L'actu du Mercredi 11 Mars

L'actu du Mercredi 11 Mars

L'exploit est en marche pour Depay, Lyon trahi ?

Foot01.com

Victime d’une rupture des ligaments croisés lors du match entre l’Olympique Lyonnais et Rennes le 15 décembre dernier, Memphis Depay donne tout pour revenir à temps afin de disputer l’Euro 2020 avec les Pays-Bas cet été.

Revenir aussi vite serait un authentique exploit pour le buteur de l’OL. Mais en interne, le club rhodanien est effrayé par la rééducation express de son capitaine et meilleur joueur, une rechute étant redoutée par le staff médical de l’Olympique Lyonnais. Il y a quelques jours, le sélectionneur néerlandais Ronald Koeman se voulait également prudent, n’incitant pas son joueur à aller plus vite que la musique. « Il est admirable de voir comment il se comporte avec nous. Quand vous voyez tout ce qu’il fait... Espérons que cela sera récompensé » indiquait simplement le boss des Pays-Bas.

Loin des micros, il semblerait en revanche que Ronald Koeman soit beaucoup plus bavard concernant le retour de blessure de Memphis Depay. Car selon le journaliste néerlandais Hans Kraay, le staff médical de la sélection néerlandaise est convaincu du retour à temps de l’attaquant de l’Olympique Lyonnais pour prendre part à l’Euro 2020. « J’ai parlé à Ronald Koeman lors des funérailles de Carlo de Leeuw (ancien footballeur néerlandais). Il m’a expliqué qu’il était presque certain à 100 % que Memphis Depay sera de retour pour jouer l’Euro avec la sélection. Il espère juste que Depay pourra rejouer trois ou quatre matchs avec l’OL pour reprendre du rythme » a indiqué dans des propos relayés par Voetbal Primeur le journaliste, pour qui tout s’organise donc autour de Memphis Depay afin de jouer le championnat d’Europe en juin prochain. Tout cela se trame dans le dos de l’Olympique Lyonnais, ce qui pourrait provoquer la colère de Juninho et de Jean-Michel Aulas, lesquels n’ont aucunement l’intention que Memphis Depay prenne le moindre risque avec son physique en grillant les étapes durant sa rééducation.

 


 

La finale de la Coupe de la Ligue PSG-Lyon reportée !

Foot01.com

Réunie ce mercredi, la LFP a décidé de reporter la finale de la Coupe de la Ligue entre Paris et Lyon initialement prévue le 4 avril au Stade de France.

Compte tenu de la décision prise par les autorités d’interdire jusqu’au 15 avril les manifestations qui réunissent plus de 1.000 personnes, le bureau de la Ligue de Football Professionnel avait deux solutions pour la finale de la Coupe de la Ligue prévue le samedi 4 avril au Stade de France. Soit ce match entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais se jouait à huis clos, soit il fallait le reporter à une date ultérieure en espérant que d’ici là des nouvelles positives interviennent dans la lutte contre le coronavirus.

Et selon Le Parisien, la LFP a penché vers la deuxième solution afin que la dernière finale de l'histoire de la Coupe de la Ligue se déroule avec les supporters des deux clubs. Et cela même si pour l’instant aucune date n’a été choisie pour reprogrammer cette finale. Dans le même temps, les matchs de Ligue 1 Lyon-Nîmes et PSG-Metz, qui avaient été décalés au 22 avril en raison de cette rencontre Paris-Lyon devraient revenir à la date initiale, le 5 avril et donc se jouer à huis clos. Il est évident que le calendrier de cette fin de saison risque d'être chamboulé par toutes ces modifications devenues indispensables.

 


 

Garcia : « Se préparer pour le huis clos mais ne pas se focaliser dessus »

OL.fr

Le coach lyonnais, Rudi Garcia, s'est présenté en salle de presse à deux jours d'affronter Reims en Ligue 1 Conforama dans des conditions un peu particulières.

Point santé

« Des doutes seront levés demain sur certains. Marçal est opérationnel. On attendra de voir pour Moussa Dembélé, Houssem Aouar, Jason Denayer et Léo Dubois. Ils ont soufflé un peu et ont travaillé à part. »
 
Les huis clos

« Le foot n’est pas fait pour être joué à huis clos. C’est un spectacle. Si c’est pour quelques matches pour un principe de précaution, c’est normal. Mais j’espère que cela ne s’éternisera pas. On va jouer dans des conditions particulières. On fera un entraînement dans les mêmes conditions au Groupama Stadium pour que les joueurs se rendent compte qu’on entend tout. C’est important mentalement. Il faut aborder ce match différemment. Mais Reims ne sera pas un match d’entraînement pour la Juventus. Il n’y aura pas les mêmes repères. L’environnement sera très différent… C’est quand même un avantage pour l’équipe qui se déplace. A nous de montrer le contraire. Tout dépend de l’attitude des deux équipes… Il ne faut pas non plus se focaliser sur un événement qui ne sera pas déterminant à 100% sur le résultat. »
 
Point classement

« Tous les matches sont importants pour espérer revenir sur les équipes de devant. Mon rôle est de remobiliser, tout comme les leaders. J’y crois encore car mathématiquement, c’est encore possible. Les batteries sont bien. Il y a eu beaucoup de tension, d’intensité lors des derniers matches. Cela a pesé sur le physique. On aura eu le temps de récupérer avec ces cinq jours. »
 
Reims

« Reims est une équipe compliquée qui a pris des points contre toutes les grosses équipes. C’est une formation rapide, vaillante, très bien organisée et solide. On n’a pas gagné à l’aller mais on aurait du le faire. Cette équipe ne peut pas se cacher. Elle est à sa place. Cela doit démultiplier notre motivation et nos forces pour gagner. »
 
Le déplacement à Turin

« Il y a des instances qui prennent des décisions et il faut les respecter. Il faut faire confiance. Les choses peuvent encore changer d’ici mardi. On devrait aller en Italie lundi. Il y a des décisions différentes selon les situations. »
 
Le report de la finale de la Coupe de la Ligue

« Jouer des matches sans public n’est pas la destination du foot. Ce sera bien mieux de la jouer avec des supporters, c’est sûr. »
 
Les jeunes

« Ils ont eu leur chance. Ils ont beaucoup joué depuis mon arrivée. Il y a plus de concurrence au milieu pour Maxence Caqueret. Pour Amine Gouiri, il y a un potentiel offensif dans cette équipe. Rayan Cherki s’est fait une place. On verra qui est disponible demain. Je suis très content que la Youth League se soit qualifiée. Je voulais que Rayan et Amine aillent jouer là-bas. Mais la Youth League n’a rien à voir avec un match professionnel de haut-niveau… Tous ceux qui sont allés en Italie doivent prendre des précautions. Il y a un suivi avec la prise de température notamment. »

 


 

Marçal : « On doit essayer d’aller faire l’impossible »

OL.fr

Fernando Marçal était en conférence de presse avant la rencontre face au Stade de Reims. Il a évoqué divers sujets comme le moral de l'équipe, les matches à huis clos et la dynamique actuelle.

Le huis clos

« C’est un peu bizarre. C’est un match différent. On entendra mieux le coach, ça peut aussi nous aider. C’est lui qui peut amener des choses que l’on ne voit pas. Nos supporters sont comme un douzième joueur qui nous aide et qui peut nous permettre de faire la différence. C’est un avantage pour les équipes qui se déplacent. On est chez nous, on a besoin de gagner et d’empocher les trois points. Chaque joueur doit être prêt à tout donner. On dirait comme un match amical mais on joue pour le championnat. Pour ce qui concerne Turin, c’est nous qui seront avantagés. Je ne vais pas mentir en disant que ce n’est pas mieux pour nous. »
 
La dynamique de l’équipe

« Je n’étais pas à Lille. On doit donner encore plus désormais. On doit essayer d’aller faire l’impossible pour peut-être finir sur le podium ou sur la 4ème place. Mathématiquement on n’est pas assuré d’être 5ème non plus d’ailleurs. J’espère qu’on va finir la saison en se qualifiant pour jouer la Coupe d’Europe. »
 
Sa situation

« La première partie de saison était compliquée car je me blessais beaucoup. En ce qui concerne les expulsions, à Nice je méritais le rouge mais les autres je ne suis pas d’accord. La commission a donné sa réponse sur cela. Contre le PSG, bien sûr il y a pénalty mais je pense qu’un deuxième carton jaune c’est un petit peu excessif mais bon je continue à rester positif. Tous les matches que j’ai joués, je fais tout pour faire une bonne performance et aider l’équipe. Le coach est content de mes prestations, c’est le plus important. Je suis concentré sur mon travail. »
 
Le moral de l’équipe

« Nous sommes dans l’attente du match de vendredi. On veut jouer le plus rapidement possible pour retrouver la victoire. On garde malgré tout une bonne dynamique ces derniers temps. C’est dur de perdre deux matches, mais rien n’est cassé et il faut rester positif. On veut changer les choses dès vendredi. »

 


 

Un mercato raté, et Rudi Garcia part en clash à Lyon

Foot01.com

Cet hiver, l’OL a été particulièrement actif au mercato en recrutant Toko-Ekambi, Camilo et surtout Bruno Guimaraes. Mais visiblement, Rudi Garcia en voulait encore plus…

Et pour cause, l’une des priorités du mercato hivernal était le recrutement d’un défenseur central selon l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais. Son voeu n’a pas été exaucé puisque Juninho et Florian Maurice ne sont pas parvenus à trouver la perle rare, malgré des tentatives durant les ultimes heures du mercato. En interne, Rudi Garcia a très mal vécu le fait de ne pas avoir de défenseur supplémentaire selon Saber Desfarges, lequel a indiqué sur l’antenne de RMC que l’ancien coach de l’Olympique de Marseille n’accorde une confiance que très limitée à Fernando Marçal ou encore à Joachim Andersen, amenés à occuper ce rôle de défenseur central à l’OL.

« Les derniers matchs donnent du grain à moudre à Rudi Garcia. Lors du dernier mercato hivernal, il a réclamé, et plus d’une fois, aussi bien au président Aulas qu’à Juninho ou à Florian Maurice, un autre défenseur central. Il voulait ce renfort à tout prix, et il n’a pas réussi à l’avoir. Il s’en est plaint, même publiquement. Il attendait vraiment un défenseur central. Car Andersen ne fait toujours pas l’affaire, et Marçal non plus. D’ailleurs, heureusement qu’ils ont récupéré Marcelo, qui était au fond de la cave. Mine de rien, Marcelo, c’est l’un des meilleurs joueurs de Lyon en ce moment » a indiqué l’un des spécialistes du mercato pour la radio. A la suite de cet épisode, il sera intéressant de voir comment se déroulera le mercato d’été à l’Olympique Lyonnais, même si Jean-Michel Aulas a clairement prévenu que Juninho était le seul et unique décisionnaire du mercato dans le Rhône. Que cela plaise ou non à Rudi Garcia…

 


 

Camilo dresse le bilan de son adaptation

Topmercato.com

Recruté au mercato hivernal pour 2 millions d'euros, Camilo est revenu sur ses premiers pas avec l'Olympique Lyonnais.

Camilo Engagé jusqu'en 2024 avec le club rhodanien, le milieu brésilien de 20 ans s'est satisfait de son adaptation, dans un entretien donné à OLTV.

"Je me sens bien avec le groupe. J'ai été très bien reçu notamment par les Brésiliens. Je me sens bien comme à la maison ici. C'est la dernière ligne droite du championnat, chaque point sera important jusqu'à la fin. Les entraînements sont semblables à ce que je connaissais mais ici il y a plus de rapidité et d'intensité. C'est surtout le froid qui change du Brésil. Je savais que ce serait un premier semestre d'adaptation. Je m'entraîne avec l'équipe une et je prends du rythme avec la réserve c'est très bien pour moi."

 

 

Last modified on mercredi, 11 mars 2020 14:02