L'actu du Jeudi 11 Avril

L'actu du Jeudi 11 Avril

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2019 et Nantes - OL : L'Avant Match

Denayer sera du voyage à Nantes, pas Mendy

Leequipe.fr

Jason Denayer est bel et bien dans le groupe de Lyon pour affronter Nantes ce vendredi dans le cadre de la 32e journée de Ligue 1.

Touché en fin de match contre Dijon (1-3), le défenseur central était incertain pour cette rencontre mais a finalement été convoqué par Bruno Genesio pour le déplacement à La Beaujoire.

Par ailleurs, Bruno Genesio a annoncé ce jeudi que Lyon ne compterait absent supplémentaire pour son déplacement à Nantes, vendredi (20h45). « Tout le monde est opérationnel sauf Ferland Mendy. Il n'a pas encore repris l'entraînement avec le groupe », a indiqué l'entraîneur de l'OL. Le défenseur international (24 ans, 1 sélection) est indisponible depuis sa blessure à la cuisse contractée face au Barça (1-5), le 14 mars en Ligue des champions.

Le groupe de Lyon

Lopes, Gorgelin - Rafael, Dubois, Denayer, Marçal, Marcelo, Tete - Aouar, Ndombele, Diop, Tousart, N. Fekir - Dembélé, Terrier, Traoré, Memphis, Cornet

 


 

Genesio : « Les joueurs sont marqués par ce qu’il s’est passé contre Dijon »

Football365.fr

Présent en conférence de presse à la veille du déplacement à Nantes, Bruno Genesio est revenu sur la mauvaise passe que vit actuellement Lyon. L’entraîneur lyonnais a avoué que l’attitude des supporters samedi dernier contre Dijon a été dure psychologiquement pour ses joueurs et son staff.

Comme face à Rennes il y a deux semaines, Lyon se déplace avant tout le monde dans cette 31eme journée et a la possibilité de mettre Lille sous pression en cas de victoire à Nantes. En plus d’un enjeu stratégique dans la course à la Ligue des Champions, cette rencontre face aux Canaris vendredi (20h45) doit permettre aux Lyonnais de ressortir la tête de l’eau. Car depuis une semaine et demi c’est un vrai cataclysme qui s’abat sur le Groupama Stadium. En l’espace de quatre jours, les Gones ont été sortis à une marche de la finale de la Coupe de France puis ont mordu la poussière en championnat face à Dijon (1-3). A chaque fois devant son public. « On sait qu’il y a des périodes difficiles à passer, a concédé Bruno Genesio ce jeudi en conférence de presse. On doit les passer ensemble. Quand on travaille et qu’on a le bon état d’esprit on est récompensé derrière. »

Genesio : « Pour être performant on a besoin des supporters »

Dans son malheur, l’OL a eu la chance de voir ses concurrents faire du surplace le week-end dernier. Une bien maigre consolation dans une atmosphère morose. Le technicien lyonnais est bien sûr en première ligne quand il s’agit de trouver un coupable à la situation actuelle. Tancé depuis des mois par les supporters, Genesio est apparu agacé en conférence de presse. Il le concède lui-même, la période actuelle n’est pas la plus facile à vivre et pas seulement à cause de son cas personnel. « Certaines rumeurs me font rire. Quand je vois que Mourinho est à l’aéroport Saint-Exupéry ça me fait rire. Ça montre que vous ne faites pas comme il faut votre travail. » Un brin sur l’offensive jeudi, Bruno Genesio est encore très marqué par les événements qui se sont déroulés samedi dernier au Groupama Stadum.

Genesio : « J’ai bon espoir pour les 7 prochains matchs »

Passablement énervés par l’élimination en coupe, les groupes de supporters ont dévoilé des banderoles plus invectives les unes que les autres avec en point d’orgue les « olé » à chaque passe dijonnaise. « On était tous très marqués. Ce sont des choses traumatisantes. Lorsqu’on joue pour un club c’est pour vivre d’autres moments que ceux qui se sont passés samedi. Mais c’est à nous de montrer qu’on est capable de réagir dans l’adversité. » Seulement ses joueurs en sont-ils capables ? La semaine d’entraînement a fait du bien aux têtes des coéquipiers de Nabil Fekir d’après le coach qui avoue que l’épisode des banderoles a eu du mal à passer dans le vestiaire. « Vexés ce n’est pas le terme mais meurtris. Pas par les critiques car ça fait partie de notre métier quand elles sont justifiées. Mais entre les critiques et ce qu’il s’est passé samedi il y a une limite. Les joueurs ont parlé entre eux. » A la Beaujoire, loin du contexte lyonnais, les hommes de Bruno Genesio ont l’occasion de repartir de l’avant. Ça n’effacera pas tout mais ça fera du bien quand même.

 


 

Un premier duel avec Marseille s'annonce au mercato !

Foot01.com

Ce n'est pas une nouveauté, les routes se croisent souvent pour l'Olympique de Marseille et l'Olympique Lyonnais lors du mercato, le nom des deux clubs de L1 étant régulièrement évoqués pour un même joueur. Et à deux mois jour pour jour de l'ouverture du marché estival des transferts, c'est d'ores et déjà le cas si l'on en croit A Bola. En effet, le célèbre quotidien sportif portugais affirme que l'OL et l'OM se positionnent concernant un joueur bien connu en Ligue 1, puisqu'il s'agit de Pedro Rebocho, le défenseur de l'En-Avant Guingamp.

Encore lié trois saisons avec le club breton, le latéral gauche de 24 ans semble tenté par un départ lors du prochain mercato, et cela pourrait être facilité par une éventuelle descente en Ligue 2 de la formation entraînée par Jocelyn Gourvennec. Arrivé à l'EAG en 2017 en provenance du Benfica, où il a été formé, pour 0,5ME, Pedro Rebocho pourrait être cédé pour 4ME, ce qui est évidemment un prix largement à la portée de l'Olympique de Marseille et de l'Olympique Lyonnais.

 


 

Succession de Genesio, Hervé Renard donne sa position

Foot-sur7.fr

Hervé Renard a vu son nom associer à l’Olympique Lyonnais parmi des entraineurs susceptibles de remplacer Bruno Genesio dont le contrat expire en juin 2019.

Le compte Twitter Euro United avait appris que l’ancien coach du FC Sochaux ou encore du LOSC avait été contacté pour probablement entrainer Lyon la saison prochaine.

Pour confirmer l’information, la source avait informé que « Gérard Houllier, conseiller extérieur de l’Olympique Lyonnais, avait rencontré Renard en début d’année au Maroc ». Une info démentie par le concerné.

« Je ne sais pas d'où ça vient sincèrement, je n'ai jamais rencontré Gérard Houllier », a nié le sélectionneur de l’équipe nationale marocaine. Toutefois, ce dernier ne ferme pas la porte au club de Jean-Michel Aulas.

« C’est la seule chose que je puisse dire. Après le reste, inch Allah... (si Dieu le veut) », a-t-il ajouté.

Renard conduira les Lions de l’Atlas à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), en juin-juillet 2019. Il est donc possible, en terme de timing, que le technicien de 50 ans soit disponible pour la préparation estivale, si d'aventure il débarquait dans la capitale des Gaules.

 


 

Cris indique la sortie à ce titulaire inutile

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais doit sécuriser le podium en Ligue 1 le plus vite possible. Ce ne sera pas chose aisée vue la crise institutionnelle qui frappe le club.

A Lyon, si la situation n’est pas alarmante pour le moment, elle n’en reste pas moins inquiétante. Les joueurs de l’OL ont enchaîné deux revers de suite à domicile et ne remporteront pas de titre cette saison. Pire, la gestion du cas de Bruno Genesio a cassé le lien qui existait entre les supporters, le club et les dirigeants. Des dirigeants qui ont grandement besoin d’une qualification en Ligue des champions pour assurer un avenir pérenne à l’OL.

Une place sur le podium conditionnera le prochain mercato lyonnais. Le club songerait à se séparer de certains joueurs, comme Marcelo. Le Brésilien n’a d’ailleurs pas reçu le soutien de son compatriote Cris, lors d’un entretien accordé à L’Equipe. « C’est vrai que c’est compliqué pour Marcelo. Il a du mal à enchaîner les bons matches. Peut-être que le pressing est plus haut, le bloc aussi et donc ça peut poser des problèmes ensuite. Cette saison, il a plus de mal à anticiper, à lire les trajectoires et il y a beaucoup de ballons dans son dos. En plus, la couverture ne fonctionne pas toujours. », a indiqué le spécialiste, inquiet pour la fin de saison lyonnaise.

 


 

Des soucis avec Ndombele, le PSG alerté sur 2 risques

Foot01.com

Parmi les joueurs évoqués régulièrement comme des cibles potentielles pour le Paris Saint-Germain, Tanguy Ndombele revient régulièrement, l'international tricolore ayant il est vrai un profil susceptible de convaincre Nasser Al-Khelaifi de signer un gros chèque à son ami Jean-Michel Aulas. Malgré ses 22 ans, Tanguy Ndombele a montré de belles choses sous le maillot de l'Olympique Lyonnais, ce que Didier Deschamps a bien vu. Cependant, dans Le Parisien, on voit quand même deux soucis possibles pour la venue du milieu lyonnais au PSG.

Et le quotidien francilien d'en dire plus sur ces deux problèmes. « Alors que le marché s’enflamme pour Tanguy Ndombele et que sa cote oscille entre 60 et 80 millions d’euros, les spécialistes mettent en garde à propos de ses statistiques faibles (0 but, 4 passes décisives cette saison) et de ses relations avec le reste du vestiaire lyonnais, jugées délicates », explique le média, qui ne sait pas si les dirigeants du Paris SG dépenseront autant d'argent sur un joueur qui doit encore prouver des choses, même si son talent est indéniable. Mais pour 80ME, forcément on peut être exigeant.

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2019 et Nantes - OL : L'Avant Match

 

Contribuez au maintien de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on jeudi, 11 avril 2019 19:36