L'actu du Mardi 4 Février

L'actu du Mardi 4 Février

Voir aussi... OL - Amiens : L'Avant Match

Garcia : « Avoir faim en toute circonstance »

OL.fr

Le coach, Rudi Garcia, s'est présenté en conférence de presse pour répondre aux questions des journalistes.

Point santé

« Je pense qu’Anthony Lopes et Martin Terrier seront dans le groupe. C’est une bonne chose. Si Anthony est apte, il jouera. Martin a beaucoup d’envie. Il a bien travaillé. Il faut le rassurer sur le fait qu’il puisse faire des gros efforts. C’est un garçon intelligent, il sait que tout va bien. Marçal et Rafael sont suspendus. »

Un changement de système ?

« On va trouver des solutions pour demain pour les postes de latéraux. L’important est de poser des soucis à l’adversaire. On a travaillé pour que l’équipe soit hybride. Maxwel Cornet a l’habitude de remplacer Marçal en cas d’absence. On a d’autres atouts devant. »

Le calendrier

« On aura de quoi récupérer pour dimanche après Amiens. On pensait qu’on aurait de la fraîcheur à Nice. Et finalement, on n’en a pas profité. Le mental est très influent sur ce qu’on fait sur le terrain. Nice avait plus faim, plus d’envie. Je continue à concerner le groupe. »

La défaite à Nice

« On n’a pas le temps de se lamenter. Cela nous oblige encore plus à l’emporter face à Amiens. On n’a pas d’autre choix. Il ne faut pas regarder derrière. Il faut avoir faim en toute circonstance. Il ne faut pas penser qu’on peut gagner sans faire d’efforts. Il y a eu de la malchance sur le but niçois. On a su revenir en infériorité numérique. Et on est tombés de haut en seconde période. Il faut être à fond peu importe l’adversaire. Le classement montre qu’on n’a pas de marge. En espérant qu’on ait appris de cela. »

L’équipe d’Amiens

« Ils ont des bons joueurs. Ils sont dans une passe compliquée. C’est un match où on a tout intérêt à respecter l’adversaire. J’espère que ce qu’on a vécu à Nice nous serve. On va avoir beaucoup de matches à domicile et il faudra faire le plein pour espérer revenir sur le podium. »
 
Thiago Mendes

« Tout le monde peut jouer, tout le monde peut se retrouver sur le banc. Il avait fait des prestations moyennes et j’ai été le premier à le dire. Thiago est très souvent le joueur qui court le plus et qui fait le plus d’efforts défensifs quand on n’a pas le ballon. Il y a des choses positives. On attend plus d’un joueur qui est considéré comme le plus talentueux. Il doit être capable de s’adapter. Le temps presse et les matches défilent. Tout le monde peut avoir des hauts et bas. Je pense aussi à Maxence Caqueret. Le joueur en forme est Lucas Tousart, heureusement qu’on l’a gardé. Et Jean Lucas fait des bonnes performances. Nos milieux doivent avoir la capacité d’éclairer le jeu… Le communiqué ? L’institution défend ses joueurs. C’est la moindre des choses. On laisse les joueurs à la fin de l’entraînement et on ne les suit pas. On fait confiance au professionnalisme des joueurs. Un joueur qui n’est pas professionnel ne peut durer qu’un temps. Ce n’est plus possible de faire des bonnes performances après. Il sort de l’équipe tout seul. Pour l’instant, on fait confiance à Thiago quand il dit qu’il travaille en bon professionnel. Je préfère ça plutôt que faire confiance aux fake news qu’on peut trouver sur le net. »

 


 

T. Mendes, le club "s'étonne" des rumeurs

Maxifoot.fr

L'Olympique Lyonnais vole au secours de Thiago Mendes (27 ans, 19 matchs en L1 cette saison). Le club rhodanien a publié un communiqué ce mardi pour démentir des rumeurs concernant "des activités extra-sportives qui ne sont pas avérées" au sujet de son milieu de terrain.

"L’Olympique Lyonnais s’étonne des fausses informations relayées sur les réseaux sociaux faisant état d’éventuelles sorties nocturnes de Thiago Mendes. Il est intolérable de faire référence à des activités extra-sportives qui ne sont pas avérées et que contestent le joueur. L’Olympique Lyonnais tient à apporter son soutien à Thiago Mendes et s’interroge sur les raisons qui incitent à diffuser de fausses informations, ce qui constitue pour le club et le joueur un préjudice certain, et n’hésitera pas à le soutenir au cours d’éventuelles actions en justice si de tels propos fallacieux étaient de nouveau tenus", a indiqué l'OL.

Arrivé en provenance de Lille pour 26,5 millions d'euros l'été dernier, le Brésilien peine à retrouver son niveau de la saison dernière.

 

La réaction de Thiago Mendes sur Instagram

 

 


 

Le Real Madrid craque pour Cherki, c’est confirmé

Foot01.com

Auteur de 3 buts et de 2 passes décisives avec les professionnels de l’Olympique Lyonnais cette saison, le jeune Rayan Cherki (16 ans) affole déjà l’Europe.

Après la victoire de l’OL en Coupe de France sur Nantes mi-janvier, match durant lequel le talent de Rayan Cherki a sauté aux yeux de l’Europe, Rudi Garcia expliquait comment il comptait s’y prendre pour protéger son petit prodige. « Je pense que ce serait dangereux au niveau de son intégrité physique de le faire trop jouer toute suite. Rayan est bien entouré, bien éduqué, poli, à l'écoute, intelligent, travailleur. On n'est pas comme ça si on n'a pas un entourage de qualité ». L’entourage de Rayan Cherki, justement, risque d’avoir un rôle prépondérant à jouer dans les prochaines semaines. Car en Espagne, le nom du prodige lyonnais de 16 ans est de plus en plus associé au Real Madrid.

En effet, Don Balon remet une pièce dans la machine en ce début de semaine, affirmant que Zinedine Zidane suit bien avec les yeux grands ouverts les performances de Rayan Cherki à l’Olympique Lyonnais. La manière dont la pression semble glisser sur les épaules du milieu offensif de l’OL a interpellé au sein de la Casa Blanca, où l’on estime que Rayan Cherki est promis à un grand avenir, et qu’il pourrait représenter un bel investissement pour l’avenir, au même titre qu’Eduardo Camavinga de Rennes. Pour l’heure, il n’est pas question pour le Real Madrid de passer concrètement à l’offensive dans le dossier menant à Rayan Cherki. Mais nul doute que si le talentueux milieu offensif de Lyon venait à se faire de nouveau remarquer d’ici à la fin de la saison avec de nouveaux buts et des nouveaux matchs comme celui de La Beaujoire, alors Zinedine Zidane et Florentino Pérez pourraient taper à la porte de Jean-Michel Aulas l’été prochain…

 


 

Tousart : « Pas de relâchement de ma part »

OL.fr

Le milieu de terrain lyonnais Lucas Tousart était en conférence de presse à la veille du match contre Amiens. Il a notamment évoqué son transfert, son rôle, la défaite contre Nice et ses coéquipiers.

La défaite face à Nice

« C’est vrai que notre parcours en 2020 est nettement mieux dans le jeu et dans les résultats. Malheureusement la dynamique a été coupée à Nice. Mais il y a aussi du positif en ce début d’année. Ça peut arriver mais maintenant on doit réagir face à cela et enclencher une série positive derrière. C’était un match bizarre avec les exclusions notamment. Il y a eu un faux rythme dans le match. On aurait dû faire mieux en seconde mi-temps. On avait les possibilités de passer devant et de l’emporter mais on ne l’a pas fait. Il nous a manqué de la folie devant le but et dans les départs d’action. On a eu la chance de revenir à la mi-temps à égalité numérique. Mais on a mal géré le match, on était trop dans la gestion justement. On a manqué de rapidité dans les transitions. »
 
L’année 2020

« Sur les matchs de 2020 il n’y a eu que 3 matches en Ligue 1. Mais là on voit que les concurrents prennent des points c’est embêtant. On doit se concentrer sur nous et enchainer les victoires. On a loupé l’occasion ce week-end de faire une belle opération. Comme le coach l’avait dit on doit faire des séries. On ne doit pas faire de faux pas comme on l’a fait. Tous les matchs qu’il reste sont importants, on doit en négliger aucun et ça commence dès demain. Sur le plan mental on est bien depuis 2020. Il faut prendre déjà les trois points face à Amiens puis on essayera ensuite d’aller accrocher un résultat à Paris ce week-end. »
 
Son transfert au Herta Berlin

« Je me sens bien. Le club et moi avons eu l’occasion de fixer cela dès le mercato hivernal. Ça me libère d’un poids puisque je sais déjà où je serai la saison prochaine. Ça me tenait à cœur de rester ici jusqu’à la fin de saison pour accomplir les objectifs du club. Ce transfert m’a libéré et ça se ressent je pense indirectement sur le terrain. Ça faisait longtemps que j’étais à Lyon, j’avais besoin de connaitre quelque chose de nouveau. Le Herta est un club qui va jouer les premiers rôles dans le futur, il y a eu un investisseur donc c’est aussi un pari sur l’avenir. J’ai beaucoup discuté avec des jeunes joueurs français qui jouent en Bundesliga, c’est un championnat qui réussit bien aux Français. Je pense que c’est un championnat qui peut me correspondre. »
 
Son rôle

« Le club prépare l’avenir donc c’est normal qu’il y ait des nouveaux joueurs. Moi je n’ai pas de craintes. Je vais m’accrocher jusqu’au bout pour jouer le plus de matches possibles jusqu’à la fin de la saison. Au départ je n’étais pas forcément dans les plans pour cette saison mais je suis quelqu’un qui ne baisse pas les bras et qui se décourage. À force de travailler j’ai réussi à jouer beaucoup de matches et là sur le début de l’année ça commence plutôt bien. Vous pouvez compter sur moi, il n’y aura pas de relâchement de ma part. Plus le temps va passer plus je vais finir défenseur central, ce n’est qu’une question d’année (rires). J’ai déjà évolué en défense dans le passé mais ça risque d’être l’un de mes futurs postes. »
 
Thiago Mendes

« Ce n’est pas facile de s’adapter dans un club comme Lyon. Après il faut laisser du temps aux recrues. C’est le foot, il y a de la concurrence. J’espère que pour lui et pour l’avenir ça ira mieux car ça sera bénéfique pour le club. »
 
Ferland Mendy

« Il s’était imposé rapidement ici en à peine une saison. Sa réussite au Real Madrid ne me surprend pas. Il met beaucoup de joie et de bonne humeur autour de lui quand on s’entraine et joue avec lui. J’avais déjà remarqué sa grosse vitesse d’adaptation. Il se met au niveau des meilleurs joueurs et c’est une chance pour lui. »

 


 

Guimaraes, pourquoi il faut (encore) attendre

Butfootballclub.fr

Récemment transféré à l’OL, le milieu de terrain brésilien, Bruno Guimaraes, ne portera pas le maillot lyonnais dans l’immédiat. Voici pourquoi.

Pas encore arrivé, mais déjà dans toutes les têtes. Et notamment celles des supporters de l’OL qui, ces derniers jours, se sont félicités de l’attitude de leurs dirigeants lors du mercato d’hiver. Car après les blessures longue durée de Depay et de Reine-Adélaïde, le club lyonnais est allé chercher plusieurs éléments, dont un certain Bruno Guimaraes.

Le milieu de terrain brésilien, considéré par certains comme une véritable pépite, n’est toutefois pas encore arrivé à Lyon. Et pour cause. Guimaraes est aujourd’hui engagé dans le tournoi pré-olympique avec la sélection brésilienne des moins de 23 ans, dont il est le capitaine. Tournoi qui se déroule en Colombie et qui ne s’achèvera que dimanche prochain.

Probable dès lors que l’ancien joueur de l’Athletico Paranaense attende la venue du RC Strasbourg le 16 février prochain pour effectuer ses grands débuts. Guimaraes aura alors manqué Amiens, le PSG et le quart de finale de Coupe de France face à l’OM en milieu de semaine prochaine.

 


 

Guimaraes pourrait faire une première victime au milieu

Butfootballclub.fr

Trop neutre depuis son arrivée en provenance du LOSC l’été dernier, Thiago Mendes (27 ans) pourrait subir de plein fouet la concurrence de Bruno Guimaraes à l’OL cet hiver.

Rudi Garcia affirme qu’il comptera sur Thiago Mendes contre vents et marées. Cela n’a pas empêché l’entraîneur de l’OL de lui en demander plus après la large victoire contre le Toulouse FC fin janvier (3-0).

Garcia l’a dans le collimateur

« Il n’a pas fait une bonne première période, c’est sûr, avait-il alors souligné. Tactiquement, il a déjoué. Une fois qu’il a compris, ça a été bien meilleur car il est l’un des plus doués de nos milieux. Mais encore faut-il qu’il mette en application les choses qu’on lui demande. À partir du moment où il est mal positionné, ça ne va pas. Il a quand même fait des bons matches, mais on attend de la constance et de la régularité. Alors il a besoin d’être secoué et on le fait. »

Mendes trop neutre dans le jeu de l’OL

La prestation à contretemps de Mendes (27 ans) face au Téfécé n’est pas isolée. Le Brésilien affiche une trop grande neutralité depuis son arrivée à l’OL l’été dernier : il ne rayonne pas sur la récupération, pas plus que sur l’organisation des attaques. Du coup, l’ancien milieu du LOSC pourrait être déclassé sous peu. « Garcia pensait avoir trouvé son trio du milieu avec Aouar, Caqueret et Mendes. Son jugement pourrait évoluer s’il ne hausse pas son niveau alors que Bruno Guimaraes va bientôt débarquer », sous-entend L’Équipe.

 

 


 

Pas de panique, Lyon va faire sa spéciale en L1

Foot01.com

Pas de panique à l’OL après la défaite à Nice, les places européennes sont encore largement à portée de fusil des Lyonnais s’ils accélèrent en fin de championnat.

Après un mois de janvier impeccable, l’Olympique Lyonnais a manqué l’occasion de s’installer aux places européennes avec sa défaite à Nice ce dimanche. Vu le retard pris en première partie de saison, la situation n’est pas dramatique sachant que l’OL se retrouve 6e. Mais le Stade Rennais est tout de même déjà à huit longueurs, et il s’agit de ne plus perdre de temps. Mais pour Sidney Govou, il n’y a pas encore péril en la demeure, sachant que l’ancien ailier lyonnais est persuadé que tout se jouera dans un sprint final que les joueurs rhodaniens sont habitués à maitrisés. Un happy end donc grâce à une montée en puissance attendue de longue date ? C’est l’espoir de l’ex-international français.

« Je reste néanmoins persuadé que ce championnat se jouera dans les deux dernières journées pour les places européennes. C’est tellement serré, de la troisième à la huitième place. Il faudra garder l’état d’esprit collectif, plutôt satisfaisant. C’est comme ça que l’OL arrivera à tenir son objectif », a souligné Sidney Govou dans les colonnes du Progrès. Un optimisme que ne renierait pas Jean-Michel Aulas, même s’il va falloir à un moment faire une série convaincante au coeur d’un mois de février qui s’annonce très chargé avec les Coupes nationales, la Ligue des Champions et la Ligue 1 qui continue dès ce mercredi avec la réception d’Amiens.

 


 

Lyon sur le podium ? Bertrand Latour y croit encore

Footradio.com

Avant le lancement de la 23e journée de Ligue 1 ce mardi soir, l’Olympique Lyonnais est dans une bien mauvaise posture derrière l’OM, Rennes ou Lille dans la course au podium.

En ce début d’année 2020, le club phocéen enchaînait les bons résultats, que ce soit en championnat ou en coupes nationales. Mais le week-end dernier, lors de son deuxième déplacement de la semaine à Nice, l’OL est retombé de très haut (1-2). À cause de ce premier revers en L1 depuis la mi-décembre, Lyon a chuté à la sixième place. Désormais relégués à huit points du SRFC, qui a fait le plein contre Nantes, les Gones n’auront donc plus le droit à l’erreur, alors qu’un déplacement sur la pelouse du PSG va se profiler dimanche. Malgré tous ces signaux négatifs, Bertrand Latour refuse, pour l’instant, d’enterrer la formation de Rudi Garcia dans la course au Top 3.

« C’est beaucoup trop tôt pour les enterrer »

« L’OL a dit adieu au podium ? Non ! Ils ne sont pas très bons, mais le championnat est tellement faible qu’ils existent toujours. Dans le jeu, ce n’est pas beaucoup mieux. Même quand ils gagnent, ce n’est pas exceptionnel. Dans le contenu des rencontres, ce n’est pas très satisfaisant. Le podium, ça risque d’être compliqué. Mais le mot ‘adieu’ me paraît beaucoup trop définitif. Et huit points, c’est beaucoup, mais avec la victoire à trois points… C’est beaucoup trop tôt pour les enterrer. Car ils ont un super effectif. Je ne désespère pas voir des progrès dans le jeu. Peut-être qu’un jour il y aura une intervention divine, et qu’ils vont faire un bon match, comme celui réalisé contre Bordeaux. Devant, j’ai des doutes sur Marseille, car ils ont un effectif court. Rennes, c’est une équipe jeune qui n’a pas l’habitude d’être sur le podium. Lyon, ils ont plus de garanties, mais ils sont derrière. Donc pour toutes ces raisons-là, c’est encore trop tôt pour dire que c’est mort pour l’OL », a lancé, dans L’Équipe d’Estelle, le journaliste, qui sait que le club de Jean-Michel Aulas doit impérativement retourner en Ligue des Champions pour continuer à pérenniser son projet.

 


 

Ce bug du mercato va plomber Lyon, Pierre Ducrocq est cash

Footradio.com

Désireux de recruter plusieurs joueurs pendant le dernier mercato hivernal, l’Olympique Lyonnais a plus ou moins réussi sa mission, sauf en défense…

Durant le mois de janvier, le club rhodanien a empoché 25 millions d’euros avec le transfert différé de Lucas Tousart au Hertha Berlin, tout en dépensant 38 ME pour s’attacher les services Bruno Guimarães, Tino Kadewere, Karl Toko Ekambi et Camilo. Malgré ce bon recrutement, certains suiveurs estiment que Lyon n’a pas vraiment agi pour le court terme. Car à l’instant T, seul l’international camerounais apparaît comme un titulaire en puissance dans l’équipe de Rudi Garcia. En plus de cela, Juninho et Jean-Michel Aulas n’ont pas répondu favorablement à la demande de leur entraîneur sur le besoin en charnière centrale. Ce qui pourrait poser des soucis à l’OL, selon Pierre Ducrocq.

« Il va manquer un vrai patron derrière à l’OL »

« Je trouve que le mercato lyonnais a plutôt été réussi. Après les deux blessures de Depay et de Reine-Adélaïde, la direction lyonnaise voulait un renfort par ligne. Cela a presque été le cas, sauf en défense… Et contre Nice, on a vu les carences défensives de l’OL, même si le milieu n’a pas non plus été performant… Mais dans l’entrejeu, tout va se remettre en place avec l’arrivée de Guimarães, avec un Jean Lucas plus performant peut-être, avec le petit jeune Caqueret… Il y a ce qu’il faut au milieu, surtout avec Aouar. Il ne manque donc plus que la défense. Et ça m’inquiète un peu pour le retour lyonnais vers le podium. Je pense qu’il va manquer un vrai patron derrière à l’OL. C’est peut-être ce qui va manquer pour réaliser l’exploit de revenir sur l’OM et Rennes », a lancé, dans Team Duga, le consultant de RMC, qui pense que Lyon a pris de gros risques en voulant terminer sa saison avec seulement Denayer, Marcelo et Andersen en défense centrale…

 

 

 

Voir aussi... OL - Amiens : L'Avant Match

 

Last modified on mardi, 04 février 2020 23:43