L'actu du Mardi 28 Juillet

L'actu du Mardi 28 Juillet

Voir aussi... L'actu du Lundi 27 Juillet // Le Tableau Mercat'OL

Marcelo Djian :"Avec Guimaraes c'est comme si Juninho avait recruté un Juninho 2.0"

France Football via Twitter

 


 

La jauge des 5.000 spectateurs maintenue mais avec des dérogations possibles

RMC.fr
 
Le gouvernement a décidé de maintenir la jauge des 5.000 spectateurs dans les stades, ce mardi, tout en ouvrant la possibilité à un accueil plus conséquent dans les enceintes, par le biais de dérogations accordées par les préfets à partir du 15 août.

"Au regard du contexte sanitaire actuel qui indique une augmentation de la circulation du coronavirus sur le territoire, le Gouvernement a pris la décision de maintenir la jauge à 5000 personnes maximum dans une enceinte sportive jusqu’au 31 août, indique un communiqué du ministère de l'Education nationale, de la jeunesse et des sports. Toutefois, le décret publié ce jour prévoit que les préfets de département pourront accorder des dérogations pour aller au-delà de cette limitation et autoriser ainsi davantage de public à assister à des rencontres sportives à partir du 15 août 2020."


Des protocoles pour faciliter la décision des préfets


Les deux premières journées de Ligue 1, programmées les week-ends du 21 au 23 août, puis du 28 au 30 août, seront concernés par ces possibles dérogations. Les autorisations seront données en "fonction de la capacité d’accueil de l’enceinte sportive en places assises, après analyse de la situation sanitaire générale et locale, sous condition de mise en œuvre rigoureuse de protocoles sanitaires d’accueil et d’accès des publics de manière à prévenir les risques de propagation du virus", poursuit le texte.

Le communiqué détaille les conditions d'attribution de dérogations. "Les préfets pourront accorder ces dérogations par manifestation ou pour une série d’évènements se tenant dans un même lieu, sous la responsabilité du même organisateur et avec les mêmes mesures et dispositions sanitaires, explique le texte. Ainsi, une décision préfectorale pourra autoriser plusieurs matchs d’un même club sportif, organisés dans un même stade, à se tenir en présence de plus de 5.000 spectateurs, avec des conditions d’accueil du public qui auront été validées par le préfet. Dans tous les cas, les mesures barrières seront applicables (spectateurs assis, portant un masque et distance minimale d’un siège entre groupe de 10 personnes maximum venant ensemble ou ayant réservé ensemble)."

Roxana Maracineanu, ministre déléguée des Sports, et ses équipes ont prévu de rencontrer les fédérations et ligues dans le courant de la semaine "pour faire des propositions concrètes et pratiques aux préfets". "Les protocoles sanitaires et organisationnels élaborés par les organisateurs sportifs ont en effet vocation à constituer un outil d’aide à la décision des autorités administratives en vue d’un traitement équitable et homogène des disciplines et des publics sur l’ensemble du territoire."

En mai dernier, Edouard Philippe, ancien Premier ministre, avait précisé les conditions de la reprise des activités sportives en fixant la jauge à 5.000 personnes dans les enceintes, jusqu'au 31 août. Dans le cas de dérogations accordées par les préfets, les conditions d'accueil du public (masques, distanciation...) n'ont pas été précisées.

 


 

Finale de Coupe de la Ligue : l'OL ne bougera pas

Twitter

 

 


 

Manu Lonjon détruit cette rumeur en bois sur le mercato lyonnais

Footradio.com

Lundi, la presse turque a lancé la semaine avec une rumeur totalement inattendue en faisant part d’un intérêt de l’OL pour Domagoj Vida.

Le média Haber Global indiquait que le Besiktas Istanbul était intéressé par le retour de Marcelo et que pour convaincre l’Olympique Lyonnais, un échange avec Marcelo était dans les tuyaux. Un deal qui, selon la presse turque, a des chances de voir le jour. En effet, le club rhodanien aimerait se séparer du salaire encombrant de Marcelo, lequel occupe en plus une place d’extra-communautaire. Mais selon Manu Lonjon, interrogé à ce sujet durant son live sur Twitch, il n’y a quasiment aucune chance que cet échange voit le jour. Et pour cause, le Besiktas Istanbul souhaite dégraisser afin de réduire sa masse salariale, et ce n’est sans doute pas pour accueillir Marcelo dans la foulée selon le journaliste.


Marcelo trop cher pour le Besiktas ?


« Est-ce vrai que l’OL et Besiktas négocient un échange entre Vida et Marcelo ? Je ne crois pas que cela soit vrai. Pour la simple et bonne raison que le Besiktas a de gros soucis d’argent. Pour preuve, ils ne pouvaient plus payer Burak Yilmaz (qui va signer à Lille), je ne les vois donc pas payer le salaire de Marcelo » a fait savoir Manu Lonjon, répondant à un supporter de l’Olympique Lyonnais. Sauf improbable surprise, l’OL ne devrait donc pas accepter cette proposition de la part du Besiktas Istanbul, à condition bien évidemment que l’information livrée par nos confrères turcs soit exacte. Reste maintenant à voir si l’Olympique Lyonnais parviendra à trouver une porte de sortie à son défenseur brésilien, lequel est encore sous contrat avec le club de la capitale des Gaules jusqu’en juin 2021.

 


 

Juninho trop gentil à Lyon, Romain Molina sent le fiasco

Foot01.com

Arrivé il y a un an au poste de directeur sportif de l'Olympique Lyonnais, Juninho a connu bien des bouleversements depuis son retour.

Romain Molina fait rarement dans la dentelle, et lorsque le journaliste évoque le cas de Juninho à l’Olympique Lyonnais, il avoue être dépité par la situation de l’ancien joueur brésilien de l’OL pour qui il a le plus grand respect. Dans sa dernière vidéo, Romain Molina n’y va pas avec le dos de la cuillère, estimant que le directeur sportif lyonnais n’avait pas réellement les pleins pouvoirs et surtout se faisait savonner la planche. Au cœur de cette situation inconfortable pour Juninho, il évoque Gérard Houllier et Rudi Garcia, lesquels ne seraient pas réellement disposés à accepter les choix du Brésilien.

« Juninho ? Quel soutien il a au club ? C’est Gérard Houllier qui a une vraie influence. S’il y a un problème, c’est Juninho qui va prendre. C’est quelqu’un de gentil. Il n’est pas tordu. Il n’est pas fait pour ce boulot-là. Tout le monde le dit. Il peut être entraîneur ou conseiller du président, mais pas directeur sportif. Je ne pense pas qu’il ait le vice pour faire ça. C’est un mec qui a une vraie vision. Il est intelligent. Qu’on soit d’accord ou pas avec lui, Juninho est quelqu’un qui a des choses à dire. Mais il va se faire bouffer par Garcia et ses agents ou Houllier », prévient un Romain Molina clairement persuadé que le carrière de Juninho à l'Olympique Lyonnais va devoir faire l'objet d'une réflexion avec Jean-Michel Aulas.

 


 

Téléfoot lance sa campagne d'abonnements sur SFR

Lequipe.fr

Les abonnés SFR peuvent s'abonner dès ce mardi à la nouvelle chaîne de foot, au tarif de 25,90 euros, avec un engagement d'un an. Téléfoot commencera à émettre le 17 août.

Jaume Roures, le fondateur du groupe Mediapro, l'éditeur de la future chaîne Téléfoot, a confirmé l'accord de distribution annoncé lundi avec SFR, lors d'une conférence de presse. Le futur diffuseur de la L1 sera commercialisé à partir de ce mardi au tarif de 25,90 € par mois (avec un engagement d'un an) ou de 29,90 € par mois (sans engagement).

La chaîne Téléfoot diffusera son premier match de L1, OM - Saint-Étienne, le 21 août, mais elle commencera à émettre dès le 17 août. Aucun autre accord de distribution n'a été annoncé jusqu'ici, notamment avec Facebook, pressenti pour diffuser les programmes de Téléfoot. Mais Jaume Roures a précisé que la chaîne allait « annoncer des accords avec des distributeurs qui ne sont pas traditionnels [...] dans les prochains jours ».

L'accord avec SFR permet également à Téléfoot de diffuser les matches de Ligue des champions et de Ligue Europa la saison prochaine.

 


 

Quand Squillaci et Ben Arfa en sont venus aux mains à cause d'un petit pont

RMC.fr
 
Sidney Govou, ancien attaquant de l'OL, révèle avoir assisté à une bagarre entre ses anciens coéquipiers Sébastien Squillaci sur Hatem Ben Arfa pour un petit du second sur le premier.

Dans son numéro de ce mardi, France Football consacre un sujet sur l'art du petit pont. Grand amateur de ce geste prisé des dribbleurs, Hatem Ben Arfa a provoqué quelques grincements de dents, notamment lors de son passage à Lyon. Sidney Govou, ancien coéquipier du joueur de Valladolid, se souvient d'un moment tendu à l'issue d'un entraînement à Lyon où le petit pont rythmait parfois les séances.

"Hatem avait un peu abusé"

"Pour quelques-uns d’entre nous, c’était l’un de nos jeux à Lyon, explique l'ancien international français. Le vainqueur était celui qui en réussissait le plus durant la séance. C’était détestable, ça allait à l’encontre de l’entraînement collectif,mais bon, c’était un jeu de petits cons. Et qui n’amusait pas tout le monde. Vous faites ça à Cris ou à 'Toto' (Sébastien Squillaci, ndlr) une fois, deux fois... puis vous demandez à quitter l’entraînement. (Rires.) J’ai souvenir d’une fois où ça s’est mal terminé entre Hatem et 'Toto'. Hatem avait été violent, avait un peu abusé. Ça s’est fini en bagarre dans le vestiaire."

Squillaci avait confirmé

Invité de l'émission J+1 en 2017, Sébastien Squillaci avait évoqué un moment de friction avec son ancien coéquipier en faisant allusion à cette anecdote de Govou. "J’en ai eu une (bagarre) avec Hatem à Lyon (en 2008), avait-il confié. Ça a été un peu chaud. Lors d’un entraînement, ça c’était mal passé entre nous. On en est venu aux mains. Maintenant, c’est passé, on reparle ensemble mais ça avait été assez chaud."

Ben Arfa et Squillaci ont évolué sous les couleurs de l'OL ensemble pendant deux saisons (2006-2008), glanant deux titres de champion de France.

 


 

Govou exhorte les Gones à prendre exemple sur les Verts

Butfootballclub.fr

Opposé au PSG, en finale de la coupe de la Ligue, l’OL devra réaliser un exploit. Sidney Govou veut que les Lyonnais prennent exemple sur l’ASSE,

Vendredi soir, l’OL tentera de brandir la dernière édition de la coupe de la Ligue. Au Stade de France, les Gones battront le fer avec le PSG. La semaine dernière, les hommes de Thomas Tuchel ont déjà acquis la coupe de France, aux dépens des Verts (1-0). Réduit à dix, après le carton rouge de Perrin, l’ASSE a crânement joué sa chance face au mastodonte parisien. Emmené par un impressionnant Fofana, le club du Forez a mis en difficulté la bande à Neymar.

Dans les colonnes du Progrès, Sidney Govou (41 ans) a livré son analyse avant la finale de la coupe de la Ligue. Pour l’ex-milieu offensif de l’OL (1999-2010), les ouailles de Rudi Garcia doivent s’inspirer de la performance du rival stéphanois. « Si Lyon met beaucoup d’agressivité dans ce match, Paris aura inconsciemment tendance à déjouer. Saint-Etienne a mis la barre très haut en termes d’agressivité et aurait dû mener au score. Il faut s’inspirer de ce qu’ils ont fait les 20 premières minutes. »

Pour Govou, les Parisiens seront déjà focalisés sur le quart de finale face à l’Atalanta Bergame, prévu le 12 août prochain au Portugal. « Après avoir vu le match de Paris contre l’ASSE, je pense que c’est plus que jouable. Les Parisiens auront l’objectif de ne pas hypothéquer leurs chances en Ligue des Champions et donc de ne pas se blesser. Et l’absence de MBappé va forcément les affaiblir. » Au-délà du titre, la victoire permettrait aux protégés de Jean-Michel Aulas de se qualifier pour la Ligue Europa. Pour le moment, après une décevante 7e place en Ligue 1, l’OL reste aux portes des joutes européennes.

 


 

Une promotion pour Vincent Ponson

Madeingones.com

Vincent Ponsot obtient une promotion à Lyon. Jusqu'alors Directeur Général Adjoint en charge des ressources humaines, juridique et administration sportive, le dirigeant est promu Directeur du Football "sur l’activité core-business constituée des équipes professionnelles masculines, féminines, françaises et américaines ; des académies filles et garçons ainsi que des académies internationales" lit-on sur le communiqué de presse. Il sera en lien direct avec Jean-Michel Aulas et le Directeur Général Thierry Sauvage. "La communication sportive est placée désormais sous la responsabilité du Directeur Général du Football".

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

Twitter

 

Voir aussi... L'actu du Lundi 27 Juillet // Le Tableau Mercat'OL

 

Last modified on mardi, 28 juillet 2020 20:00