L'actu du Mercredi 25 Septembre

L'actu du Mercredi 25 Septembre

Voir aussi... Brest - OL : L'Avant Match

Un premier cadre des Gones éjecté par Sylvinho ?

Butfootballclub.fr

L’entraîneur de l’OL Sylvinho songerait fortement à mettre Houssem Aouar sur le banc pour débuter la rencontre face au Stade Brestois ce soir (19h).

Léo Dubois ne fait pas partie du groupe de l’OL qui se déplace ce soir à Brest (19h). Sylvinho n’a en effet pas jugé bon de prendre avec lui celui qui réalise pourtant un début de saison correct. L’occasion sera donc belle pour l’ancien capitaine du FC Nantes de souffler, et pour Rafael de gagner du temps de jeu dans le couloir droit.

C’est finalement au milieu que le choix de Sylvinho pourrait s’avérer le plus fort ce soir dans le Finistère. L’Équipe, dans son édition du jour, est en effet convaincu qu’Houssem Aouar est le « symbole des difficultés lyonnaises » n’y aura pas sa place. Le quotidien sportif annonce en effet la titularisation du jeune Maxence Caqueret (19 ans) aux côtés de Lucas Tousart… dans un 4-2-3-1.

Par ailleurs, Maxwel Cornet pourrait avoir droit à une place d’entrée dans le couloir droit, devant Rafael. Une juste récompense pour un joueur (22 ans) qui vient de prolonger son contrat à l’OL jusqu’en juin 2023.

 


 

L'OL en quête de confiance à Brest pour éviter de sombrer

Football365.fr

En déplacement à Brest ce mercredi (19h00), l’Olympique Lyonnais n’a pas d’autre choix que de gagner pour enrayer une spirale négative qui joue sur la confiance des supporters, mais aussi des joueurs.

En quelques jours, Sylvinho est passé de débuts rêvés à cauchemardesques. Leader de Ligue 1 après deux journées, son OL est désormais coincé dans le ventre mou après quatre rencontres de suite sans victoire. En Ligue 1, Lyon n’avait plus enchaîné quatre rencontres sans le moindre succès depuis l’automne 2015. A l’époque, cette crise avait d’ailleurs coûté sa place à Hubert Fournier. Alors, forcément, la mauvaise passe traversée par le club rhodanien interroge. Chez les supporters, déjà sceptiques sur le plan du coach brésilien, mais aussi en interne, où la confiance s’est sérieusement érodée ces dernières semaines. Mardi en conférence de presse, à la veille du déplacement de l’OL à Brest (19h00), Sylvinho a d’ailleurs passé la moitié de son intervention à parler de « confiance ».


SYLVINHO : « DIFFICILE DE REPRENDRE CONFIANCE EN CLAQUANT DES DOIGTS »


Deux jours après la défaite dans les dernières minutes contre le PSG (0-1), le successeur de Bruno Genesio a d’ailleurs reconnu avoir retrouvé des « joueurs détruits moralement dans le vestiaire ». Des propos forts, pas très rassurants, qui ouvrent même la voie à une psychanalyse collective pour repartir du bon pied. « Dans le foot, la confiance s’obtient avec les résultats. On obtient ces résultats avec du travail. Quand on enchaîne plusieurs matchs sans gagner, c’est difficile de reprendre confiance en claquant des doigts. C’est par le travail que nous allons essayer de passer ce message à nos joueurs », a développé l’entraîneur lyonnais.


SYLVINHO : « QUAND IL Y A DES PROBLÈMES DANS LE STAFF, ON LE CHANGE »


Passé par Arsenal, le FC Barcelone et Manchester City, l’ancien défenseur a même fait référence à sa carrière de joueur pour illustrer son propos. « J’étais un bon joueur, peut-être pas parmi les meilleurs, mais même les plus grands joueurs, quand ils ne parviennent pas à obtenir des résultats, commencent à douter, à avoir des difficultés au niveau de la confiance. C’est un travail très dur d’obtenir à nouveau cette confiance. Même les choses les plus simples, comme faire une passe, deviennent quelque chose de difficile », raconte Sylvinho. Reste à savoir si lui aussi doute de ses capacités en ce moment. Mieux vaudrait être sûr de soi, de sa méthode, car le président Aulas veille au grain et attend beaucoup mieux. « Quand il y a des problèmes dans le staff, on le change, tout simplement », a souri Sylvinho en conférence de presse. C’est dire si le temps presse. Déjà.

 


 

Govou est sidéré par ce Lyon cramé et inoffensif

Foot01.com

Depuis son arrivée à Lyon cet été, ce sont clairement des valeurs défensives que Sylvinho souhaite transmettre à ses joueurs. L’exemple le plus criant a évidemment été le match contre le Paris Saint-Germain, durant lequel les Gones n’ont fait que défendre. Durant cette rencontre, Lyon a carrément donné le sentiment que protéger le but de Lopes était la seule ambition de Sylvinho, et que les joueurs n’avaient plus ensuite l’énergie suffisante pour attaquer. Cette sale impression a également été celle de Sidney Govou, très inquiet par les prestations de l’Olympique Lyonnais et par le manque de fraîcheur physique des milieux de terrain et des attaquants pour porter le danger sur les buts adverses.

« Aujourd’hui, on défend mieux, même si on perd des points dans les dernières minutes, mais au détriment de ce qui se faisait plutôt pas mal à Lyon : attaquer. L’organisation défensive est respectée, il n’y a pas trop d’écart entre les lignes, mais j’ai le sentiment que ça inhibe les valeurs offensives de l’équipe. Physiquement, je ne suis pas sûr que les joueurs soient préparés pour les efforts demandés par Sylvinho pour défendre, avec un système qui demande beaucoup d’efforts de replacement. Je n’ai pas l’impression que les Lyonnais lâchent mentalement, mais qu’ils ne sont pas en capacité de faire l’effort inverse pour aller attaquer. Or, si vous ne mettez pas en danger l’adversaire, c’est sûr qu’il va marquer à un moment. Je n’ai pas la réponse à ce problème. Je ne sais pas comment ils ont été préparés » a commenté le natif du Puy-en-Velay dans les colonnes du Progrès. Une réaction sera forcément attendue mercredi contre Brest, où l’OL devra attaquer et marquer pour retrouver le goût du succès.

 


 

Juninho boss de Lyon ? Aulas a repris les commandes

Foot01.com

Ces dernières semaines, l’Olympique Lyonnais traverse une violente zone de turbulences. Et pour cause, le club rhodanien vient d’enchaîner cinq matchs consécutifs sans succès toutes compétitions confondues, une série noire que Sylvinho espère enrayer dès ce mercredi à Brest (19h). Mais comme le fait remarquer L’Equipe, il n’aura échappé à personne que c’est Jean-Michel Aulas qui a pris les opérations en main, tout du moins sur la scène médiatique, en cette période de mini-crise. Juninho patron de Lyon, cela devra visiblement attendre encore un petit peu malgré les promesses de l’été…

« Entre les choix de Sylvinho, son coaching et sa manière de les justifier, beaucoup d'éléments clochent depuis la correction infligée au SCO Angers au soir de la 2e journée. Le silence de Juninho, alors que la tempête approche, intrigue » fait remarquer le quotidien national avant de poursuivre. « Lors de son intronisation comme directeur sportif, cet été, Aulas avait annoncé une nouvelle gouvernance. Or, les événements des dernières semaines ont réactivé des réflexes anciens. C'est le président qui a pris en main les dossiers clés en toute fin de mercato (prolongation de Lopes, transfert de Reine-Adélaïde), c'est encore lui qui incarne publiquement le club dans une passe difficile ». La preuve qu’il n’y a qu’un seul patron à Lyon, c’est Jean-Michel Aulas. Le Brésilien attendra donc avant de prendre le leadership total…

 


 

Juninho accusé d'être le bug n°1 du mercato de Lyon

Foot01.com

Nouveau directeur sportif de l’Olympique Lyonnais, Juninho fait l’unanimité dans la capitale des Gaules. Auprès des supporters mais également des employés du club, le Brésilien est une légende et son professionnalisme ne fait bien évidemment aucun doute. Mais en externe, les premiers doutes sont exprimés ici et là, alors que Juninho communique très peu en dépit de la situation délicate que traverse l’Olympique Lyonnais. Est-il réellement fait pour ce job de directeur sportif ? Jérôme Alonzo commence sérieusement à en douter…

« Je ne sais pas si Juninho a bien mesuré l’ampleur de sa tâche. Être directeur sportif dans un club comme Lyon, Paris, Sainté ou Marseille, c’est un job à plein temps. Est-ce que Juninho est prêt à faire ça ? Je ne suis pas sûr. Quand on voit le boulot qu’abat Leonardo dans le même laps de temps… C’est un job 24 heures sur 24. Il faut répondre aux agents, parler à l’entourage des joueurs, préparer le mercato d’après, toujours être sur le coup suivant… Je ne sais pas si Juni a mesuré l’ampleur de la tâche. Donc pour cela, ce serait bien qu’Aulas vienne lui mettre un petit coup de pression. C’est au patron de faire ça » a indiqué l’ancien consultant de France 2 dans des propos rapportés par FootRadio.com. Un avis qui ne manquera pas de faire gronder les fans de l’OL…

 


 

Koné absent pour le derby

LFP.fr

Le latéral gauche de l'Olympique Lyonnais Youssouf Koné sera suspendu pour le derby contre l'AS Saint-Etienne lors de la 10e journée de Ligue 1 Conforama.

Pas de Youssouf Koné pour le derby. Le latéral gauche de l'Olympique Lyonnais ne pourra pas être aligné à Geoffroy-Guichard pour le déplacement sur la pelouse de l'AS Saint-Etienne de la 9e journée, le dimanche 6 octobre. L'international malien a été averti lors de la défaite contre le PSG dimanche (0-1), un carton jaune synonyme de révocation du match de sursis dont il avait écopé plus tôt dans la saison.


Disponible pour Nantes


Exclu à Montpellier lors de la 3e journée pour un acte de brutalité (1-0), la commission de discipline de la LFP lui avait infligé deux matchs ferme de suspsension et un avec sursis. Arrivé du LOSC lors du dernier mercato estival, Youssouf Koné était bien disponible pour le match de ce mercredi à Brest. Il le sera également pour la réception du FC Nantes samedi (13h30).

 

 

Voir aussi... Brest - OL : L'Avant Match 

 

Last modified on mercredi, 25 septembre 2019 21:58