L'actu du Mercredi 17 Avril

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2019

100ME pour Ndombele, le prix fou exigé par Lyon au mercato ?

Foot01.com

Au rythme où les étiquettes valsent au mercato, les 180ME payés par le Paris Saint-Germain pour s'offrir Kylian Mbappé sembleront risibles. Car malgré les exigences en matière de fair-play financier, les prix des joueurs semblent encore devoir grimper de manière vertigineuse lors du marché estival des transferts 2019. Ainsi, le Corriere dello Sport affirme que la Juventus a contacté l'Olympique Lyonnais au sujet de Tanguy Ndombele, le joueur visiblement le plus convoité du club de Jean-Michel Aulas. Et la réponse de ce dernier aurait été clair, l'OL ne vendra son international tricolore que pour un montant entre 90 et 100ME.

Bien évidemment, entre demander et obtenir il y a un peu de marge, même si le patron de l'Olympique Lyonnais pense pouvoir battre le record des transferts pour un joueur de l'OL détenu jusqu'ici par Alexandre Lacazette, cédé pour 67ME, bonus inclus, lorsqu'il a rejoint Arsenal. Même s'il est vrai que le milieu de terrain de Lyon suscite l'intérêt de plusieurs énormes clubs européens, pour l'instant aucune offre atteignant la barre des 90ME n'a été transmise au club rhodanien pour Tanguy Ndombele, y compris de la part du Paris Saint-Germain. Le suspense va donc augmenter autour du cas Ndombele, dont l'OL devra reverser une partie de cet éventuel transfert à Amiens.

 


 

Un ailier de la Roma à Lyon ?

Onefootball.com

Jean-Michel Aulas a laissé entendre que de nombreux joueurs pourraient quitter Lyon après ces très décevantes dernières semaines.

Le secteur offensif pourrait ainsi être remanié avec les départs de Memphis et Fekir entre autres.

L’OL sera donc actif sur le marché des transferts. Une piste a ainsi été mise à jour par la presse italienne et elle mène à la Roma.

Cengiz Under, ailier de 21 ans, serait suivi par l’OL. Le Turc n’a pas réussi une grande saison et voudrait rebondir ailleurs qu’en Italie.

La concurrence pourrait cependant être rude pour le club français puisqu’Under a été annoncé sur les tablettes d’Arsenal, du Bayern ou encore de Chelsea.

 


 

La Lyonnaise Marozsan meilleure joueuse de la saison

Topmercato.com

Dzsenifer Marozsan a été élue meilleure joueuse de la saison 2018-2019 pour la première division féminine.

La joueuse du Paris Saint-Germain, Marie-Antoinette Katoto, a remporté le prix de la meilleure Espoir. Christiane Endler (PSG) est désignée meilleure gardienne, Jérôme Dauba (Bordeaux) meilleur entraîneur. Le onze de la saison a été donné, avec six Lyonnaises et cinq Parisiennes.

 


 

Dugarry fracasse Fekir le «surcoté»

Footradio.com

En grande difficulté depuis plusieurs matchs à l’instar de son équipe, l’Olympique Lyonnais, Nabil Fekir traverse une période compliquée. Le capitaine lyonnais a même été mis sur le banc par son coach lors de la dernière défaite sur la pelouse de Nantes. Clairement dans le dur sur le terrain et dans le flou concernant son avenir (il n’a toujours pas prolongé son contrat), le meneur de jeu va devoir retrouver de la sérénité afin de garder son club sur la troisième marche du podium synonyme de qualification (directe ou indirecte) pour la prochaine Ligue des Champions. Dans son émission Team Duga, Christophe Dugarry n’a pas mâché ses mots concernant le remplaçant d’Antoine Griezmann en équipe de France en le qualifiant de surcoté.


« Nabil Fekir, pour moi c’est comme Ben Arfa. »


« Fekir ? Je suis désole mais pour moi la question que je me pose c’est comment Jurgen Klopp a pu s’intéresser à Fekir ? Pour moi, c’est une énigme. Quand je vois l’intensité des joueurs, ce qu’il demande à ses joueurs, comment on peut penser à Nabil Fekir ? Je suis désole mais depuis sa blessure on n’a jamais retrouvé le Nabil Fekir avec des changements de rythme. Moi je n’y crois pas à Nabil Fekir, pour moi c’est comme Ben Arfa, ils ont de l’or dans les pieds ces garçons-là mais à un moment ou un autre il y a un problème beaucoup plus haut, d’intensité, de volonté, quelle orientation je donne à ma carrière, qu’est-ce que je fais, mes choix de club… Je n’y crois pas, sincèrement, il est surcoté, je pense qu’il est surcoté, » a lancé le consultant qui se demande encore pourquoi Liverpool a eu l’idée de le recruter l’été dernier.

 


 

Déjà chaud au mercato, Florian Maurice défie l'ASSE

Foot01.com

Révélation de la saison en Ligue 1, Denis Bouanga explose sous les couleurs de Nîmes. Avec 6 buts et 3 passes décisives depuis le début de la saison, l’ancien attaquant de Lorient attire forcément les convoitises. Et selon les informations de Madeinfoot, trois clubs ambitieux de Ligue 1 ont d’ores et déjà coché son nom en vue du prochain mercato : l’AS Saint-Etienne, l’OGC Nice… mais également l’Olympique Lyonnais.

« Bouanga est l'un des coups de cœur de Jean-Louis Gasset, qui l'apprécie vraiment. A tel point que les Verts voulaient le récupérer absolument cet hiver. Mais ce n'est pas tout » explique le média, avant d’expliquer que Florian Maurice, en charge du recrutement à l’Olympique Lyonnais, apprécie tout particulièrement le profil de Denis Bouanga. « Toujours selon nos informations, Florian Maurice, en charge de la cellule de recrutement de l'Olympique Lyonnais, est aussi sous le charme du joueur, sous contrat jusqu'en 2021 ». Recruté pour seulement 3 ME l’été dernier, Nîmes souhaite récupérer entre 7 et 9 ME en cas de vente. Reste à savoir si les Gones feront le pari, notamment en cas de départ de Bertrand Traoré ou de Memphis Depay dans le secteur offensif cet été.

 


 

La charge ahurissante de Rio Mavuba à l’encontre des joueurs lyonnais

Butfootballclub.fr

L’ancien milieu de terrain, Rio Mavuba, désormais consultant pour RMC, n’a pas mâché ses mots à l’encontre des joueurs de l’OL. Et peu importe que Bruno Genesio s’en aille en fin de saison.

Ils sont désormais trois pour une même place. La 3e de Ligue 1 que visent l’OL, aujourd’hui devant, l’ASSE et l’OM, distancés au classement. Un certains suspens dû, comme vous le savez, au sérieux coup de moins bien des joueurs lyonnais depuis trois matches avec autant de défaites. En Coupe de France, face au Stade Rennais, ainsi que contre Dijon et Nantes en Ligue 1.

La question est désormais de savoir si l’OL, à qui Jean-Michel Aulas va devoir trouver un entraîneur, va se remettre la tête à l’endroit. Profitant de l’annonce du départ de Bruno Genesio en fin de saison. Si l’on en croit Rio Mavuba, consultant sur RMC, c’est loin d’être gagné. Propos retranscrits par footradio.

« Le départ de Genesio ne va rien changer dans la tête des joueurs. C’était acté depuis la conférence de presse après le match contre Rennes que les joueurs allaient le lâcher. Pour moi, les Lyonnais n’assument pas, ce sont des branleurs. Ils n’ont pas la mentalité qu’on attend d’eux. Genesio qui continue ou pas, ça ne va pas changer leur mentalité, ils vont rester comme ça jusqu’à la fin de la saison. »

 


 

Pourquoi l’Ajax peut inspirer le PSG, l’OL et la Ligue 1

RMC.fr

Le parcours incroyable de l’Ajax Amsterdam en Ligue des champions peut inspirer les clubs français, dont certains comptent un budget plus conséquent et basent leur stratégie sur les mêmes recettes que le club néerlandais. Avec moins de réussite. 
 
Le budget d’un club du Top 5 français

La présence de l’Ajax en demi-finales de la Ligue des champions ressemble à une incongruité au regard de la différence de budget colossal entre celui du club néerlandais et ceux des superpuissances européennes. Plusieurs chiffres circulent pour celui du club amsteldamois (entre 75 et 100 millions d’euros). Bien loin par exemple des 500 millions d’euros du PSG. A 100 millions d’euros, l’Ajax n’aurait que le cinquième budget de la Ligue 1 derrière le PSG, Lyon, Monaco et Marseille et à peu près au même niveau que celui de Lille (90 millions d’euros). Sa qualification pour les demi-finales va lui apporter 12 millions d’euros de plus, selon le barême de l’UEFA.

Comme l’OL, un centre de formation très fort

La qualification de l’Ajax porte le sceau de sa jeunesse et des joueurs formés au club comme Frenkie de Jong, Matthijs De Ligt ou Donny Van de Beek. Un modèle qui a de quoi faire saliver l’OL, dont le modèle est aussi axé sur l’éclosion au plus haut niveau de jeunes de son centre de formation. S’il est régulier sur le podium de Ligue 1, le club de Jean-Michel Aulas peine à franchir un cap sur la scène européenne malgré son premier huitième de finale de Ligue des champions depuis 2011-12.

Comme le PSG, une adversité "limitée" en Eredevisie

Parfois présentée à tort comme un championnat sans adversité, l’Eredevisie échappe quand même très rarement à l’un des trois monstres néerlandais: l’Ajax, le PSV ou le Feyenoord (35 titres à eux trois sur 37 possibles depuis 1980-81). A la différence du PSG (dont les échecs répétés en Ligue des champions sont parfois expliqués par le manque de niveau de la L1), l’Ajax ne surdomine pas son championnat qu’il n’a d’ailleurs plus remporté depuis 2014 (quatre échecs consécutifs à la deuxième place).

Mais le recordman de titres aux Pays-Bas (33) livre bien souvent un combat à trois et inflige quelques claques au reste des équipes (5-2, 4-1 et 6-2 sont les scores de ses trois dernières victoires, 155 buts inscrits cette saison). Les hommes d’Erik Ten Hag sont actuellement en tête de leur championnat (grâce à une meilleure différence de but) au cours d’une saison où ils n’ont perdu que quatre fois, dont deux défaites cinglantes face à ses grands rivaux (3-0 à Eindhoven et un 6-2 à Rotterdam).

 


 

Valbuena ne conserve aucune rancune de son expérience lyonnaise

Butfootballclub.fr

Même si son expérience à l’OL entre 2015 et 2017 a été décevante, Mathieu Valbuena conserve un très bon souvenir de ses deux saisons entre Rhône et Saône.

Interrogé par Planète Lyon, Mathieu Valbuena est revenu sur son expérience à l’OL. Une expérience de deux saisons, très décevante d’un point de vue personnel car le meneur de jeu n’a pas donné sa pleine mesure. Sans compter que son gros salaire avait provoqué des jalousies en interne. Mais l’ancien international ne retient que le positif, comme on le devine à travers ses propos.

« Alors, si au final, comme je l’ai d’ailleurs toujours répété, l’OM reste mon équipe de cœur, l’OL est vraiment un très beau club que j’apprécie beaucoup. À commencer par son président (Jean-Michel Aulas, ndlr) qui m’a fait venir et a eu confiance en moi (…) Je garde encore des contacts avec beaucoup de gens au club. Avec le coach Bruno Genesio, on s’envoie des messages. »

A 34 ans, Mathieu Valbuena prépare peut-être le terrain pour un retour en L1 la saison prochaine. Car il devrait faire partie de la grande purge estivale prévue par les dirigeants de Fenerbahçe, qui connaît une saison apocalyptique.

 


 

Terrier juge sa progression

Maxifoot.fr

Utilisé avec parcimonie par Bruno Genesio pour sa première saison à l'Olympique Lyonnais, l'attaquant Martin Terrier (22 ans, 26 apparitions et 7 buts en L1 cette saison) montre de belles choses ces dernières semaines. Sur OLTV, l'ancien Strasbourgeois juge sa progression et les points à améliorer.

"J’engrange beaucoup d’expérience. Je sens que je suis en train de passer un cap. J’ai pu côtoyer certains joueurs avec les Espoirs qui ont facilité mon intégration. Je suis sur une bonne série même si les résultats ne suivent pas. J’essaye de tirer tout le monde vers le haut. (...) Il faudrait que je me crée encore un peu plus d’occasions et continuer à tout donner. J’espère être à l’OL encore un bon moment, m’imposer et gagner des titres avec ce club. Je suis réservé et discret. Je dois changer cela sur le terrain", a déclaré le Gone.
Terrier reste sur 4 buts en cinq matchs avec l'OL.

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2019

 

Contribuez au maintien de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on mercredi, 17 avril 2019 20:59