L'actu du Jeudi 27 Février

L'actu du Jeudi 27 Février

Voir aussi... OL 1-0 Juventus : L'After

Mercato : rebondissement dans le dossier Houssem Aouar

Butfootballclub.fr

Le milieu de terrain de l’OL, Houssem Aouar, ferait déjà l’objet de certaines convoitises. Notamment en Angleterre avec les Blues de Chelsea.

Le mercato d’été n’est déjà pas une période de l’année simple à gérer. Notamment en raison des innombrables rumeurs qui parviennent chaque jour aux médias. Et lorsque, de surcroît, un joueur visé accumule les bonnes performances, le dossier s’emballe aussitôt.

C’est le cas du milieu de terrain de l’OL, Houssem Aouar, auteur hier soir d’une solide prestation face à la Juventus Turin. Déjà suivi par de nombreux clubs, et notamment par le PSG, le jeune lyonnais (21 ans) aurait désormais un prétendant solidement collé aux basques : Chelsea.


Une offre de 50 millions d’euros ?


C’est du moins ce qu’affirme depuis quelques minutes le site italien TuttoMercatoWeb qui, tenez-vous bien, estime que les Blues sont déjà disposés à mettre 50 millions d’euros pour obtenir la signature. A défaut de croire, ou non, à l’information, une chose est sûre : les prochains moins du Lyonnais vont être agités. Lui qui est sous contrat jusqu’au mois de juin 2023 avec son président, Jean-Michel Aulas.

 


 

UEFA : L'équipe type de la semaine avec trois Lyonnais

Goal.com

Les hommes de Rudi Garcia ont réussi une grande prestation pour dominer la Juventus ce mercredi en huitième de finale aller (1-0).

La belle victoire lyonnaise contre la Juventus (1-0) en huitième de finale aller de Ligue des champions permet aux Rhodaniens de placer trois joueurs dans le XI de la semaine de C1.

Sans grande surprise, il s'agit principalement de joueurs du secteur défensif, alors que les joueurs de Rudi Garcia se sont accrochés à leur court mais précieux avantage tout au long de la seconde période. Ainsi, Marçal et Léo Dubois font partie de la défense choisie par l'UEFA, tandis que le buteur Lucas Tousart est aligné au milieu.

Pour le reste, l'on retrouve uniquement des joueurs ayant remporté leur match cette semaine à l'exception du Madrilène Isco, buteur malgré la défaite du Real face à Manchester City et du Napolitain Dries Mertens, lui aussi buteur face au Barça. Excellent lors de cette rencontre, Kevin de Bruyne est également présent.

Auteur d'une démonstration sur la pelouse de Chelsea, le Bayern Munich place pas moins de cinq joueurs dans ce onze : Manuel Neuer, Alphonso Davies, David Alaba, Serge Gnabry et Robert Lewandowski.

 

 


 

Lyon avait un plan secret contre Cristiano Ronaldo

Foot01.com

Antony Lopes avait confié avant Lyon-Juventus qu'il semblait impossible de mettre en place un plan pour contenir le seul Cristiano Ronaldo. Pourtant l'OL a réussi ce pari XXL.

Cristiano Ronaldo est resté muet mercredi soir au Groupama Stadium, et c’est un petit événement puisque CR7 était sur une série de 11 matchs consécutifs avec au moins un but marqué. Mais face à des joueurs de l’Olympique Lyonnais surmotivés, l’attaquant portugais de la Juventus n’a jamais été réellement susceptible de trouver la faille. Et le club turinois n’a pas non plus été en mesure de compter sur Paulo Dybala, qui a eu quelques occasions, mais n’a jamais trouvé la cible…sauf en fin de match, mais l’attaquant argentin était clairement hors-jeu. Pour réussir cet exploit de museler Cristiano Ronaldo, Paulo Dybala et même Gonzalo Higuain, excusez du peu, Rudi Garcia avait mis en place une tactique qui s’est avérée gagnante.

Coéquipier de CR7 avec le Portugal, Anthony Lopes, qui avant la rencontre avait expliqué qu’il était vain de vouloir tout miser sur le fait de contrôler Cristiano Ronaldo, a reconnu que l’Olympique Lyonnais avait quand même une idée en tête. « Tout le monde s’attendait à ce qu’on prenne une déculottée à l’aller et au retour (...) Le plan de jeu du coach a été décisif. L’idée, c’était surtout d’éviter que des joueurs comme Cristiano Ronaldo ou Paulo Dybala puissent se retourner et prennent de la vitesse pour frapper. Ça a été très bien respecté par tout le monde », a confié, après a victoire, le gardien de but et capitaine de l’Olympique Lyonnais. Il faudra cependant réussir un deuxième exploit à Turin et il est évident qu’à cette occasion Cristiano Ronaldo sera revanchard, très revanchard même. Rudi Garcia va donc devoir trouver une nouvelle solution pour contrarier la machine à buts de la Juventus qu'est CR7.

 


 

Un retour à l'OL ? La réponse de l’agent de Benzema !

Le10sport.com

Karim Djaziri, conseiller de Karim Benzema, en dit plus sur un éventuel retour de l'attaquant du Real Madrid à l'OL, son club formateur.

Karim Djaziri est formel : Karim Benzema a bel et bien prolongé avec le Real Madrid. L’agent de l’international tricolore expliquait en effet que son client avait officialisé sa prolongation jusqu’en 2022 : « Il vient de prolonger son contrat au Real jusqu’en 2022, c’est officiel ». Tout serait donc réglé pour l’avenir du buteur madrilène. Mais pourrait-il faire, un jour, son grand retour à l’Olympique Lyonnais ? Son clan apporte quelques éléments de réponse.


«On verra… Karim a toujours eu Lyon dans son cœur»


Interrogé par RMC Sport, Karim Djaziri, conseiller de Karim Benzema, explique que le buteur du Real Madrid a toujours un lien particulier avec l’OL, son club formateur : « On ne sait déjà pas ce qu’on va faire demain, donc après on verra… Ce qui est sûr, c’est qu’il a toujours eu Lyon dans son cœur, même s’il a la tête au Real aujourd’hui. C’est l’un des rares joueurs qui a fait son club formateur, et un seul autre club derrière ».

 


 

Adieu les filets contre l'ASSE et le PSG, bravo les supporters !

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais a décidé finalement de démonter les filets installés devant les virages du Groupama Stadium avant les matchs contre l'ASSE et le PSG.

Au lendemain de la victoire de l’OL contre la Juventus, le club de Jean-Michel Aulas a annoncé que les filets qui avaient été montés devant les supporters installés dans les virages seront démontés avant le derby de dimanche soir contre l’AS Saint-Etienne et la demi-finale de la Coupe de France face au PSG. « Suite à l’atmosphère festive et positive du match OL-Juve, le club a pris la décision de retirer les filets des virages et compte sur la responsabilité individuelle de ses supporters lors des prochains matchs pour conserver cette ambiance et pousser notre équipe », explique l’Olympique Lyonnais, qui craignait que des débordements donnent lieu à une sanction de l’UEFA. Même si deux supporters de Cristiano Ronaldo ont réussi à entrer sur la pelouse du Groupama Stadium en fin de match, l’OL peut craindre une amende mais pas une sanction plus lourde.

 


 

La femme de Mendes se paye Garcia...

Maxifoot.fr

Une attaque tout sauf anodine… Alors que l’Olympique Lyonnais s’indignait mercredi des montages représentant son entraîneur Rudi Garcia et son président Jean-Michel Aulas grimés en clowns, et apparus en masse sur les réseaux sociaux, la femme de Thiago Mendes (27 ans, 32 matchs toutes compétitions cette saison) y a été de ses provocations dans la foulée d'une superbe victoire contre la Juventus Turin (1-0) en Ligue des Champions.

Frustrée après la nouvelle absence du milieu dans le onze de départ des Gones, le Brésilien n’étant même pas entré en jeu, celle-ci a poussé son coup de gueule sur Instagram en postant une image d’elle, avec un filtre clown, le tout accompagné d’une légende "#*@%*?#!@$&@#" assez lourde de sens…

 

 


 

Détournements, parodies... les supporters lyonnais se régalent sur les réseaux

RMC.fr

Les supporters de l’Olympique Lyonnais n’ont pas boudé leur plaisir en voyant leur équipe s’imposer face à la Juventus, mercredi, en 8e de finale aller de la Ligue des champions (1-0). Et ils s’en sont donné à cœur joie sur les réseaux sociaux, en détournant des photos de Jean-Michel Aulas ou de Cristiano Ronaldo.
 
Ils n’étaient clairement pas donné favoris. Mais ils ont su déjouer les pronostics. Les joueurs de l’OL se sont surpassés pour s’offrir une victoire de prestige face à la Juventus Turin, ce mercredi, en 8e de finale aller de la Ligue des champions (1-0). Au terme d’un match intense, les Gones l’ont emporté face à la bande à Cristiano Ronaldo, grâce à un but de Lucas Tousart.


Ronaldo en a pris pour son grade


Parfaitement cadrée par la défense des Gones, la star portugaise a livré une prestation assez décevante sur la pelouse du Groupama Stadium. De quoi s’attirer les moqueries des supporters lyonnais, forcément euphoriques après un tel succès. Après la rencontre, ils se sont fait plaisir sur les réseaux sociaux avec quelques détournements assez savoureux. En voici une petite sélection. Non exhaustive, évidemment.

 

 


 

Marcelo a célébré la victoire avec les supporters

RMC.fr

L’Olympique Lyonnais s’est offert une victoire de prestige face à la Juventus, mercredi, en 8e de finale retour de la Ligue des champions (1-0). Un succès qui a donné lieu à une belle communion entre joueurs et supporters, à laquelle Marcelo a participé avec le sourire.

Il s’est d’abord approché timidement. Sans se montrer trop démonstratif. En arrivant au pied du Virage Nord, Marcelo l’a joué discret après la victoire de l’OL face à la Juventus, mercredi, en 8e de finale aller de la Ligue des champions (1-0). Alors que tous ses partenaires affichaient une joie démonstrative, le défenseur brésilien, longtemps en conflit ouvert avec les supporters, est resté assez sobre au moment de saluer le fief des Bad Gones.

Jusqu’à ce que certains leaders du groupe descendent sur la pelouse et viennent le féliciter personnellement. Des gestes d’affection appréciés par le colosse de 32 ans, qui s’est alors détendu en affichant un large sourire. Avant de prendre part pleinement à la communion avec les ultras, en les applaudissant chaleureusement.

Après plusieurs mois de grosse tension, Marcelo avait posé les bases d’une réconciliation en allant dialoguer avec les supporters après la victoire à Bordeaux mi-janvier (1-2).

"Je suis chrétien, on apprend à pardonner même quand on n'est pas coupable, on ferme la porte à la haine et la vengeance, avati-il expliqué dans la foulée. Ce geste est un geste de pardon, il a mis fin à beaucoup de choses. Je suis heureux, les gens du club savent que je suis dévoué, je respecte tous ces gens. Qui sait si nous n'allons pas fêter un titre dans quelques semaines?" Une première belle fête vient d’avoir lieu. En attendant maintenant les titres.

 


 

Comment l’OL a fait déjouer la Juve et Ronaldo

RMC.fr

L’OL a livré une première période parfaite pour faire la différence face à la Juventus (1-0), mercredi lors du 8e de finale aller de la Ligue des champions. Le plan élaboré depuis une dizaine de jours a ensuite résisté aux assauts adverses en deuxième période.
 
Le plan était parfait. Pendant 45 minutes, Lyon a respecté à la lettre le dispositif mis en place au coup d’envoi par Rudi Garcia. Avec un milieu de terrain pressant porté par le gros match de Bruno Guimaraes, aligné en sentinelle, la débauche d’énergie de Lucas Tousart et les inspirations de Houssem Aouar. Les deux derniers nommés sont d’ailleurs les artisans du seul but du 8e de finale aller de la Ligue des champions entre l’OL et la Juventus (1-0), mercredi soir. Aouar au service, Tousart à la conclusion.


Tousart: "J'avais pour mission de me projeter"


"Je jouais un petit peu plus haut que d’habitude ce soir donc j’avais pour mission aussi de me projeter, explique Tousart. Je me sens bien dans la surface, le centre arrive au bon endroit et j’arrive à la mettre au fond."

Impliqués comme jamais cette saison, les hommes de Rudi Garcia ont surtout réussi à bloquer les transmissions adverses vers la ligne d’attaque Dybala-Ronaldo. "On a réussi à leur poser des problèmes sur la récupération, se réjouit Léo Dubois. Quand on a récupéré le ballon on l’a bien utilisé." "Ils ont été très bien en place, ils ont très bien coulissé, abonde Adrien Rabiot, pris dans l’étau lyonnais. C'était compliqué de trouver notre ligne devant. Peut-être qu'on a manqué un peu de mouvement et de courses dans la profondeur aussi."

"Notre système nous permettait d’être au contact d’eux tout de suite quand ils avaient l’opportunité d’avoir le ballon pour éviter de les laisser se retourner, explique Anthony Lopes, capitaine lyonnais. On connaît leurs talents individuels. La chose principale était d’aller vite sur eux et d’éviter de faire des fautes aux abords de la surface même si on en a quand même fait beaucoup."


Pas de plan anti-Ronaldo


Le système et l’abnégation des Lyonnais ont également éteint les velléités de Cristiano Ronaldo, muselé comme rarement. "Il n’y avait pas de plan anti-Ronaldo, promet pourtant Léo Dubois. Il y avait juste une tactique mise en place, ça fait déjà 10 jours qu’on travaille dessus."

Derrière ce succès, un homme décrié depuis sa nomination: Rudi Garcia. "Bravo à Rudi Garcia!, salue Christophe Dugarry, membre de la Dream Team RMC Sport. Ça a été encore le seul Lyonnais dont le nom a été sifflé par le public avant le coup d’envoi. Il a bien préparé son match, cette équipe était bien organisée. Elle a bouché tous les espaces. Chacun a joué avec ses moyens et sa hargne. Le message est passé."


"On a respecté le plan de jeu à la lettre", savoure Garcia


"C’était une très belle première période de notre part, confirme l’intéressé. On a très bien défendu, on a respecté le plan de jeu à la lettre. A part deux centres très dangereux de Cristiano Ronaldo, on n’a pas souffert. Par contre, en deuxième mi-temps, on a beaucoup moins existé avec le ballon. Mais c’est à ce moment-là qu’on relève la solidarité et l’abnégation des joueurs. On a su s’accrocher pour ne pas concéder de but. Je regrette qu’on n’ait pas marqué un autre but en première."

Le technicien a aussi insisté sur la nécessité de marquer un but à l’extérieur dans trois semaines lors du match retour au Juventus Stadium. Mais Juninho, s’il ne s’emballe pas, sent un vent nouveau depuis quelques semaines. "On a un groupe qui a beaucoup de talents, qui commence à vivre mieux et à assumer un peu plus ses responsabilités, conclut le directeur sportif brésilien. On a un groupe très jeune qui a eu du mal à assumer. Depuis un moment, on sent qu’il y a plus d’envie d’aller plus loin."

 


 

Ligue des champions : que se passe-t-il au retour quand l'OL gagne 1-0 à l'aller ?

Lequipe.fr

Avant de battre la Juve, mercredi, l'OL avait déjà gagné sur ce même score de 1-0 deux matches aller de Ligue des champions à domicile. Le club italien, lui, s'est déjà incliné à quatre reprises à l'extérieur sur cette marque. Bilan ? L'un et l'autre se sont qualifiés une fois sur deux...

50,3 %

La part des équipes qualifiées après une victoire 1-0 à domicile au match aller en C 1 depuis la création de la compétition en 1955 (77 équipes sur 153). Cette proportion grimpe (69,7 %) depuis la création de la Ligue des champions en 1992 (23/33), et plus encore (75 %) dans la formule actuelle avec 8es de finale depuis 2003 (21/28). Si on élargit à toutes les Coupes d'Europe depuis la saison 1970-1971 (1013 victoires 1-0 à domicile à l'aller), la part d'équipes qualifiées est de 60,7 %.

Garcia : « Je sais... »

Quand L'Équipe lui a rappelé que son club avait 60 % de chances de se qualifier au match retour, Rudi Garcia n'a pas sauté au plafond de la salle de conférence de presse du Groupama Stadium. « Je sais. Si on ne marque pas là-bas, on aura peu de chances de se qualifier. La Juve est meilleure que nous. Elle l'a prouvé en seconde période. »

1/2

Avant de battre la Juve, mercredi, Lyon avait déjà gagné à deux reprises 1-0 un match aller de Ligue des champions à domicile. Dans les deux cas, il s'agissait aussi d'un huitième de finale. Bilan : une qualification et une élimination.

2010, l'OL élimine le Real Madrid

En février 2010, contre le Real Madrid, Lyon avait pris l'avantage à Gerland grâce à Jean II Makoun et s'était qualifié au retour à Santiago-Bernabeu (1-1). Miralem Pjanic (75e) avait répondu à...Cristiano Ronaldo (6e).

2012, humilié par l'APOEL Nicosie

Deux ans plus tard, en revanche, le but de Lacazette à l'aller face à l'APOEL Nicosie n'avait pas suffi et l'OL avait été éliminé aux tirs au but (4-3) après une défaite à Chypre sur le même score.

Même si un 0-0 suffira à l'Allianz Stadium de Turin pour qualifier l'OL, ces deux précédents donnent raison à Rudi Garcia : mieux vaut marquer au retour.

4

Que s'est-il passé quand la Juventus Turin a perdu 1-0 à l'extérieur le premier match d'une confrontation à élimination directe en Ligue des champions ? Avant sa défaite à Lyon mercredi, le cas s'est produit à quatre reprises dans l'histoire du club italien. Qui s'est qualifié une fois sur deux, dont une fois en huitièmes.

Doublé contre le Real Madrid

Quand la Juve s'est qualifiée dans cette circonstance, c'était en 1996 (en quarts de finale) et en 2005 (en huitièmes), et à chaque fois contre le Real Madrid. Après deux défaites 1-0 à Santiago-Bernabeu, la Vieille Dame s'était redressée à domicile en s'imposant 2-0 dans le premier cas et 2-0 après prolongation dans le second. En 1996, elle avait gagné le trophée en s'imposant aux tirs au but en finale à Rome contre l'Ajax Amsterdam (1-1, 4-2 aux t.a.b.).

Un ancien Lyonnais l'élimine

Les deux éliminations de la Juve après une défaite 1-0 à l'aller à l'extérieur remontent à deux huitièmes de finale, contre le Deportivo La Corogne en 2004 et Chelsea en 2008. Les Espagnols l'avaient emporté une nouvelle fois 1-0 à Turin et les Anglais avaient réussi un nul (2-2) grâce à des buts de Didier Drogba et de l'ancien Lyonnais Michaël Essien. Des exemples à suivre le 17 mars.

2/8

Dans son histoire européenne, toutes compétitions confondues, l'OL s'est qualifié deux fois sur huit face à un adversaire italien en phase à élimination directe. Mais jamais en Ligue des champions, où l'AC Milan en 2006 et la Roma en 2007 l'ont éliminé, respectivement en quarts et en huitièmes de finale. Le club rhodanien a pris sa revanche sur la Roma il y a trois ans, en huitièmes de finale de la Ligue Europa 2016-2017 (4-2, 1-2). Sa première qualification contre un adversaire italien, en 1995, avait déjà eu la C3 pour théâtre, une double victoire contre la Lazio en seizièmes de finale (2-1 à Lyon, 2-0 à Rome au retour).

L'OL marque assez souvent en Italie

À noter que lors de ses confrontations avec des équipes italiennes en Coupes d'Europe, l'OL a marqué au moins un but à l'extérieur dans 6 cas sur 8.

 

Voir aussi... OL 1-0 Juventus : L'After

 

Last modified on jeudi, 27 février 2020 18:58