L'actu du Lundi 9 Mars

L'actu du Lundi 9 Mars

Voir aussi... Lille 0-1 OL : L'After

La rencontre OL / Stade de Reims se jouera à huis clos

OL.fr

L’Olympique Lyonnais informe que, suite à des échanges avec la Préfecture du Rhône et conformément aux décisions prises par le gouvernement français pour lutter contre la propagation du Covid-19, la rencontre entre l’Olympique Lyonnais et le Stade de Reims programmée vendredi 13 mars à 20h45, se jouera à huis clos. Les détails relatifs aux procédures de remboursement des billets seront confirmés dès que possible. La direction du club remercie l’ensemble des supporters de leur compréhension face à cette situation inédite.

 


 

Thiago Mendes prend la parole

Maxifoot.fr

Depuis le 16 février dernier et un nul face à Strasbourg (2-2) en Ligue 1, le milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais Thiago Mendes (27 ans, 22 matchs en L1 cette saison) n'a plus joué une seule minute avec le club rhodanien. Écarté pour les derniers matchs par son entraîneur Rudi Garcia, le Brésilien a tenu à réaliser une mise au point ce lundi.

"Au cours de la semaine, j’ai reçu beaucoup de messages d’amis, de fans et de collègues me demandant mon absence sur le terrain. J'ai donc décidé de parler pour mettre un terme aux spéculations. Pour tous ceux qui me connaissent, savent ma nature, mon caractère, je n'ai jamais manqué de respect à un coéquipier. Malgré tout, je continue à m'entraîner tous les jours et je suis à 100% à disposition de l'équipe. Je renforce mon engagement envers mon équipe et la direction. Et je remercie les personnes qui m'ont envoyé des messages", a fait savoir l'ancien Lillois sur le réseau social Instagram.

 


 

La réaction de Lucas Tousart après la défaite à Lille

Footmercato.net

L’Olympique Lyonnais a peut-être dit adieu au podium de la Ligue 1. Les joueurs de Rudi Garcia se sont en effet inclinés au stade Pierre-Mauroy face au LOSC (0-1), dimanche, pour le compte de la 28e journée de Ligue 1. Les Gones accusent dorénavant un retard de 10 points sur le Stade Rennais, 3e du championnat. A l’issue de la rencontre, Lucas Tousart (22 ans) a livré son analyse de cette défaite à Lille.

« On s’est un peu fait bouffer dans l’entame de match, après c’est compliqué, l’équipe qui marque le premier but a de grandes chances de l’emporter. Après ils ont plus fermé le jeu et ils ont réussi à conserver le score, et ça s’est joué sur des détails », a déclaré le milieu de terrain tricolore dans des propos rapportés dans les colonnes du Progrès. Lors de la prochaine journée de Ligue 1, l’OL se confrontera à la meilleure défense de l’Hexagone, le Stade de Reims (vendredi, 20h45).

 


 

L’Equipe détruit l’expérience Cornet, le reclassement a ses limites

Foot01.com

Au sein d’une équipe lyonnaise incapable de sortir le ballon de derrière, la prestation de Maxwel Cornet au poste de latéral gauche, dans le couloir dans un premier temps puis en tant qu’arrière, a été un échec cuisant.

L’international ivoirien a récolté la note de 3/10 dans L'Equipe après sa performance ce dimanche soir à Lille, où il a été sans cesse en difficulté. Pour la relance, sa vitesse n’a jamais pu être trouvé et il a fini par être complètement bloqué. Le quotidien sportif résume ainsi sa première période à ce ballon incroyablement perdu dans l’axe, où il a envoyé un véritable centre à Osimhen, presque surpris de l’offrande et qui n’a pas pu en profiter.

« Une passe dans l’axe devant sa défense a résumé sa performance de la première période. A la fois perdu sur les déplacements du jeu lillois et incapable de porter le danger dans le camp adverse », a noté le quotidien sportif, qui ne voit pas dans cette reconversion une véritable réussite. D’autant que Koné, un peu juste après son retour de blessure, sera bientôt candidat au poste. Mais ce qui agace le plus les supporters lyonnais et les suiveurs du club rhodanien, c’est de voir le prometteur Melvin Bard ne pas avoir sa chance, alors qu’il avait fait une courte apparition intéressante en début d’année. Mais Rudi Garcia n’est pas vraiment du genre à changer d’avis, même si l’OL montre désormais clairement un point faible à ce poste, ce dont les adversaires ne se privent pas pour en profiter.

 


 

Ménès éjecte Lyon de la course au podium

Foot01.com

Dimanche soir, Lille a frappé un grand coup dans la course au podium en battant l’Olympique Lyonnais (1-0) à domicile grâce à un but de Loïc Rémy.

Regonflés à bloc par les succès obtenus contre la Juventus Turin et Saint-Etienne, les Gones sont redescendus de leur nuage en s’inclinant face au PSG en Coupe de France puis contre Lille, dimanche soir en clôture de la 28e journée. Désormais, l’Olympique Lyonnais est à 10 points du podium. Un retard qu’il sera impossible à combler pour l’équipe de Rudi Garcia selon Pierre Ménès, lequel a estimé sur son blog que tout allait désormais se jouer entre Lille, Rennes et Marseille pour la deuxième et la troisième place du championnat.

« Rennes a joyeusement fait exploser une équipe de Montpellier que j’ai rarement vue aussi creuse sur le plan défensif (…) Du coup, les Rennais pouvaient regarder le choc Lille-Lyon avec quatre points d’avance et pas mal de sérénité. Mais en fin de soirée, les Bretons n’avaient à nouveau qu’un seul point d’avance sur le LOSC, qui a logiquement battu une équipe de Lyon très émoussée sur le plan physique. D’autant que, après la Juve, Sainté et Paris, Garcia a aligné une quatrième fois consécutive son milieu Guimaraes-Tousart-Aouar. Cette fois, cet entrejeu si performant la semaine passée a beaucoup souffert face à l’agressivité et le pressing des Lillois, notamment du duo André-Sanches (…) . Aujourd’hui, il semble évident que Rennes et Lille lutteront pour la troisième place jusqu’au bout. Et peut-être même la deuxième si Marseille venait à chuter à Montpellier lors de la prochaine journée, sachant que l’équipe de Villas-Boas recevra ensuite Paris avant de se rendre à Lyon. Une fois de plus, rien n’est joué » a indiqué le consultant du Canal Football Club, pour qui l’OL a définitivement dit adieu au podium en s’inclinant en terres lilloises dimanche soir.

 


 

Garcia a ciblé les raisons de la défaite

Butfootballclub.fr

L’entraîneur de l’OL Rudi Garcia était déçu par la prestation de ses joueurs face au LOSC dimanche en clôture de la 28e journée de Ligue 1 (0-1).

La bonne passe de l’OL a duré. Vainqueurs de l’ASSE dimanche dernier (2-0), les hommes de Rudi Garcia viennent d’essuyer deux revers qui font mal devant le PSG en Coupe de France (1-5) puis en L1 contre le LOSC hier à Lille (0-1).

Avec cette nouvelle défaite, l’OL compte désormais dix points de retard sur le podium alors qu’il reste dix matches à disputer avant la fin de la saison. « C’est une très mauvaise opération mathématique. Il reste 10 matchs, 30 points. Effectivement, on en a dix de retard, c’est beaucoup. Il faut être conscient de ça. Après, tant que mathématiquement c’est encore possible, c’est à nous de repartir de l’avant et d’enchaîner le plus de victoires possibles », a reconnu Garcia après la rencontre.

Un jeu trop latéral pour l’OL

L’entraîneur de l’OL sait pourquoi son équipe a failli devant le LOSC hier soir. « On était un peu en mode diesel, a-t-il poursuivi. On a souffert face au pressing lillois dans les 30 premières minutes. On a trop joué vers l’arrière, on a favorisé ce pressing. On aurait pu trouver des solutions. Mais à partir du moment où on ne prend pas de risques dans le jeu, qu’on ne joue que vers l’arrière ou latéralement… Jouer de manière latérale favorisait le pressing adverse. On a trop peu pesé sur le plan offensif. »

 


 

Duluc est consterné par ce Lyon très faible avec les forts

Foot01.com

Incapable de briller dans les grands rendez-vous de Ligue 1 cette saison, l’Olympique Lyonnais a fait honneur à sa réputation dimanche soir sur la pelouse du Stade Pierre Mauroy face à Lille (1-0).

Sur les six matchs disputés contre les équipes du top 4 actuel cette saison (Paris, Marseille, Rennes, Lille), l’Olympique Lyonnais totalise six défaites. Un bilan terrible pour Rudi Garcia, quand on sait que l’OL était le spécialiste des gros matchs de Ligue 1 les saisons précédentes. Pour Vincent Duluc, journaliste à L'Equipe, ce constat est d’autant plus cruel qu’il plombe définitivement les chances lyonnaises dans la course à la Ligue des Champions.

« Lyon est surement une équipe qui fait peur, mais pas vraiment à tout le monde. Elle compte six matchs et six défaites, cette saison, face aux équipes du top 4, et elle a été aussi inoffensive, hier soir, que son projet de départ le laissait supposer. Rudi Garcia avait trouvé un système depuis dix jours, un milieu à trois avec Guimaraes en pointe baisse, mais il aurait fallu avoir deux idées pour mieux traverser cet infernal enchaînement de matchs. Lille a d’abord montré beaucoup de choses, et puis plus rien. Et l’OL a suivi la moitié de ce programme. Après ce dimanche soir presque comme les autres, ce sont les Lillois, ce matin, qui sont les mieux placés, face à la concurrence de Rennes, pour revenir en Ligue des Champions la saison prochaine » a indiqué Vincent Duluc, pour qui l’Olympique Lyonnais a définitivement dit adieu au podium en s’inclinant face au LOSC dimanche soir (1-0). Un constat partagé par la majorité des observateurs et des fans de football ce lundi, et qui colle une sacrée pression à Lyon dans l’optique des matchs cruciaux face à la Juventus Turin en Ligue des Champions et contre le PSG en finale de Coupe de la Ligue. Deux matchs pour sauver une saison ratée…

 


 

Pour Domenech, le podium "c'est fini"

Maxifoot.fr

Après la défaite de l'Olympique Lyonnais sur la pelouse de Lille (0-1) dimanche en Ligue 1, Raymond Domenech s'est montré fataliste quant aux chances des Gones de finir sur le podium du championnat de France.

"Il reste trente points à prendre en Ligue 1, et ils ont dix points de retard sur le troisième. Pour moi c'est terminé, c'est fini. Qu'il y en ait un des deux (Lille ou Rennes, ndlr) qui craque c'est possible, mais les deux non. Et il y a Reims, Nice, comme s'ils n'existaient pas. (...) Même avec une qualification pour la Ligue Europa, ce sera quand même une saison ratée pour Lyon. Une saison catastrophique même", a estimé l'ancien sélectionneur de l'équipe de France pour la chaîne L'Equipe.

 


 

Galtier a déjà trouvé la kryptonite de Guimarães

Butfootballclub.fr

La victoire du LOSC devant l’OL dimanche en clôture de la 28e journée de L1 a mis en avant les limites de Bruno Guimarães (22 ans) dans l’entrejeu des Gones.

L’OL a raté la marche. Vainqueurs de l’ASSE dimanche dernier (2-0), les hommes de Rudi Garcia viennent d’essuyer deux revers qui font mal devant le PSG en Coupe de France (1-5) puis en L1 contre le LOSC hier à Lille (0-1).

Avec cette nouvelle défaite, l’OL compte désormais dix points de retard sur le podium alors qu’il reste dix matches à disputer avant la fin de la saison. Au stade Pierre-Mauroy, le milieu de terrain Aouar-Guimarães-Tousart a été mangé par la doublette Sanches-André.

Galtier avait épluché le tandem Aouar – Guimarães en amont

Il faut dire que Christophe Galtier avait parfaitement analysé cet axe de jeu en amont la semaine dernière. « Mon service d’analyse a été très performant. On a beaucoup travaillé toute la semaine sur les deux systèmes tactiques lyonnais, a expliqué le coach du LOSC en conférence de presse. La clé du match était d’aller contrarier les sorties de balles et évidemment de couper les relations Guimarães-Aouar. Si vous laissez les Lyonnais avoir le ballon, ça devient difficile, car ils sont très bons quand ils vous acculent devant votre surface. »

 

Voir aussi... Lille 0-1 OL : L'After

 

Last modified on mardi, 10 mars 2020 10:40