L'actu du Mercredi 1er Juillet

L'actu du Mercredi 1er Juillet

Voir aussi... OL - Port-Valais : L'Avant Match

L'OL est le premier club de Ligue 1 à disputer un match amical ce mercredi

Lequipe.fr

Lyon va disputer le premier match amical d'un club français, mercredi soir à Évian, contre des amateurs suisses.

Après avoir été le premier club français à reprendre l'entraînement, le 8 juin dernier, l'OL donnera le coup d'envoi du retour du foot dans notre pays. Lyon disputera, ce mercredi à Evian, un match amical contre les amateurs de l'US Port-Valais (D6 suisse) à huis clos (19h30, diffusé sur OLTV).


Beaucoup de joueurs ne devraient disputer qu'une mi-temps


Il s'agira d'une rencontre de reprise pour relancer les organismes, près de quatre mois après la dernière sortie officielle à Lille (0-1, 8 mars). Rudi Garcia pourra juger de l'état de forme de ses hommes au bout de trois semaines de travail. L'entraîneur sera vigilant pour éviter des problèmes physiques. Beaucoup de joueurs ne devraient donc disputer qu'une mi-temps.

L'OL a débuté un stage depuis dimanche à Evian avec 33 joueurs dont Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde, tous les deux opérés des ligaments croisés du genou en décembre.

 


 

Mercato : 3 clubs furieux contre la pause annoncée par la LFP

Butfootballclub.fr

À la suite du courrier de Didier Quillot aux administrateurs de la LFP sur le sujet du mercato, plusieurs présidents de gros clubs de L1 ont déploré son manque de rigueur.

La FIFA a envoyé un courrier à la LFP obligeant le mercato français à se mettre en pause du 9 juillet à 23h59 au 10 août. En creux, la Fédération internationale autorise ainsi la Ligue à scinder la période des transferts en deux mais refuse une période supérieure à douze semaines pour les transferts nationaux.

Pendant cette période de pause, les négociations pourront perdurer et un joueur signer dans son nouveau club, mais il ne pourra pas jouer avec sa nouvelle équipe. À la suite du courrier de Didier Quillot aux administrateurs de la LFP, L’Équipe assure que plusieurs présidents de gros clubs de L1 ont déploré un manque de rigueur. Ces derniers parlent de conséquences « inacceptables » ou « gravissimes », l’intéressé leur ayant assuré que l’ouverture du marché franco-français en juin n’aurait aucune incidence.


Les finalistes de Coupe ne pourront pas renforcer sur effectif


Hier, le syndicat Première Ligue avait même l’intention d’envoyer un courrier de protestation musclé à la LFP. « Les finalistes des Coupes nationales (PSG, ASSE et OL), qui ne pourront pas renforcer leur effectif à partir du 10 juillet jusqu’au 10 août, ont été parmi les plus virulents, furieux d’être mis devant le fait accompli », conclut le quotidien sportif.

 

 


 

Terrier vendu plutôt que Traoré ? Une grossière erreur de Lyon

Foot01.com

Depuis plusieurs jours le nom de Martin Terrier circule à Rennes. Mais du côté de Lyon, certains estiment que ce serait une erreur de vendre l'attaquant français au mercato.

Se confiant ce week-end dans Ouest-France, Florian Maurice a reconnu qu’il voulait faire venir Martin Terrier à Rennes, l’ancien patron du recrutement de l’Olympique Lyonnais rappelant, à juste titre, qu’il avait été pour beaucoup dans la signature de l’attaquant à l’OL, et que les qualités de Martin Terrier collaient parfaitement avec ce que le club breton recherchait. Mais même si des rumeurs ont indiqué que le joueur et Rennes avaient déjà trouvé un accord contractuel, pour l’instant le dossier est en stand-by. Cela tombe bien, car pour Sidney Govou, qui s’exprime dans Le Progrès, vendre Martin Terrier lors de ce mercato estival serait une grosse erreur. Et l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais a lui une autre idée.

Pour Sidney Govou, l’attaquant français doit vraiment rester et quitte à vendre un attaquant, il propose que ce soit Bertrand Traoré. « Martin Terrier est ainsi en contact avec Rennes. Je serais déçu qu’il parte, car je reste persuadé qu’il peut devenir un énorme joueur s’il est entouré de coéquipiers avec l’esprit club. Son départ ne serait pas un bon coup. Un départ de Traoré, que j’ai pourtant beaucoup défendu, serait moins préjudiciable pour moi qu’un départ de Terrier », explique, dans le quotidien régional, l’ancien attaquant de l’Olympique Lyonnais. Il n'est toutefois pas certains que Jean-Michel Aulas et Juninho prendront en compte l'avis de Sidney Govou avant de faire des choix lors de ce marché des transferts qui imposé à l'OL de faire aussi des choix économiques.

 


 

Le Final 8 de la Ligue des champions disputé en France ?

Butfootballclub.fr

Devant le reconfinement de la ville Lisbonne, où doit se jouer le Final 8 de la Ligue des champions, l’idée de le disputer en France a germé.

Le Covid-19 continue de se répandre dans le monde. Si le confinement s’étend au-delà des quinze jours à Lisbonne, où le Final 8 de la Ligue des champions est programmé en août, il faudra bien à l’UEFA trouver une solution de repli. Même si l’instance européenne nie le moindre plan B, la France pourrait avoir son mot à dire et être un plan B crédible.

« Techniquement, oui, on peut tout à fait accueillir cette compétition : les stades, à Paris, Marseille ou Lyon, les capacités hôtelières, la gestion des flux… Il n’y aurait aucun problème à satisfaire aux exigences de l’UEFA », affirme dans L’Équipe Christophe Lepetit, responsable des études économiques et des partenariats du centre de droit et d’économie du sport de Limoges.

Paris, qui concentre deux grands stades (le Parc des Princes et le Stade de France) s’imposerait alors plus naturellement qu’en province, où des déplacements plus importants s’imposeraient.

 


 

Mapou n'est plus un joueur de l'OL, des twittos saluent ce départ

Twitter

 


 

Rongoni se livre sur les critiques des supporters

Twitter

 


 

Arteta (Arsenal) veut Memphis Depay !

Le10sport.com

Dans la perspective des possibles départs d’Alexandre Lacazette et Pierre-Emerick Aubameyang, Mikel Arteta a les idées claires sur l’attaquant qu’il aimerait recruter cet été : le Lyonnais Memphis Depay.

L’été promet d’être chargé pour Arsenal. Avec un secteur défensif défaillant et une ligne d’attaque qui peut perdre deux éléments importants, les Gunners vont avoir du pain sur la planche. En effet, sur le plan offensif, Alexandre Lacazette et Pierre-Emerick Aubameyang ne sont pas certains de rester. Le Français sous contrat jusqu’en juin 2022 a des envies d’ailleurs et réfléchit actuellement à son avenir, après trois saisons du côté de Londres. L’Atletico de Madrid, notamment, lui ferait les yeux doux. Pour le Gabonais, la situation est simple : soit il prolonge (il n’a plus qu’un an de contrat), soit il s’en va. Courtisé par le PSG, Barcelone et l’Inter Milan, Aubameyang attend de connaître le verdict de Premier League pour prendre sa décision. Si Arsenal ne dispute pas de Coupe d’Europe, il sera difficile pour lui de rester. Dans la perspective de ces possibles départs, le coach Arteta sait parfaitement le profil qu’il souhaite recruter : Memphis Depay.

Mikel Arteta apprécie énormément le profil de Memphis Depay, tant pour ses qualités techniques que sa personnalité. Et avec un contrat qui se termine en juin 2021, le Néerlandais est en position de force pour pouvoir obtenir un bon de sortie. S’il ne prolonge pas cet été, l’OL prendra le risque de le voir partir libre dans un an. Selon nos informations, Depay regarde clairement ailleurs. Et le projet d’un retour en Angleterre pourrait avoir de quoi le séduire. Pour l’heure, aucune action n’a été entreprise. Le board d’Arsenal se concentre sur les dossiers Lacazette et Aubameyang en priorité. Si l’un d’entre eux, ou les deux, quittent le navire, Memphis Depay sera l’une des priorités de Mikel Arteta.

 


 

Ce deal tombe à l’eau au mercato, c’est une surprise

Foot01.com

Le 4 juin dernier, le journal L’Equipe indiquait dans ses colonnes que Lenny Pintor allait être prêté une saison supplémentaire à Troyes.

Prêté à l’ESTAC en 2019-2020, le jeune attaquant lyonnais de 19 ans avait réalisé une belle saison dans l’Aube, avec quatre buts et une influence grandissante sur le jeu de l’équipe de Laurent Battles. C’est donc un nouveau prêt avantageux pour toutes les parties qui semblait se dessiner pour la saison 2020-2021. Mais à en croire les informations obtenues par l’Est Eclair, aucun accord n’a finalement été trouvé entre Troyes et l’Olympique Lyonnais pour un nouveau prêt de Lenny Pintor, ce qui signifie que le prometteur attaquant français ne poursuivra pas sa carrière à l’ESTAC.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Troyes n’a pas mis deux mois pour réagir, et combler le prêt avorté de Lenny Pintor. En effet, le club aubois a officialisé au cours des dernières heures la venue de l’attaquant franco-congolais Dylan Saint-Louis en provenance de Beerschot (Belgique). Formé à Saint-Etienne, l’attaquant de 25 ans s’est engagé pour les trois prochaines saisons en faveur de Troyes. Reste maintenant à voir ce que l’OL décidera pour l’avenir de Lenny Pintor. Avec le possible transfert d’Amine Gouiri à Nice, le club rhodanien a peut-être revu ses plans en planifiant de donner du temps de jeu à celui que l’OL avait payé 5 ME pour faire venir en provenance de Brest, le même jour qu’un certain Moussa Dembélé, le 31 août 2018. Utilisé à 11 reprises avec la réserve de l’OL lors de la saison 2018-2019, le natif de Paris n’a disputé qu’une seule rencontre avec les professionnels de l’Olympique Lyonnais depuis sa signature dans la capitale des Gaules…

 


 

Riolo demande à Lyon de clarifier son projet avec les jeunes

Footradio.com

Chaque saison, l’Olympique Lyonnais perd plusieurs talents de son centre. La preuve que la formation à la lyonnaise traverse une crise ?

Durant ce mercato, quelques grands espoirs du club rhodanien vont s’envoler vers d’autres cieux. Si Pierre Kalulu va s’engager avec le Milan AC dans les heures à venir, sachant qu’il est désormais libre de tout contrat du côté de l’OL, Amine Gouiri devrait logiquement suivre. Bloqué par la concurrence offensive à Lyon, l’international espoirs français va effectivement finir sa course à l’OGC Nice, qui va dépenser 6 millions d’euros pour recruter le prometteur avant-centre. Par la suite, un joueur comme Melvin Bard, blacklisté par Rudi Garcia cette saison malgré les blessures de Koné et Marcal, pourrait lui aussi rejoindre un autre club de L1. Une fuite des talents qui inquiète les suiveurs de l’OL, Daniel Riolo y compris.


« Ils ont produit du bon et du moins bon »


« En France, on forme énormément de joueurs. Dans ce domaine, Lyon est un club particulier. Sur les 20 dernières années, ils ont formé un nombre colossal de joueurs qui sont allés dans d’autres clubs, comme Ferri. Mais ça fait beaucoup de départs au final. Avec les jeunes, soit le club les fait jouer, soit le club les vend. Mais c’est pénible de voir des jeunes se barrer sans transfert, et juste avec des indemnités de formation. C’est un problème que les clubs vont devoir gérer dans les années à venir. À l’OL, une tonne de joueurs partis jouent en L1, en L2. Et au final, combien d’entre eux ont bien joué en équipe première à Lyon ? Il y a Ben Arfa, Benzema, Umtiti, Lacazette, Tolisso, Lopes, Gonalons, Fekir… Ils ont produit du bon et du moins bon. Maintenant, il faut savoir s’ils forment des joueurs pour l’équipe une ou pour les vendre »
, a lancé le journaliste de RMC, qui ne comprend pas trop dans quel sens la direction de l’OL, menée par Aulas et Juninho, se dirige, alors que Rudi Garcia souhaite surtout recruter des joueurs expérimentés pendant ce mercato…

 


 

Vidéo : l'entrainement matinal

Twitter

 


 

Les points presse de Garcia, Cornet et Reine-Adélaïde

OL.fr

Maxwel Cornet


« On est focalisés sur les échéances qui vont arriver. On a eu une reprise assez intense. Il faut bien préparer les deux gros matchs face à Paris et à la Juventus. On sera prêt. On travaille très bien avec les préparateurs physiques. On a eu un gros manque de football. On veut être prêt physiquement. On veut avoir les meilleures jambes possibles pour ces matchs. On se doit de faire deux très bons matchs. Cela passe par faire des sacrifices et tout donner pour être prêt physiquement. On n’imagine pas, ne pas jouer de Coupe d’Europe la saison prochaine. On va pouvoir jauger notre forme actuelle ce soir face à Port-Valais. C’est important de pouvoir nous situer dans notre préparation physique. »


Jeff Reine-Adélaïde


« Je suis très heureux d’être en stage avec le groupe. Ce n’est pas toujours facile la rééducation. Le kiné m’a poussé dans mes retranchements. Je suis content d’avoir eu une telle rééducation. Le staff m’a beaucoup aidé. J’ai de très bonnes sensations en ce moment. J’espère que je suis dans les temps. Je vais voir lors des matches si c’est le cas. Je me sens bien. J’ai envie d’être un élément-clé dans le groupe. Rejouer et revoir mes coéquipiers, c’est qu’il m’a le plus manqué. J’espère prendre du plaisir ce soir. Il n’y a pas plus d’appréhension que ça. La blessure fait partie du passé. C’est une saison bizarre. Les échéances de fin juillet et août m’ont motivé encore plus mais il ne fallait pas griller les étapes... On a encore toutes nos chances pour accrocher l’Europe. Il n’y a pas de pression, c’est plutôt une chance après notre saison. On est bien armés pour faire de belles choses. »


Rudi Garcia


Le stage à Evian

« On travaille sérieusement et avec intensité. On est pratiquement à quatre semaines de préparation. Les joueurs ont été très rigoureux et impliqués. Ils sont fatigués mais c’est logique. Ce serait anormal que ce soit le contraire. On a fait du travail par groupes pendant deux semaines. Il y a encore une dimension athlétique. On est sur la gestion des temps de jeu pour que tout le monde soit à égalité avant le break de la semaine prochaine… Les joueurs ont pris l’habitude des mesures sanitaires. Le staff est là pour rappeler à l’ordre. Tout à l’air de bien se passer. On a vu beaucoup d’enthousiasme des joueurs à la reprise. Il y a une très bonne ambiance. C’est sympa. »
 
Le début de la campagne de matches amicaux

« Port Valais est une équipe amateure. Les joueurs doivent être sérieux, réfléchis et impliqués. Ils doivent tout donner. Memphis et Jeff sont bien physiquement. Il va leur manquer les repères avec leurs coéquipiers. J’espère qu’ils seront en mesure de jouer tout le match ce soir. Il faut arriver à leur remettre du temps de jeu dans les jambes. Maxwel Cornet jouera latéral gauche. Il y a une dimension mentale durant ce stage. Ils doivent comprendre qu’on doit être solides et solidaires pour aborder cette fin de saison. On a des objectifs datés, c’est plus facile. On va entamer le premier des six matches amicaux. On voit si on peut trouver une double confrontation face à une équipe belge avant de retrouver la compétition officielle. On a eu beaucoup de difficultés à trouver des adversaires car ils sont très peu à ne pas jouer le championnat. Les clubs français nous ont dit qu’ils se préparaient pour le 22 août et qu’on était trop avancés. Il ne restait que les Ecossais et les Belges. On a un trophée à gagner et des matches couperets directement. »
 
La reprise de la compétition

« On a envie d’aller chercher quelque chose ensemble. Je leur ai rappelé qu’il faut gagner ces deux matches. Il ne faut pas se mettre dans une pression qui serait trop importante. On a trouvé le bon équilibre. On a perdu Lucas Tousart. On n’a pas pu s’arranger pour qu’il finisse la saison avec nous. C’est un regret. On aurait préféré l’avoir. Les autres le remplaceront. Je n’ai pas d’inquiétude par rapport à ça… Le président Aulas a été un des rares à avoir raison sur l’arrêt du championnat. On le voit ailleurs. L’UEFA a raison sur l’ouverture du mercato. C’est cohérent et du bon sens. Quand on est amenés à prendre des décisions, il faut peser le pour et le contre. On n’a pas su le faire en France. »
 
Point mercato

« C’est bien pour Amine Gouiri d’aller chercher du temps de jeu. J’aime le joueur et l’homme. J’ai été peiné de ne pas pouvoir lui donner plus de temps de jeu. Il y a du monde à son poste. L’objectif était de lui permettre d’aller progresser ailleurs. C’est compliqué quand on est jeune. C’est la meilleure chose pour lui. Je lui souhaite qu’il joue… On veut recruter un défenseur central, même si Diomandé est un joueur de prospectif. On espère que ce sera une bonne surprise. On a trois joueurs confirmés à ce poste et c’est trop peu pour une saison complète. C’est la priorité. Plein de noms sont sortis. On aimerait aussi gagner en leadership. On peut aussi prendre un jeune joueur pour le faire progresser. On verra les opportunités sur le marché. Je veux que Martin Terrier reste. Il a une grande qualité. Il y aura peut-être un départ dans le secteur offensif. Moussa Dembélé et Houssem Aouar sont eux aussi bien là. Plus on va se rapprocher de la compétition, plus ce sera difficile de se séparer d’eux. »

 


 

Transfert d'Amine Gouiri à Nice

OL.fr

L’Olympique Lyonnais informe du transfert d’Amine Gouiri à l’OGC Nice pour un montant de 7 M€ auquel pourra s’ajouter un intéressement de 15% sur la plus-value d'un éventuel futur transfert.

Le club remercie Amine pour son état d'esprit, son investissement et son professionnalisme depuis qu’il a rejoint l’Academy à l’âge de 13 ans puis le groupe professionnel en 2017, même s’il aurait souhaité qu’il accepte un prêt d’un an, ce qu’il a malheureusement refusé.

L’Olympique Lyonnais lui souhaite une grande réussite pour la suite de sa carrière à l’OGC Nice.

 

 

Voir aussi... OL - Port-Valais : L'Avant Match

 

Last modified on mercredi, 01 juillet 2020 18:42