L'actu du Mercredi 29 Juillet

L'actu du Mercredi 29 Juillet

Voir aussi... L'actu du Mardi 28 Juillet // PSG - OL : L'Avant Match

Marcelo : "Toujours une grande rivalité contre le PSG"

Goal.com

À 48h de la finale de la Coupe de la Ligue face au PSG, le défenseur de l'OL s'est dit prêt à relever le challenge qui attend les Gones vendredi soir.

Non qualifié pour une Coupe d'Europe via le championnat, l'Olympique Lyonnais espère parvenir à être européen grâce à la Coupe de la Ligue. Pour cela, les hommes de Rudi Garcia devront prendre le meilleur sur le Paris Saint-Germain en finale, vendredi soir, au Stade de France. À 48h de cet affrontement, le défenseur central Marcelo s'est confié dans les colonnes du Progrès. Le Brésilien s'est dit prêt pour relever ce challenge, et a aussi évoqué ses retrouvailles avec son compatriote Neymar.


"C’est toujours une grande rivalité contre le PSG"


"Je vais le respecter, après ce n’est pas un combat, c’est un duel honnête. Si je reste concentré sur mon travail, je peux faire un bon match (...) C’est toujours une grande rivalité contre le PSG. J’ai des compatriotes en face. Après, seul le succès compte. Neymar est un grand joueur, intelligent. S’il prend l’espace, il peut faire des choses magnifiques. Avec sa qualité, il est difficile de savoir ce qu’il va faire", a ainsi expliqué l'ancien de Besiktas, entre méfiance et détermination.

"Mais on est prêt. C’est peut-être le match le plus important de la saison pour nous. Et on va donner 200%", a ensuite ajouté Marcelo. Pour rappel, le Paris Saint-Germain sera privé de son autre star en la personne de Kylian Mbappé, sorti sur blessure face à l'AS Saint-Etienne, en finale de la Coupe de France.

 


 

Marcelo commente l'absence de Kylian Mbappé et défend Perrin

Footmercato.net

Vendredi soir, l'Olympique Lyonnais va défier le Paris Saint-Germain en finale de la Coupe de la Ligue. Une finale que manquera Kylian Mbappé, blessé à la cheville vendredi dernier face à l'ASSE en finale de la Coupe de France. Une absence de taille pour les Parisiens, mais un avantage pour les Gones d'après Marcelo.

C'est en tout cas ce qu'il a confié lors d'un entretien accordé au Progrès. «Oui (c'est un avantage qu'il soit absent). Car avec lui, le rythme va plus vite encore. Il fait beaucoup d’appels, et libère des espaces qui profitent à Neymar et Icardi. S’il n’est pas là, c’est mieux, mais on ne souhaite jamais la blessure d’un joueur.»

Le club de la capitale a perdu gros puisque Kylian Mbappé est sorti blessé, suite à un tacle de Loïc Perrin, expulsé. Invité à réagir sur le sujet lors d'un entretien accordé au Progrès, Marcelo a pris la défense du Stéphanois.

«Parfois, on veut le ballon et ça ne marche pas… Le foot c’est comme ça. C’est une blessure grave pour Mbappé, mais Perrin n’a pas fait exprès, il a essayé de toucher le ballon. Ça pouvait passer. » Il n'est pas certain que les Parisiens, qu'il croisera vendredi en finale de la Coupe de la Ligue, soient du même avis...

 


 

Garcia enregistre un premier forfait de taille pour la finale

Butfootballclub.fr

Youssouf Koné, qui n’avait pas participé au voyage en Belgique avec l’OL la semaine dernière, ne disputera pas la finale de la Coupe de la Ligue, vendredi contre le PSG.

C’est un premier coup dur pour Rudi Garcia et l’OL. Dans son édition du jour, L’Équipe assure que Youssouf Koné a jeté l’éponge pour affronter le PSG vendredi au Stade de France (21h10). Absent  contre La Gantoise et le Royal Antwerp, mercredi et vendredi, le latéral gauche souffre d’un problème musculaire qui le tient à l’écart du groupe des Gones.

Celle-ci rend aussi très incertaine sa convocation pour le voyage à Turin en Ligue des champions (1-0 à l’aller). Ce nouveau contretemps intervient alors que Maxwel Cornet (23 ans) s’est installé dans le rôle de latéral gauche et que Melvin Bard (19 ans) a réussi une campagne de préparation probante.


Koné et Tete seuls forfaits contre le PSG ?


Dans la hiérarchie à ce poste, Koné pourrait donc repartir de loin lorsque son corps lui permettra de reprendre le rythme de la compétition. Outre le Malien, Kenny Tete (alerte musculaire) s’est contenté d’un travail individuel hier et avant-hier. Hormis ces deux cas, Rudi Garcia devrait disposer d’un groupe au complet pour le rendez-vous dionysien d’après-demain.

 


 

Cenk Özkaçar à Lyon, c'est bouclé a 100 % !

Foot01.com

Très actif sur le marché des jeunes en ce début de mercato, l’Olympique Lyonnais s’intéresse à Facundo Pellistri.

Le jeune ailier droit uruguayen n’est pas le seul joueur pisté par le club rhodanien afin d’étoffer son projet de post-formation. Et pour cause, le journal L’Equipe évoquait la semaine dernière la piste menant à Cenk Özkaçar, défenseur central de 19 ans évoluant à Izmir (deuxième division turque). Son physique colossal (1m90) et sa qualité de relance avaient particulièrement tapé dans l’œil de Bruno Cheyrou. A tel point que selon les informations récoltées la semaine dernière par le quotidien national, l’opération était très bien engagée pour une signature de l’international espoir turc à l’Olympique Lyonnais.

Un deal qui se confirme puisque selon les informations obtenues par le journaliste Ertan Süzgün, un accord total a été trouvé entre l’Olympique Lyonnais et le club d’Izmir pour le transfert définitif de Cenk Özkaçar à Lyon. « Le contrat officiel a été signé » indique même cette source, précisant toutefois qu’en raison du Covid-19, l'arrivée du joueur en France a été retardée. C’est la semaine prochaine que Cenk Özkaçar devrait ainsi débarquer dans la capitale des Gaules afin de rencontrer Rudi Garcia, Juninho, Bruno Cheyrou et ses nouveaux coéquipiers. Pour rappel, le journal L’Equipe évoquait la semaine dernière une indemnité avoisinant les 2 ME pour le nouveau défenseur central de l’Olympique Lyonnais. Le quotidien hexagonal indiquait par ailleurs qu’il n’était pas impossible qu’Özkaçar soit rapidement prêté dans la foulée par l’OL afin de s’aguerrir au plus haut niveau, avant de prétendre à évoluer avec les professionnels de l’Olympique Lyonnais à compter de 2021.

 


 

OL - Dijon programmé le 28 Août à 21h et diffusé sur Téléfoot

Ligue1.fr

Découvrez la programmation TV de la 2e journée de Ligue 1 Uber Eats.

Vendredi 28 août
21h00 : Olympique Lyonnais – Dijon FCO (Téléfoot)

Samedi 29 août
17h00 : Stade Rennais F.C. – Montpellier Hérault SC (Téléfoot)
21h00 : RC Lens – Paris Saint-Germain (Canal +)

Dimanche 30 août
13h00 : Stade de Reims - LOSC (Téléfoot)
15h00 : Angers SCO – Girondins de Bordeaux (Téléfoot)
15h00 : FC Metz – AS Monaco (Téléfoot)
15h00 : FC Nantes – Nîmes Olympique (Téléfoot)
15h00 : AS Saint-Etienne – FC Lorient (Téléfoot)
17h00 : RC Strasbourg Alsace – OGC Nice (Canal +)
21h00 : Stade Brestois 29 – Olympique de Marseille (Téléfoot)

 


 

Photo : le maillot de la finale posté par Memphis

Twitter

 


 

Tiago Mendes (ex OL) lance sa carrière d'entraîneur à Guimarães

Dailymercato.com

Ancien milieu de terrain de l'OL, le Portugais Tiago Mendes va lancer à 39 ans sa carrière d'entraîneur principal.

Adjoint de Diego Simeone à l'Atlético Madrid lors de la saison 2017-2018, Tiago Mendes s'occupait depuis peu de la sélection portugaise U15. Il a été nommé aujourd'hui nouvel entraîneur du Vitoria Guimarães pour les deux prochaines saisons. Le club portugais a terminé 7e de Liga NOS en 2019-2020.

En tant que joueur, Tiago Mendes a porté les couleurs de Braga, du Benfica, de Chelsea, de l'OL, de la Juventus et enfin de l'Atlético Madrid où il a arrêté sa carrière en 2017 avant de basculer sur son projet de reconversion.

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

Twitter

 


 

L'Olympiacos veut Rafael

Footmercato.net

Joueur de l’Olympique Lyonnais depuis la saison 2015/2016, Rafael (30 ans) est loin d’être un titulaire indiscutable sur un flanc droit de la défense des Gones très peuplé (avec Léo Dubois et Kenny Tête). Lié au club rhodanien jusqu’en 2021, le Brésilien partira-t-il un an avant la fin de son bail ?

C’est le souhait de l’Olympiacos selon le média grec Gazetta. Rafael serait même la priorité du club hellène pour le poste de latéral droit. Les Grecs espèrent d’ailleurs profiter de la situation contractuelle du joueur pour négocier un prix abordable.



 

Melvin Bard, à gauche toute !

Footmercato.net

Après avoir marqué des points pendant les amicaux, Melvin Bard compte bien se faire une place dans le groupe de Rudi Garcia. Le polyvalent latéral gauche arrive à un tournant de son aventure lyonnaise.

À la barre du navire Olympique Lyonnais depuis le mois d'octobre, le commandant Rudi Garcia a dû composer avec un équipage qu'il n'avait pas forcément choisi. Mais le Français peut compter notamment sur de jeunes mousses. Parmi eux, Melvin Bard. Âgé de 19 ans, la natif d'Ecully est considéré comme l'un des grands espoirs du club. Un club qu'il n'a rejoint qu'en 2016. Car avant d'embarquer avec l'OL, il a fait ses gammes au FC du Pays de l'Arbresle (2006-2009) puis au FC Domtac (2009-2016). Désormais avec les pensionnaires du Groupama Stadium, il a gravi tous les échelons avant de passer un cap très important l'été dernier. En effet, le 13 août 2019, il a paraphé son premier contrat professionnel jusqu'en juin 2022. Un moment forcément particulier dans sa jeune carrière.

«Mon objectif était de signer professionnel quand je suis arrivé à l'OL. C'est désormais chose faite. C'est une très grande joie de le faire dans mon club de cœur. Je ne lâche rien sur le terrain. Ma qualité première est la combativité.» Mais le footballeur né en 2000 en a bien d'autres, à écouter Armand Garrido. L'ancien formateur à l'OL avait confié au Dauphiné Libéré. « C’est mon chouchou. Je cherchais désespérément un défenseur gauche et on me parle d’un petit intéressant à Domtac. C’est une équipe loin du niveau national mais je me dis " pourquoi pas ". Je le regarde et je me dis " il y a du boulot avec les pieds, mais il y a du tempérament." On tente le coup. Au bout de deux mois, j’ai été impressionné. Il s’est accroché, il est passé devant tout le monde. Il est retenu en équipe de France U20 désormais. Un phénomène ! C’est un gamin que j’adore. Il va vite, il a un coffre phénoménal. C’est un garçon qui est arrivé sur le tard, mais je suis fier de lui. »


Rester à l'OL ou voguer vers d'autres cieux ?


Aligné avec l'équipe réserve de Lyon en National 2 la saison dernière, celui qui a porté le brassard a aussi joué son premier match avec le groupe professionnel. Le 6 décembre 2019, il avait disputé 45 minutes face au Nîmes Olympique (victoire 4-0). Malheureusement, il n'avait pas pu enchaîner. Pourtant, les occasions n'ont pas manqué entre les absences de Youssouf Koné (blessure) ou Fernando Marçal (blessure ou suspension). Mais Rudi Garcia a préféré opter pour d'autres solutions. Il a notamment repositionné Maxwel Cornet au poste d'arrière gauche. Le message envoyé aux jeunes du club et notamment à Melvin Bard était terrible. Et c'est ainsi que des écuries ont tenté de s'engouffrer dans la brèche, à l'image du Bayern Munich.

Les Allemands auraient avancé leurs pions avec l'objectif de le faire signer avec l'équipe B dans un premier temps. En France, quelques clubs se seraient aussi montrés intéressés. Le Stade de Reims, l'OGC Nice, le Stade Brestois ainsi que le FC Lorient se seraient positionnés selon L'Equipe. Mais Lyon n'a pas l'intention de perdre son jeune talent. Un élément qui s'entraîne avec le groupe professionnel et qui participe activement à la préparation estivale des Gones. On l'a ainsi vu jouer face à l'OGC Nice (victoire 1-0, 4 juillet). Une rencontre où Melvin Bard a su séduire Rudi Garcia. « Les 4 semaines de préparation ont fait du bien à Melvin. Il a fait un bon match. Il a marqué des points aujourd’hui. » Puis, il en avait remis une couche.


Convaincre le commandant Garcia


« On a décidé de garder Melvin Bard qui ne faisait pas partie du groupe de manière totale. Il a lui aussi bien travaillé pendant quatre semaines. Il a eu la possibilité de se montrer en deuxième période contre Nice et ça a été convenable. Pour l’instant, Melvin est toujours avec nous, même s’il y a beaucoup de latéraux gauches. » Apparu aussi face aux Rangers lors du Trophée Véolia le 16 juillet, il a participé au match amical contre La Gantoise le 22 juillet (victoire 3-2). Une rencontre où il a su être bon défensivement tout en apportant offensivement, lui qui a marqué son premier but en pro après avoir parfaitement été servi par Rayan Cherki. «Ça fait plaisir de marquer mon premier but en professionnels. J'espère que ça va continuer, en plus il n'était pas trop mal. Donc ça va », a-t-il lâché à OLTV.

Il a également montré sa polyvalence, lui qui a pu évoluer dans différents systèmes. « Sur ce match-là, on a commencé en 3-5-2. J'étais piston et c'est un poste que j'aime bien. Je peux monter, attaquer et défendre aussi. Donc c'est bien. » De quoi offrir plus qu'une solution mais une vraie option à Rudi Garcia, même si Bard a encore besoin de s'aguerrir. Car du côté gauche, tout est plutôt ouvert. Recruté l'an dernier, Youssouf Koné n'a pas impressionné Garcia et il a fait preuve d'irrégularité, en plus d'avoir été longtemps blessé (il est a priori forfait pour le match de vendredi face à Paris). Un constat qui est le même pour Fernando Marçal, qui a enchaîné les cartons rouges. Mais le Brésilien se montre plus à son aise dans une défense à trois. Melvin Bard peut donc avoir son mot à dire, du moins, il peut amener une réflexion du côté de son entraîneur. Et si jamais il n'entre pas dans ses plans dans l'immédiat, il pourra toujours voguer vers d'autres cieux en attendant.

 


 

Mediapro s'associe à Netflix pour sa chaîne Téléfoot

Francefootball.fr

Déjà associé à SFR et Orange pour assurer la diffusion de sa chaîne de télévision, Mediapro vient de conclure un gros coup en ficelant un accord avec Netflix, selon L'Equipe.

Entrecouper ses soirées Netflix & chill d'un Angers-Brest, ça sera bientôt possible ! La célèbre plateforme de streaming s'est entendue avec Mediapro pour co-diffuser du football français dès la saison qui arrive. Le coût de l'opération pour le consommateur s'élèverait à 30 euros par mois, avec l'opportunité de profiter du catalogue de séries et de films. Le tout avec un engagement d'un an. Les conditions de diffusion restent floues, mais ne devraient concerner que les plateformes dites "OTT", c'est-à-dire site internet et application. De quoi scénariser encore davantage les Championnats français, anglais et la Ligue des champions, dont Téléfoot a pu se partager les droits avec RMC Sport.

 

 

Voir aussi... L'actu du Mardi 28 Juillet // PSG - OL : L'Avant Match

 

Last modified on mercredi, 29 juillet 2020 19:27