L'actu du Jeudi 5 Mars

L'actu du Jeudi 5 Mars

Voir aussi... OL 1-5 PSG : L'After

Le coup de chaud de Juninho

Maxifoot.fr

Plutôt réputé pour son sang-froid, le directeur sportif de l'Olympique Lyonnais, Juninho, a perdu son calme ce mercredi suite à l'élimination en demi-finale de la Coupe de France face au Paris Saint-Germain (1-5). Sans doute dépité par la tournure des événements alors que l'OL a fait mieux que se défendre pendant une heure, et excédé par l'arbitrage, le Brésilien a exprimé sa colère en donnant un coup de pied dans une porte à proximité des vestiaires d'après les journalistes présents sur place.

Avant cela, le Lyonnais aurait insulté l'analyste vidéo et le staff du PSG en tribunes, indique Foot Mercato. Un comportement inhabituel de la part du dirigeant qui illustre la frustration des Gones ce soir…

 


 

Garcia raconte son accrochage avec les arbitres

RMC.fr

Rudi Garcia explique pourquoi il s'est expliqué avec les arbitres à l'issue de la demi-finale de la Coupe de France perdue par l'OL face au PSG (1-5), mercredi. L'entraîneur lyonnais a écopé d'un carton jaune.

Rudi Garcia a écopé d'un carton jaune à l'issue de la lourde défaite de l'OL face au PSG (1-5), mercredi en demi-finale de la Coupe de France. L'entraîneur lyonnais s'est dirigé vers les arbitres de la rencontre de manière trop véhémente, même s'il se défend d'avoir tenu des morts durs.

"Je suis toujours respectueux, a-t-il promis en conférence de presse. J’ai dû manquer de psychologie peut-être. Quelque chose comme ça." Le technicien précise avoir décidé de se diriger vers le corps arbitral pour devancer ses joueurs, remontés après l'expulsion de Marçal, pour un deuxième avertissement sévère en raison d'une main involontaire dans sa surface de réparation. Le tournant du match puisque Paris a déroulé après.

Garcia a voulu servir de fusible auprès des arbitres pour éviter que ses joueurs ne soient sanctionnés. Cela a en partie échoué puisque Houssem Aouar a écopé d'un carton jaune.

"Je regrette qu’Houssem ait pris un carton après le coup de sifflet final, a-t-il ajouté. J’étais allé pour ça, pour que les joueurs n’en prennent pas. C’est le genre de carton qui m’ennuie pour la suite."

Garcia n'a pas souhaité en rajouter sur la décision de l'arbitre d'infliger un deuxième avertissement à Marçal, synonyme d'expulsion. "Je ne pense rien, a-t-il botté en touche. Je préfère ne rien dire sur les décisions. Il y a des moments où il faut juste regarder ce q'on a fait de bien. Quand on est 10 contre 11 contre une telle équipe, il n'y a plus de match. C'est le football, il y a parfois des évènements contraires. Les détails ne nous ont pas été favorables."

 


 

Lopes serre les dents après le rouge contre Marçal

Butfootballclub.fr

Du côté de l’OL, la double peine infligée aux Gones à l’occasion du penalty accordé au PSG semble mal passer. Anthony Lopes a contenu sa colère.

Dans un match où l’OL a tout fait pour rivaliser face au PSG, la demi-finale de Coupe de France a basculé avec le penalty accordé pour une faute de main de Marçal dans la surface. Main qui a aussi entraîné un deuxième carton jaune synonyme d’expulsion.

Une décision sous forme de double peine qui n’a pas plu aux Lyonnais. Mais mis à part Juninho qui a explosé en tribunes, les Gones ont réprimé leur colère. Devant la presse, le portier de l’OL Anthony Lopes s’est contenu. « De toute façon je n’ai rien à dire. C’est très dur pour le groupe, on ne méritait pas ça… après c’est comme ça le football. On va éviter d’en parler, nous on va se focaliser sur le terrain. Le reste, on ne le maîtrise pas », a lâché le gardien lyonnais.

Anthony Lopes a préféré vite se concenter sur la partie terrain et les prochaines échéances importantes qui attendent les joueurs de l’OL. « Il faut se focaliser sur le terrain et continuer à avancer avec le match très important qui nous attend dimanche (à Lille). Sur notre première mi-temps et jusqu’au carton rouge, on n’a pas démérité. Cette élimination ne va pas casser notre dynamique actuelle. On garde la tête haute. Le groupe reste soudé. On l’a vu dans le vestiaire après la rencontre. C’est difficile de sortir de cette façon mais le groupe n’est pas atteint. Il est solide. Ce n’était plus la même rencontre à dix contre onze. Surtout contre ce PSG-là. »

 


 

3,86 millions de téléspectateurs devant OL-PSG

Lequipe.fr

Diffusée en clair sur France 2 mercredi soir, la demi-finale de Coupe de France Lyon-PSG (1-5) a réalisé une audience record cette saison.

Mercredi soir, le PSG s'est largement imposé (5-1) à Lyon en demi-finale de la Coupe de France. Diffusée en clair sur France 2, l'affiche a attiré en moyenne 3,86 millions de téléspectateurs pour 18,5 % de part d'audience selon Médiamétrie. Ce score place la chaîne en tête du classement des audiences de la soirée et il s'agit de la meilleure performance d'un match de football sur France Télévisions cette saison. La chaîne précise également que cette audience est un record depuis 2015 pour une demi-finale de Coupe de France.

Le 12 février dernier, le quart de finale Lyon-Marseille (1-0) avait réuni en moyenne 2,67 millions de téléspectateurs sur France 3. Eurosport 2, qui n'a pas encore communiqué son audience pour Lyon-PSG, diffusera cette fois en exclusivité la demi-finale Saint-Étienne - Rennes, ce jeudi soir, à 21 heures.

 


 

Juve-OL à huis clos ? Lyon temporise...

Goal.com

Alors que le huitième de finale de retour de Ligue des Champions a de grandes chances de se disputer à huis-clos, l'OL a tenu à temporiser ce jeudi.

À la suite de l'épidémie de coronavirus qui frappe actuellement le pays de manière inquiétante, tous les évènements sportifs, y compris les matches de Serie A, se joueront désormais à huis clos en Italie, jusqu'au 3 avril prochain. La décision a été annoncée ce jeudi en début de soirée, par le gouvernement italien. Depuis, une question demeure : le huitième de finale retour de Ligue des Champions entre la Juventus Turin et l'OL, prévu le 17 mars prochain, est-il concerné ?

Pour l'heure, rien n'est encore officiel, comme l'a justement annoncé le club français via un communiqué publié sur les différents réseaux sociaux juste avant la rencontre de Coupe de France perdue face au Paris Saint-Germain (1-5), ce jeudi soir, au Groupama Stadium.
 
"L’Olympique Lyonnais a pris connaissance des informations provenant d’Italie concernant la tenue à huis clos du match retour entre la Juventus et l'OL (...) Pour le moment, cette information ne nous a pas été confirmée ni par l’UEFA ni par la Juventus. D’autres solutions sont également envisageables et envisagées", peut-on lire sur le communiqué en question, preuve que le doute subsiste quant aux conditions dans lesquelles se déroulera la rencontre de Coupe d'Europe.

"Concernant les supporters de l’OL ayant déjà acquis leur billet pour cette rencontre, nous reviendrons vers eux dès que nous saurons précisément à quel endroit et dans quelles conditions la rencontre se jouera. Merci de votre compréhension", ajoute ensuite l'OL.

 


 

Neymar salue "le crack" Guimaraes

Maxifoot.fr

Recruté cet hiver pour 20 millions d'euros en provenance de l'Athletico Paranaense, le milieu de terrain Bruno Guimaraes (22 ans, 4 matchs toutes compétitions cette saison) réalise des débuts séduisants avec l'Olympique Lyonnais. Et après la demi-finale de Coupe de France face au Paris Saint-Germain (1-5) mercredi, l'Auriverde a été félicité par l'attaquant parisien Neymar (28 ans, 21 matchs et 17 buts toutes compétitions cette saison).

"Bonne chance crack", a ainsi publié Neymar sur le réseau social Instagram avec une photo de Guimaraes et de lui. Flatté, le Lyonnais lui a renvoyé le compliment. "Merci crack, je suis ton fan", a répondu le Lyonnais. Un échange sympathique entre les deux compatriotes.

 


 

Ménès refuse de tout mettre sur le dos de l’expulsion de Marçal

Butfootballclub.fr

Le PSG, bousculé par l’OL pendant une heure, a fini par composter son billet pour la finale de la Coupe de France en s’imposant largement (5-1).

Ce jeudi matin, les joueurs de l’OL se sont réveillés avec une grosse valise sous le bras laissée par les joueurs du PSG. Pourtant, les Gones n’ont pas du tout démérité. Sur son blog, Pierre Ménès a résumé le sentiment général. « Pendant une heure, l’OL a tenu la dragée haute au PSG et a même souvent dominé, notamment dans le pressing où les Rhodaniens étaient plus consistants que les Parisiens ».

Le tournant de la partie est intervenu au moment du penalty concédé par les Gones sur une main de Marçal qui lui a valu un deuxième carton jaune. S’il ne reproche rien à l’arbitre de la rencontre, le consultant du CFC estime tout de même que la règle est mal faite. « Alors le penalty n’est pas contestable. Ce qui l’est, c’est ce deuxième carton jaune qui amène l’expulsion de Marçal. Alors je sais bien que c’est le règlement : main dans la surface, c’est jaune. Mais quand le règlement est complètement con… Alors on ne va pas demander à Ruddy Buquet d’être un pionnier et de ne pas respecter le règlement. Mais il faudrait que les instances arbitrales se penchent sur ce genre de cas et essaient de faire évoluer les choses ».

S’il reconnaît que cette décision a forcément eu un poids importante dans la rencontre, Pierre Ménès estime néanmoins que cela n’explique pas totalement l’explosion physique des joueurs lyonnais, qui serait peut-être arrivée tôt ou tard. « Les Lyonnais auront beau jeu de dire que cela a faussé la fin de match. Je ne crois pas que l’expulsion soit la raison principale de l’explosion lyonnaise dans la dernière demi-heure. Le milieu lyonnais Tousart-Aouar-Guimaraes en était à son troisième match très intense en huit jours et a un peu explosé physiquement. Et quand tu exploses physiquement face à des joueurs comme Mbappé… »


 

Ce transfert à 40 ME qui fait rêver les supporters

Foot01.com

Comme chaque été, l’OL comptera sur une ou deux très belles ventes pour présenter des comptes dans le vert.

Le départ d’Houssem Aouar est régulièrement évoqué, surtout que le meneur de jeu lyonnais fait littéralement fondre Pep Guardiola et Manchester City. Mais il n’est pas le seul joueur à faire saliver les clubs anglais. Bertrand Traoré est très apprécié par plusieurs formations anglaises, et comme souvent avec les équipes de Premier League, le montant total de l’opération a de quoi faire rêver. Car malgré un talent indéniable, le Burkinabé est, à l’image de son équipe, trop irrégulier pour permettre à l’OL de réussir une saison convaincante. Avec quatre buts et cinq passes décisives en 33 apparitions, son rendement atteste de ses difficultés.

Mais ces dernières semaines, l’ancien de l’Ajax Amsterdam et de Chelsea revient bien, ce qui, selon HITC, provoque un regain d’intérêt de la part de Bournemouth, West Ham et Leicester. Une belle concurrence avec quelques clubs aux poches bien remplies, et qui seraient prêts à monter jusqu’à 35 millions de livres, soit 40 ME, afin de récupérer l’ailier de l’Olympique Lyonnais. Une somme pour laquelle certains supporters seraient probablement tentés, comme le veut l’expression, d’emmener Traoré avec leur voiture personnelle en Angleterre pour conclure l’affaire. Avec encore deux ans de contrat, le Burkinabé a de quoi voir venir, mais un retour en Angleterre ne serait pas pour lui déplaire, surtout que son salaire pourrait faire un sacré bond en cas de gros transfert.

 


 

OL Groupe perd 1,33% ce jeudi

Sportune.fr

L’action d’OL Groupe fond ce jeudi, au lendemain de l’élimination du club face au PSG, en coupe.

Conséquence de l’élimination au stade des demi-finales de la Coupe de France, l‘action OL Groupe est en baisse ce jeudi, sur le marché boursier. Ce mercredi soir, les Gones ont perdu sur leur pelouse du Groupama Stadium face au PSG, sur la marque de 5-1. Sur le terrain, les joueurs de Rudi Garcia ont tenu la comparaison durant une heure, jusqu’à l’expulsion de Marçal et le penalty qui s’en est suivi.


De 3,01 à 2,87€ le cours de l’action de l’OL ce jeudi matin


C’est une compétition achevée pour l’Olympique Lyonnais, la conséquence est directe à la bourse Euronext, dans les premières heures de la journée, ce jeudi 5 mars. A l’ouverture le matin à 9h30, l’action OL Groupe valait 3,01 euros. Moins de deux heures plus tard, elle perdait 1,33% de sa valeur, à 2,97 euros. A court terme, la baisse est notable.

Mais à plus long terme, elle représente un coup d’arrêt après une hausse régulière du cours, enregistrée depuis la fin du mois de février. Au 28, l’action OL Groupe valait 2,89 euros. Cinq jours plus tard elle était augmentée de 4,15%. Jusqu’à la défaite ce jeudi. Les semaines qui arrivent vont encore influer grandement sur le cours, selon si le club de Jean-Michel Aulas se qualifie en Ligue des champions, après avoir dominé la Juventus (1-0) à l’aller. Et plus tard, si les joueurs prennent une revanche sur le PSG, qu’ils doivent encore affronter en finale de la Coupe de la Ligue, le 4 avril prochain.



Voir aussi... OL 1-5 PSG : L'After

 

Last modified on jeudi, 05 mars 2020 17:25