L'actu du Dimanche 24 Mai

L'actu du Dimanche 24 Mai

Voir aussi... Nouveaux Maillots de l'OL 2020-2021

Lacroix contre deux jeunes, Lyon a l'assaut ?

Foot01.com

Pour recruter un défenseur prometteur du FC Sochaux, l'Olympique Lyonnais est disposé à envoyer deux jeunes attaquants vers Bonal.

Florian Maurice n’est plus le responsable de la cellule recrutement de l’Olympique Lyonnais, mais il a tout de même travaillé sur les éventuelles pistes du club rhodanien pour la prochaine saison. Et parmi les joueurs convoités par l’OL, il y a Maxence Lacroix, le défenseur international U20 du FC Sochaux affirme ce dimanche L’Equipe. Afin de faciliter une possible opération avec le club doubiste, Jean-Michel Aulas a deux gros atouts dans les mains. Car de son côté, le FC Sochaux est très intéressé par deux joueurs de l’Olympique Lyonnais, et plus précisément deux jeunes attaquants, Yann Kitala et Hermann Tebily.

Le club rhodanien semble prêt à négocier afin de permettre de trouver une solution pour faire venir Maxence Lacroix, même si pour l’instant tout cela n’a pas donné lieu à une offre précise. Mais l’Olympique Lyonnais consent à donner à la priorité au FC Sochaux pour Yann Kitala et Hermann Tebily si le défenseur doubiste est inclus dans deal. Si ce dossier n'est forcément pas le plus bouillant du prochain mercato de l'OL, du côté de Lyon on veut continuer à aller chercher des espoirs du football français pour préparer l'avenir, tout en offrant des vraies opportunités aux jeunes formés au sein de l'académie rhodanienne mais dont l'avenir lyonnais n'est pas assuré.

 


 

Rennes et l’OL discutent pour Wylan Cyprien

Le10sport.com

A un an de la fin de son contrat, Wylian Cyprien est une proie courtisée pour le prochain mercato estival. Et en Ligue 1, deux clubs pensent à lui.

Auteur d’une excellente saison avec l’OGC Nice (7 buts et 3 passes décisives), Wylan Cyprien est enfin revenu sur le devant de la scène. Un come-back qui a fait beaucoup de bien aux Aiglons mais également au joueur, gravement blessé en 2017 (rupture des ligaments croisés). Des performances suivies par bon nombre de clubs, à l’étranger mais aussi en France. Et deux clubs de Ligue 1 sont notamment très intéressés par son profil.


Nice attend des offres


Selon nos informations, Rennes et l’Olympique Lyonnais sont très intéressés par Wylan Cyprien. Les deux clubs entretiennent des discussions avec l’entourage du joueur et pourraient préparer une offensive cet été. Pour l’OL, il s’agit d’un dossier de longue date, le joueur étant déjà suivi lorsqu’il évoluait au RC Lens. Côté rennais, l’intention de faire un très joli coup cet été est réel avec une short-list qui fait vraiment envie : Denis Bouanga (ASSE), Boulaye Dia (Reims) et, donc, Wylan Cyprien (OGC Nice). Le milieu de terrain de 25 ans, qui ne dispose plus que d’un an de contrat, fait partie des candidats au départ du côté de Nice. Les dirigeants niçois s’attendent par ailleurs à des offres et espèrent pouvoir en récupérer un bon prix, malgré sa situation contractuelle.

 


 

"On est vraiment trop cons", Aulas déplore encore un "scandale absolu"

RMC.fr
 
Jean-Michel Aulas s'étrangle de voir que la Liga va reprendre le championnat pendant que la Ligue 1 demeure à l'arrêt. Le président de l'OL, dans une interview à L'Équipe, ne manque pas de vilipender les "dirigeants" du football français.

Jean-Michel Aulas n'en démord pas: la saison 2019-2020 de Ligue 1 s'est arrêtée trop vite. L'annonce par le gouvernement espagnol de la reprise imminente et certaine de la Liga le convainc d'autant plus.

"Il est quand même paradoxal qu'un pays comme l'Espagne, qui a été plus touché que la France par la pandémie, ait réfléchi et ait trouvé des réponses", déclare le président de l'Olympique Lyonnais dans un entretien publié ce samedi soir par le journal L'Équipe.

Une interview dans laquelle il fustige à nouveau la direction du football français. Les responsables qui ont assisté aux réunions de l'UEFA, sur les solutions à trouver face à la crise du coronavirus, sont tout particulièrement dans son viseur: "En réalité, ce qu'ils ont dit à cette réunion avec l'UEFA, c'est «patience». Quand on voit que nos dirigeants y ont assisté, en tirant des conclusions différentes, on se dit qu'on est vraiment trop cons, excusez-moi du terme. (...) L'UEFA a même été jusqu'à sortir un protocole (sanitaire, ndlr), qu'on ne regarde même pas en France. C'est un scandale absolu".


"Des arguments qui sont faux"


Tout en se défendant de vouloir prendre des risques démesurés sur le plan sanitaire, Jean-Michel Aulas considère que le football français a pris la décision de s'arrêter "sur des arguments qui sont faux". Ce qui constitue, selon lui, une "erreur grave" qui va coûter "plusieurs centaines de millions d'euros" aux clubs.

À l'instar de ses précédentes sorties médiatiques, presque quotidiennes, le dirigeant lyonnais, qui a par ailleurs décidé de saisir le Conseil d'État pour contester l'arrêt de la saison, martèle que le football français peut et doit faire marche arrière: "S'ils ne reviennent pas dessus, ils aggraveront leur responsabilité".

 

 


 

Aulas veut faire le vide autour de Garcia en 2021

Butfootballclub.fr

L’OL verrait d’un bon œil que le staff arrive en fin de contrat en juin 2021 afin de lancer un nouveau projet d’envergure autour de Juninho. Et de Rudi Garcia ?

Jean-Michel Aulas a les yeux rivés sur une potentielle reprise du championnat mais garde à l’esprit le terrain purement sportif. Privé de deux tauliers qu’étaient Grégory Coupet (Dijon FCO) et Florian Maurice (Stade Rennais), le président de l’OL entend ainsi frapper fort au sein du staff des Gones en juin 2021.

« Les dirigeants veulent maintenant impulser une politique générale cohérente après une année mouvementée, assure L’Équipe ce dimanche. Le projet serait d’arriver en 2021 avec un staff en fin de contrat. Le club aurait alors tout loisir de reconstituer, ou pas suivant les résultats, sa direction technique. Si tout se passe comme prévu, Juninho aura toutes les cartes pour modeler l’OL du futur en juin 2021. » A priori, Rudi Garcia ira au bout de son contrat en 2021 grâce notamment à son entente avec le vestiaire lyonnais et ses bonnes relations avec Juninho.


Quid de Baticle en juin 2021 ?


Le technicien de 56 ans ne se projette pas plus loin car il sait que seuls ses résultats valideront ou non la suite de la collaboration. La confusion est plus importante autour de Gérald Baticle, qui lui ne devrait pas être reconduit à la fin de la saison prochaine. Enfin, Claudio Caçapa pourrait sortir de l’ornière en 2021, lui qui s’implique à l’OL dans le développement du futsal et vient de devenir titulaire de son brevet d’entraîneur professionnel.

 

 


 

L’avenir de Rafael s’éclaircit

Butfootballclub.fr

Cité comme éventuel renfort du FC Nantes dans le couloir droit de la défense sur ce mercato estival, Rafael (29 ans) n’a aucune envie de quitter l’OL la saison prochaine.

Le FC Nantes pourrait annoncer sa première recrue estivale en début de semaine. Comme déjà évoqué ce samedi, Jean-Charles Castelletto a toutes les chances de signer pour les trois prochaines saisons s’il satisfait à la visite médicale programmée lundi à la Jonelière.

Ensuite, Christian Gourcuff pourra œuvrer plus tranquillement à renforcer les autres pores de sa défense, comme son couloir droit. En ce sens, le nom de Rafael a refait surface cette semaine. « Le dossier Rafael, latéral lyonnais qui aurait pu signer l’hiver dernier et frère de Fabio, n’est pas définitivement clos », a glissé le site La Maison Jaune.


« Rafael n’a pas envie de quitter Lyon cet été »


David Barbet, journaliste bien informé sur l’OL, a déjà refermé cette piste. « Rafael n’a pas envie de quitter Lyon cet été, a-t-il glissé récemment sur Twitter. Il lui reste un an de contrat, il souhaite rester à l’OL et aider le club à faire une grande saison la saison prochaine. Concernant Botafogo, il souhaite rejoindre le club à la fin de son contrat en juin 2021. »

 


 

Reine-Adélaïde : « J’aurais pu tricher mais j’avais des objectifs »

OL.fr

Privé de compétition depuis décembre et une grave blessure au genou, Jeff Reine-Adélaïde continue de cravacher pour revenir le plus vite et le plus fort possible. Le milieu de terrain lyonnais s’est confié sur sa rééducation, son quotidien, cette épreuve parfois douloureuse mais riche en enseignements. La seconde partie de l’interview est à retrouver ce mardi sur OL.fr.

« Jeff, peux-tu nous raconter cette soirée de décembre où tu te blesses ?

C’est un moment très particulier. Au début, on ne pensait pas que cette blessure était aussi grave. Mais cela s’est avéré que c’était plus important que prévu. Ça a été douloureux sur le moment. Il a fallu accepter cette blessure pour avancer le plus vite possible. C’est ce que j’ai fait et je me suis mis au travail. Cela fait partie de la vie d’un footballeur. Il y a des hauts et des bas. C’est parfois dur à accepter mais il faut être plus fort que cela et il y a bien plus grave dans la vie. La famille a été très important pour m’aider à avoir le moral, surtout après l’opération. Ce sont des moments compliqués quand on est dans le lit, qu’on a mal. J’ai été très bien entouré aussi par le staff.
 
Comment se passe ta rééducation ?

Tout va bien. J’ai commencé à Lyon. Le lendemain de l’opération, j’ai repris le travail avec un des kinés. Ça a été très dur et éprouvant. Je suis ensuite allé à Clairefontaine pour voir un autre cadre. C’est vraiment dur de voir ses coéquipiers s’entraîner et toi, de rester sur le côté. Je suis parti deux semaines en vacances en Martinique aussi. Ça m’a beaucoup aidé. J’ai réattaqué en revenant. J’aurais pu reprendre il y a un mois le travail avec le reste de l’équipe. C’est un travail acharné. Il ne faut pas se relâcher car parfois c’est dur. Des fois, on n’a pas envie de faire les exercices. J’aurais pu tricher mais j’avais des objectifs dans ma tête. Les objectifs servent aussi à ça, ne pas se relâcher. Il y avait beaucoup de fatigue physique et mentale qui s’accumulait. J’ai su le gérer, grâce au staff médical et à ma famille qui a été d’un bien fou pour moi.

Qu’est-ce que cette épreuve t’a apporté ?

Cela fait mûrir. On prend conscience de certaines choses. Je ne pensais qu’au foot avant cette blessure, je n’avais rien d’autre en tête. J’y pense encore beaucoup mais j’ai aujourd’hui un esprit plus ouvert. J’ai découvert d’autres choses. Je me suis affirmé, j’ai appris sur moi, sur mes proches, sur mes amis. On a plus de temps pour les autres car on ne se focalise pas que sur nous-mêmes.
 
La concurrence sera très forte à ton poste. Est-ce qu’il y a un peu de crainte ?

Non. Il n’y a pas de pression à avoir. Je sais le joueur que je suis, je connais mes qualités. On a un groupe étoffé avec beaucoup de qualité. La concurrence ne fait pas de mal. C’est avec cela qu’on reconnaît les bons joueurs. »

 


 

Plusieurs clubs européens suivent un jeune espoir

Footmercato.net

Alors que l'OL est sur le front pour tenter d'inverser le cours des choses concernant l'arrêt du football professionnel français en raison de la pandémie de Covid-19, les dirigeants du club rhodanien doivent également penser mercato, même si les dates de celui-ci restent encore à définir cet été. Selon les informations de L'Equipe, Abdallah Nouri (16 ans), milieu offensif évoluant chez les jeunes de l'OL, est pisté par l'AC Milan et l'Atalanta Bergame en Italie mais aussi par l'Espanyol Barcelone ainsi que Valence en Espagne.

Le quotidien sportif précise que des contacts avec l'entourage du joueur ont été établis. Les Gones ont offert un contrat aspirant au jeune Nouri, qui est lié à Lyon par un accord de non-sollicitation (ANS, promesse d'embauche). Son entourage semble toutefois en désaccord avec la durée proposée et favorise un projet à long terme. Il faudra peut-être aller voir à l'étranger pour cela...

 


 

Un jeune attaquant de l’OL a été approché

Butfootballclub.fr

Les dirigeants du RC Lens souhaitent renforcer l’effectif de Franck Haise au mercato estival et ont les yeux tournés vers l’Olympique Lyonnais.

Le RC Lens a lancé quelques pistes séduisantes en vue de renforcer son effectif la saison prochaine. Bien épaulé par Florent Ghisolfi, avec qui il travaille main dans la main, Franck Haise a déjà lancé plusieurs hameçons en défense, au milieu et même en attaque.

Pour ce faire, L’Avenir de l’Artois a chiffré le montant de l’enveloppe alloué au recrutement estival des Sang et Or. Alors qu’on le pensait proche des 18 millions d’euros, il devrait finalement tourner autour de 13 M€. Hors ventes, ce qui pourrait laisser un matelas supplémentaire en cas de départ(s) cet été.


Le jeune Tebily plaît au RC Lens


Pour renforcer l’effectif, les Sang et Or n’hésitent pas à regarder en direction de l’OL. Notamment chez sa jeune garde. Dans son édition du jour, L’Équipe affirme ainsi que le club artésien a même fait « une approche concrète pour Hermann Tebily », aligné avec l’équipe U19 des Gones cette saison. Le RC Lens doit faire face à la concurrence du FC Sochaux dans ce dossier. Un détail qui pourrait sans doute avoir son importance tôt ou tard étant donné les bonnes relations qui unissent le club doubiste et la formation rhodanienne.

 


 

Le traçage numérique des supporters stéphanois était illégal

RMC.fr

Lors d’un derby en 2018, l’OL a refusé la vente de places à des supporters sur la seule foi de leur adresse électronique. Une pratique jugée illégale par le gouvernement, dix-huit mois après les faits.

Alors que la mise en place d’un outil de traçage numérique des personnes infectées par le Covid-19 fait débat en France, le gouvernement s’est tardivement prononcé sur une pratique de traçage numérique appliquée au football, et jugée discriminante par un député, il y a 18 mois, à l’occasion d’un derby. Dans les jours suivants le derby remporté (1-0) par l’OL face à l’ASSE, en novembre 2018, le député de la Loire, Régis Juanico, avait alerté les pouvoirs publics dans un courrier adressé au gouvernement.


Les supporters avaient le droit d’acheter des billets


Alors que les supporters stéphanois avaient été, comme il est de coutume lors de cette affiche depuis plusieurs saisons, interdits de déplacement par un arrêté ministériel puis un arrêté préfectoral, l’OL s’était permis d’annuler certains billets de supporters sur la seule foi de l’analyse de leur adresse numérique, "celle-ci comportant des éléments laissant supposer que les intéressés soutenaient l’ASSE", précisait le courriel de Régis Juanico. Le système a finalement été jugé contraire à la loi par le gouvernement, comme le rapporte Le Progrès.

Interrogé par le quotidien régional, Pierre Barthélémy, l’avocat de l’Association nationale des supporters (ANS), explique que "le traçage géographique ou nominatif des supporters par l’OL était illégal, car il ne s’agissait pas d’identifier des supporters faisant l’objet d’une ICS (Interdiction commerciale de stade, applicable aux supporters qui n’auraient pas respecté les conditions générales de vente, NDLR), mais d’identifier les supporters de l’ASSE… qui avaient le droit d’acheter des billets".

 


 

Aulas lance un défi choc au président Macron !

Foot01.com

Profitant de l'annonce de la reprise de la Liga en juin prochain, le président de l'OL demande à Emmanuel Macron de relancer la Ligue 1.

Jean-Michel Aulas a de la suite dans les idées, et chaque annonce de la reprise d’un championnat européen permet au président de l’Olympique Lyonnais de plaider sa cause. Et forcément, quand le chef du gouvernement espagnol a donné le feu vert afin que la Liga reprenne à partir du 8 juin, le patron de l’OL a saisi la balle au bond. Pour Jean-Michel Aulas, il est désormais évident que la France a trop vite dit stop à la saison de Ligue 1, et le président de Lyon lance un appel à Emmanuel Macron afin que ce dernier intervienne pour relancer le Championnat de France, donnant ainsi à Lyon et au PSG des chances de briller en Europe et à la L1 de ne pas passer pour une compétition de seconde zone en Europe.

Jean-Michel Aulas demande donc au président de la République d’intervenir pour rectifier une décision prise, selon lui, de manière trop rapide. « L’Olympique Lyonnais espère que l’exemple de l’Espagne venant après celui de l’Allemagne permettra de reconsidérer la décision prise en France de façon trop hâtive (...) Le PSG et l’Olympique Lyonnais, tous deux toujours engagés avec leurs 2 équipes, féminine et masculine,  seront ainsi pénalisés face à des adversaires qui auront bénéficié de la reprise de leur championnat. L’OL appelle le Président Emmanuel Macron à soutenir l’esprit d’une France qui réagit face à ses concurrents européens. Grâce à la pertinence et à l’efficacité de ses citoyens, la France a fait reculer la pandémie pour permettre la reprise contrôlée des entraînements et demain nous l’espérons de la compétition, comme c’est le cas dans la quasi-totalité des autres pays européens. La décision prise dans la précipitation le 30 avril peut être aujourd’hui compensée aux yeux des français si l’on sait reconnaitre que rien n’est jamais définitif en adoptant la solution la plus appropriée dans l’intérêt du football professionnel français et donc des français », explique, dans un communiqué, le président de l’Olympique Lyonnais, qui espère qu'Emmanuel Macron n'hésitera pas à faire volte-face.

 

Voir aussi... Nouveaux Maillots de l'OL 2020-2021

 

Last modified on dimanche, 24 mai 2020 20:55