. à 6), l’OL remettra le couvert face à la Juventus Turin de Cristiano Ronaldo. A l’Allianz Stadium, les Gones défendront leur avantage d’un but acquis à l’aller pour tenter de décrocher une place pour les quarts de finale de la Champions League. Une mission d’autant plus ardue que, comme l’explique L’Equipe, Rudi Garcia a dû composer avec la déception du résultat de la semaine dernière…

« Garcia a apprécié la performance d’ensemble contre Paris, notamment l’engagement et l’état d’esprit, même si tout ne fut pas parfait dans le dernier geste. Il lui a fallu d’abord digérer l’immense déception qui a envahi le groupe et le staff avant de repartir au combat. »

« Mais le technicien a insisté auprès de ses joueurs sur la qualité entrevue après une belle absence, qui pourrait permettre à son équipe de décrocher une place dans le Final 8 (du 12 au 23 août à Lisbonne). Une qualification chez un grand d’Italie serait une belle compensation même si l’Olympique Lyonnais devra remporter cette épreuve pour retrouver la Coupe d’Europe l’an prochain. Une mission quasi impossible… »

 


 

Blessure, convalescence, besoins… Les confidences de Memphis Depay

Butfootballclub.fr

Rare dans les médias, Memphis Depay s’est longuement confié dans les colonnes de France Football. Un entretien où il évoque sa blessure, ses doutes, son leadership, son football et Lyon. Morceaux choisis.

Sa blessure

« Toute la durée de ma blessure, je n’ai pas regardé de football. Ça me rendait… (Il réfléchit) Emotif ! C’était mieux pour moi de me couper de ça et de me concentrer sur des choses différentes. J’étais là pour l’équipe, évidemment, avant les matches, à envoyer des messages, à les supporter. Mais j’ai voulu ne pas avoir à regarder les rencontres car je ne pouvais pas y participer (…) Je l’ai mal vécu ».

Sa convalescence à l’étranger

« Dans mon cas, j’ai décidé de sortir de ma zone et de quitter Lyon un moment. Pas forcément pour déconnecter, mais pour avoir ma propre concentration. Imaginez, venir tous les jours au club, voir tous les autres joueurs s’entraîner… C’est compliqué. J’ai voulu m’éloigner de cela pour un temps. Je remercie d’ailleurs le coach et le président qui m’ont fait confiance. Ils ont compris que c’était pour mon bien et que j’allais être concentré, motivé et préparé à mon retour. C’est ce qu’il s’est passé. J’avais faim ».

Son image

« En fait, j’essaye juste d’être moi. Certains apprécient et en tirent des leçons. Que ce soit par rapport à d’où je viens, à ce que j’ai surmonté ou à mon parcours (…) Je sais que je ne suis pas parfait. Je commets des erreurs et je ne veux pas que les gens m’admirent bêtement ou qu’ils pensent que ma vie est incroyable ».

Son capitanat

« J’ai arrêté de me battre contre ce que les gens pensent que je mérite ou sur la place que je dois occuper. Je me vois comme un très bon joueur, et tout ce qui existe à l’extérieur, c’est très simple, je ne peux pas le contrôler, même si j’aimerais ! On peut parler de différentes choses, football ou non, mais personne ne me voit dans ce vestiaire, personne ne sait l’impact que je peux y avoir. Je suis ici pour performer et être le meilleur que je peux. Je donne tout. Certains y voient du positif, d’autres du négatif. Il faut juste s’éloigner de cela ».

Ses besoins

« J’ai besoin de liberté sur le terrain et de liberté en dehors. C’est une manière de donner des responsabilités aux joueurs et j’aime ça. C’est comme cela que je vois les choses et dans cette configuration que je me sens bien. Que ce soit à Lyon ou avec les Pays-Bas, je m’y retrouve. Je suis désormais plus âgé, c’est certain, mais je crois que l’évolution de mon jeu est très liée à la liberté que m’ont accordée mes entraîneurs. C’est quelque chose à l’intérieur de moi, ça me donne confiance. On va évidemment commettre des erreurs, mais certains entraîneurs t’imposent trop de restrictions, trop de choses dans la tête. Ça, ça bloque ».

 


 

Gameiro à Lyon, un transfert signé Rudi Garcia ?

Foot01.com

Probablement privé de coupe d’Europe la saison prochaine, sauf exploit en Ligue des Champions, l’Olympique Lyonnais se prépare à vivre un mercato agité.

Plusieurs cadres de l’effectif de Rudi Garcia pourraient demander à quitter le club rhodanien afin de jouer la Ligue des Champions ou au minimum l’Europa League la saison prochaine. Le premier nom qui vient à l’esprit est évidemment celui d’Houssem Aouar, le joueur formé à l’OL disposant d’un bon de sortie. Mais le constat est également valable pour Memphis Depay, en fin de contrat dans un an et pour Moussa Dembélé, très courtisé en Premier League. Quoi qu’il en soit, un atout offensif important au minimum devrait faire ses valises. Dans l’anticipation, Jean-Michel Aulas, Juninho et Rudi Garcia ont déjà établi une short-list de potentielles recrues offensives.

Et à en croire les informations relayées par l'émission de radio Mundo Mestalla, il y a de fortes chances que Kevin Gameiro fasse partie de cette liste. Une information peu étonnante quand on sait que Rudi Garcia avait déjà soumis le nom de l’ancien Parisien aux dirigeants de l’Olympique de Marseille lorsqu’il était l’entraîneur des Phocéens. Du haut de ses 33 ans, Kevin Gameiro sort d’une saison correcte au FC Valence avec 39 apparitions toutes compétitions confondues pour 8 buts et 3 passes décisives. Assurément, il s’agit d’un bon joueur, rodé à la Ligue 1. Mais qui aura tout de même bien du mal à faire passer la pilule d’un départ de Moussa Dembélé ou de Memphis Depay auprès des supporters. Surtout, le fait que l’ex-buteur du FC Séville partage les mêmes agents qu’un certain Rudi Garcia ne devrait pas manquer de faire grincer quelques dents sur les bords du Rhône…

 


 

Rafael au Besiktas, pourquoi ça risque de bloquer

Butfootballclub.fr

Le latéral droit brésilien de 30 ans Rafael ne sera pas retenu par l’OL. Mais le Besiktas, qui le courtise, n’a plus d’argent pour payer son gros salaire.

Le média turc TRT annonce ce mardi que le défenseur brésilien Rafael est actuellement à Istanbul pour négocier un transfert au Besiktas. Il ne sera pas retenu par l’Olympique Lyonnais, qui souhaite s’en séparer depuis un an. Néanmoins, assurer que l’ancien de Manchester United vivra les prochains mois sur les rives du Bosphore paraît hasardeux.

Car le Besiktas est confronté à un gros problème : il n’a plus d’argent. En cours de saison passée, l’entraîneur a été prié d’arrêter de faire jouer Pedro Rebocho car s’il atteignait un certain total de matches joués, le latéral portugais de Guingamp serait définitivement transféré. Quant à Burak Yilmaz, s’il a rejoint le LOSC, c’est qu’il n’était plus payé par les Aigles.

Difficile, dans ces conditions, de recruter un Rafael qui émerge à 250.000€ bruts par mois à l’OL. A moins que le latéral droit de 30 ans n’accepte une réduction drastique de ses émoluments. Mais comme il a refusé des offres de clubs brésiliens pour décrocher un dernier contrat lucratif en Europe, on peut en douter…

 


 

Sinaly Diomande en renfort pour la C1

Foot01.com

A l’instar du PSG, l’Olympique Lyonnais a eu la possibilité de modifier sa liste de joueurs pour la Ligue des Champions.

Logiquement, Rudi Garcia a retiré Martin Terrier (transféré à Rennes), Mapou Yanga-Mbiwa (fin de contrat) et Lucas Tousart (de retour de prêt au Hertha Berlin) de sa liste de joueurs qualifiés pour disputer la Ligue des Champions. Afin de compenser ces trois départs, le coach de l’OL a fait appel à trois jeunes, et notamment au très apprécié défenseur central Sinaly Dimande (19 ans). Recruté en provenance de Tottenham il y a un an, Reo Griffiths (20 ans) sera également de cette liste, tout comme Eli Wissa (17 ans).

 


 

Tousart livre la recette pour sortir la Juve

Foot01.com

Unique buteur lors du match aller, Lucas Tousart regardera évidemment avec une grande attention le choc entre la Juventus Turin et Lyon vendredi soir.

Transféré au Hertha Berlin au mois de janvier puis prêté à Lyon jusqu’au 30 juin, Lucas Tousart n’aura pas l’occasion de défendre les couleurs de l’OL contre la Juventus Turin vendredi soir. Néanmoins, l’ancien milieu défensif de Valenciennes et des Gones reste pleinement concerné par cette affiche, lui qui a inscrit un but si précieux en faveur de Lyon au match aller. A fond derrière ses anciens coéquipiers, Lucas Tousart a livré dans les colonnes du Progrès la recette pour sortir la Juventus Turin. Pour l’ex-international espoirs français, les hommes de Rudi Garcia ont toutes les chances de se qualifier s’ils parviennent à réaliser un match similaire à celui face au Paris Saint-Germain en finale de la Coupe de la Ligue.

A condition toutefois d’avoir un petit peu plus de réussite dans le secteur offensif. Car si l’OL parvenait à marquer un but, alors la Juventus Turin devrait en marquer trois pour se qualifier. « Je suis forcément très déçu car sans cette malheureuse pandémie j’aurais pu finir la saison avec Lyon, comme ce qui était prévu normalement. Mais il y a plus grave dans la vie, c’est comme ça. J’ai fait le « deuil » maintenant, même si ça fait toujours bizarre de voir ses anciens coéquipiers à la télé. L’OL a toutes les chances de se qualifier s’il marque un but. Il faudra réaliser à peu près le même match que contre Paris et avoir plus de réussite offensive pour pouvoir marquer » a commenté Lucas Tousart, pour qui Lyon ne doit pas laisser filer cette occasion unique de se qualifier pour le Final 8 de la Ligue des Champions à Lisbonne.

 


 

Axel Disasi a fait son choix

Footmerato.net

Au cœur de la meilleure défense de Ligue 1 la saison passée, Axel Disasi (22 ans) s'est révélé. Le jeune homme, solide dans les duels et propre à la relance, a tapé dans l’œil de nombreuses écuries. Et si on s'attendait à le voir partir en Angleterre ou en Espagne, l'intéressé poursuivra finalement sa carrière en France.

Sollicité par l'Olympique de Marseille, l'Olympique Lyonnais et l'AS Monaco, il avait l'embarras du choix. Et selon les informations de L'Équipe, le natif de Gonesse a enfin tranché. Ce sera l'AS Monaco. Après plusieurs jours de négociations, il s'est en effet entendu avec le club du Rocher sur les bases d'un contrat.


Une belle affaire pour Reims


Le quotidien sportif assure par ailleurs que les deux écuries sont également tombées d'accord. Montant de l'opération : 14 M€. Somme à laquelle pourront s'ajouter des bonus pouvant grimper jusqu'à 3 M€. Un bel investissement pour l'ASM, un joli chèque pour Reims.

Au Stade Louis II, Axel Disasi part pour être titulaire. Les départs annoncés de Jemerson et Kamil Glik voire d'un Benoît Badiashile très demandé lui promettent en effet du temps de jeu. D'autant que Paul Mitchell, directeur sportif monégasque, adore son profil et a dû en toucher deux mots à Niko Kovac.

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

OL via Twitter

 

 

Last modified on mardi, 04 août 2020 19:35