L'actu du Dimanche 28 Juin

L'actu du Dimanche 28 Juin

Voir aussi... L'actu du Samedi 27 Juin // Le Tableau Mercat'OL

Sylvinho, Garcia, ses regrets, les jeunes… Juninho fait le bilan

Butfootballclub.fr

Dans les colonnes du Progrès à paraître demain, Juninho a fait le bilan de sa première année de directeur sportif à l’OL. Morceaux choisis.

Sur son retour

J’ai (re) découvert un club beaucoup plus grand que quand je suis parti. Cela a été plus difficile que je ne le pensais. C’était plutôt une année d’observation pour moi, pour comprendre certaines choses. Mais je veux réussir avec ce club qui m’a donné cette chance. »

Sur son principal regret

« D’être venu seul ou presque avec Sylvinho. S’installer dans une ambiance avec des hommes déjà en place prend un peu de temps… »

Sur la nomination de Rudi Garcia

« Ce n’était pas facile pour Rudi de changer d’un coup les choses. Les supporters n’étaient pass contents que ce soit lui et il y avait un staff en place. Pour que ça marche, il fallait que tout le monde travaille ensemble. Ce n’était pas l’idéal mais on a senti du changement ».

Sur sa deuxième saison

« Je vais l’aborder en retenant mes erreurs. Je me sentirai mieux quand on donnera satisfaction, qu’on aura de bons résultats, qu’on fera de bons matches ».

Sur la problématique des coups de pied arrêtés

« Je veux revenir aussi sur quelque chose de flagrant. Combien de buts a-t-on marqués sur coups de pied arrêtés (hors penaltys) ? Deux. Normalement c’est près de 25 %. Notre liaison entre le tireur et ceux qui vont au duel, prouve qu’on est une équipe gentille ».

Sur la chance aux jeunes

« Maxence (Caqueret) et Rayan (Cherki) ont débuté et donné satisfaction. Ils sont prêts à jouer, ça dépend d’eux. Mais qui aujourd’hui en réserve est prêt pour jouer en pro à l’OL ? J’espère qu’on sortira plus de jeunes mais ce n’est pas juste de dire qu’on ne leur fait pas confiance ».

 


 

Juninho : "Avoir un onze de jeunes, ça serait l’idéal"

Goal.com

Le directeur sportif lyonnais a déclaré qu’il serait très content si le onze type de son équipe était composé uniquement de jeunes.

Juninho a été recruté par Jean-Michel Aulas afin de bâtir une équipe de l’OL compétitive. Le Brésilien a carte blanche pour manière dont il veut agir dans cette optique. Toutefois, si cela ne tenait qu’à lui, il serait content de miser uniquement sur les jeunes du centre de formation. Il n’a pas ce luxe, car ces derniers ne sont pas tous taillés pour répondre aux attentes du haut niveau d’après ses propres dires.

Dans un entretien accordé au Progrès, le Brésilien a révélé son point de vue sur les jeunes du club : « Vous ne voyez pas les entraînements qui sont à huis clos, mais la plupart des joueurs qui ne jouent pas, c’est parce qu’ils n’ont pas gagné leur place dans la semaine ». Il a ensuite précisé que les joueurs du cru ont désormais tendance à trop se reposer sur leurs acquis : « Si tu penses que parce que tu es formé ici tu vas vite jouer, tu arrêtes les efforts. Si j’en avais onze de la maison, de haut niveau, ce serait l’idéal pour moi, comme Directeur sportif, et le club dépenserait moins ».


« La clé c’est l’intensité à l’entrainement »


L’ancienne star de l’équipe a ensuite regretté qu’il n’y ait pas le même engagement qu’il y avait à l’époque, que ça soit lors des matches, mais aussi et surtout à l’entrainement : « De mon époque, les gens nous disaient: « vous êtres les plus forts ». La vérité c’est qu’on s’entraînait comme on jouait, et c’était un plaisir. Tous ceux qui arrivaient, savaient qu’ils n’avaient pas le droit d’être à 70%, car nous, les anciens, donnions l’exemple ».

« Juni » a conclu en affirmant qu’il faisait tout pour redonner un visage conquérant aux Gones et avec les mêmes valeurs que jadis, mais il mesure que cela ne se fera pas du jour au lendemain : « La clé de tout c’était l’intensité aux entraînements. Aujourd’hui, c’est incroyable qu’on soit obligé de demander d’élever l’intensité. J’essaie de faire changer les mentalités. Quand tu viens t’entraîner, c’est pendant une heure et demie, et il n’y a rien de plus important ».

 


 

Juninho patine pour la piste Mamadou Sakho

Butfootballclub.fr

Cité dans la liste des défenseurs centraux ciblés par l’OL au mercato, Mamadou Sakho (Crystal Palace, 30 ans) ne semble plus faire partie des priorités.

L’Olympique Lyonnais est en train de boucler le départ d’Amine Gouiri. Ce samedi, plusieurs médias s’accordent à dire que l’attaquant de l’OL va s’engager en faveur de l’OGC Nice pour la somme d’environ 6 millions d’euros. Il s’agirait d’un très joli coup pour les Aiglons, qui ont doublé le FC Nantes et le Stade Rennais concernant le buteur lyonnais sur qui Rudi Garcia n’a jamais vraiment compté.

Après avoir réglé ce dossier, Juninho devra régler le cas Martin Terrier et se pencher sur les arrivées. Le directeur sportif de l’OL veut en effet recruter un défenseur central digne ce ce nom cet été. La liste des joueurs pistés est longue, mais pourrait s’alléger d’un nom très prochainement : Mamadou Sakho.


Sakho et Kumbulla très loin de l’OL


Ciblé par l’OL, le stoppeur de Crystal Palace (30 ans) semble plus loin que jamais de signer à Lyon. « Sakho priorité de l’OL en défense centrale ? Non, c’est au point mort. Et ça n’a jamais été le choix prioritaire de Juninho », affirme Foot Mercato. Par ailleurs, on notera que l’international albanais Marash Kumbulla (Hellas Vérone, 20 ans), également dans les petits papiers de l’OL, est annoncé en Italie très proche de la Lazio Rome.

 


 

Juventus-OL finalement au Portugal ?

Foot01.com

L'OL ne sait pas encore où se jouera le 8e de finale retour de Ligue des champions contre la Juventus. Mais ce samedi les choses se décantent.

Décidément, le match retour des 8es de finale de Ligue des champions entre l’OL et la Juventus pose bien des soucis à l’UEFA. Alors que les choses paraissaient évoluer dans le bon sens sur le plan sanitaire, et que Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers envisageaient de jouer cette rencontre décisive à l’Allianz Stadium de Turin, avec même la possibilité d’accueillir quelques supporters, tout s’inverse ce samedi. L’UEFA constate en effet que le coronavirus circule toujours en Europe, et notamment en Italie, et qu’il serait plus raisonnable de regrouper la totalité des rencontres de la Ligue des champions au Portugal, même si ce pays n’est pas épargné. Le quotidien sportif O Jogo cite des sources proches de l’instance européenne et affirme que l’UEFA penche de plus en plus vers ce choix de centraliser dans le même pays la fin de la C1, ce qui permettrait de sécuriser au maximum la fin de la compétition.

Autrement dit, Juventus-OL se jouera au Portugal le 7 ou le 8 août prochain, le club qualifié n’ayant ensuite pas à se déplacer pour disputer son quart de finale. Ce choix sera officialisé avant le 10 juillet date à laquelle sera réalisé le tirage au sort de quarts de finale de la Ligue des champions. La semaine passée, le président de l’UEFA avait indiqué qu’il souhaitait attendre le dernier moment pour faire des choix, la situation évoluant très rapidement sur le front de l’épidémie. Mais forcément, une telle organisation prend du temps et du côté de l'UEFA on semble avoir décidé de ne plus trop jouer avec le feu.

 


 

Le Stade Rennais confirme pour Terrier !

Le10sport.com

Le directeur sportif du Stade Rennais Florian Maurice a assuré que l’attaquant de l’OL Martin Terrier (23 ans) l’intéressait mais que le dossier était loin d’être bouclé.

Le Stade Rennais se montre conquérant sur le marché des transferts. Et la direction bretonne aurait ciblé l’attaquant de l’Olympique Lyonnais Martin Terrier (23 ans) pour renforcer l’équipe de Julien Stéphan. Florian Maurice s’est prononcé sur ce dossier dans un entretien accordé à Ouest France. « C’est quelque chose qui était engagé depuis quelque temps. Après, je l’ai fait venir à Lyon et si je l’ai fait venir à Lyon, ça veut dire que c’est un joueur qui me plaît », a assuré le directeur sportif du Stade Rennais. « C’est un joueur qui correspond aussi aux caractéristiques des joueurs qu’on pourrait avoir au Stade Rennais. Mais voilà, il y a encore du chemin avant d’arriver à un accord avec Terrier ».

 


 

Juninho comprend Gouiri

Maxifoot.fr

Faute d’avoir vraiment eu sa chance avec l’Olympique Lyonnais, l’attaquant Amine Gouiri (20 ans, 5 apparitions toutes compétitions cette saison) va quitter son club formateur et s’engager en faveur de l’OGC Nice dans le cadre d’un transfert estimé à 6 millions d’euros. Malgré la déception de voir partir un si jeune talent, le directeur sportif rhodanien, Juninho, peut comprendre la position du Gone.

"C’est un talent pur, il a le sens du but, une belle formation, avec les équipes de France de jeunes aussi. Il est venu me voir, et m’a dit : ‘j’ai besoin de jouer, j’ai envie de partir’. Même si je défends l’OL, je peux comprendre, a admis le Brésilien dans les colonnes du journal Le Progrès. Parfois tu as la sensation que tu vas laisser partir un jeune qui pouvait t’apporter, mais c’est peut-être le moment aussi. S’il reste, il peut se retrouver quatrième ou cinquième attaquant, perdre son temps."

Depuis son retour de blessure, le natif de Bourgoin-Jallieu n’entrait pas dans les plans de l’entraîneur Rudi Garcia.

 


 

Aulas voulait Laurent Blanc, Juninho a choisi Garcia

Foot01.com

Le choix du successeur de Sylvinho a été rapide à Lyon, mais le président de l'OL et Juninho n'avaient pas le même avis pour Rudi Garcia.

Après avoir contribué à faire partir Bruno Genesio de l’Olympique Lyonnais, le tribunal des réseaux sociaux a accordé du crédit à Sylvinho, arrivé dans la foulée du retour de Juninho. Mais les résultats de l’entraîneur brésilien ont précipité son départ, Sylvinho semblant un peu perdu dans ses choix. Alors que du côté des supporters de l’OL on espérait un « grand nom », Jean-Michel Aulas et son directeur sportif ont recruté Rudi Garcia, une décision qui a fait exploser de rage une grande majorité des supporters lyonnais, lesquels sont persuadés que l’ancien coach de l’OM ne mérite pas cette place sur le banc rhodanien. Et même si l’OL est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue et peut rêver d’un quart de finale de la Ligue des champions, les performances en Ligue 1 ont mis Rudi Garcia sous une pression permanente, encore maintenant.

Ce dimanche, évoquant le choix fait par l’Olympique Lyonnais de recruter Rudi Garcia plutôt qu'un autre, Gérard Houllier avoue que ce n’était pas le choix initial de Jean-Michel Aulas. « On a vu trois candidats dans l’urgence, il a choisi avec le président, qui avait un petit faible pour Laurent Blanc, mais Juni a plus accroché avec Rudi. À ce moment-là, on avait besoin d’un pompier, et il a senti que c’était lui », explique, dans Le Progrès, le proche conseiller du président de l’Olympique Lyonnais. Le directeur sportif de l'OL estimait en effet que l'ancien entraîneur de l'OM était le plus à même de ramener de la rigueur au sein d'un vestiaire qui s'était laissé aller. L'avenir dira si Jean-Michel Aulas a bien fait de céder à Juninho la décision finale.

 


 

Juninho clarifie sa relation au quotidien avec Rudi Garcia

Butfootballclub.fr

Juninho et Rudi Garcia ont dû apprendre à composer l’un avec l’autre depuis l’arrivée du coach à l’OL. Et visiblement les choses se passent bien.

Beaucoup de rumeurs ont accompagné la relation Juninho – Rudi Garcia depuis leur collaboration à l’OL. Le second nommé n’aurait pas été un choix du premier après l’échec Sylvinho selon les échos de l’époque. Mais quoiqu’il en soit, il semble que leur relation aujourd’hui soit positive.

Juninho, dans l’interview accordée au Progrès, a d’abord évoqué la manière dont le terrain pouvait lui manquer, lui qui se voyait plus entraîneur que dirigeant à la base. « J’ai toujours pensé être entraîneur après ma carrière, mais quelle est la réalité de la vie ? Je suis rentré dans mon pays, je n’ai pas passé mes diplômes, donc je ne peux pas entraîner. Mais les gens se trompent aussi avec le rôle de Directeur Sportif. Je ne suis pas un homme de bureau. Si ce rôle me plaît ? Je ne vais pas dire oui à 1 000 %, car je préfère sentir l’odeur de l’herbe, mais c’est un privilège d’être là. Je me bats pour réussir. »

De ce fait, Juninho compense ce manque de terrain dans sa collaboration avec Rudi Garcia, révélant échanger régulièrement avec lui sur les différents choix sportifs, même si le coach garde évidemment le dernier mot. « Ce qui me plaît c’est quand je parle foot avec Rudi trois ou quatre fois par semaine, des entraînements, des matches, des adversaires. Je n’ai pas le droit de choisir les onze, ça non, mais je vois et je sens des choses, je peux lui demander pourquoi on joue en 4-3-3 ou en 4-4-2, comment on va s’entraîner etc…Je m’entends très bien avec lui et je suis avec lui jusqu’au bout », assure le Brésilien.

 


 

33 joueurs convoqués pour le stage à Evian

OL.fr

Les joueurs et le staff de Rudi Garcia vont prendre la direction d’Evian-les-Bains ce dimanche après-midi pour s’attaquer à une nouvelle étape dans leur préparation.

Convoqués ce dimanche matin au Groupama OL Training Center de Décines où ils ont remis les machines en route il y a trois semaines, les joueurs lyonnais se préparent à rejoindre la Haute-Savoie. Ils prendront, aux alentours de 14 heures, la direction d'Evian-les-Bains, lieu de villégiature pour une semaine de stage. 33 joueurs ont été appelés par Rudi Garcia et son staff pour participer à cette nouvelle étape de la préparation.
 
Le groupe de 33 joueurs

Andersen, Aouar, Barcola, Bard, Camilo, Caqueret, Cherki, Cornet, Dembélé, Denayer, Diomandé, Dubois, Duku, Gouiri, Guimaraes, Kadewere, Koné, Lopes, Lucas, Marçal, Marcelo, Memphis, Mendes, Racioppi, Rafael, Reine-Adélaïde, Solet, Soumaré, Tatarusanu, Terrier, Tete, Toko Ekambi, Traoré.

 

 


 

Bertrand Traoré a tapé dans l'oeil de Crystal Palace

Footmercato.net

Pas vraiment indiscutable aux yeux de Rudi Garcia, Bertrand Traoré se prépare à reprendre la saison avec le club rhodanien. Il n'empêche que le profil du milieu offensif burkinabé plaît beaucoup, notamment en Premier League où Crystal Palace est très intéressé.

Entre l'OL et Bertrand Traoré, rien n'a jamais été simple malgré une première saison pour le moins réussie entre Rhône et Saône (18 réalisations). Encore plus depuis l'arrivée de Rudi Garcia. Le coach de l'OL, en dépit de quelques timides encouragements en conférence de presse, ne semble pas vraiment compter sur le milieu offensif burkinabé de 24 ans et les derniers signaux avant le confinement et la fin de saison prématurée liée au COVID-19 n'ont pas laissé paraître un quelconque espoir de changement.

Ce qui n’empêche pas l'ancien joueur de Chelsea, utilisé quasi exclusivement sur l’aile malgré sa nette préférence pour l’axe, de disposer de nombreux courtisans. Comme nous l'évoquions il y a quelques semaines, plusieurs clubs européens (Betis Séville, Newcastle, Bayer Leverkusen) suivent avec intérêt le numéro 10 de l'OL, sous contrat jusqu'en juin 2022 avec le club septuple champion de France.

De source anglaise, Crystal Palace s'est renseigné à son sujet. Le manager des Eagles, Roy Hodgson, apprécie tout particulièrement le profil de l'Étalon et s'intéresse à lui depuis le mois de janvier. Et si aucun contact n'a encore été noué officiellement entre les différentes parties, l'intérêt plus que concret du club rhodanien pour Mamadou Sakho, qui appartient au club londonien, pourrait faciliter l'opération même si le dossier menant à l'international tricolore est au point mort.

 


 

Jean-Michel Aulas gonflé à bloc

Leprogres.fr

Le président de l'OL estime que "Si les joueurs font preuve de la ténacité, de la volonté, et du courage dont j’ai fait preuve pendant la période de confinement ... l’opportunité peut être fantastique".

Dans une interview au Progrès, Jean-Michel Aulas se montre en plein forme, et rempli d'ambitions pour les matchs et la saison qui arrive. Extraits.

"Montrer qu’on est des hommes, des champions"

Sur les matchs qui s'annoncent : "C’est une chance fantastique de ne jouer que des matches décisifs. On peut être à quatre ou cinq matches d’un grand bonheur. Si les joueurs font preuve de la ténacité, de la volonté, et du courage dont j’ai fait preuve pendant la période de confinement face à ceux qui voulaient nous prendre la possibilité de jouer l’Europe l’an prochain, l’opportunité peut être fantastique. Je leur ai dit qu’avec 30 points en jeu encore, on aurait pu finir 3e, mais nous sommes 7es. Donc, on a maintenant ces rendez-vous pour montrer qu’on est des hommes, des champions. Non seulement, on est en droit de penser qu’on peut mettre en difficulté les meilleurs, mais les meilleurs peuvent aussi penser qu’on va les mettre en difficulté. On doit avoir le mental pour arriver sans complexe, prêts à bondir, avec un effectif renforcé.".

"Trouver une solution pour que les abonnés soient prioritaires"

Sur les supporters : "Il faut être positif, et je pense à nos supporters qui nous ont beaucoup soutenus. C’est pour ça aussi que j’ai voulu organiser ces tournois à Lyon, je veux être le premier à accueillir des équipes. Les matches seront télévisés, et j’ai l’espoir d’une jauge suffisante pour ce tournoi, de façon à trouver une solution pour que les abonnés soient prioritaires".

"Il faut viser les premières places, je ne dis pas le titre… mais pourquoi pas ?"

Sur le mercato : "Il y aura des départs, et on devra faire des choix car nous avons plus de 30 joueurs. Nous devrons en céder, en prêter d’autres, mais on va trouver des compromis pour avoir une bonne équipe. C’est l’année ou jamais, un peu comme pour l’Asvel avec Tony qui a fait une super équipe. En sortant d’une telle crise, il faut viser les premières places, je ne dis pas le titre… mais pourquoi pas ?"

 


 

Amine Gouiri attendu à Nice

Lequipe.fr

L'officialisation du transfert à Nice de l'attaquant lyonnais va intervenir en milieu de semaine, quand il aura passé la visite médicale.

L'attaquant Amine Gouiri (20 ans) était convoqué pour le stage de préparation de Lyon mais son départ, qui se dessinait avec certitude ces derniers jours, s'est concrétisé : Nice va acheter l'international Espoirs (3 sélections) pour 6 M€ et il est attendu sur la Côte d'Azur pour passer sa visite médicale en milieu de semaine.

Son recrutement sera ensuite officialisé et il s'agira déjà du cinquième renfort pour le Gym, après le milieu Morgan Schneiderlin et les défenseurs Flavius Daniliuc, Hassane Kamara et Robson Bambu. Ce dernier reprendra l'entraînement ce lundi après avoir été placé en quatorzaine pour un test positif au Covid-19, dont il ne présentait aucun symptôme.

 

 

Voir aussi... L'actu du Samedi 27 Juin // Le Tableau Mercat'OL

 

Last modified on dimanche, 28 juin 2020 21:28