L'actu du Lundi 29 Juin

L'actu du Lundi 29 Juin

Voir aussi... L'actu du Dimanche 28 Juin // Le Tableau Mercat'OL

Aulas annonce la couleur pour le mercato

Footmercato.net

Après être une nouvelle fois revenu sur la fin de saison de Ligue 1, le président de l'OL a évoqué le futur marché des transferts. Extraits.

L’Olympique Lyonnais s’est remis au travail. Septième du dernier classement de Ligue 1, le club rhodanien met les bouchées doubles pour ne pas rater sa reprise. Et pour cause. Opposés au Paris Saint-Germain le 31 juillet prochain au Stade de France en finale de la Coupe de la Ligue, les Gones auront une première occasion (en attendant la Ligue des Champions) d’accrocher le wagon pour l’Europe.

Mais il n’y a pas que sur le terrain que l’été promet d’être animé du côté des septuples champions de France. Comme il l’a maintes fois répété, Jean-Michel Aulas s’attend à vivre un mercato compliqué. Entre des pertes financières mal venues pour les achats et un manque d’exposition terrible pour ses meilleurs actifs, le président de l’OL va devoir jongler.


L'OL toujours sûr de rien pour Memphis


Dans un entretien accordé au Progrès, JMA a d’ailleurs confirmé qu’il ne lui sera pas facile de satisfaire pleinement son directeur sportif, Juninho. « Ce sont Juni, Bruno (Cheyrou) et Rudi (Garcia), qui vont gérer cela. Il faudrait être fou ou mal intentionné pour remettre en question les choix que Juni pourrait faire. On essaie de lui donner les moyens, mais c’est difficile car on a perdu plus de 100 millions de chiffre d’affaires », a-t-il indiqué, tout en annonçant tout de même être certain que son OL aura une « très bonne équipe » qui gagnera quelque chose. Mais ce n’est pas tout.

Sans surprise, le patron des Gones a également indiqué que plusieurs éléments plieront bagage. « Il y aura des départs, et on devra faire des choix car nous avons plus de 30 joueurs. Nous devrons en céder, en prêter d’autres ». Lié à l’OL jusqu’en 2021 et toujours pas prolongé, Memphis Depay fait-il partie de ces joueurs concernés par un départ ? « Il va jouer les finales qui nous attendent. Malheureusement, les transferts internationaux se prolongeront jusqu’au 13 octobre, alors on pourra venir chercher nos joueurs jusque-là ! » L’OL tremble toujours autant pour son attaquant batave.

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour à Evian

Twitter

 


 

Traoré en Premier League, Sakho à Lyon ?

Foot01.com

Parti pour quelques jours à Evian en stage de préparation avec tous ses coéquipiers de l’Olympique Lyonnais, Bertrand Traoré pourrait bien avoir la tête ailleurs.

Recruté contre un chèque de 10 millions d’euros en provenance de Chelsea en 2017, Bertrand Traoré n’a jamais vraiment répondu aux attentes placées en lui du côté du club rhodanien. Plutôt bon à ses débuts en France, le milieu offensif sort d’une saison compliquée. Utilisé sur les côtés, alors qu’il préfère plutôt jouer dans l’axe, l'international burkinabè a joué 34 matchs pour quatre buts et cinq passes décisives. Des statistiques correctes, mais insuffisantes dans l’esprit de Rudi Garcia, qui ne compte pas vraiment sur Traoré pour la saison à venir. À l’instar de Marcelo, le joueur de 24 ans dispose d’un bon de sortie pendant ce mercato. Mais alors qu’il ne voyait rien venir pour son attaquant, l’OL sait désormais que Traoré a des courtisans.

Car en plus de l’intérêt de clubs étrangers comme le Betis Séville, Newcastle ou le Bayer Leverkusen, l’ancien de Chelsea figure aussi sur les tablettes de Crystal Palace. Selon Foot Mercato, « le manager des Eagles, Roy Hodgson, apprécie tout particulièrement le profil de l'Étalon et s'intéresse à lui depuis le mois de janvier ». Sous contrat jusqu’en 2022 à Lyon, Traoré n’est toutefois pas encore en contact avec le club de Premier League. Ce qui signifie donc que la piste menant à Palace est encore loin d’aboutir. Sauf si le président Aulas venait à mettre Traoré dans la balance pour tenter de recruter Mamadou Sakho, le défenseur français de la formation anglaise...

 


 

6% des Français voient Lyon remporter la Ligue des Champions cet été

Lyonmag.com

Il n'y a pas que Jean-Michel Aulas qui imagine que la meilleure solution pour être en Ligue des Champions la saison prochaine, c'est encore de la remporter cet été.

Selon un sondage Odoxa pour RTL et Groupama réalisé les 24 et 25 juin sur un échantillon représentatif de 1005 personnes, 6% des Français voient l'OL gagner sa première coupe d'Europe au mois d'août. Il faut rappeler toutefois que Lyon n'est pas encore qualifié pour les quarts de finale. Vainqueurs à l'aller, les joueurs de Rudi Garcia devront faire un résultat positif en Italie face à la Juventus de Turin le 7 août prochain.

A noter que quand on isole les "amateurs de football" dans le panel, ils ne sont plus que 4% à croire en l'OL.

Toujours selon le sondage, les Français voient le PSG l'emporter au bout du suspense. Ils sont 22% à le penser, contre 20% qui imaginent le Real Madrid gagner la Coupe aux grandes oreilles, 13% pour Barcelone et 9% pour le Bayern Munich. La Juventus récolte 7% des voix, tandis que Manchester City termine derrière Lyon avec 5%.

Messieurs, vous savez ce que la France attend de vous désormais...

 


 

L'OL triple sa participation financière aux charges de fonctionnement du Groupama Stadium

Lequipe.fr

Selon « Le Progrès », le club devrait désormais verser 300 000 € par an à la ville de Décines.

Après trois saisons d'exploitation du Groupama Stadium, la ville de Décines et l'Olympique Lyonnais ont, selon Le Progrès, signé vendredi « un avenant revoyant à la hausse le soutien d'OL Groupe » à la commune.

La contribution financière du club de Jean-Michel Aulas aux charges de fonctionnement liées au stade (sécurité, espaces verts) devrait passer de 100 000 à 300 000 euros. Le 4 juillet prochain, l'OL y fera son retour face à Nice pour une rencontre amicale.

 


 

Arrêt de la Ligue 1: «Les pertes seront de 500M€ pour 2019-2020»

Sport24.fr

Président du conseil de surveillance de Saint-Etienne et du syndicat Première Ligue, Bernard Caïazzo revient sur les retombées économiques des clubs professionnels suite à l’arrêt des championnats.

100, 400, 800, 900 millions d’euros… Voire le milliard atteint. Les chiffres les plus fous ont circulé depuis des semaines sur les pertes engendrées pour le football français suite à l’arrêt des championnats professionnels mi-mars en raison du coronavirus. Interrogé sur ce sujet par News Tank, Bernard Caïazzo, président du syndicat Première Ligue et du conseil de surveillance de Saint-Etienne est rentré un peu plus dans le détail. Chiffres à la clé.

«Les pertes du football professionnel français seront au final de l’ordre de 500 M€ au moins pour la saison 2019-20, tout simplement parce que notre football est à l’arrêt depuis le 10/03/2020 et que nos championnats n’ont pas pu reprendre, précise-t-il alors que le chiffre de 800 millions d’euros de perte avait été avancé par Jean-Michel Aulas. La reprise des compétitions chez nos voisins (Allemagne, Espagne, Angleterre, Italie) nous oblige aujourd’hui à prendre conscience d’une réalité cruelle : cette perte de 500 M€ était évitable.»


Caïazzo comprend Le Graët, moins le gouvernement


Si le président stéphanois n’incrimine pas Noël Le Graët, le patron du foot français («comment aurait-il pu dire l’inverse du Premier ministre, alors que la FFF est placée sous la tutelle du ministère des Sports ? A sa place, nous aurions fait la même déclaration»), il ne comprend toujours pas le décision du gouvernement et la fin trop hâtive du championnat de France. «Comment un gouvernement a-t-il pu prendre une telle décision aussi lourde de sens et de conséquences, alors que les autres grands Championnats se laissaient la possibilité de reprendre, s’interroge-t-il avant d’enfoncer le clou. Les pertes du Paris SG s’élèvent à près de 200 M€, celles de l’OM et de l’OL dépassent les 100 M€, l’AS Monaco les 50 M€… N’est-ce pas logique que les clubs, qui présentent les plus gros budgets, soient les plus pénalisés, faute de ressources pendant cinq mois ?»

 




 

Baticle présente le programme de la semaine

OL.fr


 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 28 Juin // Le Tableau Mercat'OL

 

Last modified on lundi, 29 juin 2020 20:21