L'actu du Samedi 19 Octobre

L'actu du Samedi 19 Octobre

Voir aussi... OL - Dijon : L'Avant Match

Cherki réagit à sa première dans le groupe pro

Twitter

 



Vidéo : L’impressionnante fête du groupe de supporters Lyon1950 pour leur 10 ans

Twitter

 

 


 

Qui sera capitaine de Lyon ? Rudi Garcia a une idée

Foot01.com

Qui dit nouvel entraîneur dit souvent nouveau capitaine, et concernant Rudi Garcia à l’Olympique Lyonnais, cela pourrait être le cas. Porteur du brassard sous Sylvinho, Jason Denayer a reconnu qu’il n’était pas certain que Rudi Garcia allait faire le même choix que son prédécesseur sur le banc de l’OL concernant le capitanat. Même s’il s’agit d’une décision essentiellement symbolique, les supporters rhodaniens seront attentifs au choix de Rudi Garcia ce samedi contre Dijon. Mais, selon L’Equipe, celui qui sera capitaine de Lyon au Groupama Stadium face au DFCO ne le sera peut-être que très provisoirement.

En effet, le quotidien sportif affirme ce samedi que le technicien français va probablement faire tourner le brassard au plus tard jusqu’au très attendu OM-OL du 10 novembre prochain avant de trancher dans le vif. Rudi Garcia, qui a découvert son groupe seulement depuis quelques jours, souhaite prendre un peu de temps afin de voir celui qui sera capable d’être son relais sur le terrain et d’être un vrai meneur auprès de ses coéquipiers. Pour l’instant, aucun indice n’a été dévoilé par le technicien lyonnais, cette première décision forte est donc attendue avec impatience, tout comme le premier onze de départ de l’ère Garcia à l’Olympique Lyonnais.

 


 

Quel accueil pour Rudi Garcia?

RMC.fr

Nommé entraîneur de l’OL lundi à la place de Sylvinho, Rudi Garcia effectuera ses grands débuts sur le banc lyonnais contre Dijon ce samedi après-midi (17h30) au Groupama Stadium. Mais l’ancien coach de l’OM n’arrive pas en terrain conquis. Loin de là.

Et si au "Genesio Bashing" succédait le "Garcia Bashing"? Les supporters de l’OL n’ont pas la mémoire courte. Ils n’ont pas oublié les sulfureux chocs entre leur équipe et l’OM, et encore moins les piques adressées par Rudi Garcia à leur club.

Avant même l’annonce de son arrivée dans le Rhône, le #GarciaDémission est apparu sur les réseaux sociaux. Une pétition "Non à Rudi Garcia" a été signée par plus de 6.800 personnes. C’est donc dans un climat de défiance que le nouveau coach de l’Olympique Lyonnais devrait se présenter au Groupama Stadium, ce samedi après-midi à l’occasion de son premier test contre Dijon (17h30), le club qui l’a révélé.


Garcia a tenté de déminer le terrain


Pour ces retrouvailles entre l’OL et son public depuis le derby perdu à Saint-Etienne, le successeur de Sylvinho débarque en terre hostile. Depuis sa nomination, Rudi Garcia a tenté de déminer au maximum le terrain. Ça a commencé par un premier message aux supporters lors de sa présentation: "Je donnerai le meilleur moi-même. Je ne vais pas ménager ma peine et mon énergie. Je peux au moins promettre ça. J'espère que ça sera suffisant."


"C’était important de rencontrer les supporters"


Puis, comme il l’a annoncé mardi en conférence de presse, Rudi Garcia est monté en première ligne. Il a rencontré les fans en se greffant à une réunion entre les dirigeants et les deux principaux groupes de supporters. "C’était important de les rencontrer pour qu’ils se fassent leur propre avis sur la personne qu’ils ont en face d’eux. Ce qu'il s'est dit, ça reste entre eux et nous, mais je pense que dans le dialogue, c’est toujours plus intéressant. C’est à nous de les mettre derrière nous, il faut qu’on mouille le maillot et qu’on produise un jeu qui va nous amener à gagner."


Aulas en soutien


Cette entrevue n’a pas brisé la glace entre des fans influents et râleurs et l’ex-coach de Marseille. Alors Jean-Michel Aulas y est allé, lui aussi, de son petit message, prônant l’union sacrée derrière l’équipe. "Il faut absolument que samedi, nous soyons tous derrière cet Olympique Lyonnais nouvelle version, a déclaré le président lyonnais jeudi sur OL TV. Les joueurs sont des humains. Ils craignent tout ce qui est lié à des insultes ou à des menaces. Il faut les encourager."


La carte Cherki pour conquérir le public


Dans sa périlleuse "opération séduction", Rudi Garcia a enfin abattu une autre carte. Une carte jeune. Pour ce premier rendez-vous au Groupama Stadium, il a offert à Rayan Cherki sa première convocation dans le groupe pro. L’attaquant âgé de 16 ans et 2 mois est attendu par les supporters de l’OL comme la dernière pépite de l’Académie...


 

Reine-Adélaïde, la fin d'un scandale à Lyon

Foot01.com

Sauf surprise de dernière minute, Rudi Garcia fera débuter Jeff Reine-Adélaïde ce samedi à l’occasion d’une affiche entre l’Olympique Lyonnais et Dijon qui sera forcément scrutée à la loupe. Dans une ambiance qui s’annonce hostile à son encontre, le nouvel entraîneur de l’OL veut prouver par le jeu que Jean-Michel Aulas ne s’est pas trompé en le recrutant à la place de Sylvinho. Et c’est pour cela qu’il alignera celui que l’OL est allé chercher à Angers lors du dernier mercato et que l’entraîneur brésilien avait finalement mis sur la touche. De retour de deux matchs avec les Espoirs, Jeff Reine-Adélaïde va de nouveau pouvoir montrer son talent.

Et pour Bernard Lions, c’est une très bonne chose. « Si j’ai bien compris, Jeff Reine-Adélaïde a de nouveau le droit de jouer au football avec l’Olympique Lyonnais, c’est plutôt une bonne nouvelle. Parce qu’avec Sylvinho, la dernière semaine, il n’avait joué aucun des deux matchs en Ligue des champions et le derby à Saint-Etienne. Sylvinho avait fait des choix pour le moins absolument incompréhensibles », a confié, sur la chaîne l’Equipe, le journaliste. Plutôt proche de l’ASSE, Bernard Lions avait été surpris comme tout le monde de l’absence du milieu de terrain à Leipzig, et plus encore face aux Verts. Une double erreur que Rudi Garcia va corriger.

 


 

Des points et du panache, Pierre Ménès attend Rudi Garcia

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais version Garcia affronte Dijon ce samedi au Groupama Stadium. Les Gones se doivent de l’emporter.

Rudi Garcia connaitra sa grande première en tant qu’entraîneur de l’OL face à Dijon, un adversaire plus qu’à la portée du club rhodanien. L’ancien entraîneur de l’OM est déjà sous pression, lui qui n’était pas attendu par les supporters lyonnais. Certains observateurs doutent également de son potentiel avec les Gones. Mais pour Pierre Ménès, Rudi Garcia a quelques atouts dans sa manche pour séduire le public du Groupama Stadium.


« Rudi Garcia sera attendu au tournant »


Lors d’une chronique sur son blog, le journaliste a fait un bilan de la situation actuelle dans le Rhône. « Rudi Garcia va donc effectuer ses débuts de coach de l’Olympique Lyonnais au Groupama Stadium, face à Dijon. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’ancien entraîneur de Lille, de la Roma et de l’OM va être attendu au tournant. Une victoire avec un peu de panache donnerait une assise confortable pour la suite, alors que tout autre résultat qu’un succès le fragiliserait d’emblée et continuerait à plonger cette équipe – qui rappelons-le se trouve à la 14e place du classement au quart du championnat – dans le doute. Ce qu’on sait pour le moment, c’est que l’OL devrait retrouver au moins une partie de son ADN en revenant au 4-3-3 (ou au 4-2-3-1). On sait aussi que beaucoup de joueurs de cet effectif ont un comportement « à la carte », avec des performances qui dépendent de l’importance du match et de la qualité de l’adversaire. Cette saison comme les précédentes, Lyon perd beaucoup trop de points contre des adversaires qui lui sont clairement inférieurs. C’est dans ce domaine aussi que l’on va voir si Garcia va être capable de trouver les ressources et les mots pour que ces joueurs aient plus de constance et d’implication. C’est assurément son plus grand défi », a commenté Pierre Ménès, impatient de voir OL-Dijon ce samedi.


 

Genesio ose faire la victime, Daniel Riolo est sur les fesses

Footradio.com

Invité à réagir au départ de Sylvinho dans les colonnes du Progrès, Bruno Genesio a dénoncé des réseaux d’influences au sein du football français.

« J’ai connu cette situation, ce métier est très difficile et Sylvinho le sait très bien. En France, trois entraîneurs ont déjà été remerciés. Il y a des réseaux d’influence, de la manipulation, des gens et parmi eux des anciens joueurs qui font beaucoup de mal » a lâché Bruno Genesio. Des déclarations absolument surréalistes aux yeux de Daniel Riolo, lequel a directement répondu à l’ancien coach de l’OL sur RMC. Et pour le consultant de l’After, Bruno Genesio est sacrément culotté quand on sait qu’il a été l’un des entraîneurs français les plus défendus des dernières années par les médias, consultants et journalistes.


« Son discours ne tient pas debout »


« Quand on parle de Bruno Genesio, on parle d’un entraîneur qui était en poste à l’OL depuis 3 ans et demi. Le temps est passé… Malgré cela, au moment où il essuie les critiques les plus virulentes, il n’y a peut-être pas eu un entraîneur français aussi soutenu que lui mais ça visiblement, il ne veut pas l’entendre. Quand je parle du corporatisme français autour des entraîneurs, je n’invente rien. Bruno Genesio a été soutenu par Canal Plus, L’Equipe et beaucoup de consultants sur RMC. Même quand il était critiqué par les supporters, les discours dans les médias étaient largement en sa faveur, donc il ne peut pas tenir ce discours, cela ne tient pas debout ! » a lâché Daniel Riolo qui en revanche, lui, n’a jamais été tendre avec Bruno Genesio…

 


 

Rayan Cherki bat un record de précocité

Footmercato.net

Entré à 10 minutes de la fin du match face à Dijon en remplaçant Cornet, Rayan Cherki a reçu un accueil assez fort de la part du public lyonnais. Il faut dire que le gamin de 16 ans est promis à un grand avenir.

S’il n’a pas réussi à faire pencher la balance en faveur de l’OL, le milieu offensif a battu un record de précocité. Il est devenu le premier joueur né en 2003 à prendre part à une rencontre de Ligue 1. Harvey Elliott (Liverpool) était devenu le premier dans les 5 grands championnats.

 

Voir aussi... OL - Dijon : L'Avant Match

 

Last modified on samedi, 19 octobre 2019 19:34