L'actu du Vendredi 1er Mai

L'actu du Vendredi 1er Mai

Aulas : " L'OL est défavorisé "

Leprogres.fr

Le président de l'OL regrette la gestion de crise de la LFP, qu'il juge évidemment très préjudiciable pour son club, d'arrêter le championnat sur l'indice de performance à l'issue de la 28e journée de L1. Plusieurs recours devraient être déposés devant le Tribunal administratif, notamment pour " pertes de chances " aux conséquences financières très importantes.

Le président de l'Olympique Lyonnais a réagi pour Le Progrès à la décision de la Ligue de mettre un terme définitif à la saison de Ligue 1, en fixant un classement à l'indice de performance après 28 journées. 7e de ce classement, l'OL n'est pas qualifié pour une Coupe européenne via le championnat, même s'il peut l'être encore en gagnant la finale de la Coupe de la Ligue contre le PSG, ou en allant au bout en Ligue des Champions, si ces compétitions se disputent courant août.

Président, l'OL va-t-il déposer des recours à la suite de cette décision de la Ligue concernant le classement définitif en Ligue 1 ?

" Il est toujours difficile de dévoiler le détail des procédures, qui vont être multiples, car ce serait donner un certain nombre d'éléments à ceux qui vont être attaqués, pour mieux se défendre, mais il y a trois axes effectivement :

1. L'arrêt du championnat décidé par la LFP, alors que selon la dernière déclaration de la Ministre des sports, il était possible de jouer, notamment à huis-clos ou jusque devant 5 000 personnes au cours du mois d'août. La Ligue s'est précipitée, on avait imaginé un scénario beaucoup plus juste avec un système de play-off et play-down, qui aurait permis d'intéresser les opérateurs et les diffuseurs.  On sait que des concurrents, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne probablement, vont reprendre, alors qu'en France la décision d'arrêter semble dictée par des raisons obscures.

2. Le choix de la Ligue d'arrêter un classement mixte, par rapport à la FFF qui pour les classements amateurs, n'a pas décerné de titres de champion. Je suis heureux pour le PSG et pour Lorient qu'ils le soient, mais le classement n'est pas logique. Je ne vais pas attaquer un club plus qu'un autre mais Nice, qui finit devant nous, a joué 15 fois à domicile et nous 13, et n'a rencontré qu'une fois le PSG, et nous deux. Ce n'est pas sans conséquence. Les enjeux sont considérables, et l'OL est défavorisé. Je rappelle que dans les dix dernières années, l'OL a souvent rattrapé un retard important au cours des dernières journées. C'est donc une perte de chances.

3. Cette perte de chances valorisées, vont être réclamées sous la forme de dommages et intérêts. "
" La gouvernance de la Ligue a vécu, avec cette gestion de crise "

Vous estimez à combien la perte financière en cas de non participation à une coupe européenne ?

" Sur la Ligue des Champions, en atteignant les 8es de finale comme nous l'avons fait l'année dernière et cette saison, c'est près de 90 millions que l'on a touché et que l'on touchera aussi cette saison. Pour la Ligue Europa, je ne peux pas trop entrer dans les détails, mais c'est de l'ordre de 20 millions. "

Pensez-vous que l'OL ou que vous-même puissiez gêner au niveau de la Ligue ?

" Si c'est le cas, cela voudrait dire que nos recours sont pleinement justifiés... "

Les voix dissonantes du football français ont-elles contribuées à rendre ce verdict ?

" La gouvernance de la Ligue a vécu, avec cette crise. Le président de la FFF, Noël Le Graët devra en tirer les conséquences. La gestion de la crise a été mal faite. Les relations avec les diffuseurs ont été étonnantes aussi. La quasi totalité des présidents de clubs le pensent également. "


"L'Allemagne par ses décisions, est sur l'offensive, alors que nous sommes sur la défensive"


Cette agitation autour des intérêts du football a pu paraître indécente au regard de la crise sanitaire. Le comprenez-vous ?

"L'essentiel est constitué par la situation sanitaire bien sûr, et l'Olympique Lyonnais a été le premier à prendre des dispositions pour aider à la recherche, pour procurer du matériel, aider les hôpitaux, les handicapés. On a dépassé les 500 000 euros de dons sur la région. On a fait passer la santé au-dessus de tout. Une fois qu'on a dit ça, on peut concevoir aussi que la reprise du championnat, ce n'est pas seulement la reprise du foot, c'est une perspective pour redonner de l'espoir et de l'envie aux gens. Encore une fois par rapport à l'Allemagne, qui avec ses prises de décisions politiques, entrepreneuriales, sociales, est sur l'offensive, alors que nous sommes sur la défensive. Nous sommes les premiers à arrêter, et nous ne défendons pas nos sportifs. J'en veux pour preuve que l'UEFA veut que le PSG et l'OL continuent leur parcours en Ligue des Champions en août pour les hommes, et peut-être fin juillet pour les féminines, alors qu'on n'aura pas eu les mêmes protocoles que certains pays comme l'Allemagne, et peut-être l'Espagne ou l'Italie..."

Economiquement également, ces pays-là vont repartir plus fort s'ils reprennent, en touchant leurs droits TV ?

"Nos concurrents vont se muscler, récupérer leurs droits TV, et nous, nous prolongerons plus longtemps le chômage partiel. Je  regrette qu'on n'aille pas de l'avant. Beaucoup de choses sur le plan politique, de l'éthique, de la vie sociale, me déplaît dans cette décision."

L'OL peut encore être européen en gagnant la Coupe de la Ligue, si elle se joue...

"Vous savez, j'ai participé ce jeudi matin au bureau de Ligue comme invité en tant que président du collège des clubs de Ligue 1, et j'ai vu que des clubs qui pouvaient être européens par le championnat, étaient contre le fait que les deux finales se jouent cette saison. On est dans une réflexion qui me dépasse."


"On fera un recrutement pour jouer la Coupe d'Europe et notre budget ne sera pas inférieur"


Si vous devez jouer la Coupe de la Ligue et la Ligue des Champions avant la reprise du championnat, comment allez-vous vous préparer ?

"On va en discuter, avec Juninho, avec les entraîneurs. Cela signifiera qu'on reprendra entre le 15 et le 22 juin de manière à avoir six à sept semaines de préparation, sachant que nos athlètes auront été arrêtés trois mois."

Espérez-vous au cas où les Coupes d'Europe ne pouvaient reprendre, un repêchage en Ligue des Champions ?

"Si la mesure d'arrêter est prise aussi par l'UEFA, on aura une petite chance, en tout cas on fera comme si on est qualifié pour une Coupe d'Europe quoi qu'il arrive."

Avec des risques quand même de perdre des joueurs et de baisser le budget si vous ne l'êtes pas ?

"On n'a que deux joueurs en fin de contrat, Mapou Yanga-Mbiwa, et Lucas Tousart, qui est transféré à Berlin. Une partie du recrutement a déjà été faite (Kadewere) et on lèvera l'option d'achat de Karl Toko-Ekambi. On a déjà une très bonne équipe et on fera un recrutement pour jouer la Coupe d'Europe, et notre budget ne sera pas inférieur non plus. Et si nos recours aboutissent également, puisque nous avons la possibilité de saisir le tribunal administratif en référé suspension - pour obtenir la suspension de la décision de la Ligue - nous pouvons également être qualifiés en Ligue Europa."

 


 

Saison arrêtée, le club contre-attaque !

Maxifoot.fr

L'Olympique Lyonnais contre-attaque. Non-content de l'arrêt définitif de la Ligue 1, avec une septième place finale, le club rhodanien a annoncé qu'il pourrait intenter un recours pour contester la décision de la LFP.

"L’Olympique Lyonnais a pris acte de la décision proposée par le Bureau de la Ligue de Football Professionnel et entérinée cet après-midi ensuite par son Conseil d’Administration, de mettre un terme à la saison 2019/20 de Ligue 1 et de Ligue 2, en se basant sur les propos tenus par le Premier Ministre Edouard Philippe lors de sa prise de parole à l’Assemblée Nationale sur les conditions du déconfinement. Cette position gouvernementale ne semblait pas imposer de façon rédhibitoire un tel arrêt définitif dès aujourd’hui de la Ligue 1 et la Ligue 2, la Ministre des Sports Roxana Maracineanu ayant préalablement indiqué la possibilité de jouer en août si l’évolution de la situation sanitaire le permettait", peut-on lire dans un communiqué.

"(...) Compte tenu de l’arrêt du Championnat de France de Ligue 1, décrété aujourd’hui par la Ligue, l’Olympique Lyonnais se réserve la possibilité d’intenter un recours contre cette décision et réclamer des dommages et intérêts, notamment au titre de la perte de chance et au regard des jurisprudences d’autres sports professionnels qui sont actuellement en cours, car le préjudice pour le club s’élève à plusieurs dizaines de millions d’euros", a rajouté l'OL.

 


 

Les recours de clubs ne "pourront pas être évités", explique Maracineanu

RMC.fr

Dans RMC Mobilisation Générale, Roxana Maracineanu explique que la projet de loi envisagé par son ministère des Sports ne pourra pas empêcher des clubs comme l'OL ou le Toulouse FC de déposer des recours en justice contre les classements établis:

"On ne pourra pas les éviter, même par la loi. Ce que nous faisons, c'est renforcer les décisions de fédérations pour qu'elles puissent changer leurs règlements. Sur le fond, ça ne va pas sécuriser les décisions. (...) Maintenant, j'en appelle à la solidarité et responsabilité de chacun. S'ils veulent aller au tribunal, qu'ils y aillent".

 


 

Les conditions pour être européens malgré l’arrêt de la L1

Butfootballclub.fr

Avec le classement entériné par la LFP, on y voit désormais un peu plus clair sur les qualifications pour la prochaine Ligue Europa. Dans tous les cas de figure, le LOSC – qui a terminé 4e de Ligue 1 – accèdera directement à la phase de groupe de la compétition. Pour les deux autres places qualificatives, il faudra attendre le 20 mai prochain et les décisions concernant la tenue ou non des finales de Coupe de la Ligue (OL – PSG) et de la Coupe de France (ASSE – PSG) pour y voir plus clair.


L’OL ne peut pas espérer mieux que le Q2 de la C3… sauf s’il gagne la C1


Si les deux matches sont annulés ou que le PSG remporte les deux rencontres, l’OGC Nice (5e) ira en phase de groupe de C3 et le Stade de Reims (6e) au 2e tour préliminaire de la compétition. Dans le cas où l’OL pouvait disputer la finale de Coupe de la Ligue et venait à battre Paris, les Gones se retrouveraient alors au Q2 de la Coupe d’Europe… Et Nice directement en poules (Reims non européen).

Les Lyonnais ont encore une chance de se qualifier pour la Ligue des Champions : la remporter dans l’hypothèse qu’elle puisse reprendre en août. Un cas hautement improbable mais qui a encore le mérite d’exister tant que l’UEFA n’a pas tiré un trait sur une reprise en août.

 


 

Da Silva, Dib et Kalulu toujours en négociation pour un contrat pro

Twitter

 


 

Florent Balmont prend sa retraite

Twitter

 


 

Quillot serein sur les probables recours des présidents de clubs

RMC.fr
 
Invité ce jeudi soir de l'After Foot, sur RMC, le directeur général de la LFP Didier Quillot a admis que des clubs vont probablement intenter des recours après l'officialisation de l'arrêt de la saison en Ligue 1 et Ligue 2, et le gel des classements. Mais le dirigeant assure que la Ligue a anticipé, et que les décisions prises sont "solides juridiquement".

"On ne peut jamais être satisfait d'un championnat qui ne va pas au bout et se termine de cette façon, reconnaît-il. Maintenant les décisions du gouvernement se sont imposées à nous, elles ont été prises pour des raisons sanitaires, et il n'a jamais été imaginable d'aller contre." Invité ce jeudi de l'After Foot, le directeur général de la Ligue de football professionnel (LFP) Didier Quillot est revenu sur le grand événement de la journée: l'officialisation de l'arrêt de la saison en Ligue 1 et Ligue 2, et le gel des classements après la 28e journée.

Une décision qui fait quelques "heureux", à l'image d'un PSG logiquement sacré champion de France, mais aussi des mécontents. "Il y avait l'option J19, J27 et J28 au quotient (Strasbourg et Paris ayant un match en moins, ndlr), et à l'issue d'un tour de table assez rapide, on a retenu l'option J28 car c'est celle qui a paru la moins injuste et qui en plus était alignée avec les décisions prises par la fédération pour le monde amateur, justifie Quillot. C'était important pour le parallélisme des formes, de parler d'une seule voix avec la fédération et d'établir la même méthode de classement en vue de probables recours."


"Nous avons fait une analyse juridique"


Probables, et même inévitables. Deux heures après l'annonce de la Ligue, l'OL, finalement septième et donc privé de qualification européenne, a ainsi menacé par communiqué d'intenter un recours contre la décision de la LFP et de demander des dommages et intérêts pour le "préjudice" subi. Mais cela n'effraie pas Didier Quillot. Le directeur général, s'il comprend la colère de certaines formations, a assuré que la Ligue a anticipé ce scénario.

"Bien sûr qu'il y aura des recours, des clubs ne sont pas satisfaits de cette décision et en feront, lâche-t-il. Mais nous avons fait une analyse juridique en amont, on a fait faire ce qu'on appelle une 'legal opinion' par des avocats, on a eu un avis juridique de la fédération, et sur la base de ces avis on a pris notre décision. Que ce soit l'arrêt du championnat ou le classement, ce sont des décisions solides juridiquement. Il y aura des recours oui, mais encore une fois nos décisions sont solides."

 


 

Simon Moses priorité de Rennes et Lyon

Foot-sur7.fr

Simon Moses du FC Nantes plait au Stade Rennais. Le club breton aurait fait du buteur de son voisin sa priorité du mercato estival. Mais l'OL est aussi intéressé par le joueur de 24 ans.

Le Nigérian Simon Moses en a fait du chemin avant d’arriver au FC Nantes en France. Passé par l’Ajax Amsterdam, il a joué à l’As Trencin en Slovaquie, La Gantoise en Belgique puis Levante UD en Espagne en 2018. C’est ce club espagnol qui l’a prêté au FC Nantes avec option d’achat. Mais le Stade Rennais voudrait arracher le joueur aux canaris même si le club breton n’est pas le seul à surveiller sa situation. L’Olympique Lyonnais serait aussi très regardant sur sa position, selon les dernières informations.

C’est le journaliste Manu Lonjon qui donne l’information de l'intérêt des deux clubs pour le Nantais sur Twitter. Il a posté : « Simon Moses ( FC Nantes) est la priorité Rennaise. L’OL aussi sur les rangs. Côté Nantais (qui vont lever l’OA), on n’est pas pressés de vendre, mais le FCN restera à l’écoute des offres. »

Simon Moses a joué 26 matchs de Ligue 1 cette saison avec le FC Nantes pour qui il a inscrit 5 buts. Le joueur est bon marché pour ses courtisans puisqu’il ne perçoit que 1,8 million d’euros de salaire annuel. Sa valeur marchande est pour le moment estimée à 6,5 millions d’euros, mais elle pourrait augmenter selon le nombre de clubs intéressés par ses services.

 


 

Un danger identifié pour Leonardo dans le dossier Depay ?

Le10sport.com

Le nom de Memphis Depay aurait donc été coché par le PSG. Toutefois, Leonardo serait loin d’être le seul sur le coup.

A la recherche de sang neuf pour la saison prochaine, Leonardo pourrait bien se tourner vers l’OL pour renforcer le PSG. Alors que le nom d’Houssem Aouar avait été coché par le Brésilien, cela serait aussi le cas de Memphis Depay. L’attaquant néerlandais plairait notamment à Thomas Tuchel et une partie de la direction parisienne. Il y aurait d’ailleurs un gros coup à jouer. Selon ESPN, Depay ne voudrait pas prolonger et n’ayant donc plus qu’un an de contrat, il pourrait conséquent partir cet été.

Le PSG aurait donc toutes les raisons d’y croire pour Memphis Depay. Mais encore faut-il battre la concurrence. Et pour Leonardo, la mission pourrait être compliquée avec le buteur de l’OL. En effet, ce vendredi, ESPN annonce que Depay pourrait très bien prendre la direction de l’Italie et la Serie A où sa cote serait très importante. Leonardo devra donc se montrer très convaincant pour espérer rafler la mise.

 

 

Last modified on vendredi, 01 mai 2020 15:21