L'actu du Jeudi 26 Septembre

L'actu du Jeudi 26 Septembre

Voir aussi... Brest 2-2 OL : L'After

Sylvinho a conscience d’être sur la sellette à Lyon

Butfootballclub.fr

L’OL seulement 11e du classement en Ligue 1, Sylvinho fait l’objet de nombreuses critiques. Son poste est menacé mais il assume pleinement.

Auteur du plus mauvais début de saison d’un coach de l’OL depuis Guy Stephan (9 pts en 7 matches), Sylvinho commence à voir son crédit entamé petit à petit après le nouveau match nul de ses joueurs sur la pelouse du Stade Brestois (2-2) mercredi soir.

Bien conscient de sa situation, l’ancien adjoint de Tite – qui vit à Lyon sa première expérience de numéro 1 – n’a aucun souci avec la pression inhérente au poste comme il l’a confié après le match au micro de « Canal+ ».

« Est-ce qu’on peut dire que ma position est fragilisée ? Oui, je n’ai aucun problème avec ça, je travaille tous les jours pour changer, pour gagner des matches comme je l’ai dit, pour redonner confiance au groupe. C’est ça le plus important, pas moi. Je dois travailler très dur avec les joueurs, je le sais, je l’ai bien compris. C’est difficile, on entre sur le terrain sans la confiance. C’est dur, donc les matches sont plus durs. Mais on doit trouver une solution », a expliqué le technicien choisi par Juninho.

 


 

Sylvinho déjà menacé ? Vincent Duluc y croit fort

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais a concédé un match nul (2-2) à Brest ce mercredi. Une nouvelle contre-performance qui fait tache pour les hommes de Sylvinho.

Les fans rhodaniens commencent à se montrer vraiment inquiets par la tournure des événements. Les Gones n’arrivent plus à gagner. Face à Brest, l’OL a encore encaissé un but dans les derniers instants du match. La méthode Sylvinho commence à poser question. L’entraîneur brésilien devrait vivre des jours compliqués, lui aura besoin du soutien de Juninho, comme le pense Vincent Duluc.


Sylvinho en perdition


Sur son compte Twitter, le journaliste a lancé un SOS pour Syvlinho. « La dernière fois que l’Olympique Lyonnais avait fait un aussi mauvais début de saison (septembre 2010), Claude Puel avait eu droit à un ultimatum présidentiel. Cette fois, ce serait à Juninho d’intervenir. On dirait que Sylvinho aura du mal à s’en sortir tout seul », a posté Vincent Duluc, qui pense que la situation devient critique dans le Rhône. Jean-Michel Aulas pourrait donc être déjà amené à prendre une décision pour le bien de l’Olympique Lyonnais après ce nouveau match chaotique.

 


 

Lyon est mauvais, Pierre Ménès perd patience !

Footradio.com

Mercredi soir, Lyon a enchaîné avec un sixième match consécutif sans victoire toutes compétitions confondues. Une série noire très inquiétante…

Les résultats de l’Olympique Lyonnais sont d’autant plus préoccupants que dans le jeu, les Gones ne montrent pas grand-chose. Ultra-défensif face à Paris, l’OL a tenté de montrer un autre visage à Brest mais les hommes de Sylvinho ont subi par période la domination du promu. Une anomalie selon Pierre Ménès, lequel commence sérieusement à se poser des questions sur cet Olympique Lyonnais version 2019-2020.


« Pas de progrès, pas de solutions, pas d’envie… »


« Nouveau match sans victoire pour l’OL, le 5e consécutif en championnat. Les Rhodaniens ont pourtant mené deux fois au score à Brest mais se ils sont fait rejoindre deux fois sur un doublé de Court. Encore une fois, la prestation lyonnaise n’a pas été bonne. Pas de progrès, pas de solution, pas d’envie, pas de vitesse, pas de prise de risque… Rien. A un moment donné, il va falloir commencer à se poser les questions qui fâchent… » a commenté avec une grande dose d’inquiétude le consultant du Canal Football Club sur son blog. Une inquiétude massivement partagée par les supporters dans la capitale des Gaules, alors que l’OL accueille Nantes ce week-end dans un match déjà crucial.

 


 

Solskjaer ne lâche pas Moussa Dembélé !

Le10sport.com

A la recherche de renforts offensifs pour cet hiver, Manchester United garderait un œil sur Moussa Dembélé.

Cet été, annoncé dans le viseur de Manchester United, Moussa Dembélé était finalement resté à l’OL. Toutefois, les Red Devils envisageraient déjà de revenir à la charge en janvier. En effet, comme l’annonce le Daily Mail, le club britannique aurait supervisé la rencontre entre les Gones et Brest, ce mercredi, durant laquelle Dembélé a d’ailleurs marqué. A Manchester United, Dembélé pourrait alors permettre de résoudre les problèmes offensifs d’Ole Gunnar Solskjaer.

 


 

Le cas Houssem Aouar pose question

Footmercato.net

Destiné à prendre le pouvoir à l'Olympique Lyonnais après le départ de Nabil Fekir cet été, Houssem Aouar vit un début de saison compliqué. Gros plan.

Ferland Mendy et Houssem Aouar. Voici les deux joueurs autour desquels l’Olympique Lyonnais voulait construire durant la saison 2019-2020. Mais les plans des Gones ont été contrariés par le Real Madrid, venu débaucher Mendy après seulement deux années entre Rhône et Saône. Houssem Aouar, lui, est bel et bien resté chez les pensionnaires du Groupama Stadium. Ce, pour le plus grand plaisir du nouveau directeur sportif Juninho. La légende brésilienne de l’OL apprécie beaucoup un joueur qui porte le fameux numéro 8 comme lui à l’époque. Et l’estime est réciproque entre les deux hommes. Interrogé par le CFC en mai dernier, le milieu de terrain français n’avait pas caché l’admiration qu’il a pour "Juni".


L’OL compte sur Aouar


« Bien sûr tout le monde est impatient de le rencontrer honnêtement. Lui sait comment gagner. Il a gagné des trophées, énormément avec l’équipe, donc il sait comment le club fonctionne. Il sait ce qu’il faut faire pour gagner et je pense qu’il va nous aider à être plus réguliers et surtout à ramener un trophée au club ». Cette mission est aussi celle de Sylvinho, arrivé sur le banc pour prendre la succession de Bruno Genesio. Comme son prédécesseur, le technicien brésilien a aligné Aouar dans son onze titulaire. Pas vraiment à son avantage lors de la victoire 3 à 0 à Monaco (1ère journée), l’élégant milieu a été monstrueux face à Angers quelques jours plus tard (2e journée, 6-0). Au four et au moulin, il a été dans tous les bons coups.

Buteur (1 but), il a aussi régalé Memphis Depay de deux passes décisives merveilleuses. Une prestation XXL que le jeune homme de 21 ans avait commenté en zone mixte. « Juninho nous a très bien parlé, il nous a préparés à faire une grande saison.Ça me fait plaisir d’avoir réussi cette prestation. Je vais continuer à essayer de bien bosser. Je suis surtout satisfait de ce que produit l’équipe, ça nous donne beaucoup de confiance. On met de l’intensité à la perte du ballon dans le repli défensif, ça fait la différence par rapport à l’an dernier. Sylvinho insiste beaucoup sur le pressing à la perte du ballon et ça nous fait du bien de le récupérer aussi vite ». Un discours qui semble loin aujourd’hui puisque l’OL n’affiche plus du tout un visage conquérant et séduisant.


Devenir un leader à tous les niveaux


Depuis ce succès face au SCO, Lyon reste sur 6 matches consécutifs sans victoire. Houssem Aouar, lui, en a disputé 4. Il a été titularisé face à Montpellier, Bordeaux, Amiens et Paris. En revanche, il n’a pas été aligné face au Zénit Saint-Pétersbourg lors de la 1ère journée de l’UEFA Champions League (1-1). Un choix qu’il n’aurait pas très bien vécu. Sur le banc, Aouar n’est même pas entré en jeu. Sylvinho avait expliqué sa décision après la rencontre. « Jeff (Reine-Adelaïde) a très bien joué. C’était le bon choix. Le Zenit a élargi le terrain, le fait d’avoir choisi Jeff c’était le bon choix. Concernant Houssem (Aouar), je vais devoir prendre les décisions que je vais devoir prendre, sans problème et conformément à l’adversaire. Il n’y a que cinq joueurs au monde qui sont irremplaçables. Aouar est un grand joueur, mais j’ai choisi Jeff. » Victime de la concurrence, Aouar a retrouvé le onze de départ face à Paris dimanche. L’occasion pour lui de montrer à Sylvinho qu’il s’était trompé.

Mais le joueur formé à l’OL n’a pas vraiment réussi à exister face au PSG. Il a surtout semblé très émoussé physiquement. Une prestation qui n’a visiblement pas convaincu son coach, qui a décidé de ne pas le faire entrer en jeu mercredi face à Brest (2-2,7e journée). Destiné à prendre le pouvoir après le départ de Nabil Fekir cet été, Houssem Aouar n’y arrive pas réellement pour le moment. Il peine à donner la pleine mesure de son talent. Si bien sûr cela est peut-être une question de système ou de feeling avec le coach, le Français n’est pas exempt de tous reproches lui dont on attend qu’il prenne plus de responsabilités et qu’il prenne le jeu à son compte quand le navire tangue, comme le faisait Fekir. Il doit devenir un leader dans le jeu mais aussi dans le groupe. Toujours suivi par Manchester City selon le Daily Mail, le footballeur sous contrat jusqu’en 2023 doit vite rebondir. Le match face à Nantes samedi est l’occasion parfaite de répondre à Sylvinho et aux attentes (match à suivre en direct sur notre site en live commenté).

 

Voir aussi... Brest 2-2 OL : L'After