L'actu du Vendredi 28 Février

L'actu du Vendredi 28 Février

Garcia sans son meilleur joueur pour le derby ?

Butfootballclub.fr

Excellent contre la Juventus Turin en Ligue des champions (1-0), Bruno Guimaraes pourra-t-il enchaîner contre l’ASSE dimanche en clôture de la 27e journée de L1 (21h).

L’OL a fait forte impression contre la Juventus Turin. En 8es de finale aller de la Ligue des champions, les Gones ont formé une équipe soudée et compacte pour dominer de pâles Turinois (1-0).

Rudi Garcia a gagné la bataille du milieu de terrain en alignant notamment Bruno Guimaraes dans l’axe pour décaler Houssem Aouar à gauche. La stratégie a fonctionné à merveille, au point qu’elle soit encore utilisée dimanche dans le derby contre l’ASSE ? Le doute est permis, en tout cas pour titularisation du milieu brésilien.


L’OL va-t-il griller Guimaraes ?


Après avoir beaucoup joué ces deux dernières années (58 matches en 2018, 43 en 2019, hors sélection olympique), la dernière recrue de l’OL a tiré la langue en seconde période mercredi et pourrait bien souffler avant les prochaines échéances. « Peut-il jouer 4 fois en 13 jours, avec le derby face à Saint-Étienne (dimanche) et la demi-finale de Coupe de France contre Paris (mercredi) ? C’est une bonne question », se pose L’Équipe dans son édition du jour. Du côté de Claude Puel, on en saura plus sur l’ASSE puisqu’il est attendu à la mi-journée en conférence de presse.

 


 

Les secrets de l'exploit lyonnais dévoilés

Foot01.com

Une semaine après le cuisant échec du Paris Saint-Germain sur la pelouse du Borussia Dortmund, l’Olympique Lyonnais a sauvé les espoirs du football français en Ligue des Champions.

En venant à bout d’une Juventus dans un mauvais soir (1-0), le club rhodanien a fait un petit pas vers une qualification pour les quarts de finale de la C1. Mais comment cet exploit a pu avoir lieu contre la Juve de Cristiano Ronaldo alors que l’OL restait sur une première partie de saison très insipide ? Dans un long article publié ce jeudi soir, RMC Sport raconte les coulisses de ce succès européen. Dans ce papier, on apprend notamment que Maxwel Cornet, Léo Dubois et Anthony Lopes ont joué un rôle primordial lors de l’avant-match. Puisque juste avant d’entrer sur la pelouse du Groupama Stadium, les trois leaders ont improvisé un discours dans l'intimité du vestiaire. Une scène fédératrice qui a tiré tout le monde vers le haut : « La mayonnaise d’un grand soir a pris et n’a jamais tourné puisque les joueurs ont emballé leurs fans ».

Les supporters justement, ils ont aussi leur part de responsabilité dans ce résultat. Si le public du Groupama Stadium a répondu présent, la pression mise par les Bad Gones avant la rencontre a finalement été positive. C’est en tout cas ce qu’explique Grégory Coupet. « Ce fut peut-être un moment déclencheur, car inconsciemment, les joueurs ont eu peut-être la trouille et cela leur a permis de se rassembler autour d’un objectif commun », explique l’entraîneur des gardiens de l’OL. Enfin, cette victoire, le staff de Rudi Garcia la doit aussi à son management. Avec « une feuille de route parfaitement respectée par le groupe », et en étant dans le peau du Petit Poucet en Coupe de France, Lyon a finalement eu ce regain de solidarité qui a permis à la troupe de Denayer de faire chuter la Vieille Dame. Malgré cette victoire historique contre la Juve, les Gones refusent toutefois de s'enflammer en vue du match retour, qui se déroulera à Turin le 17 mars prochain, et préfèrent se tourner rapidement vers le derby de dimanche contre l’ASSE.

 


 

Guimaraes c'est Juninho, Dugarry dit bingo !

Foot01.com

Bruno Guimaraes est en train de connaître des débuts idylliques au sein de l'Olympique Lyonnais. Après la victoire contre la Juventus (1-0), le milieu brésilien a en tout cas reçu les félicitations de Christophe Dugarry.

Bruno Guimaraes ne doit pas regretter son choix. Courtisé par l'Atlético de Madrid durant le dernier mercato hivernal, le capitaine de la sélection olympique du Brésil avait finalement décidé de rejoindre l’OL. Recruté contre un chèque de 20 millions d'euros en provenance de l’Athletico Paranaense, le milieu de 22 ans vit actuellement un rêve éveillé. Après un bon départ contre Metz en Ligue 1 le week-end dernier (2-0), Guimaraes a réalisé une énorme performance contre la Juve de Cristiano Ronaldo en huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Placé en sentinelle dans le 3-5-2 de Rudi Garcia, l’Auriverde a clairement bonifié le jeu des Gones, tout en libérant Tousart et Aouar à ses côtés. Suffisant pour séduire Christophe Dugarry.

« J’ai tout aimé dans le match de Guimaraes. On l'a vu très bon dans la récupération du ballon, on voit qu'il lit parfaitement le jeu, on l'a vu couper des angles de passes et être également excellent dans l'anticipation. Je crois qu'il a réussi plus de 95 % de passes dans le camp adverse. Il n'y a pas de prise de risque énorme, mais un peu quand même. Il va faire du bien à l'OL et enfin donner confiance à Juninho dans son poste. Si ce garçon marche du feu de Dieu, ce sera la réussite de Juninho. Guimaraes ressemble à Houssem Aouar. C’est le joueur que Thiago Mendes aurait dû être », a lancé le consultant de RMC, qui estime donc que le meilleur est à venir pour Guimaraes à Lyon. L’ASSE et le PSG, les prochains adversaires de l’OL, peuvent donc trembler !

 


 

Cornet sacrifié par Garcia, il évite le clash

Foot01.com

À l’image de son Olympique Lyonnais, Maxwel Cornet a été très bon lors du succès historique contre la Juventus de Turin en huitième de finale aller de la Ligue des Champions mercredi (1-0).

Aligné dans un rôle de piston gauche dans le 3-5-2 de Rudi Garcia, l’international franco-ivoirien a énormément apporté. Solide défensivement et précieux offensivement, le joueur de 23 ans s’impose peu à peu dans son nouveau costume de défenseur. Profitant de l'absence de Youssouf Koné et du replacement axial de Fernando Marçal, Cornet gratte du temps de jeu, alors qu’il était remplaçant en début de saison. Au service du collectif, l’ancien attaquant prend en tout cas cela à coeur à l'OL.

« Le poste de latéral gauche ? J'aime marquer des buts, j'adore cette sensation. C'est une sensation qui me manque. Le coach décide de m'utiliser à un poste où il estime que je peux encore amener à l'équipe. J'essaie de mettre les états d'âme de côté. Et travailler pour être le plus performant possible à ce poste et montrer au coach qu'il peut compter sur moi. L’exploit contre la Juve ? Voir la performance qu'on est capables de faire, avec l'état d'esprit qui était au rendez-vous… Pourquoi on ne le fait pas en Ligue 1 ? Je me pose moi-même la question. C'est vrai qu'il faut qu'on travaille là-dessus et qu'on ne choisisse pas nos matchs. L'erreur serait de s'enflammer en se disant qu'on a battu la Juve et qu'on peut battre tout le monde », a lancé, sur RMC, Cornet, qui espère donc que cet exploit contre la Juventus servira de déclic pour la fin de saison. Premières réponses dans les jours à venir avec les chocs contre l’ASSE en L1 et le PSG en Coupe de France.

 


 

Youth League - Les matches de Lyon et Rennes reportés à cause du coronavirus

Goal.com

L'OL et le Stade Rennais, censés affronter respectivement l'Atalanta et l'Inter en 8es mardi prochain, ont vu leurs rencontres reportées au 10 mars.

Alors que le coronavirus se propage de manière inquiétante un peu partout dans le monde, et notamment en Italie, où les cas de personnes touchées se font particulièrement nombreux, le monde du football est contraint de s'adapter ces derniers jours. Alors que plusieurs rencontres de Serie A ont d'ores et déjà été reportées, et que des matches à huis-clos ont aussi été décidés, les prochaines échéances en Youth League n'échappent pas à la règle. Prévention oblige.


​Les rencontres reportées au 10 mars prochain


Ainsi, censés affronter respectivement l'Atalanta Bergame et l'Inter Milan en huitièmes de finale de la compétition mardi prochain, l'Olympique Lyonnais et le Stade Rennais, derniers représentants tricolores dans la compétition, ont vu leurs rencontres reportées au 10 mars prochain en raison de l'épidémie de coronavirus.

En effet, selon les informations de L'Equipe, l'UEFA a signifié ce vendredi aux clubs concernés que les matches de Youth League se joueraient finalement à cette date précise, sous réserve de l'évolution de la situation. De plus, l'instance européenne a donné la possibilité aux clubs de s'accorder pour trouver un terrain d'entente en inversant les lieux de la rencontre. Dernière possibilité envisagée, les matches pourraient se dérouler sur un terrain neutre.

 


 

Juve : l'avenir de Sarri lié à Lyon ?

Maxifoot.fr

Entre la Juventus Turin et Maurizio Sarri, nommé entraîneur l’été dernier, la greffe a du mal à prendre. Après les deux revers en Serie A déjà concédés en 2020, le technicien italien n’a pas arrangé son cas avec la défaite surprise sur le terrain de l’Olympique Lyonnais (0-1) mercredi lors du 8e de finale aller de la Ligue des Champions.

Les critiques pleuvent et la presse transalpine commence vraiment à se demander si l’ancien coach de Naples parvient à faire passer son message auprès des joueurs. Ce vendredi, La Gazzetta dello Sport souligne logiquement que le président turinois Andrea Agnelli et le directeur sportif Pavel Nedved ne toléreront pas une élimination dès ce stade de la compétition en C1. Autant dire que la pression sera forte sur les Bianconeri et leur coach qui jouera très certainement son avenir le 17 mars à l’occasion du match retour face aux Gones...

 


 

Puel écarte Ruffier pour le derby et s’en explique

Butfootballclub.fr

Voici ce qu’il faut retenir du passage de Claude Puel en conférence de presse à deux jours du derby entre l’OL et l’ASSE en clôture de la 27e journée de L1 (21h).

Ruffier encore écarté face à l’OL

« Les joueurs qui viennent de reprendre ne seront pas disponibles pour ce week-end. Pas de Stéphane Ruffier non plus. On récupère Fofana qui revient de blessure. Pour ce match, les conditions ne sont pas requises pour un retour de Stéphane Ruffier dans le groupe. Le reste, c’est de cuisine interne. »

Puel a conscience de l’importance du derby

« Ce derby est un match différent. Ils sortent d’un match avec un très bon résultat en Ligue des champions. Je regrette que les supporters ne puissent pas nous accompagner. Je suis conscient de l’importance de ce match pour le club, les joueurs et les supporters. J’ai besoin de me détacher de tout ça pour rester lucide et bien nous préparer et espérer faire un résultat.

L’OL sera fin prêt

C’est très intéressant de vivre un derby, d’en jouer un. Il faut faire attention de ne pas déjouer et de rester lucide. L’OL a fait un bon match face à la Juve mais en championnat c’est différent. C’est un derby, ils ne vont pas se relâcher. Il faut se concentrer sur notre match à nous. »

Les supporters doivent booster l’ASSE

« On veut relancer la machine. L’essentiel est d’être armé, psychologiquement, pour se battre et remonter petit à petit au classement. Il faut être là au bon moment, avec la conviction nécessaire. Il y a une attente exceptionnelle de nos supporters. Je trouve ça super. Les joueurs doivent se servir de cette source de motivation pour jouer avec lucidité sur le terrain. »»

Juninho a marqué le coach des Verts

« Je garde en mémoire l’image d’un très grand professionnel. Il n’était pas très expressif dans le groupe mais a toujours été présent. J’ai eu chance d’entraîner un grand joueur comme lui. »

 


 

Photo : Guimaraes se fait déjà tatouer un lion !

Instagram


 


 

Garcia : « On veut gagner et on va le faire »

OL.fr

L'entraîneur de l'OL est revenu sur la victoire des siens mercredi contre la Juventus (1-0) et a évoqué le match de dimanche contre Saint-Etienne, en conférence de presse, à deux jours du derby.

Point santé

« Kenny (Tete) est suspendu, Rafael (da Silva) est de retour et Maxwel (Cornet) est incertain. Il a une entorse de la cheville après des contacts avec des joueurs italiens. Pour Léo (Dubois), on verra s'il peut enchaîner. Les joueurs vont bien. On a mis l'accent sur la récupération. Il fallait recharger les batteries pour être à 100%. »
 
L'exploit contre la Juventus

« C'était un gros match. On a battu une grosse équipe mais seul l'avenir nous dira si ça va nous relancer. Les joueurs se sont prouvés à eux-mêmes qu'ils pouvaient rivaliser avec n'importe qui. Personne ne nous voyait battre cette équipe mais on a prouvé le contraire. On joue quatre jours après, on a donc trois jours pour le préparer. D'ici à dimanche, on aura récupéré. J'ai vite tourné la page et les joueurs doivent en faire de même pour se focaliser sur le derby. »
 
Le derby contre l'ASSE

« On veut gagner et c'est ce qu'on va faire. Un derby ne se joue pas, il se gagne. On espère jouer un beau football mais le principal sera de gagner. On veut continuer notre série entamée à Metz. Ça nous permettrait de gagner des points et des places. En plus, on sera chez nous, devant notre public, dans un stade plein comme mercredi. Je n'avais pas vu le match aller. L'affiche et l'opération que l'on pourrait faire au classement nous motivent d'elles-mêmes. Il y a eu une prise de conscience de la part des joueurs. »
 
Une affiche particulière

« Un derby, c'est toujours particulier. Il n'est plus question de classement mais de suprématie régionale. J'ai connu des derbies en France (Lille-Lens) et à l'étranger, entre deux clubs qui évoluaient dans le même stade (Roma-Lazio). Ce sont des matches passionnés. Les joueurs devront garder la tête froide, pas jouer seulement avec leur coeur de Lyon. On doit être capables de répondre à toutes les problématiques, quelque soit le système de jeu ou la tactique mis en place par l'adversaire. Il faut deviner ce qu'ils peuvent faire, essayer d'anticiper, même si c'est compliqué. Certains principes reviennent souvent chez certaines équipes et les qualités des joueurs sont immuables. »

 


 

Dubois : « Notre objectif est de finir sur le podium »

OL.fr

Le latéral de droit de l'OL, qui a effectué son retour la semaine passée après une longue période de convalescence, s'est livré à un jeu de questions-réponses avec les journalistes présents en conférence de presse, ce vendredi, à deux jours du derby contre Saint-Etienne.

La victoire contre la Juve

"On est content d’avoir gagné. C’était un match important pour nous. On avait à cœur de faire un super match aller et c’est ce que l’on a fait. On a affiché une belle mentalité, on a pratiqué un beau jeu. Il nous reste le plus dur, aller là-bas et faire un résultat positif. La victoire nous fait du bien psychologiquement et physiquement. Tactiquement on avait très bien préparé le match. Tout le monde a respecté son rôle. Le dilemme était de ne pas avoir peur de l’affrontement en se mesurant à des grands joueurs."
 
Une revanche dans le derby

"Les derbies c’est toujours des matches différents. On a cœur de gagner, on n’a pas le choix. La manière m’importe peu, ce sont juste les trois points qui nous importent. On a un match très important dimanche puis trois jours après. On ne pense pas encore au match retour face à la Juventus. On est focus sur l’ASSE. On a tous à cœur d’effacer le match aller du derby. On a les qualités pour faire bien mieux. Il faut prendre en compte la méforme de l’ASSE mais un derby c’est un match à part. On se doit d’afficher une grosse prestation. On doit donner aux supporters ce que l’on a donné contre la Juventus. Il y a beaucoup plus de rivalité entre l’OL et l’ASSE qu’entre Nantes et Rennes par exemple. Il y a de la pression qu’il faut savoir porter et surtout savoir jouer avec. Quand j’ai signé ici, on m’a directement indiqué ce que représentait le derby. C’est primordial pour le club. C’est bien d’avoir des matches à jouer comme cela sur une saison."
 
Ses objectifs

"J’ai toujours essayé de garder ma place dans le groupe même en étant blessé. Je me sens bien maintenant. Je me suis bien préparé pendant ma rééducation. J’avais des objectifs, de revenir prêt pour jouer des matches de haute intensité. Je suis très content de revenir au moment où on avait prévu sans qu’il y ai eu de problèmes. L’Equipe de France reste dans un coin de ma tête. Je sais par quoi ça doit passer notamment par les grosses échéances en club. Le plus important c’est d’abord d’aider le club avant tout. Notre objectif est de finir sur le podium, d’aller le plus haut possible. Si on affiche l’état d’esprit et la même performance que contre la Juve, on peut faire de belles choses."

 

 

Last modified on vendredi, 28 février 2020 17:03