L'actu du Vendredi 12 Juin

L'actu du Vendredi 12 Juin

Voir aussi... L'actu du Jeudi 11 Juin

La Juve, "jouable" pour Dubois

Maxifoot.fr

Vainqueur de son huitième de finale aller (1-0) de la Ligue des Champions, l’Olympique Lyonnais retrouvera la Juventus Turin au retour en août. A un moment où les Bianconeri, contrairement aux Gones, auront repris le rythme de la compétition en Serie A. Des conditions défavorables pour l’équipe de Léo Dubois (25 ans, 6 matchs en LdC cette saison), qui reste tout de même optimiste.

"Ça peut se révéler pénalisant, a reconnu le latéral droit contacté par Le Parisien. En temps normal, un déplacement à Turin n'a déjà rien d'évident. Et dans ce cas précis, la Juventus s'avancera vers cette rencontre en ayant disputé 12 journées de Serie A, quand on aura dû composer, dans le même temps, avec de simples rencontres amicales et heureusement une finale de la Coupe de la Ligue (contre le PSG, ndlr), très importante pour le club dans l'optique d'une qualification pour la Ligue Europa."

"Même si on va manquer de rythme, tout est jouable, a positivé l’ancien Nantais. La préparation va s'avérer cruciale afin que notre corps nous suive le plus possible pour ce type de match de très haut niveau. Au coup d'envoi, l'OL est qualifié après son succès à l'aller. Et on récupère Memphis et Jeff (Depay et Reine-Adélaïde, de retour de blessure, ndlr)." L’obstacle est donc loin d’être insurmontable pour Lyon.

Léo Dubois est aussi revenu sur l'arrêt de la L1 : " Il restait 30 points à prendre. On avait le potentiel pour aller chercher une place européenne. On ne nous a pas permis de défendre nos chances jusqu’au bout. C’est dommage. Quand on regarde à l’étranger, on se dit que la Ligue 1 aurait peut-être pu redémarrer. Il faut digérer cette décision et se tourner vers nos prochains rendez-vous. "

 


 

Tătăruşanu a encore des envies d’ailleurs

Butfootballclub.fr

Arrivé l’été dernier, Ciprian Tătăruşanu (34 ans) est la doublure d’Anthony Lopes à l’OL. Un rôle qui pourrait lui donner l’envie de s’en aller.

L’histoire de Ciprian Tătăruşanu (34 ans) avec l’OL est tumultueuse. Lors de son départ du FC Nantes, à l’été 2019, le portier roumain s’imaginait prendre la suite d’Anthony Lopes (29 ans) dans les cages lyonnaises. Finalement, la prolongation de contrat jusqu’en 2023, avec une année de plus, du Portugais  contraint Tătăruşanu à récolter les miettes.

Selon l’Equipe du jour, l’ancien de la Fiorentina aurait des envies d’ailleurs. Cette saison, « Tata » a réalisé seulement six apparitions avec le club rhodanien (3 en coupe de la Ligue, 2 en Ligue 1, 1 en coupe de France). Un nombre insuffisant à la vue de son statut. Mais, avec un contrat confortable jusqu’en 2022, le Roumain devrait rester à l’OL.


L’arrivée de Tătăruşanu, la raison du départ de Coupet ?


Effet de cause à effet, la venue de Tătăruşanu dans le Rhône a scellé l’histoire entre l’OL et Grégory Coupet. Pas consulté pour son arrivée, l’entraîneur des gardiens s’était fâché auprès de l’organigramme lyonnais.  Cet épisode a provoqué le départ de Coupet, pour Dijon en vue de la saison prochaine : « Au club, tout le monde a ainsi été surpris par cette décision (n.d.l.r : départ de Coupet pour Dijon), expliquait l’Equipe. Elle a trouvé ses racines dans une saison vraiment particulière. Coupet n’avait ainsi pas apprécié d’être ignoré lors de l’arrivée de Ciprian Tătăruşanu. »

 


 

Aulas lance une idée qui va plaire à Al-Khelaïfi

Foot01.com

Pour le PSG et l'OL, c’est un casse-tête assez surprenant, mais finalement logique au regard de la situation.

Paris et Lyon, qui seront sollicités en Ligue des Champions au mois d’août, vont essayer de se préparer du mieux possible pour ce défi. Contrairement aux autres concurrents engagés en C1, ils n’auront pas le retour du championnat pour retrouver le rythme. Et ils n’auront pas non plus d’adversaires puisque tous les clubs européens ou presque tenteront de terminer leur championnat, tandis que les formations françaises auront repris beaucoup plus tardivement pour préparer la saison suivante. Un vrai problème pour enchainer les matchs. Le PSG effectuera ainsi une rencontre amicale face à ses U19, ou tentera de défier l’un des clubs de Glasgow, dont le championnat n’a pas repris non plus. Du côté de Lyon, on voit plus grand avec un tournoi de reprise organisé par Jean-Michel Aulas. Et le président de l’OL aimerait bien y convier le Paris SG pour y donner plus de relief. Celui-ci se déroulera du 13 au 18 juillet avec six équipes, dans un système de poule et de finale pour faire multiplier les matchs.

«  La présence du PSG est en cours de définition de manière précise, tant sur le plan de l’organisation que sur le plan de la participation. C’est un peu prématuré de pouvoir l’annoncer mais en tout cas, ça fait partie de notre volonté. J’espère avoir Nasser dans la soirée pour pouvoir l’acter définitivement. Ça sera difficile d’avoir d’autres équipes européennes. On a sollicité une équipe américaine pour le tournoi masculin, mais la MLS a aussi un tournoi qui va se dérouler à cette époque-là, donc ça sera difficile. Mais concernant les clubs français, on a beaucoup de sollicitations. Je pense qu’il faut un ou deux jours de plus pour avoir la confirmation définitive parce qu’il y a des modalités économiques à déterminer. Mais on aura les meilleures équipes françaises », a fait savoir Jean-Michel Aulas au micro de TF1. L’idée est en tout cas louable pour donner un semblant de compétition, et pourquoi pas rapprocher les deux clubs de ce qui se passera quelques semaines plus tard, puisque la Ligue des Champions devrait se finir sur un tournoi final dans une seule ville, afin d’aller plus vite.

 


 

Les Canaris restent dans le coup pour Rafael

Butfootballclub.fr

Parmi les priorités du FC Nantes lors du prochain Mercato estival, l’arrivée de latéraux mène notamment à la piste Rafael, le défenseur de l’OL.

Alors que Fabio garnit les rangs du FC Nantes depuis bientôt deux ans, Rafael, son frère jumeau, finira-t-il par le rejoindre chez les Canaris ? Souvent évoqué, ce dossier prend petit à petit de l’épaisseur. D’autant plus que la question de l’avenir du défenseur de l’OL se pose désormais de manière très concrète.

Évoquant la signature du premier contrat pro de Pierre Kalulu, hier en conférence de presse, le directeur sportif lyonnais Juninho a clairement indiqué qu’il faudrait lui faire de la place, ouvrant la réflexion sur les cas Kenny Tete et donc de Rafael.

Le FC Nantes a donc de quoi nourrir quelques espoirs et n’abandonne pas le dossier comme l’a confié l’insider Emmanuel Merceron sur son compte Twitter. Confirmant l’intérêt des Canaris, Merceron nuance néanmoins rapidement les choses en soulevant le principal problème du dossier : le salaire important du latéral lyonnais.


 

Aulas réclame un accord entre Canal + et Mediapro !

Foot01.com

Jeudi, les vingt présidents de Ligue 1 ont eu l’occasion d’assister par visio-conférence à une présentation de la nouvelle chaîne Téléfoot par les dirigeants de Mediapro.

Le nouveau diffuseur du football français, qui va verser 780 ME par an à la Ligue 1, a présenté sa stratégie globale, notamment axée sur le rapprochement avec les clubs afin de proposer des magazines en inside total aux abonnés. Une perspective qui plaît à Jean-Michel Aulas, lequel s’est montré très enthousiaste au moment de commenter cette présentation, dans les colonnes du journal L’Equipe. « Il y en a marre de parler de contestations et de coronavirus, cet échange nous a permis de nous projeter, Cette présentation, aussi bien du côté de la Ligue que du côté de Téléfoot, était réussie. Et je n'ai aucun intérêt à dire cela... La chaîne souhaite faire du positif et promet d'associer les clubs » a expliqué le président de l’Olympique Lyonnais, visiblement conquis.

Un point n’a en revanche, pas été abordé. Celui de la distribution de la chaîne Téléfoot. A ce propos, Jean-Michel Aulas a indiqué qu’il était très fortement souhaitable qu’un accord soit trouvé entre Mediapro et Canal + afin que les abonnés aient la possibilité de souscrire à une seule et unique offre comprenant les deux chaînes qui diffuseront la Ligue 1 en 2020-2024. « J’ai simplement fait remarquer qu'il me paraîtrait utile d'avoir une offre globale Canal-beIN-Téléfoot pour les supporters » a indiqué Jean-Michel Aulas. A ce sujet, le directeur général du groupe Julien Bergeaud a donné rendez-vous dans les prochains jours pour des premières annonces sur la distribution de la chaîne Téléfoot. Pour l’heure, il semble néanmoins improbable qu’un accord soit trouvé avec Canal +.

 


 

Juve-OL se jouera bien à Turin, selon la presse italienne

RMC.fr
 
Selon Sky Italia, le 8e de finale retour de la Ligue des champions entre la Juventus et l'OL se jouera bien à Turin alors que des échos en Espagne, laissaient entendre que l'UEFA souhaitait des matchs sur terrain neutre.

A mesure que le comité exécutif de l'UEFA approche (les 17 et 18 juin), les sources semblent concorder sur le format que prendra la fin de la Ligue des champions. Il devrait s'agir d'un "Final 8" avec des quarts de finale, demies et finale organisés sur un match sec et dans un seul et même lieu. A ce titre, Lisbonne semble la grande favorite pour recevoir la fin de la C1, au détriment d'Istanbul, qui n'a pas dit son dernier mot pour organiser la finale comme cela était prévu.

Cela fait encore partie des points à éclaircir tout comme les lieux où se dérouleront les quatre derniers huitièmes de finale retour. As affirmait, jeudi, que l'UEFA avait prévenu les huit clubs concernés de la possibilité de disputer ces rencontres sur un lieu unique et neutre, comme Lisbonne. Ce qui constituerait un désavantage pour les équipes devant recevoir, après avoir disputé le match aller à l'extérieur.

Sky Italia assure pourtant que ce n'est pas la tendance. Selon le média italien, les 8es retours devraient bien avoir lieu sur le terrain des équipes devant recevoir. La Juventus devrait ainsi recevoir Lyon au Juventus Stadium six mois après s'être incliné à Lyon (1-0). Manchester City-Real Madrid (2-1 à l'aller), Barcelone-Naples (1-1) et Bayern Munich-Chelsea (3-0) sont les trois autres matchs concernés.

Toutes ces rencontres devraient avoir lieu le 8 août. La finale pourrait, elle, être programmée le 23 août. Toutes ces dates seront dévoilées lors du fameux et très attendu comité exécutif de l'UEFA.

 


 

Aulas veut "tout faire" pour garder Aouar et s'enflamme pour Cherki

RMC.fr

Jean-Michel Aulas s'est confié ce vendredi sur l'avenir de deux grands espoirs de l'OL. Le président de Lyon espère convaincre Houssem Aouar de rester au club lors du mercato estival et s'est montré très optimiste concernant le nouveau phénomène issu du centre de formation, Rayan Cherki.

La décision du Conseil d'Etat au sujet d'une éventuelle reprise de la Ligue 1 a porté un gros coup aux espoirs de l'OL de jouer l'Europe. Le club cher au président Aulas devra gagner sa place en Ligue des champions ou en Ligue Europa à la faveur d'une victoire en C1 ou grâce à un sacre en Coupe de la Ligue face au PSG. Une saison sans compétition continentale pourrait en revanche pousser le club rhodanien à vendre certains cadres de l'équipe lors du mercato.


Pas d'offre pour Aouar


Interrogé sur l'hypothèse de voir partir une star de l'équipe en cas de non-qualification pour une compétition européenne, Jean-Michel Aulas s'est montré plutôt serein réaffirmant que des joueurs comme Moussa Dembélé, Memphis Depay ou Houssem Aouar restaient sous contrat et ne disposeraient pas automatiquement d'un bon de sortie lors du mercato. Le président de l'OL a également expliqué n'avoir reçu aucune offre pour le meneur de jeu tricolore régulièrement annoncé au PSG ou à l'étranger.

"Pour le moment, nous n'avons pas eu du tout de proposition ou même de demande de renseignements pour lui. Je sais qu'effectivement beaucoup de clubs peuvent s'y intéresser, a expliqué le dirigeant lyonnais lors d'un échange avec un journaliste de Téléfoot. En tous cas, la première option c'est de le garder et nous allons tout faire pour. La deuxième option, ce sera à lui de décider là où il souhaite jouer. Avec les joueurs qui sont partis dans le passé, nous avons toujours privilégié le lieu et le club où les joueurs souhaitaient aller."


Aulas: "Cherki, un joueur qui va aller tout en haut"


L'avenir de Houssem Aouar pourrait donc s'écrire ailleurs qu'à Lyon. A l'inverse, Jean-Michel Aulas se projette très loin pour Rayan Cherki. Lancé cette saison chez les pros par Rudi Garcia, la nouvelle pépite du centre de formations des Gones suscite une énorme attente chez les supporters ainsi que pour le président de l'OL.

"C'est incontestablement un joueur qui va aller tout en haut. C'est pourquoi nous avons fait l'effort pour le signer. Les deux clubs intéressés quand nous avons emporté la décision étaient le Real Madrid et Manchester United, a rappelé le patron du club rhodanien avant d'évoquer son avenir à long terme. Il y a la volonté qu'il réussisse avec Lyon. Nous voulons l'accompagner et c'est pour cela aussi que nous faisons en sorte que les choses soient progressives. Nous souhaitons avoir dans les années à venir, non seulement un leader offensif mais un leader issu de l'académie. Il a des temps de passage incomparables avec les autres joueurs."

Après les Ben Arfa, Benzema et autres Lacazette et Fekir, l'OL fait toujours preuve d'un savoir-faire pour former des talents offensifs. Houssem Aouar et Rayan Cherki sont encore là pour le confirmer.

 


 

Juninho aurait sondé Godin mais...

Topmercato.com

Selon les informations de la presse italienne et de RMC Sport ce vendredi, Juninho aurait ciblé le défenseur uruguayen Diego Godin en vue du mercato estival.

L'OL pense à Godin Le directeur sportif de l'Olympique Lyonnais veut absolument recruter un joueur à forte personnalité et très expérimenté dans ce secteur afin d'apporter un peu de stabilité à une défense souvent en difficulté la saison dernière. Le Brésilien a d'ailleurs pointé du doigt le manque de caractère de certains joueurs cette semaine, allant même jusqu'à inviter à partir tous ceux qui ne se sentiraient pas bien à l'OL. Malheureusement pour les supporters du club rhodanien, Juninho a été sérieusement refroidi par les exigences salariales du joueur de l'Inter Milan qui touche actuellement près de 6 millions d'euros par saison.

 

Voir aussi... L'actu du Jeudi 11 Juin

 

Last modified on vendredi, 12 juin 2020 21:07