L'actu du Mardi 7 Juillet

L'actu du Mardi 7 Juillet

Voir aussi... L'actu du Lundi 6 Juillet // Le Tableau Mercat'OL

Aulas reconnaît "une erreur" après avoir perdu Kalulu

RMC.fr

Sur la chaîne OLTV, le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a fait un mea culpa pour son club, confessant une faute à la suite du départ de Pierre Kalulu pour l'AC Milan.

Réputé pour son centre de formation, dans lequel il investit énormément de temps et d’argent, et qui sert souvent de tremplin à ses jeunes, l’OL a subi une grosse déconvenue. Pierre Kalulu, érigé en priorité par les dirigeants de l’OL, est finalement parti signer son premier contrat professionnel à l’étranger, s'engageant en faveur de l'AC Milan.

Le président du club lyonnais Jean-Michel Aulas a reconnu ce lundi sur OLTV "une erreur", avouant qu'il "n’a pas vu venir ce départ". "Il avait tout pour réussir probablement à Lyon, a-t-il regretté, avant d’expliquer ce qui avait pu conduire à cet échec. Mais dans une année où on était dans de grosses difficultés, évidemment les entraîneurs et le directeur sportif ont tendance à utiliser, essayer de mettre en oeuvre des joueurs qui ont une longue expérience."


L'arrêt de la saison, une décision "honteuse"


Assurant la chaîne du club, et donc les supporters, du fait qu’il avait tout mis en oeuvre pour le récupérer, Jean-Michel Aulas a souhaité bonne chance au jeune défenseur, tout en lui glissant subtilement un message d’avertissement.

"C’est plus difficile de réussir dans un club étranger, surtout en Italie, a-t-il asséné. Parce qu’ils ne sont pas très partageurs avec les académies extérieurs. Mais ceci étant, on lui souhaite bonne chance et on est persuadés qu’il va, puisqu’il a fait ce choix-là, intégrer rapidement l’équipe première du Milan AC."

Le président de l’OL a été moins dans la retenue lorsqu’il s’est agi de commenter une nouvelle fois la fin de saison raccourcie en France, "par des décisions qui sont honteuses".

 


 

Cherki, les messages d'Aulas

Maxifoot.fr

Fier de la prolongation du milieu Rayan Cherki (16 ans) jusqu’en 2023 (voir la brève de 17h55), Jean-Michel Aulas en a profité pour glisser des messages. Le président de l’Olympique Lyonnais, gêné par les critiques, a assuré que les Gones faisaient toujours confiance aux produits du centre de formation.

"Rayan fait partie de cette génération qu'on essaye d'insérer dans le contexte du football de haut niveau, a confié le dirigeant aux médias de son club. L'Olympique Lyonnais est très souvent européen, j'espère qu'on va l'être encore cette année parce que ce serait vraiment malheureux que pour la première fois depuis 23 ans... Quand les championnats se terminent, on était tout le temps européens. Donc il fait partie de ce symbole où l'on essaye d'avoir bien sûr des joueurs très confirmés, des grands leaders qu'on va essayer de garder, et puis un certain nombre de joueurs issus de l'académie."

Au passage, "JMA" confirme que l’OL tentera de conserver ses meilleurs éléments. Une phrase cette fois adressée aux clubs intéressés qui devront se montrer convaincants…

 


 

Rennes : les premiers mots de Martin Terrier

Footmercato.net

Rennes travaille, sur ce mercato estival sur de nombreuses pistes dont celle menant à Mohammed Salisu. Toutefois, le SRFC vient d'annoncer une nouvelle recrue ce lundi soir. En effet, les Bretons viennent de recruter l'attaquant de l'Olympique Lyonnais Martin Terrier (23 ans) contre 12 millions d'euros plus trois de bonus. L'élément offensif, qui s'est engagé pour cinq années avec le club coaché par Julien Stéphan, a offert ses premiers mots.

« Je suis très heureux d’arriver à Rennes. J’ai hâte de rejoindre mes nouveaux coéquipiers en stage et de faire connaissance avec l’équipe. C’est une étape importante dans ma carrière. Le Stade Rennais F.C. est un club ambitieux qui grandit d’année en année. Il y a la possibilité de jouer la Champions' League cette saison, c’est important. Les objectifs sont de plus en plus élevés. J’espère que ça va bien se passer, mais je n'ai pas de doute là-dessus. Je connais pas mal de joueurs ici, je n’ai eu que des retours positifs. J’ai hâte de commencer avec ma nouvelle équipe et de montrer mon adresse rapidement devant le but » a-t-il ainsi déclaré sur le site du club breton.

 


 

La sortie forte d'Aouar après le départ de Martin Terrier

Le10sport.com

Après deux saisons et demie à l'OL, Martin Terrier s'est engagé ce lundi soir avec le Stade Rennais. Houssem Aouar a tenu à faire passer un message fort à son ancien coéquipier.

Ce lundi soir, le Stade Rennais a officialisé l'arrivée de Martin Terrier. L'ancien attaquant de l'OL s'est engagé pour une durée de cinq saisons avec le club breton. Sur son compte Twitter, Houssem Aouar n'a pas manqué d'adresser un message à son ex-coéquipier. « Un vrai ami... Bonne chance pour la suite mon frère... », a-t-il posté.

 


 

50 ME pour Mendy, un cadeau de Lyon à Madrid ?

Foot01.com

Le 12 juin 2019, l’Olympique Lyonnais officialisait le départ de Ferland Mendy au Real Madrid pour la coquette somme de 50 ME.

Grâce au réseau et à l’œil de Florian Maurice, le club rhodanien a réalisé une plus-value colossale à l’époque. International français en puissance et meilleur latéral gauche de Ligue 1 à Lyon, Ferland Mendy fait désormais les beaux jours du Real Madrid, où il bénéficie déjà d’un temps de jeu important pour sa première saison sous les ordres de Zinedine Zidane. Dans une interview accordée à Tutto Mercato Web, l’agent de l’ancien Havrais, Yvan Le Mée, est revenu sur ce transfert important de l’été 2019. Et pour le représentant de Ferland Mendy, il est clair que l’OL aurait pu négocier à un prix encore plus élevé le transfert du latéral gauche de 25 ans.

« Un club comme le Real Madrid a besoin de deux champions à chaque poste. Ferland Mendy est arrivé sans grande expérience, personne ne le connaissait en Espagne. Il avait le profil parfait pour ne pas déstabiliser Marcelo trop vite, mais juste pour lui mettre une petite pression qui doit être normale dans un tel club. Ce transfert était bon pour tout le monde et les gens sont contents à Madrid, car Mendy a prouvé sa qualité et il a prouvé que 50 ME pour un joueur comme lui, c’est finalement très bas. Nous sommes partis de 20 ME pour finaliser ce deal à 50 ME, mais Lyon aurait pu négocier encore à la hausse » a indiqué Yvan Le Mée, dont les propos ne manqueront pas d’interpeller Jean-Michel Aulas. Au vu de la crise sanitaire et financière qui s’en est suivie, le président rhodanien ne doit pas regretter d’avoir finalisé cette transaction avec son collègue Florentino Pérez…

 


 

Bard sur le départ, Juninho rétablit la vérité

Foot01.com

Sous contrat avec l’Olympique Lyonnais jusqu’en juin 2022, Melvin Bard n’était pas parvenu à gagner la confiance de Rudi Garcia avant le confinement.

Malgré un manque évident de solutions dans ce secteur de jeu, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais privilégiait par exemple un novice du poste de latéral gauche en la personne de Maxwel Cornet. Une situation qui a grandement agacé le natif d’Ecully, lequel pourrait bien prendre la décision de quitter Lyon assez rapidement. Et pour cause, le petit défenseur de poche (1m73) est courtisé par de nombreuses formations de milieu de tableau de Ligue 1… mais également par le Bayern Munich. Le champion d’Allemagne en titre souhaite le recruter afin de le faire intégrer son équipe réserve, avant de le lancer dans le grand bain de l’équipe première.

Cette information, dévoilée lundi par le journal L’Equipe, a fait grand bruit à Lyon. Mais du côté de la direction sportive, la volonté est de calmer la furie des supporters rhodaniens. C’est ainsi que dans les colonnes du Progrès, Juninho a tenu à indiquer qu’il n’y avait pas la moindre offre concrète pour Melvin Bard à ce jour. « Nous n’avons reçu aucune proposition officielle. Le joueur est sous contrat et fait partie de l’effectif » a simplement rappelé le directeur sportif de l’Olympique Lyonnais. De son côté, le quotidien régional indique que pour l’heure, il n’y a pas la moindre indication sur le fait que le projet bavarois plaise à Melvin Bard, dont l’ambition semble clairement de jouer au niveau professionnel et non pas avec la réserve d’un club, aussi grand soit-il que le Bayern Munich. Reste maintenant à voir de quoi sera fait l’avenir du défenseur lyonnais, lequel a marqué des points auprès de Rudi Garcia durant le stage de préparation des Gones.

 


 

Juninho s'en prend violemment à Neymar

Footmercato.net

Dans un long entretien accordé au Guardian pour y évoquer les sujets qui brûlent l'actualité comme le racisme ou encore la pandémie de Covid-19, Juninho a abordé le thème de l'argent dans le football. Il en a profité pour critiquer un système qui n'est selon lui pas le bon et prend le cas Neymar en exemple. Il n'est d'ailleurs pas tendre du tout avec son compatriote.

Juninho n'est pas qu'un simple acteur du monde du football. Engagé politiquement, il n'hésite pas à prendre des positions sur des sujets de société. Opposant déclaré au président brésilien Jair Bolsonaro, à l'inverse de la plupart des joueurs auriverdes qui se sont prononcés favorablement à l'élection de l'ancien militaire, l'actuel directeur sportif de l'OL a de nouveau pris la parole pour évoquer cette fois-ci le racisme latent dans son pays, mais aussi dans une large partie du globe. Au cours de cet entretien accordé au Guardian, le dirigeant de 45 ans a abordé d'autres sujets sociétaux, touchant directement et indirectement le football et notamment celui de l'argent.

«Au Brésil, on nous apprend à ne nous soucier que de l'argent, mais en Europe, ils ont une mentalité différente. Inconsciemment, j'ai fait mon plan de carrière parce que je voulais aller dans un autre grand club au Brésil, et pas seulement pour faire du sport. On m'a appris à aller vers qui me paierait le plus. C'est la voie brésilienne», déplore Juninho avant de prendre l'exemple de Neymar. «Regardez Neymar. Il est venu au PSG juste à cause de l'argent. Le PSG lui a tout donné, tout ce qu'il voulait et maintenant il veut partir avant la fin de son contrat. Mais il est maintenant temps de redonner, de montrer de la gratitude. C'est un échange. Neymar doit donner tout ce qu'il peut sur le terrain, pour faire preuve d'un dévouement total, de responsabilité et de leadership. Le problème est que l'ordre établi au Brésil, c'est une culture d'avidité. On veut toujours plus d'argent. C'est ce qu'on apprend et ce que nous avons appris. »


Juninho : «Neymar est venu au PSG juste à cause de l'argent»


Il fait de la star du PSG un pur produit de cette société brésilienne qui est travestie par l'argent. Mais est-il victime de ce système ou un acteur ? Sans doute un peu des deux répond Juninho, qui lui demande plus de responsabilités de par son statut. «C'est tout simplement ce qu'il a appris. Je dois faire la différence entre Neymar en tant que joueur et Neymar en tant que personne. En tant que joueur, il est dans le top 3 mondial, au même niveau que Cristiano Ronaldo et Leo Messi. Il est rapide, coriace, peut marquer et faire des passes décisives comme un vrai numéro 10. Mais en tant que personne, je pense qu'il est coupable parce qu'il a besoin de se remettre en question et de grandir. Pour le moment, cependant, il fait juste ce que la vie lui a appris à faire », regrette-t-il.

L'ancien milieu de terrain se revendique de la vieille école. Sans tomber dans le "c'était mieux avant", il espère voir à l'avenir des joueurs ultra-médiatisés utiliser leur notoriété pour s'emparer de sujets de société qui comptent à ses yeux, comme peut le faire par exemple un Marcus Rashford. Selon lui, les joueurs de football ne sont pas des modèles mais peuvent servir à guider la jeunesse de ce monde. Le Guardian raconte d'ailleurs que Juninho a fondu en larmes après 30 minutes d'une interview qui a duré 2h30 lorsque la situation sanitaire au Brésil a été évoquée. En proie à une épidémie qui est désormais hors de contrôle, le pays a pour le moment échoué dans sa lutte contre le Covid-19. Comme quoi, Juninho n'est pas qu'un simple directeur sportif d'un club de football. Mais seul, il ne pourra pas grand chose pour faire évoluer les mentalités.

 


 

Leonardo répond à Juninho sur Neymar : « Ça serait mieux de parler de leur club »

Lequipe.fr

La réponse de Leonardo n'a pas tardé. Ce mardi en début d'après-midi, le site du quotidien britannique The Guardian publiait une interview de Juninho dans laquelle le directeur sportif de l'Olympique lyonnais évoque sa vision de la société brésilienne, égratignant au passage la mentalité de son compatriote Neymar, l'attaquant du PSG. Quelques heures plus tard, le directeur sportif parisien a répondu au micro de RMC Sports.


« Je demande à l'OL de ne pas parler de nos joueurs et de notre club »


« Je ne comprends pas pourquoi Aulas parle autant du PSG, a déclaré Leonardo. Et Juninho, maintenant, parle de Paris et de Neymar. Ça serait mieux de parler de leur club. Nous, on ne parle pas de la situation de l'OL et je demande à l'OL de ne pas parler de nos joueurs et de notre club. »

Alors qu'il évoquait la manière dont les joueurs brésiliens sont conditionnés pour faire des choix de carrière uniquement en fonction de l'argent, Juninho a déclaré dans les colonnes du Guardian : « Regardez Neymar. Il a signé au PSG uniquement pour l'argent. Le PSG lui a tout donné, tout ce qu'il voulait, et maintenant il veut partir avant la fin de son contrat. Mais maintenant, c'est le moment de rendre, de montrer de la gratitude. »

 

Voir aussi... L'actu du Lundi 6 Juillet // Le Tableau Mercat'OL

 

Last modified on mardi, 07 juillet 2020 20:13