L'actu du Dimanche 12 Juillet

L'actu du Dimanche 12 Juillet

Une ouverture inattendue dans le dossier Diego Godin ?

Butfootballclub.fr

Il y a quelques semaines, l’OL était annoncé sur les rangs pour accueillir Diego Godin. Un intérêt qui avait vite été balayé.

Dans ce Mercato estival qui est désormais en pause, l’OL a une priorité : accueillir un défenseur d’expérience pour accompagner Jason Denayer et soulager Joachim Andersen. En ce sens, le nom de Mamadou Sakho a rapidement été évoqué. Autre piste encore plus ronflante, le défenseur uruguayen de l’Inter Diego Godin.

Problème, outre les réserves financières de ce dossier, le joueur lui-même avait clarifié les choses dans les colonnes de AS de manière assez limpide. « Depuis que je suis à l’Inter, je me suis toujours bien senti dans le club et avec les supporters. Je n’ai jamais pensé à quitter l’Inter. Je me sens totalement partie prenante du projet. L’équipe est spectaculaire. Mon intention est d’aller au bout de mon contrat. Je veux profiter de cette merveilleuse aventure en Italie et avec le maillot Nerazzuri. J’ai l’intention d’aider ce club à gagner de nouveaux titres », avait déclaré l’ancien joueur de l’Atlético Madrid.

Problème pour Godin, la donne semble avoir considérablement changé en un mois. Selon le journaliste Nicolo Schira, l’entraîneur de l’Inter Antonio Conte envisagerait de gros changements dans son effectif cet été avec notamment 6 ou 7 départs. Et parmi eux, Godin serait donc dans le camp des indésirables. Une opportunité en or pour les dirigeants lyonnais ?

 


 

Le traitement infligé par Garcia, Gouiri ne s’y attendait pas

Foot01.com

Barré par la concurrence, Amine Gouiri a préféré quitter l’Olympique Lyonnais. Et ce malgré une bonne entente avec l’entraîneur Rudi Garcia.

Toujours considéré comme un jeune talent prometteur, Amine Gouiri arrive à Nice avec l’intention de confirmer. Et surtout de s’imposer dans le onze des Aiglons malgré la présence du Danois Kasper Dolberg. « J’espère jouer avec lui, a confié l’ancien Lyonnais à Nice-Matin. Je pense qu’on peut être complémentaire. Je suis venu pour grandir avec le club. Ma blessure m’a appris beaucoup de choses. J’ai appris la patience. A Lyon, il y avait beaucoup de concurrence. »

En effet, Gouiri n’entrait pas dans les plans de Rudi Garcia. Un traitement surprenant pour l’attaquant qui partageait de bonnes relations avec l’entraîneur des Gones. « Ce sont ses choix. Il y avait pourtant un bon feeling, s’est étonné la recrue du Gym. Si Lyon ne joue pas de Coupe d’Europe, il n’y aura pas beaucoup de rotations en attaque. J’ai parlé avec Juninho. Il a compris mon choix de rejoindre Nice. »


Le coup de foudre avec Vieira


Transféré pour 7 M€, l’international U20 français espère retrouver la même complicité avec son nouveau coach Patrick Vieira, avec qui le premier contact s’est bien passé. « Il m’a très bien parlé du projet du club. J’ai direct accroché, a raconté Gouiri. C’est un club ambitieux, comme moi. J’ai toujours aimé regarder Nice par rapport au jeu, notamment l’année avec Ben Arfa. C’était incroyable. J’avais vraiment envie de continuer ma carrière en France. » Et de prouver que son club formateur a commis une grosse erreur.

 


 

Covid19, Lyon retient son souffle avant les tests

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais a laissé une semaine de congés à ses joueurs. Mais ce dimanche, c'est test Covid19 pour tout le monde avant la reprise définitive de l'entraînement.

Les footballeurs lyonnais ont eu droit à une petite pause d’une semaine dans le programme de reprise, la première et la dernière avant le premier match officiel contre le PSG en finale de la Coupe de la Ligue le 31 juillet. Depuis un mois, Rudi Garcia et ses joueurs avaient repris le chemin du boulot, et cette semaine de repos, débutée au lendemain de la victoire contre Nice en amical, a fait du bien. Seul problème, mais de taille, si l’Olympique Lyonnais a bien briefé ses joueurs et son staff face aux risques liés à l’épidémie de Covid19, cela n’a pas empêché tout le monde de s’égailler dans la nature. Avec la possibilité de croiser la route de l’épidémie. Car forcément, et cela est totalement normal, Memphis Depay et ses coéquipiers ne sont pas restés confinés pendant cette courte semaine de décompression avant une accélération du calendrier.

Ce dimanche, de retour au Groupama Stadium, la première préoccupation du staff médical de l’Olympique Lyonnais sera de faire passer un test de dépistage au coronavirus à tout le monde et de croiser les doigts. « Comment les Lyonnais auront-ils géré ces moments de repos où ils ont pu côtoyer du monde et donc potentiellement être infectés ? Ils sont partis en vacances, beaucoup en famille, certains en Europe, d’autres encore plus loin (...) Chacun a tenté de prendre ses précautions pour éviter de réduire à néant le boulot déjà fourni », explique L’Equipe. C'est une évidence, si un joueur devait être contrôlé positif ce dimanche, alors il serait mis immédiatement à l’écart pour deux semaines, ce qui serait probablement considéré comme un forfait pour la finale face au PSG dans trois semaines. Du côté de l'OL, on veut surtout éviter cela.

 


 

Aulas drague les Verts sans se cacher

Foot01.com

Jean-Michel Aulas n'est pas du genre à se cacher lorsqu'on vient le titiller. Et évidemment, sur Twitter, le patron de l'Olympique Lyonnais l'a encore démontré.

Aux commandes de l’Olympique Lyonnais depuis plusieurs décennies, Jean-Michel Aulas a vu passer du monde à la tête de la mairie de la capitale des Gaules. Mais c’est la première fois que le patron de l’OL doit composer avec un maire écologiste. Pas de quoi impressionner JMA, même si ce dernier a déjà été catalogué comme « le représentant du sport business » et de « la marchandisation du sport » par Julie Nublat, adjointe aux sports de Lyon. Loin de faire profil bas face à ce qui ressemble tout de même à une attaque brutale venue de la nouvelle municipalité, Jean-Michel Aulas a immédiatement tendu la main, rappelant qu’il avait des atomes crochus avec les Verts présents à Lyon.

Sur Twitter, le président de l’Olympique Lyonnais a déjà vanté les mérites de Grégory Doucet, le nouveau maire, et sur l’intérêt pour lui de fonctionner harmonieusement avec l’OL. « Je suis particulièrement impressionné par la nouvelle équipe municipale on va pouvoir travailler sur l’éducation l’OL est sur le podium en Europe, sur l’aide aux clubs amateurs et bien sûr sur le développement de l’égalité Homme/Femmes grâce au football féminin ! », a lancé Jean-Michel Aulas, qui veut faire ami-ami avec les Verts. Une couleur qui n’est pourtant pas celle qu’il préfère, ou alors JMA l'aurait bien caché depuis de nombreuses années.

 


 

Laurent Blanc analyse le choc Juventus-OL

Footmercato.net

Vendredi 7 août, la Juventus accueillera l'Olympique Lyonnais à l'Allianz Stadium pour un huitième de finale retour de Ligue des champions qui s'annonce crucial pour les deux équipes. Battue (1-0) au Groupama Stadium, la Vieille Dame devra absolument renverser la situation pour entrevoir les quarts de finale. Dans une interview accordée à Tuttosport, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France Laurent Blanc estime que l'absence de compétition peut handicaper l'OL. Mais l'ancien technicien du PSG estime également que la Juventus doit rester sur ses gardes.

« Lyon a un but d'avance, mais les équipes françaises ne seront pas favorites à cause de l'interruption de la Ligue 1. Ne pas jouer de matches officiels est loin d'être un détail. Cela dit, je ne crois pas que ce sera aussi facile pour l'équipe de Sarri », a ainsi confié Blanc. L'Olympique Lyonnais parviendra-t-il à éliminer la Juventus ? Réponse le 7 août prochain...

 


 

Zidane savoure son joli coup négocié avec l’OL

Butfootballclub.fr

Zinédine Zidane, l’entraîneur du Real Madrid, profite des très belles performances de Ferland Mendy depuis le début de saison. Une nouvelle preuve de son flair.

Même si personne ne doutait du talent de Ferland Mendy lorsqu’il évoluait sous les couleurs de l’OL, passer de la Ligue 1 au Real Madrid est un pas de géant que tout le monde ne peut pas franchir. C’est le cas du latéral devenu international qui s’est imposé comme un véritable concurrent de Marcelo, au point d’être élu joueur du match lors de la dernière victoire face à Alaves (1-0).

En conférence de presse ce dimanche, Zinédine Zidane est revenu sur ce recrutement gagnant, confirmant avoir initié son arrivée en provenance de l’OL. « C’était une demande de ma part pour le club. Il est jeune, il a du talent, mais on ne peut pas le comparer avec Marcelo. C’est bien qu’il soit avec nous », a estimé Zidane.

Dans la catégorie Mercato, le coach madrilène s’est aussi exprimé sur le cas James Rodriguez qui ne joue que rarement avec les Merengue. Mais Zidane refuse d’accabler le meneur de jeu colombien. « Il est important et c’est l’un des nôtres. Il vient d’avoir 29 ans et je le félicite. C’est vrai que certains jouent plus et d’autres moins. Mais je ne veux rabaisser aucun joueur. Chacun apporte à l’équipe. Je compte sur tous ceux que j’ai avec moi », a conclu le coach du Real Madrid.