L'actu du Lundi 27 Janvier

L'actu du Lundi 27 Janvier

Voir aussi... OL 3-0 Toulouse : L'After

Juninho a lancé une dernière piste secrète !

Butfootballclub.fr

L’OL aura de la gueule pour cette seconde partie de saison. Si les Gones ont perdu Léo Dubois, Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde, ils ont recruté Karl Toko Ekambi et Tino Kadewere. Lyon serait même à deux doigts d’enrôler Bruno Guimaraes puisque Juninho a parlé dimanche d’un transfert « bouclé à 95%. »

S’agira-t-il de la dernière arrivée ? « Normalement oui, a poursuivi Juninho. On a perdu Oumar Solet, notre quatrième défenseur central, avec une blessure sérieuse. On a deux jeunes à ce poste, Pierre Kalulu et Sinaly Diomandé. Je crois beaucoup en ces joueurs. Même si Pierre n’a pas encore signé son contrat professionnel. »


Akanji compliqué, Mangala non, l’heureux élu au Brésil ?


Selon L’Équipe, les dirigeants de l’OL ont pourtant prospecté pour un renfort dans ce secteur, et rien ne semble encore définitif à ce sujet. La piste qui mène à Manuel Akanji (Borussia Dortmund) est trop complexe et l’OL a étudié, sans lendemain, le profil d’Eliaquim Mangala (Valence CF). En parallèle, Juninho s’activerait déjà sur un défenseur du championnat brésilien dont l’arrivée n’aurait pas pu être concrétisée cet hiver en raison d’un quota de joueurs extracommunautaires déjà atteint. Le Mercato de l’OL n’est pas encore terminé.

 


 

Juninho dévoile comment il a terrassé l’Atlético au mercato

Foot01.com

Après le succès de l’Olympique Lyonnais face à Toulouse dimanche après-midi, Juninho a confirmé la venue imminente de Bruno Guimaraes à Lyon.

Actuellement en Colombie afin de disputer un tournoi de qualification olympique avec le Brésil, le jeune milieu de terrain de l'Athletico Paranaense va signer à Lyon en échange d’un chèque de 25 ME. Dans ce dossier, le club rhodanien était pourtant confronté à une rude concurrence puisque Benfica et Arsenal étaient sur les rangs, au même titre que l’Atlético de Madrid. Ce sont d’ailleurs les Colchoneros qui ont donné le plus de fil à retordre à Juninho. Dans les travées du Groupama Stadium, le Brésilien a dévoilé comment il avait réussi à prendre le meilleur sur la formation de Diego Simeone.

« C’était une lutte avec l’Atlético de Madrid et aussi Benfica. On a montré toute notre envie de le faire venir chez nous pour jouer, on a fait tous les efforts financiers qu’il fallait et on l’a laissé tranquille. Au milieu, l’Atlético de Madrid a Herrera, Llorente, Partey, Saul et Koke et ils jouent en 4-4-2. Ce n’est donc pas forcément uniquement moi qui a fait la différence, il y a plusieurs réflexions à faire. Nous sommes revenus au 4-3-3, avec donc une place de plus au milieu. Pour démarrer en Europe, une équipe comme la nôtre est très bonne, avant de rêver peut-être d’une équipe un cran au-dessus de nous comme l’Atlético. Simeone a appelé le joueur et le joueur a décidé avec ses parents. Je n’aime pas non plus trop pousser car si le joueur ne vient pas à 100 % avec son cœur, ça ne nous sert pas ensuite » a argumenté Juninho, qui doit se rendre en milieu de semaine en Colombie avec des médecins de l’OL afin de faire passer à Bruno Guimaraes sa visite médicale, préalable à sa signature chez les Gones.

 


 

Lyon craque pour ce latéral, son prix climatise Juninho

Foot01.com

Très actif durant le mercato hivernal, l’Olympique Lyonnais prépare également l’été prochain. Dans cette optique, un latéral de l’Atalanta Bergame est visé.

Il y a quelques jours, le nom de Robin Gosens était associé à l’Olympique Lyonnais, principalement dans l’optique du mercato estival. Visiblement, l’intérêt du club rhodanien à l’égard du latéral allemand de 25 ans semble se confirmer puisque ce dimanche, le journaliste Nicolo Schira affirme que des émissaires de l’Olympique Lyonnais étaient présents samedi soir à Turin pour assister au carton de l’Atalanta face au Torino (0-7), un match durant lequel Robin Gosens a d’ailleurs marqué le deuxième but de son équipe.

Mais pour s’attacher les services de ce latéral hyper offensif (8 buts et 4 passes décisives depuis le début de la saison toutes compétitions confondues), l’Olympique Lyonnais devra consentir un énorme effort financier. Effectivement, le journaliste transalpin affirme que le Red Bull Leipzig est également intéressé par les services du latéral de l’Atalanta. Surtout, le club de Bergame ne bradera pas son joueur. Et tandis qu’un prix de 15 ME était récemment évoqué, c’est désormais le double qui est annoncé en Italie puisque l’Atalanta ne souhaiterait pas se séparer de Robin Gosens pour moins de 30 ME au mercato. A ce prix-là, l’Olympique Lyonnais devrait passer son tour, à moins que Florian Maurice et Juninho souhaitent frapper un grand coup en recrutant un véritable cador à ce poste où Youssouf Koné et Fernando Marçal ne font pas l’unanimité.

 


 

Tatarusanu dans l'équipe type de la 21e journée

L'Equipe

 


 

L'OL avant dernier de L1 dans un classement d'efficacité

CIES

Le CIES a comparé les points réalisés avec les points attendus selon un modèle statistique prenant en compte la possession, ainsi que le nombre et la distance des tirs tentés et concédés. L'OL y est avant-dernier de L1.

 

 


 

Tousart au Herta pour 26M€

RMC.fr
 
Sa visite médicale effectuée, Lucas Tousart va signer au Hertha Berlin dans l'après-midi. Le transfert du milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais est évalué à 25,75 millions d'euros.
 
Lucas Tousart va officiellement devenir un joueur du Hertha Berlin en fin d’après-midi, ce lundi. Il a passé sa visite médicale en Allemagne et doit maintenant retourner à Lyon, dès ce soir, pour y finir la saison. Le montant du transfert est donc de 25 millions d’euros. Le Hertha va également payer les 750.000 euros de mécanisme de solidarité.


Le plus gros transfert de Bundesliga cet hiver


Dans ce dossier, le rôle de la société Epic Sports Management, géré par Ali Barat, un agent anglais, aura été déterminant, tout comme celui de Florent Cazals, l’agent de Lucas Tousart. Mandaté par le Hertha Berlin, la société Epic a négocié directement le transfert auprès de l’Olympique Lyonnais, jusqu’à jeudi dernier, date de l’accord trouvé entre les différentes parties lors d’un déjeuner organisé au Portugal.

Tousart est donc pour l’instant le plus gros transfert de l’hiver en Bundesliga, Erling Braut Haaland ayant coûté 20 millions d’euros au Borussia Dortmund. Milieu de terrain de l'OL depuis 2015, celui qui a débuté en pro à Valenciennes va connaître, à 22 ans, sa première expérience dans un championnat étranger.

 


 

Lyon recalé pour Akanji

Maxifoot.fr

Possiblement intéressé par l’arrivée d’un défenseur central cet hiver suite à la grave blessure d’Oumar Solet, l’Olympique Lyonnais avait activé une piste ambitieuse en la personne de Manuel Akanji (24 ans, 27 matchs toutes compétitions cette saison). Mais, sans surprise, le Borussia Dortmund a fermé la porte à un départ du Suisse, titulaire indiscutable.

"Nous ne nous sentons pas obligés de faire quoi que ce soit. Si quelque chose a encore du sens, cela doit être sportif et économiquement sensé. Cela s’applique aux départs et aux arrivées potentiels. Nous devons y réfléchir très attentivement. Mais je ne vois pas pourquoi nous devrions vendre Akanji", a affirmé le directeur sportif du BvB, Michael Zorc, pour le média WAZ.

Sans surprise, le club entraîné par Lucien Favre ne compte pas s’affaiblir à quelques semaines de son 8e de finale de Ligue des Champions face au Paris Saint-Germain. De son côté, l’OL devrait finalement se résoudre à ne pas recruter à ce poste.

 


 

Lyon enchaîne, mais Pierre Ménès n’est pas encore convaincu

Footradio.com

Dans son Groupama Stadium, face à la lanterne rouge toulousaine, l’Olympique Lyonnais a tout simplement déroulé son football en Ligue 1 dimanche (3-0).

Un succès acquis grâce à des buts de Cornet, Dembélé et Toko-Ekambi, la nouvelle recrue hivernale. Après avoir terminé l’année 2019 à bout de souffle, l’OL est inarrêtable en cette nouvelle décennie. Avec six victoires en autant de matchs, Lyon est en train de tout écraser sur son passage. Qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue face au PSG, l’équipe de Rudi Garcia est encore en course dans toutes les compétitions. En Ligue 1, les Gones sont d’ailleurs remontés au cinquième rang, à cinq points du podium et de Rennes. Autant dire que l’OL est sur la voie de la guérison. Mais pas encore sur la voie du succès, comme l’explique Pierre Ménès.


L’OL « joue encore beaucoup par à-coups »


« Ce dimanche a commencé par la victoire nette et attendue de Lyon face à Toulouse. Un succès que j’attribuerais plus à la qualité des individualités lyonnaises qu’à celle de son fond de jeu, car cette équipe joue encore beaucoup par à-coups. Alors face à une équipe aussi faible que Toulouse, ça suffit. Mais j’attends encore de voir face à une adversité plus forte. Dembélé a continué à marquer et l’arrivée de Toko Ekambi a apporté quelque chose puisqu’il a marqué pour son premier match sous ses nouvelles couleurs. Ce n’est pas encore l’extase, mais en attendant, Lyon enchaîne les victoires et poursuit sa remontée au classement », a écrit, sur son blog, le journaliste de Canal+, qui pense que Garcia va devoir installer un vrai plan de jeu s’il veut gagner un trophée tout en bousculant la Juventus en Ligue des Champions.

 


 

L’Olympique Lyonnais donne des bonnes nouvelles de Martin Terrier

Footmercato.net

Sorti sur civière dimanche en début d’après-midi lors de la victoire de l’Olympique Lyonnais contre Toulouse (3-0), Martin Terrier avait été victime d’un malaise vagal. Des images assez impressionnantes qui ont été suivies de nouvelles assez rassurantes par rapport à l’intégrité physique du numéro 7 rhodanien.

Aujourd’hui, dans un communiqué l’Olympique Lyonnais a encore une fois été rassurant avant d’annoncer la tenue d’examen complémentaire. « Martin Terrier, victime d’un malaise lors du match OL / Toulouse, a passé des examens rassurants hier soir à l’hôpital Mermoz. L’attaquant international espoir, présent ce matin au Groupama OL Training Center, effectuera, par sécurité, des examens complémentaires et devrait retrouver le reste du groupe dans les jours à venir » peut-on lire.

 


 

Quand Marcelo fait taire ses derniers détracteurs

Butfootballclub.fr

Le défenseur central de l’OL, Marcelo, longtemps accusé de tous les maux par certains supporters, a rendu une copie parfaite contre Toulouse (3-0).

Longtemps montré du doigt, mais irréprochable. Le défenseur central de l’OL, Marcelo, doucement mais sûrement, est en passe de retrouver confiance et sérénité, jusque-là perdues au travers de querelles avec certains supporters. De nouveau aligné par Rudi Garcia, hier face au Toulouse Football Club (3-0), le Brésilien a rendu une copie au plus que parfait.

Jugez-en plutôt : 100 ballons joués (seul Marcal a fait mieux), des interventions décisives, un bon placement, 21 ballons gagnés, 11 perdus et 93% de passes réussies. Lorsqu’on y ajoute les statistiques de Jason Denayer, 9 ballons gagnés, 4 perdus et 98% de passes réussies, on comprend mieux pourquoi Ciprian Tatarusanu a réussi à garder sa cage inviolée hier après-midi.

Probable, dès lors, que l’OL, et tous ses supporters, retrouvent le Marcelo des débuts. Lui qui, rappelons-le, avait déjà fourni un match solide lors de la victoire des Lyonnais en terre bordelaise. Comme quoi…

 


 

Alerte, l’Europe s’arrache le futur patron de Lyon

Foot01.com

Cet hiver, l’Olympique Lyonnais ne devrait pas monter au-dessus de 3 recrues avec Karl Toko-Ekambi, Tino Kadewere et Bruno Guimaraes.

A moins d’un improbable retournement de situation, les Gones ne passeront donc pas à l’offensive pour recruter un défenseur central. A ce poste, l’OL peut compter sur Joachim Andersen, Jason Denayer, Marcelo et deux jeunes : Sinaly Diomande et Pierre Kalulu. Des joueurs en qui Juninho place beaucoup d’espoirs. « Ils pourront être un jour titulaires chez nous. Pour moi, ils sont prêts à nous rendre vite service, mais c’est à Rudi (Garcia) de voir » expliquait notamment le directeur sportif brésilien après le succès de l’OL contre Toulouse.

Reste que la situation de Pierre Kalulu est délicate pour l’Olympique Lyonnais. En effet, le défenseur de 19 ans n’a toujours pas signé son premier contrat professionnel en faveur du club rhodanien. Et visiblement, l’OL n’est pas très bien embarqué dans ce dossier puisque selon les informations obtenues par L’Equipe, deux mastodontes européens souhaitent recruter Pierre Kalulu. « La gestion sportive du joueur par l’OL pourrait être décisive dans son choix final » explique le quotidien, qui laisse clairement sous-entendre que si Pierre Kalulu ne bénéficie pas de temps de jeu à l’OL d’ici la fin de la saison, alors il pourrait aller voir ailleurs en fin de saison. Ce qui représenterait un réel coup dur pour Juninho, lequel semble voir en Kalulu un titulaire en puissance en défense centrale à Lyon…

 

Voir aussi... OL 3-0 Toulouse : L'After

 

Last modified on lundi, 27 janvier 2020 19:07