L'actu du Lundi 15 Juin

L'actu du Lundi 15 Juin

Voir aussi... L'actu du Dimanche 14 Juin // Le Tableau Mercat'OL

Le Stade Rennais s'intéresse à Martin Terrier

Footmercato.net

Troisième du championnat pour la première fois de son histoire, le club breton va se montrer ambitieux sur le marché des transferts. Si Mbaye Niang pourrait quitter la Bretagne cet été, des renforts sont attendus dans le secteur offensif. Ainsi, le profil de l'ailier gauche de l'Olympique Lyonnais plait fortement à la direction rennaise.

Le Stade Rennais a réalisé une saison 2019/2020 historique. En terminant sur le podium de Ligue 1 pour la première fois de son histoire, le club breton a confirmé les attentes suscitées par la victoire en Coupe de France face au PSG. Difficile désormais pour les Rouge et Noir d'avancer masqués. Le président Nicolas Holveck et Florian Maurice nouveau directeur technique, planchent activement pour définir les contours de l'effectif rennais la saison prochaine.

On le sait, les pensionnaires du Roazhon Park auront bien du mal à retenir Mbaye Niang courtisé par l'Olympique de Marseille mais aussi par Al-Duhail comme nous vous le révélions. En parallèle du dossier Niang, les hautes sphères bretonnes ont ciblé plusieurs profils pour renforcer l'équipe dirigée par Julien Stéphan. Ainsi, les dirigeants bretons ont déjà lancé les hostilités avec l'attaquant d'Amiens Serhou Guirassy.


Le Stade Rennais lorgne Martin Terrier


Les discussions entre les deux parties se poursuivent comme nous vous le précisions récemment. Auteur de neuf réalisations en vingt-trois matchs de Ligue 1, le buteur picard suscite également les convoitises de plusieurs écuries européennes. Outre Guirassy, le Stade Rennais prospecte dans un autre club de Ligue 1 : l'Olympique Lyonnais. Selon nos informations, la direction bretonne a réactivé la piste menant à Martin Terrier (23 ans).

Un intérêt pour l'ailier gauche rhodanien qui ne date pas d'hier, puisque Olivier Létang jadis président du club breton, s'était déjà penché il y a quelques mois sur le profil du Nordiste. A ce stade, aucune offre n'a été transmise à l'Olympique Lyonnais. Mais Julien Stéphan n'a jamais caché son affection pour l'ancien Lillois. Pour le moment, Rennes doit s'atteler à gérer le cas Mbaye Niang. Car un futur départ de l'international sénégalais redistribuerait forcément les cartes au sein de l'attaque rennaise. Rennes profitera-t-il du mercato franco-français pour tirer son épingle du jeu dans le dossier Martin Terrier ?

 


 

Duel olympique pour Malang Sarr ?

Foot01.com

Le mercato franco-français a ouvert ses portes début juin mais pour l’heure, l’OL et l’OM sont totalement inactifs.

Les choses pourraient toutefois évoluer dans les jours à venir puisque, comme c’est régulièrement le cas en période de mercato, Marseille et Lyon ont de grandes chances de se retrouver sur une cible commune. Et cela concerne un joueur évoluant dans le championnat de France puisque selon les informations obtenues par le journaliste Manu Lonjon, l’OL et l’OM font partie des trois clubs extrêmement intéressés par le profil de Malang Sarr, lequel sera en fin de contrat avec Nice le 30 juin prochain, et aura donc le luxe de signer dans le club de son choix cet été.

L’intérêt de Marseille et de Lyon pour le prometteur défenseur de 21 ans n’est pas surprenant. Et pour cause, La Provence a indiqué dans son édition du jour que l’OM souhaitait recruter un défenseur central également capable de dépanner sur un côté de la défense. C’est précisément le cas de Malang Sarr, défenseur central de formation mais qui a évolué à de nombreuses reprises au poste de latéral gauche durant sa carrière niçoise. De son côté, Lyon souhaite recruter un défenseur central gaucher, jeune de préférence selon les récentes déclarations de Rudi Garcia. Malang Sarr coche là aussi toutes les cases. Autrement dit, c’est une belle lutte entre Marseille et Lyon à laquelle nous devrions assister dans les jours et les semaines à venir dans le but de décrocher la signature du futur ex-Niçois. Reste à voir quel est le club étranger intéressé. A priori, il y a de bonnes chances pour qu’il s’agisse d’un club de Bundesliga, comme cela avait été ébruité il y a quelques semaines maintenant…

 


 

Esseulé, fini… Jean-Michel Aulas en furie contre L’Equipe !

Butfootballclub.fr

Attaqué dans un article de L’Equipe sur sa gestion de la crise sanitaire, Jean-Michel Aulas (OL) a dégoupillé sur Twitter.

Ce dimanche soir, « L’Equipe » a dégainé contre Jean-Michel Aulas, posant la question qui fâche sur le dirigeant de l’OL, décrit comme plus esseulé que jamais après la crise sanitaire du coronavirus. Le quotidien sportif a même commis un crime de lès-majesté en demandant à plusieurs présidents et anciens présidents, si JMA n’était pas tout simplement « fini » dans le milieu.

Ex-président du Stade Rennais, Olivier Létang a pris la défense de son homologue : « Aujourd’hui, l’OL est moins performant sportivement qu’au début des années 2000, c’est plus difficile d’être omnipotent, le pouvoir est plus dilué, plus morcelé. En tout cas, il défend son club à fond, c’est certain. Est-ce qu’il avait raison ? On traverse une crise sanitaire difficile, où des gens sont morts et ont souffert. Mais dire que Jean-Michel Aulas est fini, non ! Je ne le pense pas du tout, ce serait occulter son formidable bilan et insulter l’avenir ».

Une chose est certaine, le quotidien a bien mis en pétard JMA qui a vivement réagi sur Twitter : « Votre propos est honteux et malveillant : tout le monde sait que j’avais raison et vous vous cachez derrière un anonyme qui a profité de la situation ? Proposez-moi un échange loyal sur votre chaîne. Comment pouvez vous continuer d’écrire dans ce journal en faisant du populisme de bas étage et en écrivant des propos de minable qui vous discréditent et vous déshonorent. Faites mon bilan ».

 


 

Le dilemme Memphis Depay à Lyon

Footmercato.net

En France, là aussi il est question de mercato mais à l'Olympique Lyonnais ! Et c'est l'un des dossiers chauds qui fait débat dans les pages intérieures du Progrès. En effet, le dossier Memphis Depay risque d'animer les bords du Rhône cet été. Le quotidien local s'interroge sur l'avenir de l'international néerlandais alors qu'il arrive à un an du terme de son contrat avec l'OL. Blessé gravement au genou une grande partie de la saison, l'attaquant pourrait quitter la capitale des Gaules pendant ce mercato estival. Mais les Gones veulent retenir celui qui est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de cette équipe.

Memphis est à la croisée des chemins. S'il se sent bien à Lyon, il aimerait évoluer dans un grand club européen qui joue en Coupe d'Europe, alors que l'OL n'est pas encore garanti de cela. Lyon a des arguments pour le retenir, et selon Juninho, le directeur sportif du club, il faudra proposer un projet sportif ambitieux au joueur pour le convaincre. Et le club rhodanien compte bien s'en donner les moyens. La donne est claire pour Memphis, soit il prolonge, soit il s'en va !

 


 

La réponse lunaire de l'OL à un article sur Aulas

RMC.fr
 
Mécontent d'un article publié dans la presse sur Jean-Michel Aulas, l'OL a répliqué en publiant une lettre d'Olivier Blanc, bras droit du président, directement adressée au journaliste en question.  

Après avoir truffé son site de communiqués pendant la crise du coronavirus, l'OL a décidé "d'innover" dans la forme après un article publié dans L'Equipe sur la gestion de Jean-Michel Aulas ces dernières semaines. En guise de réponse, le club a en effet publié la lettre d'Olivier Blanc, dirigeant à l'OL, adressée directement au journaliste ayant rédigé le sujet dénoncé par le club.

Parmi les griefs recensés, celui d'avoir cité des propos d'un président de L1, resté anonyme. Rédigé dans une forme très personnelle dirigée vers le journaliste - puisque le tutoiement est de mise -, le message diffusé publiquement laisse une impression lunaire, bien loin des communiqués traditionnels dénonçant un mécontentement au nom du club.

"Tu penses sincèrement que Jean-Michel Aulas s'est foutu de cette terrible épreuve sanitaire?, interroge Blanc. Que les décès et les douleurs le laissaient froid? Qu'il n'a pas lui-même été touché dans son entourage proche comme malheureusement beaucoup de Français?"

"C'est abject de dire ça, minable de le dire anonymement et horrible de la retranscrire froidement. Sans se soucier que tu es lu par des gens qui peuvent croire que Jean-Michel Aulas a ignoré cette pandémie comme cette déclaration perfide le laisse supposer."


Aulas bondit au soutien de Blanc


En utilisateur actif du réseau, Jean-Michel Aulas a aussitôt bondi - dans un mouvement bien orchestré - sur le sujet afin de saluer le "coup de gueule" de son proche. "Enfin un vrai journaliste (sic, Blanc a longtemps été directeur de la communication du club, après une première carrière dans le journalisme, ndlr) au sens éthique et du courage, se réjouit le président au sujet de son proche collaborateur qui va quitter le club cet été. Olivier Blanc répond à cet article ignoble, à charge d'un correspondant de quartier instrumentalisé par un anonyme qui a évidemment bénéficié de l'arrêt du championnat alors qu'il restait 30 points en jeu."

 


 

Les joueurs en fin de contrat dans les clubs encore en lice

RMC.fr
 
Les contrats de nombreux joueurs arrivent à terme le 30 juin parmi les effectifs des douze clubs encore engagés en Ligue des champions. Avec la palme pour le PSG.

La crise du coronavirus redistribue les cartes à plus d'un titre pour la Ligue des champions. Outre le format qui devrait évoluer pour conclure la saison, les clubs pourraient compter devoir composer avec des effectifs modifiés par rapport à ceux engagés dans la phase de groupe puis en huitième de finale. Plusieurs joueurs sont en effet en fin de contrat le 30 juin. Si la Fifa a autorisé l'extension des baux jusqu'à la fin de la saison, rien n'oblige les joueurs à accepter une nouvelle proposition de deux mois.

L'OL en a déjà fait les frais puisque le Hertha Berlin a déjà assuré que Lucas Tousart quitterait Lyon dès le 30 juin pour rejoindre les rangs du club allemand avec lequel il s'était engagé en janvier dernier. Un autre joueur sera fin de contrat le 30 juin: Mapou Yanga-Mbiwa, inscrit en Ligue des champions mais qui n'a plus joué depuis décembre 2017.

A ce jeu des joueurs en fin de contrat, le PSG est le grand gagnant avec six membres de son effectif, même si Eric-Maxim Choupo-Moting n'a pas été inscrit en Ligue des champions (même si l'UEFA réfléchirait à élargir les critères de sélection). Ce décompte monte même à 8 en tenant compte des jeunes Adil Aouchiche ou Tanguy Kouassi, éligibles en C1 puisque inscrits sur la liste B, mais toujours pas passés pro. Kouassi va même quitter le club cet été.

Les contrats de plusieurs grands noms du football européen arrivent à terme dans quinze jours comme Pedro et Willian à Chelsea, José Callejon et Dries Mertens à Naples, David Silva à Manchester City ou Gianluigi Buffon et Giorgio Chiellini à la Juventus, même si les deux joueurs devraient bientôt prolongés.


Les joueurs en fin de contrat parmi les clubs encore en lice en Ligue des champions


PSG (8): Edinson Cavani, Eric-Maxim Choupo-Moting (pas inscrit en Ligue des champions), Layvin Kurzawa, Thomas Meunier, Sergio Rico (prêté par le FC Séville), Thiago Silva, Adil Aouchiche, Tanguy Kouassi

RB Leipzig (3): Ethan Ampadu (prêté par Chelsea), José Angelino (prêté par Manchester City), Patrik Schick (prêté par l'AS Rome)

Bayern Munich (3): Philippe Coutinho (prêté par le Barça), Alvaro Odriozola (prêté par le Real Madrid), Ivan Perisic (prêté par l'Inter Milan)

Chelsea (3): Pedro, Marco Van Ginkel (pas inscrit en Ligue des champions), Willian

Atalanta Bergame (3): Mario Pasalic (prêté par Chelsea), Adrien Tameze (prêté par Nice), José Luis Palomino

Atlético de Madrid (2): Antonio Adan, Yannick Carrasco (prêté par Dalian)

Naples (2): José Callejon, Dries Mertens

Lyon (2): Lucas Tousart (transféré au Hertha Berlin), Mapou Yanga-Mbiwa (un jeune comme Pierre Kalulu, présent sur la liste B, est aussi en fin de contrat)

Manchester City (2): Claudio Bravo, David Silva

Juventus Turin (2): Gianluigi Buffon, Giorgio Chiellini

FC Barcelone (1): Ardan Turan (pas inscrit en Ligue des champions)

Real Madrid (1): Alphonse Areola (prêté par le PSG)

 


 

Vidéo : Les entrainements du jour

OL via Twitter

 


 

L'équipe qui obtient le plus de penalties est...

Footmercato.net

En début de saison dernière, la vidéo assistance à l'arbitrage (VAR) a été introduite en Ligue 1. C'est l'occasion de faire un petit point sur les penalties. Dans sa lettre hebdomadaire, les scientifiques du Centre international d’étude du sport (CIES) de Neuchâtel (Suisse) se sont attachés à calculer le nombre de penalties obtenus par les formations d'Europe et notamment celles qui évoluent dans notre très cher championnat hexagonal.

Et ce qu'on peut dire d'ores et déjà c'est que les « penalty pour Lyon » sont terminés ! En effet, la formation qui obtient le plus de coups de pied de réparation est le Paris SG avec 29 penalties obtenus sur 103 matches. Sur le podium on retrouve aussi Toulouse (28) et Nice (24). L'écurie qui en obtient le moins est Montpellier (10), ex aequo avec Dijon. Et les Olympiques dans tout cela ? L'OL est sixième avec 23 penalties obtenus tandis que l'OM est neuvième avec 19.

 


 

Cherki parmi les 100 nommés au Golden Boy

Sport24.fr

Organisateur de l'élection du Golden Boy, Tuttosport a dévoilé ce lundi la liste des 100 jeunes joueurs nominés pour le prix du meilleur joueur de moins de 21 ans évoluant en Europe et né après 2000. Eduardo Camavinga (17 ans), Erling Haaland (19 ans), Ansu Fati (FC Barcelone), Alphonso Davies (Bayern Munich) ou encore Jason Sancho (Dortmund) figurent parmi les favoris au trophée, mais d'autres joueurs de Ligue 1 sont également présents. Amine Gouiri, Rayan Cherki (OL), Adil Aouchiche, Mitchel Bakker, Loïc Mbe Soh (PSG), Marley Aké (OM), Yacine Adli (Bordeaux) et Willem Geubbels sont dans la liste pour succéder à l'attaquant de l'Atlético Madrid, Joao Felix.

 


 

Kadewere dans l'équipe type des supporters de L2

Twitter

 


 

Karl Toko Ekambi dans OLNS

OL.fr

L’attaquant de l'OL, Karl Toko Ekambi, était l’invité d’OL Night System ce lundi sur OLTV. L’émission est à retrouver en intégralité sur OL Play.

Son arrivée à l’OL

« Je suis arrivé au mercato d’hiver pour aider le club à se redresser après les deux grosses blessures de Jeff Reine-Adélaïde et Memphis. Je suis arrivé en prêt et je suis désormais un joueur de l’OL pour les quatre prochaines années, c’est une fierté. C’est l’un des plus grands clubs en France et je me nourris de ce professionnalisme ambiant qui me servira toute ma vie. »
 
Son expérience en Liga

« Je n’ai pas de regret concernant mon expérience en Espagne. Ce sont les aléas d’une carrière de footballeur, je ne vois pas du tout mon retour en France comme un échec. Le championnat espagnol m’a surpris, c’est un championnat très technique et c’est l’homogénéité de la Liga qui m’a le plus choqué. Chaque équipe joue pour la gagne et il n’y a presque jamais de petit match. Les entraînements sont systématiquement centrés sur le ballon, c’est un monde à part. On s’adapte rarement à l’adversaire. Chaque équipe, du haut de tableau à la zone de relégation, jouera avec sa philosophie jusqu’au bout, qu’importe l’adversaire. »
 
Sa passion pour le football

« J’aime le foot depuis tout petit. Comme je ne suis pas passé par un centre de formation, c’était un rêve encore plus grand pour moi car j’avais moins de chances d’y arriver que d’autres. Depuis que j’ai signé professionnel, je n’arrive pas à passer totalement « de l’autre côté », je regarde toujours les matches avec mes yeux de supporter et surtout de passionné. Je peux absolument tout regarder, même les divisions inférieures. Cela explique peut-être pourquoi j’ai signé en Espagne. Quand on aime le football et le beau jeu, l’Espagne représente un must. »
 
Sa progression

« À Angers, j’ai joué dans l’axe, à Villareal aussi lors de la première saison. En arrivant ici, dû au fait que je suis un joueur polyvalent, je n’ai eu aucun problème pour jouer sur une aile, je me met au service de l’équipe. Mais c’est vrai que j’aime beaucoup l’axe, à moi de prouver que je peux y jouer la saison prochaine ! L’Espagne m’a permis de progresser techniquement. À Angers, nous jouions de façon très verticale, sans forcément avoir besoin de développer nos qualités dans les petits espaces. Ce passage en Liga m’a permis de devenir un joueur plus complet, plus fin. »

 


 

Tony Parker a tenté de retenir Pierre Kalulu

Lequipe.fr

Entre l'intervention de l'ancien joueur de NBA et une nouvelle offre contractuelle, l'Olympique Lyonnais a essayé de faire changer d'avis son jeune défenseur, en passe de s'engager à l'AC Milan. En vain...

Depuis samedi et l'annonce sur notre site de la décision de Pierre Kalulu (20 ans) de rejoindre l'AC Milan, l'Olympique Lyonnais a tout tenté pour faire infléchir la position de son jeune défenseur, en fin de contrat stagiaire.

De source interne à l'OL, en parallèle des appels ou messages des différents acteurs du club rhodanien, l'international français U20 a même reçu, durant le week-end, un coup de fil de Tony Parker. Président du club de basket du LDLC ASVEL, appelé à intégrer prochainement le conseil d'administration d'OL Groupe et proche du président lyonnais Jean-Michel Aulas auquel il pourrait succéder dans quelques années, l'ancien joueur de NBA a essayé de convaincre Kalulu de signer son premier contrat professionnel avec son club formateur.


Attendu à Milan pour signer un contrat de cinq ans


Ce lundi, l'Olympique Lyonnais a ensuite formulé au joueur une nouvelle offre contractuelle alors que la précédente était déjà comparable à celle proposée par le club rossonero. En vain : Pierre Kalulu a indiqué à l'OL qu'il ne faisait pas de la signature de son contrat une affaire financière et qu'il aurait attendu davantage de visibilité sportive dans le projet proposé.

Absent de l'entraînement ce lundi, à sa demande, il est attendu, dans les prochains jours, à Milan pour y passer sa visite médicale préalable à la signature d'un contrat portant sur cinq saisons.

 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 14 Juin // Le Tableau Mercat'OL

 

Last modified on lundi, 15 juin 2020 19:55