L'actu du Mercredi 6 Mai

L'actu du Mercredi 6 Mai

3 lyonnais parmi les joueurs les plus cher de Ligue 1

Football365.fr

Sans surprise, Kylian Mbappé et Neymar sont les joueurs les plus onéreux du championnat de France. Derrière eux, la Ligue 1 regorge de valeurs marchandes importantes.

Toutes les études et sites d’estimation placent actuellement Kylian Mbappé comme le joueur le plus cher du monde. Pour son talent, son âge, son potentiel marketing, son CV bien garni et sa situation contractuelle, le champion du monde français avait une valeur estimée aux alentours de 200 millions d’euros avant la crise sanitaire. Neymar le suit sans surprise à l’échelle du championnat de France. Mais quelles sont les plus fortes valeurs marchandes derrière ces deux susperstars en France ?

Selon le site Transfermarkt, c’est encore du côté du Paris Saint-Germain qu’il faut se tourner, sans surprise. Le média spécialisé place Marco Verratti à la troisième marche de ce classement des joueurs les plus chers de Ligue 1, avec une valeur estimée à 60 millions d’euros. Mauro Icardi est également estimé à 60M€, malgré la réalité de sa situation contractuelle, avec une option d’achat à 75M€. Suivent ensuite Marquinhos (PSG, 52M€), Houssem Aouar (OL, 49,5M€), Memphis Depay (OL, 44M€), Wissam Ben Yedder (Monaco, 40M€) et Moussa Dembélé (Lyon, 40M€).

De son côté, l’Observatoire du football (CIES) place 3 joueurs – dont 2 du Paris Saint-Germain – dans une fourchette estimée entre 50 et 70 millions d’euros : Marco Verratti mais aussi Pablo Sarabia côté parisien, et Wissam Ben Yedder.

 


 

L'UEFA veut programmer Juventus-Lyon le 8 août

RMC.fr

INFO RMC Sport - L'UEFA souhaite programmer le huitième de finale retour de Ligue des champions entre la Juventus Turin et Lyon le 8 août à Turin, à condition que les mesures sanitaires le permettent.

Selon plusieurs sources proches de l’UEFA, l’instance européenne souhaite programmer le huitième de finale retour de Ligue des champions entre la Juventus et l'OL le 8 août à Turin, à condition bien sûr que les mesures sanitaires le permettent. Selon les informations de RMC Sport, une réunion s’est tenue ce mercredi matin à l’UEFA avec les principaux présidents de clubs européens pour leur rappeler que l’UEFA voulait terminer la Ligue des champions.

L’UEFA a rappelé lors de cette réunion que les championnats qui pouvaient se conclure devaient le faire avant la fin du mois de juillet pour ainsi permettre à la Ligue Europa et la Ligue des champions de se dérouler en août. Le quart de finale du PSG, tombeur en huitièmes du Borussia Dortmund, serait lui programmé le 10, 11 ou 12 août. Il est pour l’instant trop tôt pour parler du format de la compétition et ainsi dire si les matchs auront lieu sur une confrontation aller/retour.

L'OL avait frappé un grand coup le 26 février dernier en dominant la Juve (1-0) dans son antre du Groupama Stadium grâce à un but de Lucas Tousart. Le match retour à Turin était initialement prévu le 17 mars.

 


 

Aulas tracassé par un dossier aussi explosif que l’arrêt de la L1

Butfootballclub.com

Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, veut revenir sur la décision de la Ligue d’arrêter le championnat. La baisse des salaires est aussi un vrai sujet.

Jean-Michel Aulas n’est pas du genre à baisser les bras. Le président de l’OL milite toujours pour une reprise cet été et pense être capable de faire changer les instances d’avis.

« Il le faut », assène-t-il dans L’Équipe. La LFP a cru devoir arrêter le championnat alors qu’on pouvait attendre 15 jours, 3 semaines jusqu’à début juin pour savoir si les entraînements individuels et collectifs pouvaient reprendre, peste JMA. L’UEFA nous avait mis sur la voie avec les play-off. On a pris une solution injuste et erronée juridiquement. » Au-delà de la question épineuse de la reprise, le président de l’OL reste tracassé par celle tout aussi sensible de la baisse des salaires de ses joueurs. Pour l’instant, aucun accord n’a été trouvé en ce sens.

« Oui c’est un sujet délicat car il n’y avait pas unanimité au sein du groupe, poursuit Aulas. On a trouvé des solutions différentes liées, par exemple, aux primes qui ne sont pas obligatoires. Mes joueurs ne sont pas satisfaits, ni le staff, par la décision de la Ligue. Les joueurs ont des primes, chez nous, sur des qualifications en Coupe d’Europe. Le fait d’être 7e sur tapis vert, ils préfèrent donc qu’on leur donne la possibilité de s’entraîner dès demain car on va jouer très rapidement la C1, logiquement le 8 août contre la Juve. »

 


 

Un premier piège tendu à Cheyrou à Lyon

Butfootballclub.fr

En passe de prendre en charge le recrutement de l’OL, Bruno Cheyrou s’occupe toujours des féminines au PSG et sera bientôt mis au parfum.

La réputation de Bruno Cheyrou le précède. Pour certains, l’actuel chargé des féminines du PSG serait peu travailleur et froid, quand d’autres parlent d’un grand méticuleux qui aime prendre ses distances sur le plan professionnel.

C’est pourtant l’intéressé qui se verra confier la succession de Florian Maurice à l’OL. « Il prépare ça depuis un moment et il a tout mis en place pour avoir toutes les chances de son côté, assure dans L’Équipe son frère Benoît. Je ne suis pas objectif, je suis son frère, mais il a tout pour réussir. Pour qu’une organisation fonctionne, il faut que chacun reste à sa place. Et il a conscience de ça. » Justement, la délimitation des compétences pourrait constituer un premier danger pour Cheyrou puisque Juninho a la mainmise sur le recrutement.

Si les deux hommes se connaissent et s’entendent plutôt bien, il faudra cohabiter au quotidien. « Je ne suis pas inquiet pour lui mais il faudra qu’il comprenne qu’il y a un directeur sportif, explique Pierre Dréossi, qui a fait venir Cheyrou au LOSC (en 1997) avant de le vendre à Liverpool puis de le recruter à nouveau au Stade Rennais (2006). Il faudra bien définir son territoire, ce sera l’enjeu. Le recrutement, c’est toujours un peu difficile, il faut avoir des convictions mais aussi savoir être consensuel. » Manifestement, Maurice a échoué dans cette tâche et prendra très bientôt la direction du Stade Rennais.

 


 

Quel flair, Aulas a recruté Pjanic en 10 secondes

Foot01.com

En 2008, l’Olympique Lyonnais réalisait une très belle opération sur le marché des transferts en recrutant Miralem Pjanic pour seulement 7 ME en provenance du FC Metz.

Au moment de signer à Lyon, le Bosnien était encore un jeune espoir. Douze ans plus tard, il s’est imposé comme l’un des meilleurs joueurs de la planète à son poste, et brille de mille feux sous les couleurs de la Juventus Turin. Au cours d’un live Instagram avec Sonny Anderson, celui qui a également porté le maillot de l’AS Roma est revenu sur les coulisses de son transfert à Lyon. Et sans surprise, le milieu de terrain de 30 ans a indiqué que c’est Jean-Michel Aulas qui avait joué un rôle majeur dans son transfert, lui indiquant notamment à la sortie d’un match entre l’OL et Metz en janvier 2008 qu’il pouvait venir à Lyon quand il le voulait. Six mois plus tard, Pjanic posait ses valises sur les bords du Rhône.

« Après le match Jean-Michel Aulas est descendu dans les vestiaires et il voulait me parler, précise Miralem Pjanic. Il m’a dit « si tu le souhaites, tu viens quand tu veux au club. Lyon c’était le club numéro un français. J’étais également courtisé par le Bayern Munich. Mon coeur a décidé d’aller à l’OL. Dans le vestiaire je suis rentré dans un autre monde car j’ai vu des joueurs comme Juninho, Karim Benzema, Fabio Grosso champion du monde avec l’Italie. Mon premier match avec l’OL c’est contre Toulouse. Je suis encore en phase d’apprentissage lors de la première année car il me manque un peu de physique. C’est vraiment l’année d’après que j’explose. On réalise un très beau parcours en Ligue des Champions avec cette demi-finale. Ma dernière année est plus mitigée car Yoann Gourcuff est recruté et joue au même poste que moi dans le 4-3-3 de Claude Puel » se souvient Miralem Pjanic, lequel garde assurément un très beau souvenir de son passage à Lyon, qui lui a ensuite ouvert les portes de la Série A.

 


 

Aulas est égoïste, le foot amateur lui tape sur les doigts

Foot01.com

Quelques jours seulement après l’interruption de la Ligue 1 au début de la pandémie de coronavirus, Jean-Michel Aulas faisait savoir qu’il était favorable à une saison blanche.

Une solution qui servait évidemment les intérêts de l’Olympique Lyonnais, décroché en championnat et qui aurait pu récupérer une place en Ligue des Champions grâce au classement de la saison dernière si la solution de la saison blanche avait été retenue. Très rapidement, le président de l’OL avait été critiqué par la majorité des présidents de Ligue 1 et notamment par Jacques-Henri Eyraud, son homologue de l’Olympique de Marseille. Dans les colonnes de La Voix du Nord, le président de la Ligue des Hauts de France est revenu sur les propos de Jean-Michel Aulas. Et pour Fernand Duchaussoy, l’idée du patron de l’OL était sans doute la moins injuste. Mais elle n’avait aucune chance d’obtenir gain de cause car Jean-Michel Aulas, guidé par ses propres intérêts, s’y est mal pris pour l’exposer.

« Je pense que les prises de position de Jean-Michel Aulas chez les pros ont finalement desservi ce scénario de la saison blanche pour le foot amateur. Les gens ont tous compris que le président de l’OL évoquait une saison blanche parce que c’était uniquement dans son propre intérêt, alors que collectivement il y en avait aussi un. C’est clair que cela aurait été dur à avaler pour les équipes en tête de leur division, mais il n’y avait de toute façon aucune décision susceptible de satisfaire tout le monde » a indiqué celui qui a occupé le rôle de président de la Fédération Française de Football entre 2010 et 2011, et pour qui l’option de la saison blanche était clairement la meilleure. Malheureusement pour lui et pour les dirigeants qui souhaitaient reprendre le classement de la saison dernière, cette idée a pu être décridibilisée aux yeux du grand public et des dirigeants du football professionnel, notamment par la façon dont Jean-Michel Aulas l'a portée.

 


 

La fin de saison de Ligue 1 simulée par les statistiques

Opta via Twitter

 


 

Tournoi Twitter (Tour 2/3) : Votez @Centpourcentol !

Twitter

On a été vainqueur hier face à une grosse communauté ! On remet ça aujourd'hui avec le 2ème tour sur 3.
Merci pour la participation les Gones !

 

 

Last modified on mercredi, 06 mai 2020 18:04