L'actu du Dimanche 19 Avril

L'actu du Dimanche 19 Avril

Garcia n’aurait pas été toujours favorable à une reprise

RMC.fr

Rudi Garcia s’exprime ce dimanche, dans L’Equipe, en faveur d’une reprise de la Ligue 1, sous conditions. Mais toujours selon le quotidien, l’entraîneur de l’OL avait dans un premier temps soumis à ses collègues l’idée de ne pas reprendre.

Ce dimanche, la conférence de presse du Premier ministre, Edouard Philippe, où des premières tendances sur les modalités du déconfinement à partir du 11 mai devraient être annoncées, pourrait donner de nouvelles indications quant à une reprise du sport de haut niveau. Et donc de la Ligue 1. Si le football amateur a définitivement arrêté sa saison, les divisions professionnelles espèrent toujours achever l’exercice en cours. La Ligue 1 table sur une reprise des entraînements mi-mai pour un retour au jeu, très probablement à huis clos, m-juin. Le tout avec une fin de championnat fin juillet.

Un schéma de reprise conditionné évidemment aux directives gouvernementales et à l’assurance pour tous les acteurs qu’une reprise du jeu puisse se faire dans de bonnes conditions sanitaires. Interrogé ce dimanche par L’Equipe, Rudi Garcia semble favorable à un retour du championnat, mais sous conditions. "Après deux mois de confinement, jouer tous les trois jours, ce n'est pas envisageable, ce n'est pas raisonnable, appuie l’entraîneur de l’OL. On va au-devant de blessures et de grosses fatigues. Ce qu'on vit en ce moment, c'est tout sauf des vacances."


L’idée de Garcia ne convainc pas ses homologues


Mais toujours selon le quotidien, Rudi Garcia n’aurait pas toujours été favorable à une reprise de la Ligue 1. Au début de la crise du coronavirus, l’entraîneur de l’OL a créé un groupe WhatsApp réunissant les entraîneurs de Ligue 1 et de Ligue 2, à la demande de l’UNECATEF, le syndicat des entraîneurs, et de Raymond Domenech, président de celui-ci. Le but initial de ce groupe a été atteint avec une levée de fonds dans la lutte contre le coronavirus qui a permis d’atteindre 120.000 euros.

Ce groupe a ensuite dévié sur un forum de discussions entre entraîneurs au sujet de la crise traversée par le football. Selon les informations de L’Equipe, Rudi Garcia avait soumis à ses collègues l’idée de ne pas reprendre. "Rudi avait initié cette possibilité, indique au quotidien un entraîneur de L2 membre du groupe. Il nous disait par exemple de ne pas nous laisser faire. On s’est demandé quel était son but? De vouloir s’aligner sur la position de son président (Jean-Michel Aulas) qui avait parlé d’une saison blanche?" Une volonté qui n’a pas emporté l’adhésion de ses pairs. Au point désormais de ne pas se montrer lui-même aujourd’hui opposé à une reprise de la Ligue 1.

 


 

Garcia : « Rester actif pour moi et pour l’OL »

OL.fr

Dans un long entretien accordé aux médias de l’OL, le coach de l’équipe professionnelle s’est confié sur la période de confinement qu’il vit activement sur le plan personnel mais aussi pour le club. Rudi Garcia s’est ensuite projeté sur la suite des événements et la reprise des entraînements.

« Rudi, comment se passe ce confinement ?

Comme tout le monde. On aimerait que ça se termine mais il faut avant tout penser à respecter ces consignes de confinement car elles sont très importantes pour que cette contagion cesse ou diminue rapidement de manière à ce qu’on puisse revenir au travail. Je le suis avec beaucoup de rigueur, même si ce n’est pas facile. Je ne vois pas le temps passer. C’est plutôt bon signe. J’essaie de rester actif pour moi personnellement et évidemment pour l’OL.
 
A quoi ressemblent vos journées en ce moment ?

Je ne me suis jamais levé aussi tôt pendant le confinement. J’ai des journées assez longues et occupées. Je me tiens au courant de l’actualité, ce n’est pas difficile car on est constamment abreuvés de beaucoup d’informations un peu trop négatives à mon goût. Il y a aussi plein de choses positives en ce moment, notamment grâce à nos héros qui sont en bouse blanche et ceux qui participent à la vie quotidienne comme les caissières. Il faut aussi rester actif sur le plan physique. Je vais courir et je fais un peu de fitness avec les miens. Ce sont des choses sympas.
 
Avez-vous gardé contact avec le club et le staff ?

Je me tiens aussi au courant de ce qu’il se passe à l’OL et surtout dans le football. Je suis en relation avec le président Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot pour suivre les réunions à la LFP et l’avancée des prévisions de retour à la compétition. J’ai parlé longuement avec Juninho encore hier et j’ai aussi mon staff et le Doc pour faire un point sur la situation. Ce qui nous intéresse maintenant est le déconfinement. Cela nous paraît plus complexe que cela y paraît. »

 


 

Quitter le Barça pour remplacer Maurice, Abidal est chaud

Foot01.com

En quête du successeur de Florian Maurice, sur le point de rejoindre le Stade Rennais, l’Olympique Lyonnais étudie plusieurs pistes. Dont celle qui mène à Eric Abidal au FC Barcelone.

Comme confirmé par le président Jean-Michel Aulas, Florian Maurice va bien quitter l’Olympique Lyonnais. Le responsable de la cellule de recrutement des Gones deviendra le directeur sportif des Rouge et Noir. Et emmènera le recruteur Jérôme Bonnissel dans ses valises. Le club rhodanien s’active donc pour trouver son successeur parmi les profils retenus.

Sans surprise, RMC confirme que la piste Bruno Cheyrou est la plus avancée. D’autant que le directeur sportif de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain arrive en fin de contrat. Mais l’ancien milieu de terrain n’est pas le seul candidat. Conseiller extérieur de Jean-Michel Aulas, Gérard Houllier a aussi proposé le nom de Paul Mitchell, le directeur technique de la galaxie Red Bull. Pendant que le profil du Strasbourgeois Loïc Désiré, révélé par L’Equipe, est également étudié. Mais le dossier le plus étonnant, et sans doute le plus difficile sur le plan financier, concerne Eric Abidal.

Selon la radio, le secrétaire technique du FC Barcelone ne serait pas contre un retour à Lyon, lui qui a porté le maillot de l’OL pendant sa carrière de joueur. Il faut dire que le Français assiste à la crise au sein de la direction du Barça, dont le capitaine Lionel Messi l’avait pointé du doigt. Mais pas sûr que l’ancien latéral gauche soit une priorité. En tout cas, l’actuel septième de Ligue 1, qui va reconstruire sa cellule de recrutement avec la création d’un nouveau logiciel interne, ne nommera personne avant la fin de la crise sanitaire.

 


 

Patrick Müller auditionné pour la cellule de recrutement

Footmercato.net

L’Olympique Lyonnais planche activement sur le dossier du nouveau responsable de sa cellule de recrutement. Si Bruno Cheyrou directeur sportif des féminines au PSG reste le favori pour succéder à Florian Maurice, les pistes menant à Loïc Désiré (Strasbourg) et Patrick Müller constituaient une alternative crédible aux yeux des décideurs lyonnais.

Mais selon les informations de l’Equipe, Désiré a finalement décliné la proposition de l’OL même si le courant est plutôt bien passé avec Juninho. Ce dernier souhaite poursuivre l’aventure au Racing qu’il a rejoint il y a maintenant six ans. En parallèle, la direction du club rhodanien aurait auditionné son ancien défenseur suisse Patrick Müller. Actuellement en poste à l’UEFA, le principal protagoniste souhaiterait collaborer avec le directeur sportif Juninho. Petit à petit, l’OL affine sa short-list pour son responsable du recrutement...

 


 

Holveck répond à Aulas dans le dossier Florian Maurice

Footmercato.net

Hier soir, Jean-Michel Aulas avait sorti la sulfateuse au moment d’aborder le dossier Florian Maurice. Faisant l’objet d’une proposition de la part du Stade Rennais, le directeur sportif des Gones se dirige tout doucement vers un départ en Bretagne. Un choix loin d’être partagé par son actuel patron qui l’a eu mauvaise. « Pour lui, j’avais imaginé Paris, Barcelone, ou autre, c’est Rennes. Il faudra espérer pour lui que Rennes devienne un très grand club » avait-il notamment lâché au Progrès assumant pleinement la finalisation de ce départ.

Interrogé par L’Équipe, son homologue qui dirige le Stade Rennais Nicolas Holveck n’a pas apprécié les mots de Jean-Michel Aulas et l’a fait savoir : « j’ai été très surpris qu’il s’exprime pour nous. Est-ce que moi je vais confirmer quelque chose qui se passe à Lyon ? Que Florian Maurice soit en discussion avec lui pour partir, ok, il est toujours salarié de l’OL. Mais je suis surpris qu’il dise qu’il signe chez nous. » Il a ensuite expliqué que l’arrivée de Florian Maurice n’est pas encore officielle et qu’il faudra attendre la signature d’un contrat pour l’affirmer. « Jusqu’à preuve du contraire, je n’ai rien signé avec quelque nouveau directeur technique que ce soit, et même si c’est Jean-Michel Aulas, ce n’est pas lui qui signe les contrats à Rennes. La situation est toujours la même, on en discutera quand il sera temps. Il y a une short-list de trois noms et Florian Maurice est un des tout meilleurs en France. Mais il n’y a rien de fait » a conclu Nicolas Holveck.

 


 

Lyon prêt à mettre 20 M€ sur la table ?

Le10sport.com

Sur la piste de Jean-Philippe Mateta, l’OL va devoir sortir le chéquier pour convaincre Mayence. A moins de 20 millions d’euros, le dossier parait impossible à boucler.

L’OL cherche de nouveaux renforts offensifs. Alors que l’OL pourrait ne pas activer l’option d’achat de Karl Toko-Ekambi, les dirigeants lyonnais se sont mis à la recherche d’un nouveau renfort offensif. Moussa Dembélé est également en instance de départ, et l’OL va devoir trouver un nouveau serial-buteur pour épauler Houssem Aouar, Memphis Depay et consort. Et l’OL n’aurait pas oublié un ancien de la maison…

Comme révélé par le10sport.com, l’OL n’oublie pas Jean-Philippe Mateta, l’attaquant du FSV Mayence, en Bundesliga. Formé à Châteauroux, il avait rejoint l’OL en 2016. Finalement, l’attaquant français n’a jamais réellement eu sa chance à Lyon, et s’est ensuite envolé pour la Bundesliga, où il a commencé à réaliser pleinement son potentiel. Alors que l’OL doit chercher de nouveaux attaquants, Mateta aurait le profil parfait, lui qui connaît déjà l’OL. Pas de problème d’adaptation à venir pour lui, et ses qualités de vitesse, son sang-froid devant le but et son sens du collectif feraient de lui l’attaquant parfait pour l’OL… Toutefois, si cette fois on lui laisse sa chance. Arrivé à Mayence pour 8 millions d’euros à l’été 2018, il est désormais évalué à 17,5 millions d’euros. L’OL va devoir payer le prix fort pour espérer le faire revenir, et une offre de 20 millions d'euros minimum est déjà évoquée.

 


 

Lyon qualifié pour la Ligue des champions, une décision choc ?

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais est encore en course en Ligue des champions, mais semble assez éloigné d'un ticket pour la prochaine édition. Et pourtant les deux pourraient être liés.

Avant le confinement, l’Olympique Lyonnais avait fait le boulot en Ligue des champions en s’imposant (1-0) contre la Juventus lors du 8e de finale aller au Groupama Stadium. Un match qui avait provoqué de grosses inquiétudes en raison de la venue dans la capitale des Gaules de 3.000 supporters italiens, alors même que l’épidémie de coronavirus commençait à s’étendre. Pour des raisons évidentes, la rencontre retour prévue à Turin étant reportée sine die suite au confinement décidé dans toute l’Europe. L’avenir d’Anthony Lopes et de ses coéquipiers en C1 est donc lié à un match retour dont on ne sait clairement pas s’il aura lieu, l’UEFA n’ayant encore rien décidé officiellement concernant l’avenir de la Ligue des champions et de l’Europa League. Forcément cette incertitude sur la suite des coupes européennes laisse envisager plusieurs scénarios.

Pour Jean-Michel Aulas, s’il est peu probable que le 8e de finale retour de Ligue des champions se joue à l’Allianz Stadium de Turin, il est évident que si la compétition s’arrête là, alors l’Olympique Lyonnais peut espérer un ticket pour la prochaine C1. Et dans Le Progrès, au détour d’une question sur le prochain marché des transferts, le président de l’OL a évoqué cette hypothèse. « Un mercato ? D’abord, il faut savoir à quel rang on va terminer le championnat, si on se qualifie en ligue des champions, si on va gagner la Coupe, jouer la Ligue Europa, si on aura un ticket en ligue des champions pour la saison prochaine puisque l’on était encore en course ? », s’interroge le patron de l’Olympique Lyonnais, qui a probablement déjà une petite idée sur ce scénario envisagé par l'UEFA en cas d'annulation de la Ligue des champions cette saison.

 


 

Un dirigeant répond à l'intérêt d'Aulas !

Le10sport.com

En quête d'un successeur à Florian Maurice, qui va rejoindre le Stade Rennais, l'OL vise John Williams. Mais le responsable du recrutement d'Amiens reste focalisé sur le club picard.

Avec le départ Florian Maurice, qui va occuper le poste de directeur sportif du Stade Rennais, l'OL est en quête d'un nouveau chef pour sa cellule de recrutement. Dans cette optique, le nom de John Williams, actuellement en poste à Amiens revient avec insistance. Dans les colonnes de L'Equipe, ce dernier a d'ailleurs évoqué l'intérêt des Gones, mais également de l'AS Monaco qui cherche un directeur sportif, comme Le 10 Sport vous le révélait en exclusivité ces derniers jours. « C’est flatteur. C’est une forme de reconnaissance mais aujourd’hui, je n’ai aucune discussion avec Lyon, j’ai encore un an de contrat avec Amiens. Je suis très attaché à Bernard Joannin, mon président. Par loyauté envers lui, j’ai tout refusé jusqu’à présent. Il me reste un an de contrat et il souhaite que nous ayons une discussion pour écrire un nouveau projet. Je lui donne la priorité. Un intérêt de Monaco ? Je n’ai à ce jour eu aucune discussion avec Monsieur Petrov, le vice- président », assure-t-il.

 


 

Maurice reste de marbre face à la réaction d’Aulas

Butfootballclub.fr

Alors que le départ de Florian Maurice vers le Stade Rennais se dessine, Jean-Michel Aulas n’a pas caché son amertume.

Tandis que le possible départ de Florian Maurice vers le Stade Rennais a été confirmé par Jean-Michel Aulas lui-même, le président de l’OL n’a pas caché son amertume. Dans les colonnes du Progrès, le président lyonnais n’a pas mâché ses mots.

Dans les colonnes de l’Equipe, un agent proche du club a tenté d’expliquer cette sortie tout en dressant les éloges de Maurice. « C’est un homme discret, qui ne parle pas à tort et à travers, et c’est une vraie qualité dans notre milieu. Il a permis à Lyon de faire de très belles plus-values, donc il ne doit rien au club. Je pense qu’Aulas est surtout déçu de le voir s’envoler ailleurs. »

Face à la déception d’Aulas, la discrétion de Florian Maurice se confirme en tout cas une nouvelle fois. L’Equipe précise en effet que Florian Maurice a été contacté, mais qu’il ne souhaite pas s’exprimer sur les propos de son patron. Histoire de ne pas jeter de l’huile sur le feu.

 


 

Guimaraes s'incline en quart de la Stayandplay Cup

Twitter

 

 

Last modified on dimanche, 19 avril 2020 16:06