L'actu du Vendredi 31 Janvier

L'actu du Vendredi 31 Janvier

Voir aussi... Nice 1-2 OL : L'After

Florian Maurice creuse un gros coup au Portugal

Butfootballclub.fr

L’OL travaillerait actuellement sur un rapprochement avec le Sporting Club Farense, actuel leader de D2 portugaise. Un échange de joueurs pourrait en découler…

Rudi Garcia veut encore recruter un défenseur central avant la fin du mercato à minuit. C’est dire toute l’ambition de l’OL pour la seconde moitié de la saison. En attendant, le club rhodanien travaille sur un autre avenir en coulisses.


L’OL bientôt partenaire du leader de la D2 portugaise ?


Selon L’Équipe, Vincent Ponsot (directeur général adjoint juridique), et Florian Maurice (responsable de la cellule recrutement) se sont rendus au Portugal, en milieu de semaine dernière, pour avancer sur un dossier de partenariat avec le Sporting Club Farense. À terme, le club de Faro pourrait devenir un « club-satellite ».


Porte d’accès directe au football portugais


« Pour l’OL, en plus d’avoir une porte d’accès directe au sein du football portugais, l’objectif serait notamment de placer certains joueurs brésiliens pour faciliter leur intégration européenne, estime le quotidien sportif. Des éléments issus d’académies ou clubs déjà partenaires pourraient aussi y transiter. Il est également envisagé que des jeunes éléments lyonnais puissent faire l’objet de prêts à Faro pour s’aguerrir. » Si le projet est couché sur le papier, rien n’est toutefois encore bouclé entre les deux clubs.

 


 

Deux joueurs brésiliens mis à l’essai

Footmercato.net

En juin 2019, l’Olympique Lyonnais et le club brésilien de Resende officialisaient un partenariat. Et cette collaboration commence à porter ses fruits. Selon Globo Esporte, deux jeunes joueurs brésiliens vont être mis à l’essai à l’OL à partir du 6 février en vue d’un éventuel transfert.

Il s’agit de Douglas (18 ans) et Igor (19 ans), respectivement latéral gauche et attaquant. Les deux joueurs évoluent avec l’équipe U20 de Resende et sont surveillés de près par Jean-François Vulliez, le directeur du centre de formation de l’OL. La durée de leur essai n’est pas déterminée.

 


 

La décla de Garcia qui met le feu au mercato

Foot01.com

C’est la dernière journée du marché des transferts, et l’Olympique Lyonnais n’a pas donné satisfaction à son entraineur. Rudi Garcia ne s’est pas prié pour le faire savoir. Pour un miracle ce vendredi ?

En dépit d’une très belle activité, Rudi Garcia souhaite un défenseur central pour terminer la saison, et personne ne vient. Voilà qui a clairement tendance à agacer l’entraineur lyonnais, qui ne chapeaute pas le marché des transferts comme ce fut le cas à l’OM, mais ne se prive pas pour donner le fond de sa pensée. « J’attends un défenseur central. Je l’ai dit, je le répète, ça me paraît clair. On n’a que trois défenseurs centraux. Marcelo sera bientôt suspendu. Si il y en a un qui se blesse, il faudra être inventif », a lancé le coach de l’OL, qui envoie ainsi un message limpide à sa direction, très active au milieu de terrain et en attaque cet hiver. S’il a tenu à féliciter Joachim Andersen pour sa performance d’ensemble, nul doute que les prestations tout de même inquiétantes du Danois doivent faire cogiter Rudi Garcia.

Le défenseur central ne parvient pas à s’imposer, et la paire formée par Marcelo et Jason Denayer semble pour le moment la plus solide. Mais avec une grosse deuxième partie de saison et une double confrontation face à la Juventus de Cristiano Ronaldo qui se profile, le technicien rhodanien entend bien avoir un peu plus de choix dans ce secteur crucial. Mais à l’heure actuelle, les pistes réelles pour recruter en charnière sont quasiment inexistantes, à moins que Juninho n’ait encore un as dans sa manche.

 


 

Un défenseur ciblé, Rudi Garcia ne va pas être content

Foot01.com

Potentiellement en quête d’un dernier joli coup sur le marché des transferts, l’Olympique Lyonnais creuserait une nouvelle piste en D2 anglaise.

Durant cet hiver, le club rhodanien a d’abord renforcé son attaque avec la venue en prêt de Karl Toko Ekambi, puis la validation de l’arrivée estivale de Tino Kadewere (Le Havre). Ces dernières heures, l’OL a ensuite enrichi son milieu de terrain, avec le transfert de Bruno Guimarães, alors que Camilo est lui aussi attendu avant la fermeture de ce mercato. Mais en ce Deadline Day, Lyon pourrait saisir une dernière opportunité, en défense cette fois. Si Rudi Garcia aurait bien voulu recruter un nouveau défenseur central, les Gones creusent plutôt au poste de latéral gauche. Si Marçal monte en puissance en l'absence de Koné, et alors que Cornet dépanne avec brio, l’OL ne serait pas contre l’arrivée d’un nouveau défensif.

En effet, selon le journaliste Alan Myers, le club de la capitale des Gaules est entré dans la course dans le dossier Antonee Robinson. Auteur d’une belle saison à Wigan, avec un but en 30 matchs, l'international américain est aussi pisté par l’AC Milan, qui a récemment fait une offre de 11 millions d’euros. Passé de la réserve d’Everton au Championship l’été dernier, le joueur de 22 ans pourrait répondre favorablement aux avances de l’OL. Reste désormais à savoir si la formation de Jean-Michel Aulas fera tout son possible pour boucler ce deal d’ici minuit, un peu en mode panic-buy...

 


 

Diop refourgué pour 5 ME, le plan idéal de Lyon !

Foot01.com

Orphelin de Youssouf Fofana, transféré à Monaco contre 15 ME au mercato hivernal, le Racing Club de Strasbourg s’est penché sur la situation de Pape Cheikh Diop.

Prêté par l’Olympique Lyonnais au Celta Vigo l’été dernier, le milieu de terrain espagnol de 22 ans n’est pas parvenu à s’imposer en Galice, raison pour laquelle le Racing Club de Strasbourg s’est intéressé à son profil, envisageant sérieusement de formuler une offre de prêt. Finalement, les Alsaciens ont renoncé au recrutement d’un milieu de terrain, ce qui ne fait pas les affaires de Pape Cheikh Diop, lequel se voyait bien rebondir en Ligue 1 avant un éventuel retour à l’OL la saison prochaine. Mais tous les espoirs sont encore permis pour Diop, une autre formation de l’Hexagone s’intéressant à lui selon les informations de Foot Mercato.

Le média dévoile en effet l’intérêt de Toulouse pour Diop. Également pisté par West Ham mi-janvier, l’Espagnol ne croule pas sous les propositions, et pourrait se contenter de l’offre de la lanterne rouge de la Ligue 1. La proposition des Violets est en tout cas très alléchante pour Jean-Michel Aulas puisque le TFC pourrait prendre en charge l’intégralité du salaire de Pape Cheikh Diop et surtout, Olivier Sadran souhaite inclure une option d’achat à 5 ME. Véritable flop à l’OL malgré quelques matchs de bonnes factures comme celui face à Manchester City en Ligue des Champions, Diop ne sera pas retenu par les Gones et dans cette optique, cette option d’achat sera certainement vu d’un bon œil par Juninho et par Jean-Michel Aulas. Reste à voir si l’opération pourra se conclure car jeudi, il n’y avait toujours pas d’accord entre l’Olympique Lyonnais et le Celta Vigo au sujet de la résiliation du prêt de Pape Cheikh Diop…

 


 

Bilel Ghazi fait une confidence sur ce dossier chaud

Footradio.com

Le marché des transferts de l’Olympique Lyonnais est clairement l’un des plus actifs de Ligue 1, même si Monaco est hors-catégorie encore une fois.

L’OL a réussi à se renforcer offensivement, et cette volonté liée aux blessures graves de Reine-Adelaïde et Depay permet de redistribuer les cartes en attaque. Avec une victime de choix, Amine Gouiri, qui aura du mal à avoir du temps de jeu en deuxième partie de saison. C’est pour ça que le jeune attaquant a été poussé vers la sortie par les dirigeants de l’OL. Sans résultat, car les discussions ont trainé avec le Nîmes Olympique, qui a fini par recruter Nolan Roux en provenance de Guingamp. Une petite victoire pour l’international espoir français, qui ne voulait absolument pas quitter Lyon, révèle Bilel Ghazi sur son compte Twitter.

« Cela clôture définitivement la possible arrivée d’Amine Gouiri (OL) à Nîmes dont il était la priorité. Les dirigeants des deux clubs ont encore tenté ces derniers jours de le convaincre de rejoindre le Gard sous forme de prêt. Mais le joueur est déterminé à s’imposer à Lyon », a livré le journaliste de L’Equipe spécialisé sur l’OL. En tout cas, les supporters apprécieront certainement la volonté à tout prix de Gouiri de s’imposer dans son club formateur, malgré une concurrence qui ne s’est pas calmée avec les recrues hivernales.

 


 

Andersen n’est pas nul, la pirouette de Garcia

Foot01.com

Les prestations de Joachim Andersen inquiètent tout le monde à l'Olympique Lyonnais, même si Rudi Garcia a trouvé une petite astuce pour ne pas le dire haut et fort.

L’Olympique Lyonnais a beaucoup de mal à gérer ses lourds investissements. Joachim Andersen est arrivé de la Sampdoria cet été, pour un transfert record de l’ordre de 30 ME. Un montant qui fait du Danois le joueur le plus cher jamais acheté par l’OL depuis Yoann Gourcuff. Si le défenseur n’a pas la fragilité de l’ancien meneur de jeu de Bordeaux, son rendement est particulièrement décevant. En dépit de quelques bonnes trouvailles dans la relance, sa faculté à être impliqué dans les buts concédés par son équipe inquiète au plus haut point. Résultat, Rudi Garcia demande de toute urgence un défenseur central au mercato, tout en expliquant qu’il s’agit d’une nécessité pour compenser la blessure d’Oumar Solet, qui ne joue jamais. Un stratagème qui permet d’éviter d’enfoncer Joachim Andersen pour Bilel Ghazi.

« Pour Garcia, le souci n’est pas d’avoir seulement 3 défenseurs centraux d’expérience. Solet n’en avait quasiment pas donc sa blessure ne crée pas de problématique nouvelle. Le problème, c’est surtout d’avoir l’un des trois (Andersen) qui affiche un niveau de performance aussi inquiétant. Dans ce contexte, le retour en forme de Marcelo est inespéré. Il n’y a même pas photo entre lui et Andersen. Et sa suspension contre l’OM est une vraie problématique alors que peu l’imaginaient encore Lyonnais au-delà de ce mois de janvier. Tu ne peux pas reprocher à Garcia de ne pas plus mettre Andersen dans la difficulté par ses propos. Il le protège en expliquant que le besoin de recruter à ce poste est lié à la blessure de Solet. Mais on peut facilement imaginer que ses performances jouent beaucoup dans ce désir. Je parle juste de la communication de Garcia qui préfère dire « j’ai besoin d’un DC parce que Solet est blessé » et non pas « j’ai besoin d’un DC parce qu’Andersen est nul ». Compréhensible », a expliqué le journaliste de L’Equipe sur Twitter. Un petit tour de passe-passe qui permet à Garcia de ne pas flinguer Andersen, surtout qu’aucun défenseur central n’est en approche à l’OL.

 


 

Dembélé, inarrêtable en janvier

OL.fr

L’attaquant lyonnais, Moussa Dembélé, a inscrit jeudi soir le premier but de son équipe lors de la victoire à Nice en 1/8 de finale de la Coupe de la Ligue. Une habitude qu’il aura réussi à tenir tout le mois de janvier.

Il a tenu le rythme tout le mois de janvier. Malheureux fin décembre à l’image de son penalty manqué à Reims, Moussa Dembélé a su balayer les doutes et les critiques au cours d’un premier mois de l’année tout simplement exceptionnel. Son compteur buts s’est affolé et ses dernières statistiques parlent d’elles-mêmes.

Grâce à une nouvelle réalisation pleine de classe lors de la victoire à Nice en Coupe de France jeudi soir, l’attaquant lyonnais âgé de 23 ans a réalisé un sans-faute en janvier : un match, un but au moins à son actif. Moussa Dembélé a été buteur huit fois et à chacune des sept dernières rencontres que l’OL a disputées, toutes en 2020. Une performance qui n’avait plus été réalisée depuis Alexandre Lacazette entre décembre 2016 et janvier 2017. Avec ses huit buts, dont quatre en Coupe de France, et trois passes décisives, il a été l’homme fort de ce début d’année en étant impliqué sur près de la moitié des buts de l’équipe (11/23).

La période faste qu’il traverse lui a permis de déjà se rapprocher de son bilan final de la saison passée. Alors qu’il reste quatre mois de compétitions avec de nombreux objectifs, celui qui est arrivé il y a un an et demi n’est plus qu’à deux buts de sa première saison lyonnaise où il avait trouvé le chemin des filets à 20 reprises toutes compétitions confondues. Il a de plus déjà égalé son nombre de passes décisives avec six au compteur.

 

 


 

25 ME à la poubelle, Sagnol annonce un énorme bug

Footradio.com

Décevant depuis sa signature l’été dernier, Thiago Mendes est attendu au tournant sur cette deuxième partie de saison. Mais compte tenu de la concurrence, la tâche s’annonce encore plus compliquée pour le milieu de l’Olympique de Lyonnais.

Près de sept mois après l’annonce de son transfert, l’Olympique Lyonnais se demande toujours où est passé le Thiago Mendes du LOSC. Etincelant sous les ordres de Christophe Galtier la saison dernière, le milieu défensif est totalement méconnaissable avec les Gones. Son travail à la récupération n’est plus aussi impressionnant, et la différence est encore plus nette dans son utilisation du ballon. Etant donné l’investissement réalisé, le club dirigé par Jean-Michel Aulas, qui l’avait taclé en première partie de saison, attend un réveil du Brésilien dans les prochaines semaines. Mais de son côté, Willy Sagnol reste sceptique à cause de la concurrence renforcée à son poste.


Un bug impossible à réparer ?


« Je vois un petit problème Thiago Mendes arriver, a annoncé le consultant de RMC. Il ne faut pas oublier que c’est un joueur qui a coûté environ 25 M€. Là, il y a Guimarães qui arrive. Je ne suis pas un spécialiste du championnat brésilien, ni de Guimarães, mais j’ai regardé quelques-uns de ses matchs et c’est pas mal. Il a une dimension physique importante, notamment pour la Ligue 1. Il y a aussi le petit Caqueret qui fait de très bons matchs. Je pense qu’il est bien en place. Puis il y a Tousart qui va vouloir bien finir ses derniers mois. J’ai peur qu’on voie de moins en moins Thiago Mendes. Et je répète qu’il a coûté 25 M€. Pour Lyon, ce n’est pas 15 M€ ou 18 M€ sur lesquels le PSG peut s’asseoir… Je ne dis pas que ce ne serait pas mérité, je dis que ce sera un problème. » D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si l’OL s’est renforcé au poste de l’ancien Lillois.

 


 

Communiqué : Arrivée de Camilo à l'OL jusqu'en 2024

OL.fr

L’Olympique Lyonnais informe du transfert de Camilo Reijers de Oliveira pour un montant de 2 M€ auquel pourra s’ajouter un intéressement de 20 % sur un futur transfert. Le milieu de terrain brésilien a signé un contrat de 4 ans et demi avec l’OL, soit jusqu'au 30 juin 2024.

Agé de 20 ans, Camilo, qui a disputé 30 matchs de Serie B brésilienne en 2019 (2 buts), a été proposé à Juninho par l’ancien champion du monde 94 Jorginho, et a fait l’objet de supervisions valorisantes.

La signature de Camilo vient conclure le mercato hivernal de l’Olympique Lyonnais après les arrivées de :

• Karl Toko Ekambi en provenance de Villarreal sous forme de prêt (4 M€) avec option d’achat (11,5 M€ + 4 M€ d’incentives maximum + 15% sur plus-value future ou 50% si transfert avant le 15 septembre 2020)

• Tino Kadewere (12 M€ + 2 M€ d’incentives maximum + 15% sur plus-value future) qui intègrera l’effectif de l’OL au 1er juillet prochain pour 4 ans, à la suite d’un prêt au Havre AC jusqu’à la fin de la saison 2019/2020

• Bruno Guimaraes de l’Athlético Paranaense, contrat de 4 ans 1/2, soit jusqu’au 30 juin 2024 (20M€ + 20% sur transfert futur)

• Ainsi que des transferts de Lucas Tousart au Herta Berlin (25 M€), assorti d’un prêt à l’OL jusqu’à la fin de saison 2019/2020 et de Zachary Brault Guillard à l’Impact de Montreal (50 K€ + intéressement de 50% sur plus-value future).

L’Olympique Lyonnais informe, par ailleurs, avoir tenté dans les dernières heures du mercato le recrutement d’un défenseur central supplémentaire en prêt mais toutes les caractéristiques techniques prédéfinies par la cellule de recrutement n’étaient pas réunies. Rudi Garcia, Juninho et Florian Maurice ont décidé collectivement de faire confiance aux deux jeunes joueurs du centre de formation, Pierre Kalulu et Sinaly Diomandé.

 
La réaction de Camilo

« C’est une équipe de classe mondiale, qui joue des compétitions que j’ai toujours rêvé de jouer comme la Ligue Des Champions. Je sais que mon choix est le bon et j’en suis très heureux. L’OL est un grand club, un club européen ou j’ai toujours rêvé de jouer. Je suis très content d’être ici. Je suis un joueur très technique avec beaucoup de force dans mon jeu. J’aime aller de l’avant et j’aime aller au but, c’est très important. Évidemment j’ai vraiment hâte de pouvoir tous les rencontrer et m’entrainer avec eux. La première chose qui m’a sauté aux yeux quand je suis arrivé en voiture avec Florian Maurice, c’est le stade. J’étais impressionné par toute la structure et par la taille du club. C’est vraiment très beau. Je suis très content d’être ici. Vous pouvez compter sur moi. Je vais donner le meilleur de moi-même pour ce maillot et pour ce club. Allez L’OL ! »

 
Juninho, directeur sportif

« Ce joueur a attiré mon attention. Il a le même profil que Lucas Tousart. C’est un jeune joueur. Il a des capacités physiques énormes et de la vitesse. Il faudra qu’il s’adapte. Il pourra jouer avec la réserve aussi. Il faut faire des paris et prendre des risques. J’espère que tout cela sera positif et qu’il sera une satisfaction sur le terrain. »

 

 


 

Communiqué au sujet de la date de OL - OM en Coupe de France

OL.fr

L’Olympique Lyonnais a pris connaissance avec désappointement de la décision de la Fédération Française de Football de fixer au mercredi 12 février prochain à 21h05 le match, Olympique Lyonnais / Olympique de Marseille, comptant pour les 1/4 de finale de la Coupe de France.

Cette rencontre intervient seulement 3 jours après un déplacement majeur pour l’OL à Paris dans le cadre de la 24ème journée de Ligue 1 qui impose à l’équipe un retour tardif lundi matin à Lyon. L’OL se sent d’autant plus lésé dans cette décision que Marseille en recevant Toulouse le samedi après-midi à 17h30 bénéficiera donc d’un jour de repos supplémentaire.

Il serait plus logique et équitable de programmer cette rencontre le jeudi soir, comme celle opposant Epinal à Saint-Etienne, d’autant que Marseille, comme l’OL, disputera son match de L1 contre Lille à 21h00 le dimanche 16 février.

Il est donc regrettable qu’une compétition aussi valorisante, tant que pour le monde amateur que pour le monde professionnel, se trouve impactée sur le plan de l’image par une décision visiblement imposée par les diffuseurs de TV en favorisant l’une des deux équipes, l’Olympique de Marseille au détriment de l’Olympique Lyonnais.

L’OL disputera à cette occasion son 11ème match depuis le 4 janvier, soit en 40 jours, ce qui traduit l’incohérence d’une telle décision.

L’Olympique Lyonnais informe qu’il se voit obligé de faire appel devant la commission supérieure d’appel de la FFF, et ce dans l’intérêt supérieur du football français et dans la préservation de l’image de la Coupe de France.

 

 

Voir aussi... Nice 1-2 OL : L'After

 

Last modified on vendredi, 31 janvier 2020 22:06