L'actu du Dimanche 14 Avril

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2019

Aulas prévient ses joueurs

Maxifoot.fr

Samedi, l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais Bruno Génésio, en fin de contrat en juin prochain, a annoncé son départ du club rhodanien au terme de la saison. Après cette décision du technicien français, le président des Gones Jean-Michel Aulas a prévenu ses joueurs par rapport à la fin de la saison.

"C'est une manière de responsabiliser les joueurs et j'ai senti que c'était la décision qu'il convenait de prendre. Bruno était évidemment très choqué par le traitement médiatique qui était le sien, il était fatigué. Les joueurs faisaient confiance à Bruno, je n'ai pas eu l'impression que le match à Nantes était la conséquence d'une équipe qui lâchait son entraîneur. C'était plutôt celle d'une spirale négative", a commenté Aulas devant les médias.

 


 

Gallardo coach de Lyon, MacHardy y croit très fort !

Foot01.com

Après l'annonce par Bruno Genesio de son départ en fin de saison de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas va devoir se trouver un nouvel entraîneur. Pour l'instant, et même si l'OL a démenti un éventuel contact, Laurent Blanc semble en haut de la liste, l'ancien coach du PSG, de Bordeaux et des Bleus ayant clairement fait savoir qu'il voulait reprendre un poste. Mais ces derniers jours, on a beaucoup parlé de Marcelo Gallardo, actuel entraîneur de River Plate. Si certains estiment que l'ancien joueur de Monaco et de Paris n'a rien à gagner à venir à l'Olympique Lyonnais, Jonatan MacHardy n'est pas du tout de cet avis.

Et le consultant de RMC de dire pourquoi Marcelo Gallardo peut accepter de venir entraîner l'OL la saison prochaine. « Par rapport à Gallardo, s’il y a déjà eu des rumeurs sur lui en France, là pour le coup, il y a une chance qu’il décide de quitter River Plate. S’il y a un moment pour aller le chercher, c’est maintenant. Il a un très beau salaire à River. Mais il est arrivé au bout, il a été champion, il a gagné la Libertadores. Lyon, c’est un club qui a 250 ME de budget. Il y a très peu de clubs qui ont 250 ME et qui cherchent un entraîneur. C’est un beau club, avec le stade, les joueurs. Lyon est connu sur la scène européenne et peut proposer un beau projet sportif (...) Il a gagné deux fois la Libertadores, il ne peut plus rien rêver de mieux. Lyon a des moyens, ce que peu d’autres clubs ont en Espagne par exemple », a confié Jonatan MacHardy, qui croit donc l'opération faisable pour Jean-Michel Aulas et l'OL.

 


 

Blanc plutôt tenté par l'étranger ?

Maxifoot.fr

Samedi, l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais Bruno Génésio, en fin de contrat en juin prochain, a annoncé son départ du club rhodanien au terme de la saison. Avec cette décision désormais actée, l'actuel 3e de Ligue 1 va devoir préparer sa succession et Laurent Blanc représente la piste la plus sérieuse.

Mais selon les informations du quotidien L'Equipe ce dimanche, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France privilégie toujours une aventure à l'étranger, plutôt en Angleterre ou en Espagne, pour la suite de sa carrière. Après trois saisons sans banc depuis la fin de sa collaboration avec le Paris Saint-Germain, Blanc étudie tout de même la possibilité de rejoindre l'OL, qui a déjà noué un premier contact avec lui. Une affaire à suivre...

 


 

Féminines : Lyon, ça va faire 13 !

Football.fr

L'OL n'a laissé aucune chance au Paris Saint-Germain (5-0) samedi à l'occasion de la 20e journée de D1. A deux matches de la fin, c'est le titre qui se jouait, puisque les deux formations étaient à égalité de points.

Le match nul particulièrement inattendu de l’OL à Fleury, il y a deux semaines (1-1), apportait une dramaturgie certaine au choc de la soirée samedi, face au Paris Saint-Germain. Les deux mastodontes du football féminin français, à trois journées de la fin du championnat, étaient à égalité de points. C’est donc clairement le titre qui s’est décidé au Groupama Stadium, devant plus de 25 000 spectateurs (25 907, record national). Et les Lyonnaises n’étaient pas d’humeur à rigoler: 5-0, circulez !

"On a lu beaucoup de choses sur nous dans la presse cette semaine et on a répondu sur le terrain, savoure pour OLTV la capitaine Wendie Renard, qui a marqué le but du 3-0 sur penalty en fin de première période. On a montré qu’on était des guerrières. On n’avait pas mis les ingrédients face à Fleury… Je préfère répondre sur le terrain, et je veux remercier les supporters car c’était chouette. Ils sont derrière nous et ça nous pousse encore plus. On a su les faire courir." Jean-Michel Aulas apprécie aussi: "Il faut féliciter les filles pour leur mental. Comme pour les garçons, l’institution souffrait. Elles s’étaient jurées de gagner, non seulement pour un incroyable 13e titre, mais aussi pour redonner un peu de plaisir et de bonheur à cette institution qui a souffert."


Pedros veut "faire comme 'Zizou'"


Le suspense a pris fin dans les dernières minutes du premier acte. Après l’ouverture du score rapide de Hegerberg (7e), Eugénie Le Sommer a doublé la mise peu avant la pause (2-0, 40e) et Wendie Renard a donc enfoncé le clou sur penalty (3-0, 45e). Puis les derniers buts de Marozsan (4-0, 60e et Van de Sanden (5-0, 90e+2) ont donné un caractère musclé au succès de celles qui vont donc devenir championnes de France pour la 13e fois d’affilée ! Et qui briguent le triplé, avec une finale de Coupe de France et une demi-finale de Ligue des champions à venir (match aller dès dimanche contre Chelsea).

"Ce sera très important de gagner à Dijon, tempère sur Canal+ un Reynald Pedros tout de même très soulagé. Si on y arrive, on fêtera à domicile contre Metz. Je n’avais pas peur, mais le PSG est très compétitif et aurait dû se qualifier pour les demi-finales en Ligue des champions. Elles pouvaient passer devant et être championnes, on voulait juste avoir de la réussite. Car en Coupe, même si on avait eu énormément d’occasions, on avait gagné seulement 1-0." Pedros, euphorique au fond, veut désormais égaler un ancien coéquipier en équipe de France: "Je veux faire comme ‘Zizou’, trois Ligues des champions !" Il faut déjà gagner la deuxième. Car si les Lyonnaises sont triples tenantes du titre, Pedros n’est en poste que depuis 2017.

 


 

Genesio futur directeur sportif de l'Olympique Lyonnais ?

Foot01.com

Après avoir annoncé samedi son départ du poste d'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, et son souhait de ne pas reprendre tout de suite un rôle de coach, Bruno Genesio a ensuite fait savoir que finalement il pourrait rester à l'OL dans un rôle à déterminer avec Jean-Michel Aulas. Car la relation entre le président de Lyon et son entraîneur semble réellement cordiale et pas uniquement de façade. Et dans L'Equipe de ce dimanche, Vincent Duluc a une petite idée sur ce que JMA pourrait proposer à Bruno Genesio s'il souhaite continuer sa route à l'Olympique Lyonnais.

« Il n’échappe à personne que le poste de directeur sportif n’est pas occupé, et que les deux conseillers du président, Gérard Houllier et Bernard Lacombe, sont en fin de carrière. Il est déjà arrivé qu’un entraîneur de l’OL passe du terrain aux bureaux: entraîneur d’octobre 1996 à juin2000, Lacombe avait retrouvé, dès la saison suivante, son rôle de directeur sportif. Et lorsque Paul Le Guen était arrivé à Lyon, en juin 2002, Jacques Santini s’apprêtait à retrouver son rôle de directeur technique quand Aulas l’avait proposé pour le poste de sélectionneur », explique le journaliste, très souvent bien informé en ce qui concerne l'Olympique Lyonnais. Quoi qu'il en soit, on devrait rapidement en savoir plus, puisque désormais Jean-Michel Aulas va devoir trouver un entraîneur et mettre en place un nouveau staff autour de ce dernier.

 


 

Lyon sans Génésio ? Pierre Ménès pose la question qui tue

Footradio.com

Entre la nouvelle défaite à Nantes (2-1) et l’annonce du départ de Bruno Genesio, l’Olympique Lyonnais vient de vivre des heures agitées.

En l’espace de dix jours, la saison du club rhodanien est passée de bonne à mauvaise. Dans leurs objectifs en Ligue des Champions, les Gones ont d’abord échoué en Coupe de France contre Rennes avant de sombrer deux fois en Ligue 1, face à Dijon et Nantes. Trois défaites de suite qui mettent à mal le projet lyonnais, vu que la formation de Jean-Michel Aulas arrive désormais en fin de cycle avec le départ annoncé de Bruno Genesio. Une chute qui a le don d’inquiéter Pierre Ménès, surtout que l’OL doit encore sécuriser sa place sur le podium.


« Et quid de la suite ? »


« La prestation lyonnaise a été informe. On a dit que Génésio avait fait des choix forts. Mais finalement, en se privant de Fekir et Depay au coup d’envoi, il n’a fait que dédouaner ses supposées stars de leurs responsabilités. Or, au moment où l’on entre dans le sprint final, c’est à ce genre de joueurs de faire la différence. Alors je ne sais pas s’ils ont été sanctionnés en interne ou s’il s’agissait d’un choix purement sportif, mais toujours est-il que l’OL est aujourd’hui plus fragile que jamais. Et on n’avait pas encore tout vu. Car samedi, Bruno Génésio a donné une conférence de presse pour annoncer qu’il arrêtait à la fin de la saison. C’est assez savoureux parce que quelque part, c’est le problème tout en n’étant pas le problème. Quelle va désormais être son influence sur son groupe dans la dernière ligne droite ? Et quid de la suite ? C’est un énorme gâchis parce que cette équipe possède des joueurs de talent. Mais elle ne s’en sort pas. Elle n’arrive pas à se motiver dans les matchs à sa portée. Des choses que l’on dit depuis des mois. Maintenant, la tête de turc des supporters, le fusible idéal a sauté. Il va donc falloir trouver autre chose », lance, sur son blog, le journaliste de Canal+, qui attend donc avec impatience la réponse de l’OL lors de son prochain match au Groupama Stadium, vendredi contre Angers.

 


 

L’OL n’est pas assez grand pour Mourinho selon Luis Campos

Footmercato.net

Alors qu’une folle rumeur a émergé récemment concernant une arrivée de José Mourinho sur le banc de l’Olympique Lyonnais, le directeur sportif du LOSC, Luis Campos, grand ami du technicien portugais, a été interrogé dans l’émission Téléfoot sur ce possible transfert.

Et pour lui, Lyon n’est pas un assez grand club pour Mourinho, même si la place sera libre cet été, puisque Bruno Genesio a confirmé son départ hier : « Il (José Mourinho) est déjà passé par beaucoup de championnats. Il a gagné partout. Lyon est un grand club en France mais je pense que José a envie d’un projet un peu plus grand que Lyon. Il y a aussi son salaire qui doit être cher pour Lyon. »

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2019

 

Contribuez au maintien de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)