L'actu du Samedi 1er Août

L'actu du Samedi 1er Août

Le message de Depay après la défaite de l’OL

RMC.fr

Très déçu par la défaite aux tirs au but de l’Olympique Lyonnais face au PSG vendredi soir en finale de la Coupe de la Ligue, l’attaquant et capitaine de l'OL Memphis Depay, savoure néanmoins son retour à la compétition après sa grave blessure. Il donne aussi rendez-vous le 7 août pour le 8eme de finale retour de Ligue des champions face à la Juventus.

Memphis Depay rêvait d’un retour à la compétition triomphal. Avec un titre. Les Parisiens en ont décidé autrement. Malgré une belle opposition, l’Olympique Lyonnais s’est incliné en finale de la Coupe de la Ligue face au PSG à l’issue de la séance des tirs au but (0-0, 6 t.a.b. à 5). "Celle-là elle fait mal", a écrit le capitaine néerlandais sur les réseaux sociaux. Dur à avaler pour celui qui disputait son premier match officiel depuis sa grave blessure au genou. "Je me suis blessé en décembre et je peux dire que je reviens plus fort", assure-t-il pourtant.


"Ce n’est pas fini"


Dans un long message, l’ex-joueur de Manchester United remercie tous ceux qui l’ont soutenu durant sa longue convalescence. Il cite le docteur Pierpolo Mariani qui l’a opéré à Rome et Ronald Koeman, le sélectionneur des Pays-Bas. Et bien sûr l’OL. "Ce soir ça fait mal mais ce n’est pas fini, prévient-il enfin. La semaine prochaine nous avons un autre match important. Nous devons nous assurer d’être prêts." Le 7 août, l’Olympique Lyonnais visera une place dans le Final 8 de la Ligue des champions à l’occasion du 8eme de finale retour face à la Juventus Turin (en direct sur RMC Sport 1). S'ils veulent disputer la Coupe d'Europe la saison prochaine, les joueurs de Rudi Garcia n'ont pas d'autre choix que de réaliser un exploit en remportant la Coupe aux grandes oreilles.

 


 

Garcia : « Important de garder la tête haute pour la Juventus »

OL.fr

Quelques minutes après la défaite aux tirs au but en finale de la Coupe de la Ligue face au PSG, Rudi Garcia s’est présenté en salle de presse pour répondre aux questions des journalistes.

L’analyse du match

« Paris a été meilleur que nous sur l’exercice des tirs au buts. Navas est parti une fois du bon coté et a fait un bel arrêt. Mais on aurait pu se montrer un peu plus dangereux notamment en seconde période pour marquer. C’était un match fermé. Il n’y a pas eu beaucoup d’occasions de part et d’autre. Il n’y a pas assez eu d’occasion de notre côté. On a fait une très bonne première période, peut-être une moins bonne seconde. En prolongation, il y avait moyen de finir avant les tirs au but mais on n’a pas réussi à le faire. Cela ne change rien sur le fait que je ne peux que féliciter mes joueurs pour le contenu du match. On n’a pas à rougir de ne pas avoir gagné cette Coupe de la Ligue. On a tenu la dragée haute aux Parisiens »
 
Le mental du groupe

« Quand on joue 120 minutes et qu’on n’est pas récompensés par le trophée, c’est d’autant plus dommageable. Il faudra travailler psychologiquement. J’ai commencé à le faire après le match avec le groupe. C’est important de garder la tête haute et de se rendre compte tout ce qu’on a fait de bien. Cela doit nous servir pour se qualifier pour les 1/4 de finale de la Champions League, c’est notre objectif désormais. Il va falloir laisser de la récupération à mes joueurs. Il faudra se reposer et mettre en place un protocole de récupération pour retrouver de la fraîcheur pour vendredi. »

Les enseignements pour la Juventus

« Il faudra être meilleur offensivement pour marquer à Turin. C’est une bonne base de travail pour se rendre en Italie. C’était notre premier match de compétition. On a vu comment c’était difficile, même après 90 minutes. Pas mal de joueurs des deux côtés ont souffert physiquement, il faisait chaud. Ce sera un élément important pour le match qui nous attend... Il est important de compter sur des joueurs qui répondent présent. Marcelo a eu une petite douleur derrière la cuisse. Anthony Lopes avait mal au mollet, c’est pour cela que je n’ai pas fait de changement. Je ferai le point avec le Doc pour vendredi. On espère ne pas avoir de casse pour que ce ne soit pas préjudiciable pour vendredi. »
 
La performance de Maxence Caqueret

« Je l’ai trouvé très bon en préparation avec ses qualités. Il travaille beaucoup, il est capable de presser dans les pieds de l’adversaire. Il a une bonne vision de jeu, il est précieux au milieu de terrain. On a quatre joueurs dans ce secteur qui sont de valeur assez identique. Il est un des plus jeunes mais il a déjà une culture tactique. Il a encore besoin de progresser, notamment sur le plan athlétique, mais il a été très bon. Je voulais un joueur capable d’aider Bruno à faire du jeu et de contrer Verratti. »


La réaction de Marcelo

« Nous sommes tristes. On a montré ce soir qu’on est une vraie équipe. On a joué le même niveau que le PSG. Il y a beaucoup de choses positives. C’est très dur de perdre un trophée de cette manière. On a besoin de penser au prochain match maintenant. Il y a la Champions League qui arrive. On s’est beaucoup entraînés pour les penalties à l’entraînement. Il y a aussi une part de chance. Ce n’est la faute de personne. C’était dur après trois mois sans match officiel. On doit continuer à rester positif. On a fait un grand match… J’ai eu une petite gêne aux ischios jambiers mais je pense que ce n’est pas très grave. »

 


 

PSG 0-0 OL (6tab5) : Vidéo résumé du match

Youtube


 


 

PSG 0-0 OL (6tab5) : Notes des joueurs

L'Equipe


 


 

La piste Pellistri confirmée, Juninho accélère

Foot01.com

Très présent dans le recrutement de l’Olympique Lyonnais dès son intronisation, Juninho continue d’apporter une touche sud-américaine à l’effectif de Rudi Garcia.

Après avoir fait venir, avec des fortunes diverses, Jean Lucas et Bruno Guimaraes notamment, le directeur sportif a des vues sur Facundo Pellistri. Ce milieu offensif évolue actuellement en Uruguay, au club de Peñarol, et se fait remarquer avec le club de Montevideo. A tel point que Juninho fait le forcing pour le faire signer, ce qui a été confirmé par un dirigeant du club uruguayen. Avec une clause libératoire à 9 ME, Pellistri est jugé comme un peu trop cher par l’OL, qui négocie avec intensité.

« Il y a beaucoup d’offres. Nous en avons discuté hier avec Forlan (l’entraîneur du club) et il est content de son effectif. On ne pense pas à recruter un joueur, sauf en cas de départ. Juninho Pernambucano, qui est aujourd’hui directeur sportif de l’OL, m’a appelé et on s’est dit qu’on se reparlera. La première offre n’a pas été acceptée. Je vois Pellistri jouer le clasico », a livré Rodolfo Catino, le vice-président du Peñarol, en rapport au match à venir en championnat, sur les ondes de Sport 890. Une preuve que le transfert n’est pas immédiat, mais que Juninho ne perd pas de vue cet espoir uruguayen en qui il semble croire beaucoup. Un joueur pour le moment totalement méconnu en France, mais qui pourrait bien atterrir en France si l’OL continue son forcing. Attention toutefois aux autres clubs, mis en appétit par la révélation de cet intérêt de l’OL.

 


 

Une défaite et Lyon doit vendre Memphis, Aouar...

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais n'a plus qu'une chance de jouer une coupe européenne c'est en gagnant la Ligue des champions. Le mercato va être agité.

L’Olympique Lyonnais avait deux moyens de décrocher un ticket pour l’Europe en 2020-2021 et le premier, à priori le plus « simple » est un échec. En s’inclinant face au PSG en finale de la Coupe de la Ligue, l’équipe de Rudi Garcia a laissé à Reims une place en C3. Et pour se qualifier pour la prochaine C1, l’OL n’a qu’une solution, à savoir gagner la Ligue des champions. Sans vouloir être désagréable contre Memphis Depay et ses coéquipiers, il faut être résolument optimiste et même un peu fou pour croire que Lyon décrochera la coupe aux grande oreilles dans quelques semaines au Portugal. Alors, c’est probablement vendredi soir du côté de Saint-Denis que l’OL a dit au-revoir à l’Europe, ce qui ne lui était plus arrivé depuis longtemps.

Et cela aura un effet brutal sur le mercato de Lyon, car Jean-Michel Aulas ne fera pas des folies financières à un moment où les comptes de son club sont tendus en raison des soucis liés au covid. Du côté du Progrès, on ne voit pas comment l’Olympique Lyonnais pourra éviter la vente de joueurs majeurs. « Pour l’OL, non qualifié avec le championnat, les conséquences financières de cette absence d’Europe sont bien plus importantes. Pour en avoir une idée plus précise, il suffit de se pencher sur les chiffres de cette année. Avant une éventuelle qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champion, l’OL a déjà encaissé 81,5M€ dans la compétition, entre droits télé et billetterie. Deux ans en avant, en Europa League, c’est « seulement » 18M€ que l’OL avait touché. (...) Sans l’Europe, à moins d’une victoire en Ligue des Champions, avec une jauge de spectateurs réduite, ce sont les cessions de joueurs qui vont permettre à l’OL de maintenir ses performances financières. Il y aura sans doute plusieurs gros départs d’ici la fin de l’été », prévient le quotidien régional. Reste à savoir qui seront les joueurs sacrifiés par Rudi Garcia et Juninho pour aider financièrement l’Olympique Lyonnais.

 


 

Ménès pointe du doigt trois joueurs de Lyon

Foot01.com

Les supporters de Lyon ont pensé jusqu'au bout que leur équipe pouvait battre le PSG. Mais le scénario a finalement été cruel pour l'OL comme l'avoue Pierre Ménès.

L’Olympique Lyonnais le savait, la route la plus simple pour jouer une coupe européenne passait par une victoire en finale de la Coupe de la Ligue vendredi soir au Stade de France face au PSG. Mais après avoir très longtemps tenu tête à Neymar et ses coéquipiers, l’équipe de Rudi Garcia est tombée dans l’exercice des tirs au but. De quoi forcément donner des regrets pour l’OL qui ne s’est pas ménagé durant cette rencontre. Pour Pierre Ménès, il y a quand même des choses positives à retenir du côté de Lyon après cette défaite en finale. Le consultant de Canal+ a en effet des points qui peuvent rassurer l’Olympique Lyonnais, avec cependant un constat terrible, le club de Jean-Michel Aulas ne jouera probablement pas une coupe d’Europe la saison prochaine.

Et Pierre Ménès de livrer son analyse sur le match de Lyon et de donner les noms de trois joueurs qui l'ont convaincu. « Les Lyonnais n’ont pas à rougir de leur match non plus. Je les ai trouvés intéressants sur le plan défensif, j’ai beaucoup aimé l’activité de Cornet côté gauche. C’est sûr que ce n’est pas le meilleur technicien du monde, mais quelle débauche d’énergie. Et au milieu, même s’ils ont fait beaucoup de fautes, Guimaraes et Caqueret ont beaucoup travaillé. Bref, il y a des motifs de satisfaction et d’espoir pour les deux équipes, c’est un match sur lequel les deux clubs peuvent construire (...) Côté OL, la dernière chance de jouer l’Europe s’est envolée avec cette séance de tirs-au-but perdue sur la tentative de Traoré repoussée par Navas. Car il est évidemment illusoire de penser que Lyon soit capable de gagner la Ligue des Champions », explique, sur son blog, Pierre Ménès.

 

 

Last modified on samedi, 01 août 2020 13:06