L'actu du Samedi 30 Mai

L'actu du Samedi 30 Mai

Jean Lucas : « J’ai beaucoup à donner à ce club »

OL.fr

Le milieu de terrain brésilien, Jean Lucas, est revenu pour les médias du club sur sa première saison à l’OL, où il entend bien s’installer dans la durée.

« Jean Lucas, comment as-tu vécu cette période ?

Ce sont des moments très difficiles, que nous vivons tous. Je suis heureusement avec ma famille. On est tous ensemble. Je m’entraîne tous les jours, je fais du foot volley. Je regarde aussi des films et des séries. J’ai pris le temps de faire autre chose. Je suis vraiment dévoué à me mettre en forme pour être à 100% pour mon club.
 
Quelle a été ta réaction au sujet de l’arrêt définitif de la Ligue 1 ?

J’ai été très triste quand j’ai appris cette nouvelle. Les joueurs aiment jouer au foot. J’avais l’espoir d’une reprise du championnat. Je voulais rejouer, revoir mes coéquipiers, faire ce que j’aime faire. J’espère qu’on va vite retrouver notre passion tous ensemble.
 
Quel regard portes-tu sur ta première saison lyonnaise ?

Cela a été très spécial pour moi, mes amis et ma famille également. C’était un rêve de pouvoir venir jouer en Europe et en France. Quand l’OL m’a appelé, j’étais ravi. J’apprends beaucoup aux côtés de mes coéquipiers. J’aime découvrir cette ville de Lyon. J’ai beaucoup à donner à ce club. L’adaptation a été facile car il y a beaucoup de Brésiliens qui m’ont aidé dès mon arrivée. Tout s’est plutôt bien passé.
 
Quels souvenirs gardes-tu de cette saison ?

Je suivais déjà la Ligue 1 au Brésil avec ma famille. Je savais que ce championnat était très disputé. Je voulais jouer. C’est difficile de garder un moment mais je me souviendrai de tous les matches que j’ai joués et les buts marqués. SI je devais en choisir un, ce serait le premier contre Angers. C’est le plus important, le jour de mon premier match au stade. C’est le jour aussi où la sélection m’a convoqué. C’est le plus beau jour de ma vie. Je me souviens de ce public incroyable.
 
Pourquoi ce style si vintage avec le maillot rentré dans le short ?

Quand j’étais petit, j’allais à l’église, à l’école ou ailleurs et ma mère me disait tout le temps de rentrer mon maillot dans mon short. Je ne voulais pas. Je sortais et je pleurais. Mes copains se moquaient de moi donc je le ressortais. Ma mère me le disait aussi quand j’étais sur le terrain. Et c’est resté.
 
As-tu un message pour les supporters en français ?

J’espère vous revoir bientôt. Je vous aime. Vous nous motivez à chaque match. Marquer un but me manque. Je veux faire quelques pas de danse devant vous. »

 

 


 

La réponse cinglante de Jean-Michel Aulas à Roxana Maracineanu

Footmercato.net

«Les salles de cinéma vont rouvrir bientôt. Si Monsieur Aulas a différents scénarii à proposer, je l’invite à en faire un film et à le proposer en salle puisqu’il y aura du public.» Dans un entretien à L'Alsace hier soir, la Ministre des Sports Roxana Maracineanu n'y est pas allée de main morte avec le président de l'OL qu'elle accuse de sans cesse chercher des solutions pour reprendre le football, alors que le gouvernement a mis fin à la saison professionnelle. Cette dernière déclaration ne passe pas pour Aulas, qui n'a pas hésité à lui répondre.

«Mme la ministre, les scénarii existent depuis le 26 avril. Nous avons reformulé ce soir la demande à la LFP pour qu’une assemblée générale prenne position sur le format suggéré par l’UEFA, y compris en août et nous comptons sur vous, et ce n’est pas de la fiction !» a rétorqué le président lyonnais sur twitter. Il n'a pas encore totalement perdu son combat même si les chances son infimes puisqu'il a demandé l'organisation d'une assemblée générale extraordinaire de la LFP, en plus d'avoir porté l'affaire devant le Conseil d'État, la plus haute juridiction administrative en France.

 


 

Sakho n'est pas la priorité n°1 de Lyon !

Foot01.com

Le nom de Mamadou Sakho est ressorti du côté de l'OL, mais à priori le défenseur français n'est pas en pole position à Lyon lors du prochain mercato.

Déjà évoquée il y a deux ans, la venue de Mamadou Sakho à l’Olympique Lyonnais a fait son retour sur le devant de la scène ces derniers jours, le défenseur de Crystal Palace entamant sa dernière année de contrat avec le club londonien. Bien évidemment, afin de revenir en Ligue 1, et même si l’OL est un club qui a les moyens financiers de ses ambitions, l’ancien joueur du PSG et de Liverpool devra consentir de gros efforts sur son salaire, les clubs français n’étant pas en mesure de s’aligner sur ce que les formations de Premier League peuvent proposer aux joueurs. L’affaire semble donc compliquée concernant la signature de Mamadou Sakho à Lyon. Et elle l’est encore plus car on apprend ce samedi que le défenseur de 30 ans n’est pas la priorité absolue de l'Olympique Lyonnais.

Le quotidien Le Progrès explique que le club de Jean-Michel Aulas n’a pas mis le joueur de Crystal Palace tout en haut de ses tablettes concernant un renfort défensif lors du prochain marché des transferts. « S’il fait bien partie d’une liste élargie de recrues potentielles au poste de défenseur central, l’international français Mamadou Sakho (30 ans) en contrat avec Crystal Palace jusqu’en 2021, ne serait pas la priorité de l’OL, selon nos informations. Sakho, qui a été blessé aux ischio-jambiers au début de l’année, n’a joué que 8 matches cette saison », rappelle le média régional. Autrement dit, alors que Bruno Cheyrou vient officiellement de prendre ses fonctions de patron du recrutement de l'Olympique Lyonnais, l'heure est encore à la réflexion du côté du club rhodanien, Juninho ayant aussi son mot à dire dans ce dossier.

 


 

Ménès défend Aulas contre Maracineanu

Foot-sur7.fr

Le président de l’ OL a été repris de volée par la Ministre des Sports Roxana Maracineanu, accusée d’avoir précipité l’arrêt de la Ligue 1. Pierre Ménès vole au secours de Jean-Michel Aulas.

Depuis le déclenchement de la polémique sur l’arrêt définitif des championnats de football, le patron de l’OL est en guerre contre la décision du gouvernement et il en veut à la Ministre des Sports. Pointée du doigt dans les médias et interpellée dans des courriers par Jean-Michel Aulas, Roxana Maracineanu a encore répliqué au président de l’Olympique Lyonnais, dans une interview accordée à L'Alsace. Elle voit en effet Jean-Michel Aulas comme un scénariste et lui a recommandé de faire de toutes ses propositions sur la reprise de la Ligue 1, un film. « Les salles de cinéma vont rouvrir bientôt. Si M. Aulas a différents scénarios à proposer, je l'invite à en faire un film et à le proposer en salle... », a glissé Roxana Maracineanu.


Ménès juge les propos de la Ministre « nuls, stupides et déplacés »


Ces propos de la responsable des Sports sont jugés déplacés par Pierre Ménès. Selon le chroniqueur de Canal+, elle s’est fourvoyée dans sa communication. « Elle n’aime pas le foot. Elle a quand même dit que le sport n’était pas une priorité ce qui est costaud pour une ministre des sports… », a-t-il fait remarquer sur son compte Twitter, avant de descendre la Ministre du gouvernement d'Édouard Philippe : « Quant à cette déclaration (sur Aulas, NDLR) elle est aussi nulle que stupide et déplacée ». Un soutien que Jean-Michel Aulas appréciera sans doute, quoique le journaliste sportif n'est pas l'un de ses plus grands fans.

 


 

Benzema bientôt de retour à Lyon ?

Foot-sur7.fr

Un retour de Karim Benzema à l’Olympique Lyonnais n’est pas impossible. Selon les informations du journal AS, l’attaquant français du Real Madrid voudrait bien terminer sa carrière là où il l'a commencé.

Formé à l’Olympique Lyonnais, Karim Benzema a rejoint le Real Madrid en juillet 2009 où il s’est construit un palmarès incroyable. L’avant-centre français a tout remporté sous le maillot merengue en onze saisons, dont quatre Ligues des Champions, deux titres de Champion d’Espagne, trois Supercoupes d’Europe... Et depuis le départ de Cristiano Ronaldo, Karim Benzema s’est hissé au rang de véritable leader offensif du Real Madrid. Il comptabilise 19 buts et 8 passes décisives en 36 matchs cette saison. Mais cette belle histoire pourrait prendre fin. Le buteur de 32 ans n’a toujours pas prolongé son contrat expirant en juin 2022 avec le Real Madrid. Et selon les informations du journal AS, le Français a déjà une piste en cas de départ de la Maison-Blanche. « Son souhait est de sortir par la grande porte puis de jouer à Lyon avant de raccrocher enfin ses crampons », indique la source.


Un retour compliqué, mais pas impossible


Il faut dire que Karim Benzema reste très attaché à son ancien club et ne s'oppose pas à un retour à Lyon. Seulement, son retour à l’OL semble forcément compliqué à l’heure actuelle pour des raisons financières. Toujours est-il que certains supporters lyonnais y croient dur comme fer et la direction n'hésite pas à alimenter la rumeur d’un possible retour de KB9. Alors, un grand come-back de Karim Benzema à Lyon est-il un pur fantasme ou une réelle possibilité ? Pour le moment, le Real Madrid n’a pas l’intention de céder son attaquant et compte le conserver le plus longtemps possible.

 


 

Domenech juge le départ de Grégory Coupet

Footmercato.net

C'est un peu à la surprise générale que Dijon a nommé, le 20 mai dernier, Grégory Coupet nouvel entraîneur des gardiens de l'effectif de Stéphane Jobard. L'ancien portier emblématique de l'OL occupait cette fonction chez les Gones depuis 2018 et arrivait en fin de contrat cet été. Raymond Domenech, ancien entraîneur de Lyon notamment, a été invité à réagir vendredi à ce départ sur le plateau de La Chaîne L'Equipe, où il officie en tant que consultant.

«C’est le choix d’une nouvelle étape. Les anciens Lyonnais s’en vont. On peut le regretter. C’était la culture lyonnaise avec des anciens joueurs. Là, c’est une nouvelle direction et une nouvelle orientation. Le problème de Lyon, c’est la saison prochaine. Il y a des nouveautés. La saison prochaine sera décisive pour savoir si ça a été positif d’écarter les anciens Lyonnais comme (Bruno) Genesio et (Grégory) Coupet. Et ça continue», a ainsi lâché l'ancien sélectionneur des Bleus. Grégory Coupet a lui déjà expliqué les raisons de son départ de l'OL.

 


 

Sagnol pas convaincu par la piste Sakho

RMC.fr
 
Willy Sagnol n'a pas caché sa méfiance ce vendredi à propos d'une éventuelle arrivée de Mamadou Sakho à l'OL. L'ancien latéral de l'équipe de France craint de voir les problèmes physiques handicaper le défenseur central de 30 ans.

Les rumeurs entourant l'avenir de Mamadou Sakho ont fait l'effet d'une petite bombe. L'ancien titi et capitaine du PSG pourrait revenir en Ligue 1 mais sous le maillot de l'OL. Séduisante sur le papier, cette piste constituerait une fausse bonne idée pour Willy Sagnol.

Le consultant s'inquiète de la condition physique du défenseur central après une saison quasi blanche en Premier League avec Crystal Palace. Au top de sa forme, Mamadou Sakho serait un renfort de poids pour le club rhodanien. Mais l'international tricolore aux 29 sélections n'a disputé que 8 rencontres en 2019-2020 en raison de blessures à répétition.

"Quand un club anglais laisse partir un joueur qui a juste 30 ans, ce n'est pas bon signe. Après, la Premier League demande beaucoup physiquement, athlétiquement et sur le plan de l'intensité. C'est un championnat qui use, a estimé Willy Sagnol au micro de l'After Foot, sur RMC. Sur le plan du caractère, oui je pense qu'il peut en apporter beaucoup à cette équipe. Le manque de caractère, c'est un mal récurrent à Lyon depuis trois ou quatre ans. Mais il ne pourra l'amener que s'il joue et s'il n'est pas régulièrement blessé."


Un gros risque pour l'OL?


Titulaire à quatre reprises cette saison, Mamadou Sakho ne constitue plus le premier choix pour Roy Hodgson et est désormais devancé par Gary Cahill et Scott Dann. Et cette situation ressemble à un bel avertissement selon Willy Sagnol. Certes le défi constitué par l'OL pourrait lui permettre de revenir en France dans un club ambitieux. Mais entre le coût du transfert et son salaire, l'arrivée du défenseur représente un sacré investissement pour les Gones.

"Cela fait un moment que je n'ai pas vu jouer Crystal Palace et Mamadou Sakho mais je pense que s'il avait été dans une belle forme, on l'aurait revu en équipe de France, a encore lancé le finaliste du Mondial 2006. On ne l'a pas revu et ce n'est pas très positif. [...] Mais pourquoi pas? Selon moi, quand on fait un gros transfert en terme de prix et de salaire, il faut réduire les risques d'erreur pour les clubs français. Là, je crois qu'il y a beaucoup de risques."

Après le cuisant échec Mapou Yanga-Mbiwa, la direction lyonnaise va peut-être hésiter avant de tenter un nouveau pari en provenance d'Angleterre.

 


 

Le Dr Bertrand Latour se penche sur le malade Aulas

Foot01.com

Le moins que l'on puisse dire est que Jean-Michel Aulas fait le buzz depuis des semaines. Pour Bertrand Latour, Lyon doit quand même faire attention.

Il ne se passe pas un jour sans que le président de l’Olympique Lyonnais intervienne dans l’actualité du football, la mise à l’arrêt de la Ligue 1 ayant clairement fait craquer Jean-Michel Aulas. Mais si le combat du patron de l’OL semble de plus en plus légitime au fur et à mesure des jours, la manière dont il l’a menée fait que JMA a mis le feu aux différents réseaux sociaux. En mêlant ses intérêts personnels de responsable de Lyon et ceux du foot français, Jean-Michel Aulas commence à brouiller l’image de l’Olympique Lyonnais. Bertrand Latour l’avoue, autant il apprécie ce qu’a fait le président de l’OL pour son club, autant ses dérapages font parfois mal au club rhodanien.

« Concernant Jean-Michel Aulas, il y a quand même une unanimité pour dire qu’il est un grand président. C’est incontestable et j’ai rarement entendu le contraire dans les médias. On peut être agacé et énervé par certains de ses combats. Mais il est unanimement reconnu comme un grand président. Pour ce qui est de l’Olympique Lyonnais, c’est un grand club français, régulièrement dans les premières places (...) Mais vis-à-vis de l’extérieur, le club manque de chaleur. L’OL n’a pas la plus grosse cote de popularité auprès des journalistes (...) Un désamour ? La personnalité d’Aulas est très clivante. Certains ont donc du mal à avoir de l’empathie pour ce club. Les Lyonnais sont entre eux, c’est parfois difficile de s’intégrer avec eux, certaines recrues ont eu du mal. Peut-être qu’à vouloir être trop cocardier, le projet lyonnais a du mal à faire l’unanimité. Après, l’OL est reconnu pour ses équipes, sa formation lyonnaise, et ça joue bien au foot », a avoué, sur la chaîne L’Equipe, Bertrand Latour.

 


 

Un sénateur du Rhône justifie son vote contre l'amendement de reprise du championnat

Footmercato.net

Lundi soir, six sénateurs ont déposé un amendement dans l'optique de reprendre le championnat de France de Ligue 1. Si parmi les six sénateurs, ils sont quatre à officier dans le Rhône et rejoignent ainsi la volonté de Jean-Michel Aulas de reprendre le championnat, un de leur collègue rhodanien, Gilbert-Luc Devinaz (PS) s'y est opposé.

Le sénateur PS a justifié son vote dans des propos rapportés par Le Progrès. « La loi ne répond pas aux caprices de ceux qui ont les moyens d'être entendus, mais doit permettre la survie de notre mouvement sportif », a-t-il fait savoir. Gilbert-Luc Devinaz a néanmoins tenu à souligner l'impact bénéfique qu'a le club sur la ville de Lyon. « L'OL est une vitrine exceptionnelle pour notre Métropole et nous fait vibrer, supporters et amateurs de ballon rond. »

 

 

 

Last modified on samedi, 30 mai 2020 15:34