L'actu du Dimanche 26 Juillet

L'actu du Dimanche 26 Juillet

Garcia a fait un premier tri dans l’effectif des Gones

Butfootballclub.fr

L’entraîneur de l’OL Rudi Garcia sait sur qui il pourra compter la saison prochaine. L’écrémage s’est fait naturellement pendant la préparation estivale.

L’OL s’avance avec des doutes plein la tête à moins d’une semaine d’affronter le PSG en finale de la Coupe de la Ligue (vendredi, 21h10). Malgré un ratio de victoires positif lors des matches de préparation, l’équipe drivée par Rudi Garcia garde plusieurs doutes récurrents dans son collectif.

Par exemple, la défense à 3 mise sur pied par l’ancien entraîneur de l’OM ne dégage pas une assurance tous risques, quand son équipe peine aussi à trouver le bon équilibre entre pressing et attentisme. Malgré ses incertitudes, le technicien lyonnais semble dégager un noyau dur de plusieurs joueurs pour la saison prochaine.


« Nous avons un noyau de 14-15 joueurs »


« Tout est ouvert. Mais on peut considérer que nous avons un noyau de 14-15 joueurs qui sont prêts car ils ont eu suffisamment de temps de jeu depuis le début des matches de préparation », affirme Garcia dans Le Progrès. La donne est donc limpide : tous les joueurs qui n’ont pas beaucoup joué depuis le début de l’été ne feront pas partie de ses favoris pour l’exercice 2020-2021.

 


 

Facundo Pellistri pour 9ME, Juninho lance l'opération !

Foot01.com

Afin de renforcer son secteur offensif, l'Olympique Lyonnais pense à Facundo Pellistri, jeune ailier droit de Penarol. C'est Juninho qui mène les négociations.

Agé de 18 ans, Facundo Pellistri brille sous les couleurs du club uruguayen de Penarol, mais l’ailier droit pourrait bientôt se faire remarquer en Europe. En effet, tandis que son nom a déjà été évoqué par la presse uruguayenne à Manchester United, RMC indique ce samedi que l’Olympique Lyonnais est également intéressé par le joueur né à Montevideo. Pour libérer son attaquant, Penarol a mis prévu une clause libératoire de 9ME, mais du côté de l’OL on veut faire baisser le prix de Facundo Pellistri, lequel a prolongé en janvier dernier son contrat jusqu’en 2022.

Estimé à 1,8ME par TransferMarkt, le jeune ailier droit plaît beaucoup au directeur sportif brésilien de Lyon, mais pas au point de signer un chèque démesuré. Disposant de la double nationalité espagnole et uruguayenne, Facundo Pellistri pourrait donc venir renforcer le secteur offensif de l'Olympique Lyonnais, et des négociations ont déjà commencé dans ce sens à la fois avec Penarol, mais également avec les représentants du joueur. Facundo Pellistri ne serait pas opposé à un départ vers l'Europe dès ce mercato estival, l'OL peut donc croire en ses chances.

 


 

La stat qui permet d’y croire à fond contre la Juventus

Butfoootballclub.fr

Opposé à la Juventus en Ligue des Champions, Lyon pourra y croire. La Vieille Dame n’est pas aussi souverraine qu’elle ne laisse l’imaginer.
 
Dans trois semaines, l’OL tentera de réaliser l’exploit face à la Juventus. En huitième de finale retour, les Gones voudront conserver leur avantage acquis au Groupama Stadium (victoire 1-0). Face à la bande à Cristiano Ronaldo, les Lyonnais ont des motifs d’espoir.

Déjà, parce que lors du match aller, les hommes de Rudi Garcia avaient dominé et vaincu la Vieille Dame (1-0). En plus, la Juventus est friable défensivement cette année. Leaders de Serie A, en route pour un 9e titre de champion d’Italie de rang, les Bianconeri ont perdu face à l’Udinese (2-1), 16e du championnat avant la rencontre. Une défaite qui fait tâche surtout qu’en en cas de victoire, ils auraient validé le gain de la Serie A.

Ce vendredi matin, Opta affiche une statistique démontrant la fébrilité des hommes de Maurizio Sarri. Cette saison, la Juve a perdu 18 points en route après avoir mené au score. Un record historique puisque cela n’avait jamais été recensé ces dernières années. En bref, depuis que la Vieille Dame règne sur la Botte, elle n’a jamais été aussi en difficulté dans le secteur défensif. Dernièrement, elle a perdu face au Milan AC (2-4) et partagé les points face à Sassuolo (3-3) après avoir ouvert la marque.

Désormais, l’OL est prévenu. Si, par malheur, les Noir et Blanc ouvrent le score, rien ne sera perdu. Les sautes de concentration pourraient peser lourd pour le champion d’Italie en titre dans sa quête de Ligue des Champions.

 


 

Umtiti en galère, l’OL et l’OM se renseignent

Foot01.com

Plombé par les blessures au genou, Samuel Umtiti n’a été utilisé qu’à 13 reprises en Liga cette saison avec le FC Barcelone.

Considéré comme l’un des meilleurs défenseurs centraux du monde après le Mondial 2018 durant lequel il avait été particulièrement impressionnant, l’ancien Lyonnais est à la peine. Barré par la concurrence de Gérard Piqué et de Clément Lenglet, plombé par des blessures à répétition, il ne parvient pas à entrevoir le bout du tunnel. Et si un départ de Barcelone cet été pouvait lui permettre de relancer une carrière à l’arrêt depuis deux ans ? La question se pose et c’est précisément pour cela que plusieurs clubs français aimeraient en profiter, selon les informations du Mundo Deportivo.

Le média affirme que l’Olympique de Marseille, le Stade Rennais et l’Olympique Lyonnais sont très attentifs à la situation de Samuel Umtiti. Pour l’heure, il n’est évidemment pas question d’une offre concrète de l’un des clubs précédemment cités. Mais l’intérêt existe, et si jamais Samuel Umtiti voulait quitter Barcelone, alors il ne manquerait pas d’opportunités pour rebondir en France. De son côté, le champion du monde souhaite rester à Barcelone. Mais sa direction pourrait bien le pousser dehors afin de renflouer les caisses et économiser un salaire imposant. De leur côté, l’OL, l’OM et Rennes privilégieraient certainement un prêt avec option d’achat.

Le malaise entre Barcelone et Samuel Umtiti ne remonte pas à hier puisque dès le 14 novembre 2019, le journal Sport indiquait que les dirigeants blaugrana reprochaient au défenseur de l’Equipe de France son attitude durant la Coupe du monde 2018. La direction du FC Barcelone avait notamment recommandé à Samuel Umtiti de se faire opérer du genou, plutôt que de forcer afin de disputer le Mondial. Vexé par les reproches formulés à son encontre, le défenseur des Bleus avait indiqué à ses dirigeants qu’il ne regrettait absolument pas cette décision, qui lui a permis d’être titulaire à la Coupe du monde et de soulever le trophée en Russie. La preuve qu’il y a de l’eau dans le gaz entre le Barça et le joueur formé à l’OL et que cela remonte dans le temps…

 


 

Un échange en discussions pour Marcelo ?

Maxifoot.fr

A un an de la fin de son contrat et avec l’arrivée attendue d’un renfort d’envergure à son poste, le défenseur central Marcelo (33 ans, 17 matchs en L1 pour la saison 2019-2020) est conscient que son avenir ne s’écrit plus forcément du côté de l’Olympique Lyonnais. Ça, son ex-club de Besiktas l’a bien compris et le média turc Haber Global affirme que le club stambouliote songe fortement à rapatrier le Brésilien cet été.

Mieux, la formation turque aurait même déjà démarré des discussions avec l’OL au sujet d’un éventuel échange entre le Sud-Américain et Domagoj Vida (31 ans), qui évolue au même poste. Une manière pour toutes les parties d’y trouver leur compte ? En tout cas, Marcelo, bien qu’attaché à son club actuel, n’a jamais caché son amour pour Besiktas et il ne considérerait sans doute pas un retour d’un mauvais œil...

 


 

Marcelo sur le départ de Lyon ? Il répond sans détour

Foot01.com

A un an de la fin de son contrat avec l'Olympique Lyonnais, Marcelo sait que son avenir rhodanien n'est pas certain, mais le défenseur a fait son choix.

Trois ans après sa signature à l’Olympique Lyonnais en provenance du Besiktas, et malgré quelques mois extrêmement compliqués, personne n’ayant oublié ses démêlées avec des supporters de l’OL, Marcelo a retrouvé son calme et sa place au sein de la défense mise en place par Rudi Garcia depuis la reprise du football en France. Mais forcément, le joueur brésilien entamant la dernière saison de son contrat avec l’Olympique Lyonnais, sa situation pourrait évoluer d’ici la fin du mercato estival 2020. Même si Marcelo a souvent été annoncé sur le départ, notamment lors de la crise ouverte avec des fans lyonnais, le défenseur de 33 ans est lui visiblement décidé à aller au bout de son engagement avec le club de Jean-Michel Aulas.

Interrogé par Le Progrès sur ses sensations avant la finale de la Coupe de la Ligue face au Paris Saint-Germain, vendredi prochain au Stade de France, Marcelo n’a pas donné l’impression d’un joueur sur le départ. « Je suis content à Lyon, ma famille aussi, je me sens bien. Je suis libre dans ma tête, dans mon corps. La vie c’est comme ça, il faut progresser. Et si des moments difficiles arrivent, je pourrai les surmonter. Je pense beaucoup à ce grand match contre le PSG. Je voudrais vraiment gagner un titre avec l’OL », a confié le défenseur brésilien.

 


 

Juninho dégaine le coup de fil à un ami au mercato

Foot01.com

Le 29 août 2017, l’Olympique Lyonnais prenait un gros risque sur le marché des transferts en s’attachant les services de Pape Cheikh Diop pour 10 ME.

Un audacieux pari de la part du club rhodanien puisque l’international espoirs espagnol était très inexpérimenté. Mais l’OL aime recruter des joueurs en post-formation, à l’image de Tanguy Ndombele ou encore de Ferland Mendy, et avait donc tenté le coup. Trois ans plus tard, on peut clairement juger que ce pari n’a pas été gagnant pour l’Olympique Lyonnais. La preuve, Pape Cheikh Diop était prêté cette saison à son club formateur du Celta Vigo, avec qui il a joué 16 matchs en Liga. Ce retour aux sources ne lui ayant pas permis de retrouver son meilleur niveau, le natif de Dakar ne sera pas conservé par Rudi Garcia et Juninho cet été.


Luyindula et Juninho s'entendent bien


Depuis le mois de juin, un club de Ligue 1 travaille à la venue de Pape Cheikh Diop, il s’agit de Dijon. Et vraisemblablement, le club bourguignon a récemment accéléré sur ce dossier puisque selon les informations obtenues par Foot Mercato, un accord de principe a été trouvé entre le DFCO et l’entourage de Pape Cheikh Diop, lequel est sous contrat avec l’OL jusqu’en juin 2022. Désormais, la formation d’Olivier Delcourt doit trouver un accord avec Juninho. Dans cette optique, des discussions ont d’ores et déjà été entamées. Et il y a de fortes chances que ce dossier aille au bout puisque les directeurs sportifs des deux clubs, à savoir Juninho et Peguy Luyindula, s’entendent très bien. Reste maintenant à savoir si le deal se fera sous la forme d’un prêt avec option d’achat ou d’un transfert sec. Une chose est certaine, l’Olympique Lyonnais n’a aucune chance de revoir les 10 ME investis il y a trois ans sur Pape Cheikh Diop…

 


 

L'OL travaille les tirs au but

Leprogres.fr

L'OL s'est qualifié aux tirs au but pour la finale. Avant le match contre le PSG, les Lyonnais travaillent donc cet exercice.

Devant la Gantoise et Anvers, deux matches tous les deux remportés sur le score de 3 à 2, l’OL avait négocié pour faire une séance de tirs au but en cas d’égalité après le temps réglementaire.

Une demande qui n'avait rien d'anodin. En finale de Coupe de la Ligue contre le PSG, vendredi 31 juillet, l'exercice pourrait avoir son importance en cas d’égalité. Les Lyonnais se sont d'ailleurs qualifiés en demi-fnale face à Lille de cette manière.

Manifestement, les coéquipiers de Ciprian Tatarusanu s’entraînent particulièrement sur cet exercice en vue de ce match. Au cas où.

 

 

Last modified on dimanche, 26 juillet 2020 20:12