L'actu du Dimanche 23 Février

L'actu du Dimanche 23 Février

Voir aussi... Metz 0-2 OL : L'After

Aulas, Eyraud, son arrivée à Lyon, les supporters… Rudi Garcia balance ses vérités

Butfootballclub.fr

L’entraîneur de l’OL, Rudi Garcia, a donné une longue interview à L’Equipe dans laquelle il revient sur ses derniers mois agités entre les deux Olympiques.

C’est un Rudi Garcia sans filtre qui s’exprime ce dimanche dans les colonnes de L’Equipe, à quelques jours du 8e de finale aller de la Champions League contre la Juventus Turin. L’occasion pour l’entraîneur de l’OL de livrer quelques vérités, lui qui est critiqué par ses propres supporters, comme par ceux de l’OM, son ancien club.

« Jamais je n’aurais cru venir à l’OL vu la rivalité avec Marseille. Et puis, Gérard Houllier m’a contacté… Je n’étais pas programmé pour repartir. J’avais préféré arrêter avec Marseille car c’était mieux pour tout le monde. Mais quand Lyon t’appelle, tu ne peux pas dire non. J’étais curieux de rencontre Jean-Michel Aulas, qui a toujours été un adversaire. Il ne m’avait pas ménagé et c’est normal. J’étais un concurrent. »

« Ce qui m’est reproché, c’est quoi ? De venir du club d’avant… D’accord, j’ai pu en froisser certains et j’en suis désolé mais je défendais mes couleurs. Quand je suis arrivé, j’ai tenu à assister à une réunion avec les représentants des supporters. J’ai découvert une situation à laquelle je n’avais pas pensé. Et je trouvais que si ce n’était que ça, ce n’était pas si important mais apparemment, ça l’est. »

« Les tweets de Jean-Michel Aulas, c’est un vrai confort pour le coach. Avant, j’étais obligé d’aller avec mon épée et mon bouclier… L’homme Eyraud est de grande qualité, le président aussi. Mais il apprend et il sera plus fort encore. J’ai eu un rapport assez extraordinaire avec lui. C’est le président qu’il faut pour l’OM. Mais je dois faire attention car plus je vais le défendre, plus ça va le desservir (sourire)… »

 


 

Garcia dévoile les objectifs de l’OL pour la fin de la saison

Football365.fr

L’entraineur lyonnais a évoqué les objectifs que lui et ses hommes se sont fixés pour la fin de l’exercice 2019/2020. Et il espère bien les remplir.

Comme le PSG, l’Olympique Lyonnais est encore en course sur quatre fronts différents cette saison. L’équipe rhodanienne est qualifiée dans les deux Coupes nationales, dispute les huitièmes de la Ligue des Champions et reste en course également pour finir sur le podium du championnat. Le programme est corsé mais les Gones croient en leurs forces, et surtout ils savent ce qu’ils veulent. Dans un entretien donné à L’Equipe, l’entraineur Rudi Garcia a indiqué que des priorités ont même été tracées pour la suite du parcours. « Gagner un trophée et remonter sur le podium. On est taillés pour ça. L’OL se doit d’être dans la plus grande des Coupes européennes », a-t-il confié.


Garcia défend son bilan face aux « gros »


Lyon a donc les yeux rivés essentiellement sur le trio de tête de la Ligue 1, et ce peu importe le retard actuel au classement (7e à 6 points de la troisième place). Ou encore le bilan négatif face aux équipes qui sont mieux positionnées qu’eux. Garcia ne s’embarrasse d’ailleurs pas de ces données chiffrées : « Les Coupes, ça reste des matches, non ? Lille, même si c’est aux tirs au but, Nantes, 4e en L1 quand on les a rencontrés, Marseille aussi… On peut leur faire dire ce qu’on veut aux stats. Je m’en sers d’ailleurs aussi quand ça va dans mon sens (sourire). À l’arrivée, ce qui compte, ce sont les résultats. »

Le dernier trophée de Lyon remonte à 2012 et le meilleur moyen de mettre un terme à cette longue attente c’est d’aller chercher la Coupe de France ou celle de la Ligue. Pour cela, il faudra réussir la performance d’écarter le PSG, mais Garcia se veut ambitieux : « Ça fait trop longtemps que Lyon n’a pas gagné quelque chose (2012). Donc il faut réussir à remporter une Coupe ». Enfin, hors de question de négliger la C1 actuelle. Même si un ogre se présente à eux la semaine prochaine en 8es de finale (la Juventus), il y a l’envie d’aller plus loin. Et l’entraineur a déjà identifié la meilleure recette pour y parvenir : « Ne pas prendre de buts à domicile. Mais on doit aussi leur poser des problèmes si on veut se donner des chances de qualification. Et on va tout faire pour réaliser l’exploit… »

 


 

Marcelo se lâche avant son choc contre Ronaldo

Foot-sur7.fr

L’OL s’est rassuré vendredi avant son match contre la Juventus mercredi en Ligue des Champions. Marcelo est déjà tourné vers cette rencontre et sur le duel qui l’attend avec Cristiano Ronaldo.

Vendredi sur la pelouse de Metz, l’ OL a mis fin à une disette de quatre matches sans victoire en Ligue 1. Lyon s’est imposé (2-0) à Saint-Symphorien. Suffisant avant le choc qui l’attend mercredi en Ligue des Champions contre la Juventus de Turin. Une rencontre qu’attend avec hâte le défenseur lyonnais Marcelo.

Interrogé par Téléfoot, le défenseur de l’ OL ne semble pas trembler à l’idée de croiser l’octuple champion d’Italie. Marcelo croit que Lyon peut réaliser un exploit comme ça avait déja été le cas il y a deux saisons contre Manchester City. « Battre la Juventus c’est possible si l’on fait un bon match avec de la concentration et du caractère », a confié le défenseur brésilien.

Contre la Juventus, Marcelo sera notamment confronté à Cristiano Ronaldo. Le Portugais affiche une forme olympienne cette saison. S’il n’a pas encore vraiment brillé en Ligue des Champions (2 buts), l’attaquant de 35 ans flambe en Serie A où il compte 21 buts en autant de rencontres. Encore buteur samedi lors de la victoire des Bianconeri contre Spal (2-1), CR7 étend sa série à 11 matches en championnat en marquant au moins un but.

Pour autant, Marcelo ne semble pas effrayé à l’idée de croiser le chemin de Cristiano Ronaldo, meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des Champions (129 buts). « Je suis content de jouer contre lui, j’ai déjà joué contre Messi et Neymar. C’est un match qui est plaisant pour un joueur », a lâché le défenseur de l’ OL. Les hostilités sont lancées.

 


 

Photo : une banderole des BG87, "Président, où est passé notre OL ?"

Twitter

Ce matin, une banderole a été tendue au dessus de la boutique de l'OL au Groupama Stadium : "Méthode coué, valeurs et identités envolées, supporters baladés... Président, où est passé notre OL ?"

Celle-ci qui a rapidement été retirée, serait l’œuvre du groupe de supporters BG87.

 

 

 


 

Lyon peut taper la Juve, Willy Sagnol explique comment

Footradio.Com

L’Olympique Lyonnais a renoué avec le succès ce vendredi soir sur la pelouse du FC Metz en Ligue 1. Les Gones préparent bien leur match de Ligue des champions contre la Juve.

Les fans lyonnais vont pouvoir être un peu rassurés avant le match de leur club face à la Juventus Turin la semaine prochaine en Ligue des champions. Les hommes de Rudi Garcia se seront montrés sérieux face au FC Metz. A Lyon, toutes les victoires sont bonnes à prendre afin de continuer à travailler dans la sérénité et la confiance. Mais face à la Juve ce mercredi, il faudra que les Gones fassent bien mieux pour contrarier la bande de Cristiano Ronaldo. Willy Sagnol a donné quelques conseils aux joueurs rhodaniens.


“Il faut leur rentrer dedans”


Sur l’antenne d’RMC, le consultant s’est exprimé sur le choc entre l’OL et la Juve. “La Juve est une équipe qui gère bien son sujet. Mais c’est une équipe qui a du mal contre des équipes qui mettent du rythme. Mais il va falloir faire beaucoup de courses pour les Lyonnais. C’est possible physiquement. Si l’OL aborde la double confrontation avec l’envie de faire jeu égal contre la Juventus en Ligue des champions, ils n’ont aucune chance. Il faut leur rentrer dedans et là ils seront en difficultés. Il faut jouer en ayant absolument rien à perdre“, a notamment indiqué Willy Sagnol, qui conseille donc à l’OL de jouer avec beaucoup d’agressivité.

 


 

Lyon favorisé ? Pierre Ménès détruit la VAR

Foot01com

La séquence du penalty en fin de première période lors du match Metz-OL a fait couler de l'encre. Pour Pierre Ménès, c'est surtout l'utilisation de la VAR qui est honteuse.

L’Olympique Lyonnais a eu besoin d’un penalty pour débloquer la situation à Metz, et il a fallu attendre de très très longues minutes avant que l’arbitre accorde cette sanction après une main visible à 100 mètres. Ajoutons à cela la décision de faire retirer le penalty manqué par Maxwell Cornet, et vous obtenez la base d’une bonne polémique. Mais pour Pierre Ménès, si polémique il doit y avoir sur cette séquence incroyable, et qui a énervé les 22 joueurs, c’est concernant l’utilisation de la VAR par les arbitres, alors qu’il n’y avait pas réellement lieu à tergiverser pendant des heures.

Car pour Pierre Ménès, tout était clair comme de l’eau de roche avant que cela dérape de manière totalement incompréhensible. « La rencontre a basculé sur une main d’Udol, une main que tout le monde a vu au ralenti au bout de 30 secondes mais que la VAR et monsieur Wattellier ont mis cinq minutes à accorder, laissant planer une sorte de doute sur la décision. Voilà encore une utilisation lamentable de la VAR alors que la situation était pourtant claire. Ensuite, que le penalty manqué par Cornet ait été redonné à tirer est parfaitement normal, Oukidja s’étant avancé de deux mètres sur la frappe de l’attaquant lyonnais. Dembélé lui, n’a pas raté l’occasion », constate le consultant de Canal+, qui se demande pourquoi tout cela a duré aussi longtemps.

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour

Twitter

 


 

La présence de Miralem Pjanic contre l’OL se confirme

Goal.com

Miralem Pjanic sera opérationnel à l’occasion du 8e de finale aller de la Ligue des Champions, opposant son équipe de la Juve à Lyon.

Mercredi soir, soit le 26 février prochain, la Juventus Turin se déplace à Lyon pour le compte des 8es de finale aller de la C1. Si Miralem Pjanic était initiallement pressenti pour manquer ce rendez-vous, il a été finalement déclaré bon pour le service.


Miralem Pjanic présent à l'entraînement


En effet, le milieu de terrain s'est entraîné ce dimanche, et sera donc présent dans le groupe convoqué par Maurizio Sarri. Pour rappel, Miralem Pjanic avait contracté un coup lors de sa dernière sortie avec la Vieille Dame et les premières prévisions n’étaient pas très rassurantes le concernant. Le joueur avait ensuite passé des examens médicaux en début de semaine, et ceux-ci n’ont révélé aucun souci musculaire majeur.

Le Bosnien participera donc au duel contre les Gones, mais aussi au grand choc de la Serie A contre l’Inter de Milan, qui se jouera quatre jours plus tard à Turin. Pour rappel,  Pjanic connait très bien Lyon puisqu’il s’y est produit pendant trois saisons (2008-2011). C’était juste avant son départ pour l’Italie. En 2010, il avait été le grand artisan de la dernière qualification des Gones pour les quarts de la Ligue des Champions, au détriment du Real Madrid.

 


 

Aulas roi de la compta, il prend un scud des Bad Gones

Foot01.com

Septième de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais n’a clairement pas les résultats espérés par Jean-Michel Aulas au début de la saison.

Il est loin, le temps où Jean-Michel Aulas et Juninho annonçaient que l’objectif était de titiller le Paris Saint-Germain pour le titre. Au cœur du mois de février, la préoccupation de l’Olympique Lyonnais est plutôt de revenir dans les places européennes, ce qui n’est toujours pas le cas. Malgré un beau parcours dans les deux coupes nationales, la saison de l’OL est pour l’instant un échec en Ligue 1. Ce qui a poussé les Bad Gones, principal groupe de supporters de l’Olympique Lyonnais, à interpeller Jean-Michel Aulas dans un long communiqué.

« Aujourd’hui, nous désespérons ! Et ce désespoir va bien au-delà des travées du virage Nord et touche une grande partie des amoureux de l’OL… Nous désespérons de l’ambiance qui règne autour de notre équipe première ! Où est passé notre haine de la défaite, notre rage de vaincre et de voir briller les couleurs de l’OL ? (…) L’arrivée de Juninho a suscité un engouement sans précédent car nous pensions que son aura allait pouvoir inverser la tendance et remettre cette culture de la gagne au centre des débats. Mais force est de constater qu’un homme seul ne peut inverser la vapeur (…) Oui, le groupe OL vit financièrement très bien et voit son avenir de façon radieuse, vous n’avez de cesse de nous le rabâcher. Mais la perte des valeurs de combat et d’identité qui faisait le ciment de notre club entraîne un désamour croissant et ce même dans les rangs des fidèles les plus adeptes. Alors monsieur le président, arrêtez de balader les supporters que nous sommes, sortez le nez de vos résultats financiers et regardez l’exaspération qui monte en face ! Elle n’est pas seulement le fait d’accroc aux réseaux sociaux à la vision court-termiste » expliquent notamment les Bad Gones, très remontés à l’encontre du président Jean-Michel Aulas. La réponse du président de l’OL ne devrait pas se faire attendre.

 


 

Blaise Matuidi n’ira nulle part

Footmercato.net

Ces derniers jours, Jean-Michel Aulas et Juninho n’ont pas hésité à encenser Blaise Matuidi, confirmant leur intérêt pour le champion du monde et n’écartant pas la possibilité de revenir à la charge cet été. Le contrat du Français à la Juventus expirait, dans l’attente d’une éventuelle prolongation, dès le mois de juin. De quoi en faire une piste très intéressante donc. Mais comme l’a confié l’ancien de l’ASSE et du PSG, un départ pour Lyon n’est pas d’actualité.

« Je vais rester ici, mon contrat comportait une année supplémentaire en option et le club a décidé de la lever. Je suis très heureux de poursuivre encore une saison de plus ici. Je n’ai jamais eu de doute car j’ai senti la confiance de toutes les parties », a lancé le numéro 14 de la Vieille Dame au Figaro. Matuidi ne sera donc pas disponible à prix zéro cet été.

 


 

La réponse du club au Kop Virage Nord

OL.fr

L’Olympique Lyonnais s’inquiète du communiqué de presse et des actions menées par le groupe de supporter du Kop Virage Nord. A quelques jours de débuter une quinzaine décisive pour le club, avec dans trois jours la réception de la Juventus en huitième de finale aller de la Ligue des Champions, puis le Derby, suivi de la demi-finale de Coupe de France face au PSG, et avant un déplacement important face à Lille un des principaux concurrents de l’OL en championnat, le timing choisi par les supporters semble pour le moins maladroit.

Le club souhaite que ces actions ne perturbent pas les joueurs qui, après le succès obtenu à Metz ce week-end, ont su prouver que leur appétit pour la victoire était intact et que l’Olympique Lyonnais gardait toutes ses ambitions en championnat en restant au contact de ses concurrents directs dans la course aux places qualificatives pour la coupe d’Europe. D’ailleurs, le communiqué de presse du Kop Virage Nord faisait référence à une place de onzième alors que la victoire obtenue sur le terrain et dans les tribunes pour les dirigeants présents, permet à l’OL de rester à 7 points de la troisième place alors que Montpellier et Marseille ont perdu des points.

La gestion sportive mise en place par le directeur sportif Juninho et les choix sportifs de l’entraineur, à la satisfaction du conseil d’administration, permettent à l’OL d’être toujours en course dans toutes les compétitions dans lesquelles il est engagé. L’Olympique Lyonnais, grâce à une gestion économique et financière de grande qualité, a aussi pu démontrer que ses ambitions sportives étaient intactes en pouvant investir près de 50 millions d’Euros lors du mercato d’hiver pour permettre à l’OL de compenser les blessures exceptionnelles en cascade dont le club a été victime et ainsi renforcer l’équipe significativement pour quand même atteindre les objectifs sportifs qui sont les siens. La bonne gestion n’exclue en aucun cas la haine de la défaite et en outre de permettre aux supporters comme aux actionnaires d’apprécier une performance sportive d’exception sur le long terme.

Le club rappelle aux supporters que le modèle développé par l’OL est la seule solution possible, sans avoir à dépendre d’un richissime actionnaire et sans vivre au-dessus des moyens produits par le club lui-même, ce qui est strictement règlementé par le Fair Play Financer, pour être compétitif et obtenir des résultats sportifs inéluctables à moyen et long terme.

L’Olympique Lyonnais appelle tous les supporters à soutenir sans réserve le club comme l’a fait Dortmund et qu’il faut laisser un peu de temps à la direction sportive dirigée par Juninho pour qu’elle aboutisse et ainsi rivaliser avec le PSG. Dès cette saison, si tout le monde est derrière l’équipe, un trophée est possible, ce qui est aussi un des objectifs de la saison. Nous avons besoin de tous les supporters pour soutenir le club et nos joueurs dans tous les rendez-vous décisifs qui nous attendent d’ici la fin de la saison comme ce fut le cas lors de la qualification contre Leipzig en Ligue des Champions, face à Lille en demi-finale de la Coupe de la Ligue et la victoire en quart de finale de la Coupe de France face à Marseille.

 

Voir aussi... Metz 0-2 OL : L'After

 

Last modified on dimanche, 23 février 2020 21:15