L'actu du Mercredi 8 Avril

L'actu du Mercredi 8 Avril

Ca s’agite sérieusement autour de Houssem Aouar

Butfootballclub.fr

Le milieu de terrain de l’OL, Houssem Aouar, ne manque pas de courtisans en vue du prochain mercato d’été. En Italie et surtout en Angleterre.

Il pourrait être LE joueur le plus courtisé de la Ligue 1. Capable de faire tourner les têtes et de donner de sérieux maux de tête au président de l’OL, Jean-Michel Aulas. Ce dernier, plutôt à l’aise pour gérer les galères du Mercato, pourrait en rencontrer une de plus dans quelques semaines avec son milieu de terrain, Houssem Aouar. Et pour cause, les courtisans seraient très, très nombreux.

Evoqué depuis des semaines, le club italien de la Juventus Turin ne serait plus seul dans le dossier. Car la Premier League aurait également des envies d’Aouar. C’est le tabloïd anglais, The Sun, qui l’affirme : Liverpool, Arsenal et Manchester City suivent avec attention le Lyonnais. A City, et selon un proche de Pep Guardiola, Aouar, est « un grand talent et clairement l’un des meilleurs pour son âge ».

Reste tout de même à savoir si les clubs anglais, si puissants financièrement, ne seront pas, eux-aussi, touchés par le coronavirus et ses conséquences économiques.

 


 

Lyon fait la Une aux Etats-Unis, merci Tony Parker

Foot01.com

Dimanche matin, Jean-Michel Aulas évoquait de nouveau dans les colonnes de L’Equipe la possible venue de Tony Parker à la tête de l’Olympique Lyonnais.

Le président rhodanien, qui pense à se retirer dans les cinq ans à venir, voit en Tony Parker l’homme parfait pour reprendre les commandes de l’OL. « J'ai vraiment le sentiment qu'il a les caractéristiques (…) Si le jour où je souhaite passer la main, ça peut se faire avec une forme de transmission professionnelle, mais aussi affective, ça peut être top (…) Il n'y a aucune décision de prise, ni de son côté, ni du mien, ni du côté de nos actionnaires » indiquait le patron des Gones. De son côté, Tony Parker s’est montré plus prudent, lui qui gère actuellement le club de basket de l’ASVEL.

« Je suis très touché par les propos de Jean-Michel. C'est un honneur de savoir qu'il pense à moi, qu'il me voit avec les qualités pour un poste comme celui-là. Mais j'ai encore beaucoup, beaucoup de choses à apprendre. Ce n'est pas du tout d'actualité (...) Pourquoi pas. Pourquoi pas. Je n'en ai jamais parlé avec Jean-Michel. Mais c'est vrai que si un jour il me voit comme cela et qu'il me le demande, je pense que c'est un poste qui ne peut pas se refuser » confiait l’ancien basketteur de 37 ans. Cette double déclaration a énormément fait réagir en France… mais pas seulement.

Et pour cause, en associant le nom de la marque OL à une légende du basket comme Tony Parker, Jean-Michel Aulas fait parler de son club… jusqu’aux Etats-Unis. Il est rare de voir l’Olympique Lyonnais à la Une des médias américains mais avec cette information, cela fût le cas puisque dans un long article, le célèbre site ESPN a relayé l’information selon laquelle Tony Parker est l’un des favoris pour prendre la succession de Jean-Michel Aulas à Lyon. « Lyon n’a plus remporté de titre depuis 2008 et a vu le PSG le dépasser en tant que dominateur principal du football français » indique notamment le média, qui s’emballe d’ores et déjà en imaginant l’une des anciennes légendes de la NBA à la tête d’un club de football si important que l’Olympique Lyonnais. Cela demandera bien-sûr confirmation dans les années à venir, mais il se pourrait qu’un homme comme Tony Parker permette à l’OL d’accélérer considérablement son internationalisation.

 


 

Un bras droit d’Aulas fait le point sur le salaire des joueurs

Butfootballclub.fr

En ces temps épineux pour les clubs de football, l’OL n’échappe pas à la règle. Le club lyonnais a dû prendre des mesures.

Depuis plus de trois semaines maintenant, le football est officiellement à l’arrêt en France. Une dynamique qui impacte tous les clubs de Ligue 1, et l’OL n’y fait pas exception. Pour s’épargner de grosses difficultés financières, le club rhodanien a pris des mesures.

Dans les colonnes de Lyon Capitale, relayé par Olympique et Lyonnais, le directeur général de l’OL Thierry Sauvage est revenu sur le recours au chômage partiel adopté le 18 mars. « C’était une disposition légale qui s’offrait à nous. Il me paraît logique de mettre les effectifs professionnels en chômage partiel. Des salariés le sont également, les joueurs sont des salariés et l’on vit une crise sans précédent », a expliqué le dirigeant lyonnais.

Thierry Sauvage a ensuite évoqué la piste d’éventuelles baisses de salaire de joueurs dans l’effectif, même si cela n’est pas forcément la priorité du moment. « Cela peut être une réflexion mais que nous n’avons pas encore évoquée à l’heure actuelle. En fonction de l’évolution des choses et de la durée, cela pourrait également devenir une piste de réflexion globale du football français. Si cela devait advenir, une disposition globale des clubs sera nécessaire. »


 

Giroud à Lyon ou Marseille, « une vaste plaisanterie »

Foot01.com

En fin de contrat à Chelsea, Olivier Giroud ne sait pas encore de quoi sera fait son avenir. Mais un retour en Ligue 1 à Lyon ou Marseille semble impossible.

Après être longtemps resté sur le banc de Chelsea, Olivier Giroud avait retrouvé du temps de jeu juste avant la pause imposée par l’épidémie de coronavirus. Mais si le buteur a récemment fait parler de lui, sans le vouloir, après une attaque de Karim Benzema, sa situation est toujours brûlante, Olivier Giroud arrivant en fin de contrat chez les Blues lorsque la saison se finira. Concernant l’avenir du champion du monde français, l’Italie a toujours semblé comme une possible terre d’accueil, mais selon l’Equipe du Soir, un coup de théâtre pourrait se produire. En effet, la chaîne sportive affirme que Chelsea propose une prolongation de contrat à Olivier Giroud pour une saison plus une option sur une année supplémentaire.

On ne sait pas encore si le buteur de Chelsea va accepter de rester à Londres, car Frank Lampard a parfois été rude avec Olivier Giroud. Mais selon Sébastien Tarrago la seule certitude dans le dossier Giroud c’est qu’il ne reviendra pas en Ligue 1, que ce soit à l’Olympique Lyonnais ou à l’Olympique de Marseille.  « S’il devait signer, comme on l’a entendu parfois de manière ubuesque à l’Olympique Lyonnais ou l’Olympique de Marseille, ce serait une régression (…) Giroud en L1 c’est une vaste plaisanterie (…) Qui peut imaginer qu’Olivier Giroud ait le désir d’aller jouer à l’OM même il y a un an, c’est stupide, même s'il a du respect pour ce club. Et sur le plan économique c’est impossible. Ce n’est pas sérieux d’imaginer un retour en France, surtout que souvent ça se passe mal ce genre de retour. Ça n’a aucun sens », a expliqué le journaliste de L’Equipe au sujet de la possibilité d’un retour d’Olivier Giroud en Ligue 1 à Lyon, Marseille ou ailleurs.

 


 

L'OL a récolté 120 000 euros pour aider à lutter contre le coronavirus

Lequipe.fr

Une grande partie de cet argent sera reversée aux Hospices civils de Lyon.

La plateforme de dons en ligne de l'Olympique Lyonnais est un véritable succès. Deux semaines après sa mise en place, le club a annoncé mercredi avoir récolté 120 000 euros. Une somme qui s'ajoute au versement initial de l'OL d'un montant de 300 000 euros.

Dans un communiqué, le club rhodanien a expliqué comment cet argent sera redistribué : 100 000 euros supplémentaires pour la recherche aux Hospices civils de Lyon, 20 000 € répartis à parts égales entre la Croix Rouge du Rhône, Habitat et Humanisme, la Banque alimentaire du Rhône et le Foyer Notre-Dame des sans-abri.

 


 

Vidéo : Tousart se maintient en forme

Twitter

 


 

Lyon et Saint-Etienne en Ligue Europa ?

Leparisien.fr

Si la France ne pouvait reprendre ses compétitions, l’un des scénarios consiste à attribuer les places de Ligue Europa, réservée aux vainqueurs des coupes nationales, aux deux finalistes opposés à Paris.

Pandémie oblige, le football français se prépare à toutes les éventualités, même les plus sombres. Si les conditions sanitaires ne le permettent pas, les compétitions nationales pourraient ne pas reprendre cette saison. La Ligue de football professionnel a interrompu ses championnats le 13 mars dernier.

Il reste, pour la Ligue 1, 11 journées à disputer (12 pour Paris et Strasbourg qui comptent un match en retard). Les finales de la Coupe de France (PSG-Saint-Etienne) et de la Coupe de la Ligue (PSG-Lyon) n'ont pas encore été jouées, normalement au Stade de France.

Si la saison est blanche, comment répartir les « lots », notamment les titres et les accès aux Coupes d'Europe qui vont avec. Faut-il geler le classement actuel, chercher un autre critère? Jean-Michel Aulas a des idées sur le sujet et elles ramènent toutes à un seul but : permettre à son club, Lyon, actuellement 7e du classement et qualifié pour rien, de disputer la Coupe d'Europe la saison prochaine, signe de rentrées d'argent. Les propositions du boss ont déclenché une polémique en France où chacun cherche une solution.

Pas de titre attribué

L'une des pistes des différents groupes de travail qui penchent sur la question devrait satisfaire le dirigeant rhodanien. Évidemment, les présidents travaillent d'abord sur une reprise des compétitions. Mais ils étudient aussi la possibilité que le contexte ne le permette pas. Selon nos informations, l'un des scénarios envisagé en cas d'impossibilité d'aller au bout est de « donner » l'accès européen que permettent la Coupe de France et la Coupe de la Ligue à Lyon et à Saint-Etienne (actuel 17e de L1).

En finales, les deux rivaux sont opposés au PSG. Paris, lui, serait « sacré » champion de France et donc qualifié directement pour la Ligue des champions. Pour répartir au mieux les billets européens et encaisser l'impact de la crise du Covid-19, les deux finalistes pourraient se voir proposer une qualification d'office à la Ligue Europa.

En revanche, le titre ne leur serait pas attribué. Dans leur palmarès respectif, ni Lyon ni Saint-Etienne ne pourraient ajouter une ligne supplémentaire avec une coupe nationale, attribuée mais pas remportée.

 

 

 

Last modified on mercredi, 08 avril 2020 18:27