L'actu du Jeudi 16 Avril

L'actu du Jeudi 16 Avril

L’OL a ciblé 5 profils pour la succession de Florian Maurice

Footmercato.net

Avec le départ presque acquis de Florian Maurice, l'Olympique Lyonnais s'est mis en quête d'un nouveau responsable de la cellule de recrutement. Et si le nom de Bruno Cheyrou a été évoqué, les Gones ont ciblé d'autres profils.

Tout est allé très vite. Olivier Létang débarqué, le Stade Rennais l’a remplacé le 18 mars dernier par l’ancien dirigeant de l’AS Monaco, Nicolas Holveck. Confiné sur le Rocher, mais pas inactif, ce dernier s’est activé avec les dirigeants bretons pour dénicher le directeur sportif idoine. Très vite, l’attention s’est portée sur le responsable de la cellule de recrutement de l’Olympique Lyonnais, Florian Maurice.

Reconnu pour son travail de qualité, l’ancien attaquant avait vu son expérience lyonnaise se dégrader lors du retour de Juninho. Nommé directeur sportif, le Brésilien et son collègue se sont souvent marcher dessus et leur entente est loin d’être optimale. Un scénario favorable au SRFC qui a visiblement su tirer son épingle du jeu puisque Maurice aurait acté son futur départ de l’OL, séduit par le projet rennais.


Cheyrou reste favori


Pour le remplacer, Jean-Michel Aulas a mis Gérard Houllier au travail. Là encore, tout est allé très vite puisque le nom de l’actuel directeur sportif de la section féminine du Paris Saint-Germain, Bruno Cheyrou, est sorti du chapeau. Ancien joueur, Cheyrou connaît bien Houllier pour avoir évolué sous ses ordres à Liverpool. Mais ce n’est pas tout. L’Equipe nous rappelle que l’ex-milieu de terrain a fait jouer son réseau et ses contacts pour aider l’OL à recruter Memphis Depay et Bertrand Traoré.

Une collaboration fructueuse qui pourrait être un autre atout de poids. Sans parler de la haute estime que lui porterait JMA d’après le journal. Cependant, le quotidien précise que si Cheyrou fait office de favori, l’OL étudie d’autres profils. Quatre plus précisément. Le premier cité est Loïc Désiré, ancien recruteur de l’Ajax Amsterdam et actuel chef de la cellule de recrutement de Strasbourg. Le directeur sportif d’Amiens John Williams est aussi évoqué. Ancienne figure emblématique de l’OL, Gérard Bonneau (parti au Servette) a vu son nom être cité. Enfin, le profil de l’ancien défenseur rhodanien Patrick Müller, actuellement en poste à l’UEFA, est une possibilité.

 


 

L’OL ne lâche pas Mateta !

Le10sport.com

Positionné sur Jean-Philippe Mateta l’hiver dernier, l’OL a finalement bouclé l’arrivée de Karl Toko-Ekambi. Mais l’intérêt des Gones pour l’attaquant français est toujours aussi vif.

Au cœur d’un mercato hivernal très animé du côté de Lyon, les Gones ont travaillé plusieurs pistes pour le poste d’attaquant. Et s’ils ont finalisé l’arrivée en prêt de Karl Toko-Ekambi (assorti d’une option d’achat de 11,5 millions d’euros, pouvant aller jusqu’à 15,5 millions d’euros avec bonus. Pour rappel, il s’agissait d’un prêt payant de 4 millions d’euros et Villarreal conserverait 15% sur le prochain transfert du joueur), les Lyonnais ont également creusé la piste menant à Jean-Philippe Mateta. Un joueur bien connu des Gones puisqu’il est passé par le Rhône entre 2016 et 2018, avant d’être vendu 8 millions d’euros à Mayence (Allemagne).


La piste Mateta toujours active


Selon nos informations, l’OL n’a pas abandonné l’idée de faire revenir Jean-Philippe Mateta dans sa maison lyonnaise. La piste serait toujours active en interne, d’autant plus que le club n’a pas encore pris de décision ferme concernant Karl Toko-Ekambi. Si l’option d’achat n’est pas levée, Lyon se mettra en quête d’un autre attaquant. Et très clairement, Jean-Philippe Mateta ferait alors partie des priorités lyonnaises pour le mercato estival à venir.
 
A seulement 22 ans, Jean-Philippe Mateta a littéralement explosé en Bundesliga. A l’image d’un Pierre-Emerick Aubameyang avant lui ou Alassane Pléa du côté du Borussia M’Gladbach, le Français se régale à Mayence. Et la perspective de récupérer un nouveau talent tricolore séduit du côté de Lyon, qui a déjà un contingent très fourni de la réserve de l’équipe de France avec Jeff Reine-Adélaïde, Martin Terrier, Moussa Dembele ou encore Léo Dubois et Houssem Aouar désormais avec les A. Une filière qui réussit à Lyon et qui pourrait se doter d’un nouvel élément dans les semaines à venir…

 


 

La piste Luiz Gustavo réactivée ?

Maxifoot.fr

Avant le départ de Luiz Gustavo (32 ans, 22 matchs et 2 buts en championnat avec Fenerbahce cette saison) de l'Olympique de Marseille pour Fenerbahçe l'été dernier, le milieu de terrain avait été présenté dans le viseur de l'Olympique Lyonnais. Apprécié par le directeur sportif des Gones Juninho, le Brésilien se trouve toujours dans les petits papiers de l'OL selon les informations du média turc Super Haber.

En effet, le dirigeant lyonnais apprécie les qualités de l'ancien joueur du Bayern Munich et rêve de l'associer avec le duo Bruno Guimaraes - Houssem Aouar dans l'entrejeu rhodanien. Cependant, ce dossier reste très compliqué. Sous contrat jusqu'en juin 2023, Gustavo a réussi à s'imposer comme un titulaire indiscutable à Fenerbahçe, qui n'a donc pas l'intention de le laisser partir seulement un an après son arrivée pour 6,5 millions d'euros.

 


 

Les deux regrets de Genesio à Lyon

Le10sport.com

Bruno Genesio semble avoir deux regrets clairs, concernant son passage à l’Olympique Lyonnais.

Il a passé trois années sur le banc de l’Olympique Lyonnais et il a donc participé à un grand nombre de matchs. Il y en a pourtant deux qui semblent avoir laissé un regret particulier à Bruno Genesio. L’ancien coach de l’OL e en effet évoqué la défaite face à l’Ajax Amsterdam en demi-finale de l’Europa League en 2017 (4-1), ainsi que la défaite en demi-finale de la Coupe de France face au Stade Rennais (2-3), d’avril 2019. « Le match aller à l’Ajax en Europa League. C’est le plus gros de mes regrets. On a eu un gros coup dur avec la blessure d’Alex Lacazette. Positionner Nabil Fekir en pointe n’a pas été une réussite. Je ne me suis pas senti très bon dans la préparation du match » a expliqué Genesio, lors d’un entretien accordé à OLTV. « Le deuxième est le match contre Rennes en Coupe de France. Je savais que le climat serait particulier et je me suis laissé déborder par les émotions. Je n’ai pas réussi à bien préparer mes joueurs à cela ».

 


 

Les dates de la période de transferts estivale quasiment arrêtées

Butfootballclub.fr

La LFP aurait quasiment arrêté les dates du marché des transferts estival, en attendant de savoir comment la L1 et la L2 allaient se terminer.

Depuis lundi et les annonces du président de la République, les choses se décantent au niveau du football. La fin du confinement le lundi 11 mai va permettre de relancer la saison. Il reste encore beaucoup de détails à régler mais la LFP avance sur plusieurs dossiers en même temps. Et notamment les dates du marché des transferts. RMC a eu des informations à ce sujet, que voici :

« Début de la période : le lendemain du dernier match des compétitions officielles. Soit le 26 juillet si la Ligue 1 arrive à tenir son calendrier prévisionnel de reprise, au plus tard, le 18 juin. »

« Fin de la période: reproduction des règles habituelles d’une clôture après la quatrième journée de la Ligue 1 pour éviter de perturber trop longtemps les championnats. Avec une possibilité de modification pour se coordonner avec les autres grandes ligues européennes. Ce qui voudrait dire une possible fin de mercato fin septembre. »

 


 

Premier contrat professionnel pour Yaya Soumaré

OL.fr

Joueur offensif de la génération 2000, Yaya Soumaré a signé son premier contrat professionnel avec l’OL d’une durée de trois ans.

Arrivé lors de la saison 2015-16 en provenance de l’AS Minguettes, Yaya Soumaré a depuis franchi toutes les étapes à l’OL. Cinq saisons plus tard, le joueur offensif de 19 ans vient en effet de signer son tout premier contrat professionnel avec son club formateur. Un moment important de sa jeune carrière qui s’est déroulé, non pas dans les bureaux du Groupama Stadium comme c’est le cas en temps normal, mais bien à la maison avec son père notamment.

Désormais engagé pour trois années supplémentaires avec l’OL, Yaya Soumaré fait partie des jeunes talents du centre de formation. International U19 et homme fort de l’équipe réserve en National 2, le natif de Vénissieux s’est aussi mis en évidence lors des très belles campagnes européennes de Youth League, notamment celle de cette saison avec un 1/4 de finale à disputer face à Salzbourg.

 
La réaction de Yaya Soumaré

" C’est une très grande fierté de signer mon premier contrat pro dans mon club formateur, le club de ma ville. C’est la concrétisation de plusieurs années de travail mais le plus dur reste à venir. Mes objectifs sont de progresser à l’entraînement avec le groupe professionnel et jouer quelques matches. A moyen terme, c’est de s’imposer dans ce groupe et pourquoi pas au jouer au Groupama Stadium… Cette période est difficile pour tout le monde. J’aurais aimé signer au stade avec le Président mais la santé passe avant tout. J’espère qu’on retrouvera les terrains, les coéquipiers et le staff."

 


 

En procès avec Pierre Ménès, il attaque Aulas et Garcia

Foot01.com

Ancien assistant de Pierre Ménès est désormais en procès avec ce dernier, Emmanuel Trumer se montre très virulent à l'encontre de Jean-Michel Aulas et Rudi Garcia dans un article sur l'OL.

Au cœur des fêtes de fin d’année, un clash avait opposé Emmanuel Trumer à Pierre Ménès, dont il avait été l’assistant et qui l’avait pistonné afin qu’il bosse sur Canal+. Aux accusations de harcèlement et de racisme, Pierre Ménès avait répondu par une plainte. En attendant de savoir ce que ces affaires donneront, Emmanuel Trumer continue sa carrière d’éditorialiste spécialisé dans le football. Et c’est dans ce cadre qu’il vient de consacrer un très long article à l’Olympique Lyonnais, avec des charges très virulentes à l’encontre de Rudi Garcia, mais surtout de Jean-Michel Aulas dont il remet clairement les compétences en doute.

L’article se veut un vrai réquisitoire contre les décisions du président de l’OL, notamment son choix de recruter Rudi Garcia. « Un dernier titre national acquis en 2012, des choix qui ont mené vers un déclin qui n’en finit pas, un entraîneur dont les initiatives coulent un club pourtant armé sur le plan financier, l’OL est aujourd’hui devenu un club banal du Championnat de France, encore sauvé par le poids de son Président sur les institutions mais dont les performances sont désormais lamentables. Plus de jeu, plus de centre de formation ou presque, Lyon est rentré dans le rang et à l’heure où Jean-Michel Aulas évoque sa succession il serait bon de l’anticiper pour ne pas finir une belle histoire en mascarade totale », attaque Emmanuel Trumer, qui poursuit avec une litanie de critiques violentes contre le président de l’Olympique Lyonnais mais aussi de Rudi Garcia. « Un entraineur capable de couler les finances d’un club phocéen qui continue encore aujourd’hui de payer le passage de Rudi Garcia, sans scrupule mais surtout sans aucune connaissance d’un football moderne qui l’a totalement dépassé », explique ainsi l’auteur de ce pamphlet, qui espère que Jean-Michel Aulas laissera vite sa place à Tony Parker et que ce dernier remettre l'Olympique Lyonnais sur de bons rails.

 


 

Photo : Aouar a-t-il forcé sur la muscu ?

Twitter

 


 

L1-L2 : les acteurs réticents à une reprise de la compétition

Footmercato.net

Depuis un mois, les compétitions sont arrêtées en France et terminer la saison devient de plus en plus compliqué. Des réflexions sont menées pour aller au bout des compétitions et un scénario de reprise des championnats à huis clos est envisagé au mois de juin. Mais que faire si les protagonistes ne se sentent pas de reprendre ? Comme le fait savoir le Parisien, les joueurs et entraîneurs de Ligue 1 et Ligue 2 se posent de plus en plus de questions.

Même si le coronavirus ralentit sur le territoire français, les acteurs se soucient de contracter la maladie. Le football est un sport de contact et la possibilité de rencontrer des joueurs porteurs asymptomatiques du virus n’est pas à négliger. Une reprise est également synonyme de rythme soutenu des compétitions. Après une longue coupure, les joueurs redoutent les blessures face à l’enchaînement des matches. Pour ces raisons, le doute s’installe et l’UNFP pourrait s’opposer à un retour des compétitions, pour la sécurité des joueurs.

 

 

Last modified on jeudi, 16 avril 2020 15:28