L'actu du Samedi 1er Février

L'actu du Samedi 1er Février

Voir aussi... OL - Nice : L'Avant Match

Gouiri a été approché par le Real Madrid

Footmercato.net

Les dernières heures du mercato permettent de voir des transferts parfois inattendus se réaliser. D’autres opérations ne vont pas au bout des négociations et celles-ci peuvent en étonner plus d’un. C’est le cas du Real Madrid. Le club, treize fois vainqueur de la Ligue des Champions, a selon L’Équipe, tenté de rapatrier Amine Gouiri (19 ans). Cependant, les discussions n’ont pas abouti.

L’intérêt des Madrilènes n’était cependant pas anodin. Alain Migliaccio, agent de Zinedine Zidane et du joueur de l’OL, était sans doute impliqué dans le coup. Malgré l’intérêt du Real, Gouiri veut s’imposer à l’OL bien qu’il soit en manque de temps de jeu (1 match de Coupe de la Ligue joué contre Toulouse et 7 minutes disputées en Ligue des Champions). L’OL voulait le prêter sur cette 2e partie de saison mais l’international espoirs français a refusé deux opportunités qui se présentaient à lui (Nîmes et Le Havre).

 


 

Garcia : « Marcelo a du caractère, du leadership »

OL.fr

Le coach lyonnais, Rudi Garcia, s'est présenté dans la salle de presse du Groupama OL Training Center pour répondre aux questions à 24 heures du match à Nice.

Point santé

« Anthony Lopes s’est entraîné hier avec les gardiens. Il va faire une séance normale aujourd’hui. On sera à l’écoute de ses sensations. On verra pour dimanche. On a des soucis avec Maxwel Cornet sur les cervicales. On va voir s’il peut s’entraîner. Joachim Andersen a un petit problème au genou. Fernando Marçal a pris une béquille. Martin Terrier est forfait. Je ne sais pas quels joueurs je pourrai utiliser. Des jeunes pourraient intégrer le groupe. »
 
Deuxième déplacement à Nice

« Nice aura envie de gagner mais nous aussi. On doit enchaîner une série pour remonter encore au classement. Le résultat de Rennes nous pousse à tout faire pour gagner. On a suffisamment de motivation. On sait que c’est difficile de gagner à Nice. Il y aura des changements par rapport à jeudi pour apporter de la fraîcheur. »

L’humeur du groupe

« Ces victoires servent au groupe. Elles donnent envie de gagner encore. On est invaincus en 2020 et c’est une motivation supplémentaire de le rester. Tout le monde joue et donc tout le monde est concerné. »
 
Marcelo

« Je l’ai découvert en arrivant. J’ai trouvé un joueur qui a du caractère, du leadership. C’est ce que je voyais de l’extérieur. En face, il représentait la grinta, l’envie. Je me suis fait ma propre idée. Il a répondu présent à chaque fois. On n’est pas nombreux en défense centrale. Il est très bien. Sa réconciliation avec les supporters est quelque chose de fort. Je suis content. On est tous ensemble. Il a toujours tout donné pour l’écusson. C’est motivant de savoir que tout le monde est derrière vous. Il ne change pas, il motive les groupes. C’est un guerrier. Il a beaucoup d’atouts sur le terrain. »
 
Le bilan du mercato

« On a cherché jusqu’au dernier moment un défenseur central mais il n’y avait pas d’intérêt de prendre un joueur moins bon que ce qu'on a. Mapou Yanga-Mbiwa revient dans le circuit de la concurrence. Aux jeunes Diomandé et Kalulu aussi de montrer qu’on peut compter sur eux. On avait besoin d’un joueur offensif et c’était important de récupérer un joueur du niveau de Karl Toko Ekambi. Il a eu des débuts intéressants. Au milieu, on a eu cette opportunité de Bruno Guimaraes. C’était bien aussi de garder Lucas Tousart jusqu’à la fin de saison. Il a fait un gros match jeudi. Le brassard était un message pour lui qui a l’OL dans le cœur. Il y a eu l’opportunité aussi de recruter Camilo, qui pourra jouer au début avec la réserve. On fera le bilan du mercato fin mai. »

Un effectif à l’accent brésilien

« Il y a beaucoup de Brésiliens (rires). Thiago Mendes devrait avoir honte de parler aussi peu français (sourire) mais il progresse. Tout le monde doit parler avec tout le monde. La non-maîtrise de la langue française peut être préjudiciable en match. »

 


 

Caqueret : « J’apprends beaucoup à côté de mes coéquipiers »

OL.fr

Le jeune milieu de terrain lyonnais, Maxence Caqueret, était présent en conférence de presse ce samedi à la veille du nouveau déplacement à Nice en Ligue 1 Conforama.

Le (nouveau) déplacement à Nice

« On est très bien préparés pour ce deuxième match à Nice. On espère le gagner une deuxième fois. C’est très important pour nous de recoller au classement. C’est rare de jouer deux fois la même équipe. Mais ce sont deux matches différents dans deux compétitions différentes. »
 
Ta première saison pro

« J’apprends beaucoup avec mes coéquipiers à l’entraînement. J’ai pu gratter du temps de jeu. C’est un plus pour moi. Je suis à côté de joueurs de grande qualité. Tout cela m’aide. Je n’ai pas un physique énorme mais j’essaie de compenser avec d'autres qualités. »

 


 

Gameiro et Mangala, Garcia a temporisé

Maxifoot.fr

A l'occasion de ce mercato d'hiver, l'Olympique Lyonnais a pensé aux joueurs de Valence Kevin Gameiro (32 ans, 14 matchs et 4 buts en Liga cette saison) et Eliaquim Mangala (28 ans, 2 matchs en Liga cette saison) pour se renforcer. Mais selon les informations du quotidien L'Equipe ce samedi, l'entraîneur des Gones Rudi Garcia a temporisé sur ces deux pistes.

Pourquoi ? Car le technicien français ne voulait pas se voir reprocher les arrivées du buteur ou du défenseur central, qui ont les mêmes agents que lui. A l'Olympique de Marseille, des critiques lui avaient été adressées pour cette raison après le recrutement de Gregory Sertic. Et cette fois-ci, Garcia ne voulait pas se retrouver dans la même situation...

 


 

Rami et Vida, les défenseurs abandonnés par Lyon ?

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais a tout tenté pour s'offrir un défenseur supplémentaire en toute fin de mercato, mais en vain. En interne, les noms d'Adil Rami et Domagoj Vida ont circulé.

Présent ce samedi en conférence de presse, Rudi Garcia aura l’occasion de revenir sur ses propos récents, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais ayant réclamé en vain un défenseur central. Même si le communiqué de l’OL, vendredi soir, a calmé les choses en expliquant que l’entraîneur lyonnais avait fait le même constat que ses dirigeants sur l’impossibilité de recruter un défenseur de plus, les faits sont là. L’Olympique Lyonnais va devoir finir sa saison sans renfort défensif, et donc miser sur l’apport de deux joueurs du centre de formation, Sinaly Diomandé et Pierre Kalulu. Un pari osé alors que cette année le club de Jean-Michel Aulas a l’occasion de jouer sur la totalité des tableaux ce qui n’était plus arrivé depuis longtemps à ce stade de la saison.

Mais selon Le Progrès, ce dossier du défenseur supplémentaire a réellement donné des migraines ces derniers jours à Juninho et Florian Maurice. Et deux joueurs notamment ont fait l’objet d’une étude approfondie, sans que cela ne se concrétise par une offre. Les deux joueurs qui ont suscité de nombreux débats à l'OL seraient Adil Rami, l’ancien défenseur de l’OM, régulièrement cité du côté de Lyon et désormais en Turquie où cela ne se passe pas idéalement pour lui, et Domagoj Vida, le défenseur central de 30 ans qui évolue actuellement au Besiktas. Dans les deux cas, malgré le désir de l'Olympique Lyonnais de se renforcer, il n'y aurait pas eu l'unanimité et donc les pistes en seraient restées là.

 


 

Camilo, sa première avec la réserve cet après-midi

Twitter

 

 


 

Obraniak comprend les plaintes d’Aulas

Footradio.com

Le mercredi 12 février prochain, l’Olympique Lyonnais recevra l’Olympique de Marseille dans le choc des quarts de finale de la Coupe de France.

Une rencontre au sommet dans une compétition majeure que Rudi Garcia a pris avec bonheur, car pour une fois, l’OL aura le plaisir de recevoir un match de CDF dans son Groupama Stadium. Sauf que vendredi soir, après la programmation de cette partie, Jean-Michel Aulas est monté au front dans un communiqué : « Cette rencontre intervient seulement trois jours après un déplacement majeur pour l’OL à Paris. L’OL se sent d’autant plus lésé dans cette décision que Marseille bénéficiera d’un jour de repos supplémentaire. Il serait plus logique et équitable de programmer cette rencontre le jeudi soir, d’autant que Marseille, comme l’OL, disputera son match de L1 le dimanche 16 février. Il est donc regrettable qu’une compétition aussi valorisante se trouve impactée par une décision visiblement imposée par les diffuseurs de TV en favorisant l’une des deux équipes, l’OM au détriment de l’OL. L’OL informe qu’il se voit obligé de faire appel devant la commission supérieure d’appel de la FFF ». Une sortie médiatique validée par Ludovic Obraniak.


« Je comprends cette communication »


« Lyon a l’habitude de ce type de communiqués. Et honnêtement, je comprends cette communication. À ce moment de la saison, il y a des challenges qui sont vraiment importants. En plus, l’OL a joué la Ligue des Champions sur la première partie de saison. Ils ont perdu deux joueurs majeurs. Lyon s’est renforcé au mercato, mais il va quand même falloir intégrer les nouveaux joueurs. Ça ne me choque pas qu’Aulas veuille un peu d’équité. Et que l’OM ait un jour de récupération en plus, à ce niveau-là de la compétition, sur un match aussi important, ce n’est pas rien, surtout que l’OL joue à l’extérieur avant… », a lâché, dans L’Equipe du Soir, le consultant, qui sait que l’OL jouera quatre matchs en l’espace de 11 jours… Ce qui n’est pas vraiment une bonne préparation en vue du huitième de finale aller de Ligue des Champions contre la Juventus, le 26 février prochain.

 


 

Platini chambre Aulas sur Lyon-Juventus

Foot01.com

La venue de la Juventus au Groupama Stadium fait quelques vagues, les supporters lyonnais étant agacés par le prix des tickets. Michel Platini s'en amuse presque avant d'avouer son dépit.

Le mercredi 26 février prochain, l’Olympique Lyonnais recevra la Juventus en match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Et la réception de Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers au Groupama Stadium suscite un énorme engouement, même si l’OL a placé la barre des tarifs à un niveau très élevé pour le grand public (70 à 300 euros). De quoi agacer sur les réseaux sociaux. Interrogé par SoFoot pour le tarif des tickets de football, et notamment celui entre le club de Jean-Michel Aulas et la Juventus, son ancienne équipe, Michel Platini commence par blaguer. Mais ensuite l’ancien patron de l’UEFA se fait plus sérieux.

Pour Michel Platini, toutes les bornes sont dépassées, et pas uniquement à Lyon. « Le prix des places pour OL-Juve, c’est un vaste sujet. Aujourd’hui, le football se vend cher. Après, je vais dire une blague, mais c’est peut-être aussi le dernier match en Coupe d’Europe cette année pour l’OL, donc bon. (Rires.) Mais c’est vrai, ce n'est pas normal (...) Pour les places, les gens qui font le prix des places font ce qu’ils veulent... », explique Michel Platini, qui estime qu’au moins un match de Ligue des champions devrait être diffusé en clair dans chaque pays. Dommage de ne pas l'avoir fait lorsqu'il dirigeait l'UEFA.

 


 

Reine-Adélaïde rêve des JO

Lequipe.fr

Victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit mi-décembre, l'attaquant lyonnais s'est fixé un but mais ne compte pas précipiter son retour.

Memphis Depay n'est pas le seul olympien à avoir été opéré des ligaments croisés. Jeff Reine-Adélaïde avait précédé son équipier d'un jour sur la table d'opération dans le service de Bertrand Sonnery-Cottet, le grand spécialiste lyonnais. Comme Depay, l'international Espoirs, en tant que compétiteur, a un rêve, aller aux JO en août, mais il ne compte pas précipiter son retour.

Il a déjà passé trois semaines à Clairefontaine avant de revenir, il y a quelques jours, au centre d'entraînement de l'OL poursuivre son travail. Il repartira ensuite encore en région parisienne au centre technique national où la FFF aura un oeil sur l'évolution de sa blessure. Même s'il informe moins les réseaux sociaux de ses progrès, Reine-Adélaïde ne se ménage pas. Il a conscience que le boulot actuel sera capital pour éviter une rechute. Et s'assurer un avenir radieux.

 


 

Lopes et Terrier de nouveau absents à Nice

Sport24.fr

Le gardien de but Anthony Lopes et l'attaquant Martin Terrier sont de nouveau absents du groupe de Lyon qui se déplace à Nice dimanche en match de la 23e journée de Ligue 1, a annoncé l'OL samedi.  Lopes n'est pas suffisamment rétabli d'une blessure à une épaule et le Roumain Ciprian Tatarusanu va poursuivre son intérim dans les buts. De son côté, Terrier, victime d'un malaise vagal contre Toulouse (3-0), le 26 janvier, «a besoin de plus d'entraînements pour postuler» selon l'entraîneur Rudi Garcia.

 

Voir aussi... OL - Nice : L'Avant Match

 

Last modified on samedi, 01 février 2020 18:19