L'actu du Dimanche 29 Décembre

L'actu du Dimanche 29 Décembre

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL

Memphis dans l'équipe type de l'année

Butfootballclub.fr

Ultime preuve de l’hégémonie du PSG, sept Parisiens s’affichent dans le onze-type de l’année 2019 désigné par le quotidien L’Equipe…

Après chaque journée de championnat et à l’issue de la phase aller, « L’Equipe » dévoile son onze-type des joueurs de Ligue 1. Le principal quotidien sportif en a fait de même pour récompenser l’année civile 2019 et forcément cette équipe est très différente de celle de la première partie de saison 2019-2020 … Mais toujours à forte consonance parisienne.

En effet, les journalistes de L’Equipe et de L’Equipe TV ont choisi d’aligner sept joueurs du PSG : Thiago Silva – Marquinhos dans l’axe, Juan Bernat à gauche et un milieu très déséquilibré composé de Marco Verratti, Kylian Mbappé, Neymar et Angel Di Maria.

Comme en 2018, quatre joueurs d’autres formations de l’élite complétent le podium : Mike Maignan (LOSC), Youcef Atal (OGC Nice), Wissam Ben Yedder (AS Monaco) et Memphis Depay (OL). Pas très engageant pour les clubs concernés, le quotidien sportif rappelle que les quatre derniers à avoir brisé l’hégémonie parisienne ont tous changé de club depuis (Lecomte, Mendy, Ndombélé, Pépé), trois d’entre eux ayant même quitté la Ligue 1.


Le onze de l’année :


Maignan (LOSC) – Atal (OGC Nice), T.Silva (PSG), Marquinhos (PSG), Bernat (PSG) – Verratti (PSG) – Mbappé (PSG), Neymar (PSG), Di Maria (PSG) – Ben Yedder (AS Monaco), Depay (OL).


 


 

Le Herta Berlin prêt à offrir un pont d'or à Tousart

RMC.fr

Le Hertha Berlin n’a pas perdu espoir de recruter Lucas Tousart. Le club allemand s‘apprête à revenir à la charge malgré un premier refus de l’OL. Une offre de 25 millions d’euros est sur le point d’être formulée.

Le Hertha Berlin ne lâche pas Lucas Tousart. Le club allemand prépare une deuxième offre à hauteur de 25 millions d'euros pour s'attacher les services du joueur de l'OL.

L'international espoir français est la priorité, au milieu de terrain, de Jürgen Klinsmann, le nouvel entraîneur berlinois. Le Hertha, désormais sous la propriété du magnat allemand Lars Windhorst, bénéficie d'une enveloppe importante pour le mercato hivernal.

La formation berlinoise est prête à offrir un pont d'or à Lucas Tousart en triplant son salaire actuel. Pour rappel, Lyon avait déjà refusé une première proposition évaluée à 20 millions d'euros. Par ailleurs, le Hertha Berlin a des vues sur un autre joueur de Ligue 1: Julian Draxler. Michael Preetz, le directeur sportif du HBSC, est venu aux renseignements auprès de son homologue parisien, Leonardo, sans toutefois formuler d'offre.

 


 

Tete proposé à l'AS Rome ?

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais est plus tourné vers les arrivées que vers les départs, mais cela n'empêche pas l'AS Roma de courtiser l'un de ses défenseurs.

Grâce à une fin d’année 2019 convaincante, l’AS Roma s’est hissée à la quatrième place de Série A. De quoi envisager une place en Ligue des Champions la saison prochaine, et le retour des ambitions à la Louve ? Cela en prend le chemin puisque le club de la capitale italienne aborde le mois de janvier avec le volonté de recruter dans plusieurs secteurs. En attaque avec les premières discussions pour le prêt de l’ancien lyonnais Mariano Diaz, totalement coincé au Real Madrid. En défense, c’est un actuel lyonnais qui intéresse l’AS Roma. Il s’agit de Kenny Tete, qui a récupéré un peu de temps avec les blessures à son poste, mais reste tout de même sur le départ face à la concurrence à son poste.

Le média local Siamo La Roma annonce en effet que le directeur sportif Gianluca Petrachi a ciblé l’international néerlandais, notamment pour sa capacité à jouer à droite comme au centre de la défense, et à bien bloquer le couloir dans les matchs au sommet. Un profil donc très défensif qui intéresse la Roma, qui suit de près le joueur acheté par 4 ME par l’OL en 2017, et qui en vaut désormais le double. L’été dernier, Jean-Michel Aulas réclamait 10 ME pour Kenny Tete. Le montant pourrait cette fois-ci être donc bien inférieur, même si l’OL se concentre actuellement plus sur les arrivées que sur les départs. 

 

 


 

Un effrayant sondage pour Rudi Garcia et Jean-Michel Aulas

Foot01.com

La décision prise par Jean-Michel Aulas de nommer Rudi Garcia au poste d'entraîneur de l'Olympique Lyonnais ne passe toujours pas auprès des supporters de l'OL.

En nommant Rudi Garcia au poste d’entraîneur de l’OL le 14 octobre dernier une semaine après avoir viré l’éphémère Sylvinho, Jean-Michel Aulas savait qu’il allait mettre en furie les fans lyonnais. Le président du club de la capitale des Gaules connaît trop bien le football pour croire que la venue à Lyon de l’ancien coach de l’Olympique de Marseille allait se faire sans problème. Reste que Jean-Michel Aulas comptait sur les résultats sportifs de son nouveau coach pour faire taire les énormes critiques provoquées par son choix. Mais si en Ligue des champions Rudi Garcia a fait le job en qualifiant l’OL pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, en Ligue 1 il n’y a pas eu de mieux sur le plan du jeu.

Résultat, au classement l’Olympique Lyonnais pointe à la 12e place de L1 à sept points du Stade Rennais, lequel compte un match en moins. Et ce dimanche, un sondage réalisé par Le Progrès en dit long sur la confiance des supporters de l’OL concernant une remontada de Moussa Dembélé et ses coéquipiers lors de la deuxième partie de la saison. Car si les les fans estiment que le limogeage a été fait au bon moment (57%), une énorme majorité estime que Rudi Garcia n’est pas l’homme de la situation. A la question « Rudi Garcia est-il l’entraîneur à même de qualifier l’OL en Ligue des champions en finissant sur le podium ? », 78% des supporters de l’Olympique Lyonnais disent non, tandis que seulement 22% y croient. Cela en dit long sur la confiance placée en Rudi Garcia.

 


 

Avantage Lyon dans le dossier Olivier Giroud

Foot01.com

En Italie, on suit attentivement la situation d'Olivier Giroud, l'attaquant français étant cité du côté de la Juventus et de l'Inter. Mais Lyon fait peur à tout le monde avant l'ouverture du mercato.

S’il est acquis qu’Olivier Giroud quittera Chelsea lors de ce mercato d’hiver, l’attaquant français devant avoir du temps de jeu pour espérer disputer l’Euro 2020 avec l’équipe de France, le suspense dure encore un peu concernant son futur club. Samedi, on apprenait que l’Olympique Lyonnais avait déjà budgété cette opération éventuelle, mais pour CalcioMercato, la Juventus et l’Inter n’abdiquent pas. Les deux premiers du classement de Serie A auraient un œil sur Olivier Giroud, sans que pour l’instant cela se concrétise réellement.

Même si l’Inter possède un atout indéniable avec la présence sur son banc d’Antonio Conte, entraîneur qu’Olivier Giroud apprécie, c’est surtout l’Olympique Lyonnais qui inquiète les deux formations transalpines. Du côté de Milan et de Turin, on est persuadé que le club de Jean-Michel Aulas a un vrai avantage dans le dossier de l’attaquant français, notamment parce que Rudi Garcia pourra garantir du temps de jeu au buteur tricolore, ce que ce dernier cherche avant tout. A Lyon de convertir ce gros avantage lors du mercato hivernal qui débute la semaine prochaine.

 


 

Lyon attend plus de Jean Lucas

Lequotidiendufoot.fr

Plutôt décevant pour un joueur acheté 8 millions d'euros, le Brésilien Jean Lucas sera-t-il au rendez vous de la deuxième partie de saison ? Pour ça, il devra gagner la confiance de Rudi Garcia, ce qui passe par une très nette amélioration de ses performances.

Après les premiers mois de compétition, il n’est pas aisé de savoir si Jean Lucas va s’imposer à l’Olympique Lyonnais. Acheté huit millions d’euros à Flamengo, le Brésilien était arrivé précédé d’une flatteuse réputation, d’autant plus qu’il a été estampillé "recrue de Juninho" : « Juninho le suivait au Brésil quand il était consultant et il disait qu’il était une bonne option pour l’OL, nous a expliqué le patron du recrutement du club Florian Maurice. Il a un potentiel pour le futur. C’est un numéro 8 ‘'box-to-box’’ athlétique et qui court beaucoup et longtemps ». Ces commentaires ont été confirmés dès les premières apparitions. En préparation, ce fan de Paul Pogba s’était distingué par son abattage et un profil box-to-box qui n’était alors pas sans rappeler celui de Tanguy Ndombele, parti à Tottenham.


« C’est une machine, il n’arrête pas de courir. Je l’appelle “Cheval". Il ne s’arrête jamais » (Rafael)


Premier nouveau fan, son partenaire et compatriote Rafael qui l’a du coup affublé publiquement d’un drôle de surnom : « c’est une machine, il n’arrête pas de courir. Je l’appelle “Cheval”. Il ne s’arrête jamais ». D’abord dans les petits papiers de Sylvinho, Jean Lucas a toutefois eu besoin d’un légitime temps d’adaptation. L’ancien entraîneur de l’OL lui a permis de prendre progressivement la température du football européen en l’incorporant systématiquement dans son groupe. Mieux, avant son éviction, Sylvinho en avait même fait son remplaçant préférentiel : sept entrées en jeu sur onze matches officiels. Sauf que Jean Lucas n’a jamais saisi sa chance, au point que Juninho a fustigé « les remplaçants qui n’ont jamais influé sur le résultat ». Avec l’arrivée de Rudi Garcia, le Brésilien a encore reculé d’un cran dans la hiérarchie, entrant en jeu moins fréquemment. A 21 ans, sous contrat jusqu’en juin 2024, l’international Espoirs brésilien va devoir progresser pour s’attirer les faveurs de son nouvel entraîneur. Il faudra visiblement encore du temps avant de voir le cheval galoper dans la prairie du Groupama Stadium…

 


 

La demande XXL de Gilles Favard avant Lyon-Juve

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais devra réagir lors de la reprise de la Ligue 1 en janvier. Les Gones sont très loin de leurs objectifs du début de saison.

Les supporters lyonnais ont de quoi être frustrés par la première partie de saison proposée par leurs joueurs. Les hommes de Rudi Garcia souffrent d’un gros problème de confiance. Les blessures de joueurs comme Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde n’ont également rien arrangé. Il faudra donc que le club rhodanien recrute cet hiver pour se renforcer. Surtout que la Juve sera au programme de l’OL lors des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Pour Gilles Favard, ce choc pourrait livrer quelques surprises.


“Je vais voir comment l’institution va réagir”


Sur le plateau de La Chaîne L’Equipe, le journaliste s’est exprimé sur cette rencontre attendue. “Il y a un match qui m’amuse particulièrement. J’entends dire depuis quelques saisons que Lyon est un grand club. On voit les grands clubs dans la difficulté. Là, ils y sont. Je vais voir comment l’institution va réagir face à un club dominant en Europe. Je veux les voir réagir. En plus, la Juve est sur la descendante. Je les sens friables en ce moment. C’est le moment de les prendre. Je veux voir comment Lyon va se sortir de cet écueil. Je ne veux pas les voir ridicules. Comment le fin Garcia va réagir à Sarri ? Qui va avaler les mouches ?”, a notamment indiqué Gilles Favard, impatient de voir l’OL se frotter à la Juventus de Cristiano Ronaldo.

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL

 

Last modified on dimanche, 29 décembre 2019 15:27